½ Prince T1C5: Ennemis Jurés

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 1 – Le début d’une légende

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter 5 : Sworn Enemies – Traduit du chinois vers l’anglais par Erialis[PR!]
Chapitre 5 : Ennemis Jurés – Traduit de l’anglais vers le français par Thief-Hare
+Travail de vérification par LuluHime

Je taillai, tranchai, hachai un nombre incalculable de fois. Je passai furieusement mes nerfs sur les monstres, tout en pensant, C’est quoi ce bordel ! Non seulement Lolidragon m’a abandonné, même Wolf m’a tourné le dos, et Doll aussi ! À dire des trucs pareils sur comment ce serait plus drôle avec plus de gens… !

Enfoiré de Gui, Stupide Gui, Gui le Puant ! À me fixer comme ça avec ce regard pervers de jour comme de nuit ! J’ai l’impression d’avoir un trou qui se forme dans le dos à force !

Je me tournai et lançai un regard noir à cet enfoiré d’homo.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Gui, voyant que je m’étais tourné pour lui lancer un regard, se mit à me faire de grands signes enthousiastes et…

Et il me souffle un baiser en plus ! Je vais l’esquiver ! Je me dépêchai de me retourner, et partis combattre des monstres, de manière à éviter de recevoir encore un autre de ces baisers soufflés par Gui et ses intentions douteuses.

« Soupir ! Sa noble et magnifique Majesté est vraiment timide », dit Gui, en regardant Prince – qui recherchait d’autres monstres sur lesquels passer sa frustration – avec une expression amoureuse sur son beau visage.

… Tu es sûr qu’il est TIMIDE ?! pensèrent les autres.

Après en avoir eu terminé avec le dernier monstre que Lolidragon avait attiré, nous reçûmes tous deux un message privé de grand frère Wolf. Nous rejoignîmes les autres et écoutâmes silencieusement grand frère Wolf nous faire un topo.

« Je pense qu’avec la composition actuelle de notre groupe – un prêtre de niveau quarante, un guerrier de niveau quarante, une voleuse de niveau trente-neuf, une nécromancienne de niveau trente-sept, et un barde de niveau quarante – nous devrions être en mesure de nous entraîner dans des endroits contenant des monstres encore plus puissants », annonça grand frère Wolf d’un air critique. « Je crois que la Vallée des Dragons Enragés nous sera plus propice à cela. Là-bas, nous pourrons trouver de petits dragons de différents types d’éléments. On y trouvera aussi des bêtes magiques de haut niveau. Ces monstres rapportent beaucoup d’expérience et laissent fréquemment tomber des objets rares, ce qui, en retour, devrait augmenter considérablement notre force de combat.

« De plus, la Guilde des Aventuriers offre des quêtes qui requièrent que les joueurs collectent des peaux de dragon, des os de dragon et des tendons de dragon. Les récompenses incluent une hausse de réputation, de l’argent et même des points d’expérience supplémentaires.

« Mais c’est sans importance. Le plus important c’est… » L’expression de grand frère Wolf devint grave.

« C’est… Quoi ? », nous demandâmes en cœur, et chacun d’entre nous déglutit nerveusement.

« J’ai entendu dire que les ***s de dragons1 faisaient des merveilles… »

« Grand frère Wolf… ? » Je n’en crus pas mes oreilles, en entendant grand frère Wolf-le-collet-monté dire une chose pareille.

« … Et peuvent être vendues à un or la pièce. »

« Très bien, dans ce cas ! Allons tuer quelques dragons ! » Brûlant d’enthousiasme, je fis quelques moulinets avec ma lame comme pour la tester, mes yeux se changeant en signes de monnaie.

Nous décidâmes de nous rendre à la Guilde des Aventuriers en premier lieu pour enregistrer notre groupe et prendre toutes les quêtes reliées aux dragons. Ce fut à ce moment-là, cependant, que nous rencontrâmes un gros problème…

« Pour ce qui est du nom de notre groupe, je pense qu’on devrait essayer avec les “Tueurs de Dragons”. Ça sonne plus impressionnant », affirma grand frère Wolf.

« Ça ne va pas, ça sonne trop vulgaire. “L’Équipe des Roses Sauvages” sonne bien mieux. » Lolidragon devint très absorbée dans sa fantaisie pleine de roses sauvages…

Doll s’exclama, excitée : « Appelons-nous plutôt la “Team des Justicières” ! »

… Je me vis soudainement confronté à l’image de grand frère Wolf se proclamant faire partie de la Team des Justicières

« Nous devrions nous nommer “l’Équipe du Noble Prince”. »

Je frappai avec mon poing droit, en cognant contre le corps fragile du barde, l’envoyant au tapis. Il resta cloué au sol avec des étoiles qui dansaient autour de sa tête, sonné.

« Et que pensez-vous de “La Légende de l’Équipe du Loup Sauvage” ? » demanda grand frère Wolf, ses sourcils froncés, plongé dans ses pensées.

« Nan, “L’Équipe des Séduisantes Herbes Aromatiques” ! » Lolidragon ne semblait pas vouloir abandonner.

« “Les Combattants de l’Amour et de la Just-i-ce ” ! » brailla Doll.

« “Les Chats Sauvages”…

— “Les Lys”…

— “L’Équipe de l’Adorable Doll” … »

En observant ces trois-là tandis qu’ils se disputaient, je me grattai le visage et marmonnai : « Visiblement, la seule chose qui définisse correctement notre escouade c’est “Bizarre” … »

Les trois autres se tournèrent instantanément vers moi pour me fixer. À l’unisson, ils me demandèrent : « Qu’est-ce que tu viens de dire? »

Un peu de sueur coula le long de ma nuque. « J’ai… »

Au final, nous décidâmes un nom pour notre groupe : Odd Squad. Ça peut paraître étrange comme nom au premier coup d’œil, mais ça prend tout son sens si vous le lisez comme “Fēi, Cháng Duì” et pas “Fēi Cháng, Duì”2.

Alors que nous atteignions la Vallée des Dragons Enragés, nous passâmes une partie du temps à observer la vitesse des petits dragons. Après avoir noté qu’ils étaient un peu plus lents que Lolidragon, et encore plus avec le sort du ralentissement de rapidité que Gui allait leur jeter, il fut décidé que nous emploierions la stratégie habituelle pour les combattre.

« Meatbun, Libération de l’Arôme. » J’adore totalement cette capacité de Meatbun. Il n’y a aucun moyen de savoir combien de temps nous avons économisé à chercher des monstres. Et son champ d’action a augmenté à 250 mètres !

Après un moment, la terre commença à trembler sous nos pieds. Un nuage de poussière sembla se profiler à l’horizon, comme si quelque chose était en train de piétiner vers nous… Tout à coup, nous nous retrouvâmes à observer une bien étrange scène : des dizaines de dragons, tous tournant autour des 3 mètres de haut, encerclant un unique chignon de pain de viande. C’est bizarre, je ne pense pas que quelqu’un m’ait un jour dit que les dragons aimaient manger des chignons de pain de viande.

Mes yeux s’écarquillèrent. « L-Lolidragon, tu crois pouvoir t’en occuper ? Il semblerait que… qu’il y ait beaucoup trop de monstres ! »

Ayant l’air quelque peu déconcerté, Lolidragon déglutit… et explosa de rire. « Ne t’inquiète pas ! Je jure, sur la réputation de la plus grande voleuse au monde, que je peux m’en occuper. »

La plus grande voleuse au monde ? Pourquoi est-ce que tu jures sur la réputation de quelqu’un d’autre ?

« Doll, invoque tes Squelettes à l’Armure de flamme. Gui, utilise ta Technique de Ravissement Sheng-ge et garde tes Flèches Chasseuses d’Âmes Supersoniques, au cas où. Aussi, utilise ta Rafale de Notes de Musiques chaque fois que tu le pourras afin d’aider Prince. Et toi, Prince… Dégaine ton épée et protège-moi », ordonna grand frère Wolf, tout en amplifiant nos capacités à Lolidragon et à moi.

Tout était prêt. « Sois prudente, Lolidragon. »

Nous envoyâmes Lolidragon au combat avec des expressions qui semblaient dire : « Et le héros part pour ne jamais revenir ! » Ah, quels vents perçants…3

Je regardai Lolidragon s’approcher d’un des dragons sans bruit, puis, comme pour défier la mort, poignarder vicieusement le fessier du dragon.

Là, je devrais mentionner que la raison pour laquelle elle a choisi de poignarder un dragon dans le derrière était qu’elle était si petite que la partie la plus haute qu’elle pouvait toucher était l’arrière-train du dragon. Cela n’avait strictement rien à voir avec ses préférences personnelles.

Puis, Lolidragon débuta une course effrénée, sa vitesse plus rapide que jamais.

« Wow, elle est si rapide qu’on croirait qu’elle vole », remarquai-je en soupirant d’admiration. Lolidragon était si rapide que, le temps que grand frère Wolf récupère Meatbun, celui-ci était complètement hors de portée et incapable d’utiliser une attaque ou d’employer Double Meurtre.

« Flèche Chasseuse d’Âmes Supersonique. » Jouant de son guqin, Gui lança deux flèches consécutives. Il attira deux dragons avant de continuer à jouer sa Technique de Ravissement Sheng-ge.

En chargeant aux côtés des Squelettes à l’Armure de Flamme, j’engageai le combat contre l’un des dragons tandis que les squelettes maintenaient les autres à distance.

Alors que je combattais, je cherchai un signe de faiblesse de mon adversaire. Même s’il semblait initialement que le dragon n’avait pas de faiblesses, je réalisai soudainement que, malgré son fort pouvoir d’attaque, sa grande défense et sa vitesse considérable, le dragon possédait un défaut majeur. Et il résidait dans… ses pattes qui étaient trop courtes.

Comme le dragon pouvait rarement m’attaquer avec ses pattes, j’avais besoin de faire bien attention à sa queue, et devais esquiver chaque fois que celle-ci plongeait droit vers moi. De cette manière, je pouvais lentement amenuiser sa santé. Même si je me prenais quelques coups, grand frère Wolf serait là pour me soigner, il n’y avait donc aucune crainte à avoir.

Doll éprouvait cependant quelques petits problèmes avec ses Squelettes à l’Armure de Flamme. Comme ses squelettes ne possédaient pas d’intelligence à proprement parler, leur capacité à esquiver était certainement inférieure à la mienne, et donc ils recevaient un nombre plus élevé de coups. Heureusement pour nous, il s’agissait de sous-fifres de rang 4 avec une excellente défense et une santé élevée, ainsi qu’un fort pouvoir d’attaque. Du coup, ils étaient capables de tenir jusqu’à-ce que Doll lance son Sortilège de Restauration.

En plus, il y avait l’attaque à distance de grand frère Wolf et la capacité Double Meurtre de Meatbun, ce qui abaissait considérablement la santé du dragon…

Très bien ! Aussi, Gui utilisait fréquemment sa Rafale de Notes de Musique pour m’aider, donc il ne s’avérait pas complètement inutile…

Enfin, le dragon en face de moi rendit l’âme. Je me réjouis, les ***s de Dragons valent un or la pièce… Ouahahaha ! Avant que Gui n’attire de nouveau un autre dragon, je profitai de l’occasion pour satisfaire ma curiosité en fouillant pour voir si les ***s de dragons ressemblaient à quelque chose comme une pièce d’or.

… Il n’y en a pas ! Ce n’est pas là ! Pourquoi est-ce qu’il n’y a pas de *** sur ce dragon ? Oh, ma pièce d’or, où es-tu ?

« Grand frère Wolf, pourquoi est-ce qu’il n’y a pas de *** sur ce dragon ? Tu disais qu’ils en avaient… » demandai-je à grand frère Wolf sur un ton pitoyable.

« Prince, tu veux vraiment… » Tu veux vraiment en manger ? Sérieusement, sois au moins plus discret à ce sujet ! pensa grand frère Wolf tandis qu’il examinait le corps du dragon. « Prince, c’est une femelle, donc il n’y en a pas. » Grand frère Wolf me donna une tape dans le dos. « Ne t’en fais pas, nous t’en donnerons définitivement une dès qu’on en trouvera. »

C’est vrai, regardez à quel point Prince est maigre. Nous devrions au moins lui donner un tonique… En plus, cet aspect de la vie d’un homme est très important : nous ne devons pas laisser de carences se développer ! Hmmm, ça aiderait probablement Prince si nous lui offrions une *** de dragon, songea Ugly Wolf, et ses réflexions dérivèrent sur comment elles pouvaient être servies. De la *** de dragon poêlée, de la *** de dragon braisée au vin, de la soupe de *** de dragon…

« Vraiment ? C’est génial ! » Mes pièces d’or, hohoho ! Je veux aller prendre le thé ! songeai-je, content.

« Noble Majesté, sauvez-moiiiiiii ! » Gui courait dans tous les sens comme un poulet à qui on aurait coupé la tête, et il y avait un dragon – celui qu’il venait tout juste d’attirer par ici avec sa Flèche Chasseuse d’Âme Supersonique – en train du lui mordre le derrière. Bien que je fusse très tenté d’ignorer sa situation critique… Soupir ! Au bout du compte, je dégainai mon Dao Noir et forçai le dragon à le relâcher.

Grâce à nos efforts combinés, nous parvînmes graduellement à réduire le nombre de dragons de à zéro. Comme on s’y attendait, puisque les dragons sont des monstres assez puissants, la quantité de points d’expérience qu’ils laissaient était incroyablement élevée. Grand frère Wolf, dont le niveau comptait parmi les plus élevés du groupe, augmenta d’un niveau, tandis que Doll, dont le sien était le plus bas, augmenta de deux niveaux. Cependant…

« Huff… Huff… » Lolidragon était étalée de tout son long sur le sol de façon très inconvenante pour une demoiselle. Elle haletait fortement et se trouvait dans l’incapacité de prononcer le moindre mot.

Je n’étais pas mieux pour ma part. J’étais exténué jusqu’à l’os après avoir battu tous ces dragons les uns après les autres sans répit. Chaque muscle de mon bras droit me faisait souffrir, protestant au moindre mouvement. Mes jambes étaient aussi faibles que de la gélatine.

Grand frère Wolf, lui, était si épuisé à cause de son « jeu » de baseball qu’il s’était penché en avant et faisait tout pour ne pas s’effondrer. La bouche de Doll était aussi aride que les pays frappés de sécheresse à force de chanter les incantations nécessaires au Sortilège de Restauration. Quant à Gui, ses doigts s’étaient contractés en des positions excessivement crispées. Apparemment, il va devoir manger directement dans son assiette comme un chien ce soir !

Dans ces conditions, les membres d’Odd Squad restèrent étendus au sol. Nous n’avions pas l’énergie nécessaire pour fouiller les cadavres des dragons, encore moins pour les dépecer ou retirer leurs tendons et leurs os… Et pourtant, la seule chose à laquelle je parvenais à penser était mes* **s de dragon et les pièces d’or. Ainsi, rassemblant mes dernières forces, je rampai et rampai et rampai jusqu’au dragon mort le plus proche…

Ouiiin ! Pourquoi est-ce que c’est encore une autre femelle ? Des larmes naquirent au coin de mes yeux. Mon thé…

« Le noble Seigneur, Prince, aime-t-il vraiment les ***s de dragon à ce point ? » s’enquit Gui, m’observant avec compassion. « Venez, laissez Gui vous servir ! » Il se dirigea alors en courant vers un dragon au hasard et commença à le dépecer.

Gui… C’était la première fois que je ressentais une telle gratitude envers lui, puisque c’était la première fois qu’il n’avait pas dit quelque chose me donnant instantanément envie de le massacrer. J’observai, les yeux écarquillés, tandis que Gui tranchait quelque chose sur le corps du dragon avant de s’empresser de sortir une casserole et de démarrer un feu. Il jeta ensuite cette chose dans la casserole et commença à ajouter divers condiments.

« … Gui, qu’est-ce que tu fabriques ? » demandai-je, ma voix tremblante.

« Magnifique Majesté, il faudra attendre un peu avant que la soupe de ***s de dragon ne soit prête ! » répondit Gui au même moment où il goûtait la soupe afin de s’assurer qu’elle était suffisamment salée.

« … »

Quand une personne est enragée à l’extrême, elle possède un afflux d’énergie infini. Avant, je ne me serais jamais imaginé capable de courir à la vitesse à laquelle je fonçais à présent droit vers Gui. Lorsque je l’atteignis, je l’envoyai bouler d’un coup de pied dans les airs. Les doigts tremblants, j’attrapai la casserole de soupe de ***s de dragon.

« M-mes p-pièces d’or ! Mon thé ! » hurlai-je.

Je piétinai et piétinai et piétinai Gui le Paillasson, ajoutant occasionnellement un Coup de Poing Explosif au passage…

« HAHAHA… huff… huff… HAHA ! » riait Lolidragon de plus belle entre deux pauses. Prince ? Boire de la soupe de ***s de Dragon ? Hahahahahahaha !

Alors Prince ne pensait pas à manger les ***s de dragon après tout ! réalisa grand frère Wolf. C’est une bonne chose que Gui ait agit en premier. Autrement, j’aurais servi les ***s de dragon et…

« C’est quoi, un fouet4 de dragon ? Est-ce que les dragons utilisent des fouets ? » demanda Doll sans comprendre. En jetant un regard inquiet vers Gui – qui était en train de se faire massacrer par mes soins – elle ajouta : « Est-ce que Gui va mourir ? »

« Non, pas du tout. Ne t’inquiète pas, je le soignerai plus tard », la consola grand frère Wolf. Secrètement, il pensait, Il vaudrait peut-être mieux pour Gui de mourir et de retourner au point de renaissance…

Après un long moment, j’en eus enfin assez de frapper Gui. En lui ordonnant de s’occuper de tous les dragons, j’observai toutes les ***s…

Comment ça, embarrassée ? Tout ce qu’il y a en face de moi ce sont des pièces d’or et le doux parfum du thé. Qu’est-ce qu’il peut bien y avoir d’embarrassant là-dedans ? Ouahahahahaha !

« Arrêtez-vous là, vous tous. » C’était une voix de femme ; son ton était arrogant.

Je sentis un brin de panique. Ne me dites pas que c’est encore le coup du « La voie est mienne à libérer… D’avec le Beau Gosse tu dois te séparer » avec une autre voleuse de grand chemin ?! Jetant un coup d’œil à Gui, je pensai, Peut-être que je devrais le vendre à la voleuse ?

Pour ce qui était de Gui… Bien que son expression fût toujours aussi fervente à mon égard que d’habitude, un frisson lui parcourut soudainement la colonne vertébrale. Bizarre, le temps est-il devenu glacé ? Il regarda en direction du ciel.

Je me retournai et jetai un coup d’œil seulement pour apercevoir une humaine extrêmement cool, plantée pas très loin de nous. Derrière elle se tenaient quatre autres joueurs de différentes races et de différentes classes : ils formaient clairement un groupe.

Un groupe de voleurs de grand chemin ? Ce n’est pas possible, n’est-ce pas ?!

À présent sur mes gardes, je lançai un regard glacial à cette humaine avec son attitude cool « masculine ». Je décidai de lui faire peur, ou au moins de la convaincre de kidnapper Gui plutôt que moi. Délibérément, je pris une pose avec les jambes un peu écartées, mon dos voûté, et mes mains sur les hanches. Tapant du pied gauche impatiemment, je parlai avec le ton le plus grossier que je puisse produire.

« Qu’eeeest-ce qu’y a ! Qu’esst-ce tu veux, p’tite ? »

« Prince, qu’est-ce que tu fabriques ? » me demanda Lolidragon sur le tchat du groupe. Elle semblait complètement abasourdie.

« Je fais semblant d’être un gangster ! De quoi j’ai l’air ? »

« … Tu ressembles à tout SAUF à un gangster. »

Même si la réaction de Lolidragon m’enleva un peu de vent à la voile, la fille à l’attitude cool, qui me faisait face, était devenue furieuse. En fait, elle était tellement enragée qu’elle en était au point où on pouvait presque voir des flammes jaillir autour d’elle. Ouaaah ! Elle est effrayante ! Il semblerait que je ferais mieux de ne pas me faire passer pour un gangster plus longtemps.

« Qu’est. Ce. Que. Tu. As. Dit ? » me demanda-t-elle à travers sa mâchoire contractée.

J’étais si terrifié que je me redressai et me tins convenablement droit. Avec la gorge serrée, je répondis : « R-rien du tout. J’ai juste demandé si quelque chose n’allait pas, mademoiselle. »

« QU’EST-CE que t’as dit ?! »

Ouaaaah ! Pourquoi est-ce que les flammes de sa colère sont encore plus brillantes et brûlantes qu’avant ???

Des points d’interrogations étaient suspendus dans les airs autour de ma tête. Je décidai – par mesure de sécurité – qu’il vaudrait mieux pour moi d’enfiler mon « argument de vente de premier choix », à savoir le look princier. Donnant de mon plus charmant et plus gracieux sourire, je demandai : « Ma belle jeune fille, que voudriez-vous que je fasse pour vous ? »

Cependant, la « belle jeune fille » en question s’entêta. (« VA TE FAIRE ****** ! » était ce qu’elle vociféra.) Puis, elle me balança sur-le-champ un coup de pied… en employant un mouvement de jambes plus connu comme « le coup de pied dans les noix » .

Le reste de mon groupe était stupéfait. Dire qu’une fille oserait cogner la *** du Ultra-Splendide Prince ! Lolidragon en particulier était si sidérée que sa mâchoire inférieure en était pratiquement tombée par terre.

« Uhn ! » Pris par surprise, j’avais été frappé en plein dans les noix. ÇA FAIT MAL ! J’avais vraiment envie d’utiliser mes mains pour protéger ma *** et me rouler par terre afin de soulager la douleur. Cependant, c’était hors de question. Ma réserve féminine me disait qu’une fille ne pouvait simplement pas se protéger les ***s avec les mains en présence d’étrangers. De toute façon, les filles ont-elles seulement des ***s à protéger ?

Mais quand même, la douleur ! Incapable de la supporter, je me recroquevillai à l’agonie, à genoux par terre avec la tête penchée vers le sol. Je pouvais sentir les larmes couler le long de mon visage…

« Prince… » Gui me regardait, impuissant, clairement perdu sur ce qu’il fallait faire. Puis, il se leva et fit face à la fille avec l’attitude cool. Son regard était sans merci et aussi froid que la glace, et son entière personne irradiait un air glacial. Même Lolidragon et Ugly Wolf – qui voulaient répondre de cet affront – étaient sans voix. Est-ce qu’ils avaient déjà vu Gui aussi froid auparavant ?

Clac ! Gui gifla la jeune fille à l’attitude cool, l’envoyant valser au sol. Il l’épingla ensuite par terre à l’aide de son pied droit, et lui adressa la parole sur un ton glacial. « Je ne sais pas en quoi Prince peut t’avoir offensé, mais personne ne devrait jamais le traiter de la sorte. »

Immédiatement après, les équipiers de la jeune fille intervinrent. L’elfe noir, qui se tenait à la tête du groupe, dégaina son épée longue, en la brandissant à la même hauteur que Gui. « Relâche-le. »

Voyant la situation se dégrader, Lolidragon sortit ses dagues. Grand frère Wolf prit Meatbun qui était sur le sol, serrant sa Lumière de la Gloire près de lui. Doll invoqua ses Squelettes à l’Armure de flamme et se précipita à mes côtés. « Prince, est-ce que ça va ? » me demanda-t-elle d’une voix préoccupée.

À ce moment-là, les deux groupes dégainèrent leurs armes et visèrent leurs adversaires. La situation devint critique, et puisque j’étais le seul guerrier de notre côté, je me dépêchai d’essuyer mes larmes. Debout avec les yeux rougis, je sortis mon Dao Noir de niveau 20, qui avait à présent un pouvoir d’attaque de 65.

Je regardai la fille, qui était toujours plantée au sol par Gui, avec haine et désir de vengeance. Dire qu’elle m’a fait traverser les pires peines qu’un homme puisse un jour endurer… maudit soit-elle !

Il y avait quand même quelque chose qui m’étonnait. « Pourquoi tu m’as frappé ? Qu’est-ce que j’ai dit de mal ? »

La fille me lança un regard furieux. « Va te faire ******* ! Tu n’es qu’un sale crétin pleurnicheur qui n’est même pas capable de distinguer un homme d’une femme ! Tu ne pouvais même pas deviner que je suis un garçon ?! À m’appeler “p’tite et mademoiselle” comme un con… ! » Puis, il se tourna pour lancer un regard noir à Gui et recommença à lancer des injures. « Laisse-moi partir ! »

Gui, cependant, augmenta simplement la pression de son pied et lança d’un ton implacable : « Comment oses-tu traiter Prince de sale crétin pleurnicheur ? Pourquoi ne te regardes-tu pas dans une glace : quel genre d’homme irait frapper un autre garçon dans les noix ? Et pour ce qui est de te laisser partir… Quand tu te transformeras en pilier de lumière, là, je te laisserai t’en aller. »

…Un garçon ? J’étais surpris. Je me mis à examiner la « fille » au sol de plus près. Peu importe sous quel angle je le regardais, je ne trouvais vraiment pas en quoi il ressemblait à un garçon, à l’exception de l’endroit où étaient situés ses sourcils. Son visage était même taillé en forme de cœur, ses yeux entourés de longs cils, et sa physionomie était fine. De plus, il était habillé dans des habits de mage, donc je ne pouvais pas savoir s’il avait de la poitrine ou non…

« Laisse partir Ming Huang. » Cette fois, l’elfe noir plongea en avant. Avec un crissement de son « Épée du Cercle Parfait », l’épée longue dans ses mains transperça Gui, sans pitié, à cinq endroits différents.

<Gui -500 PV, 1000/1500>

« Urgh ! » Gui ravala un cri de douleur alors même qu’il était projeté sur son dos par l’impact.

N’ayant pas prévu que l’ennemi attaquerait alors qu’il parlait, je n’étais pas du tout préparé à rattraper Gui pendant qu’il tombait. Je me dépêchai de m’agenouiller au sol afin de regarder ses blessures. Grand frère Wolf fonça aussi de notre côté, préparant un sort de soin afin d’aider Gui à retrouver la santé.

Avec le pied de Gui en moins sur lui, Ming Huang se remit immédiatement debout. Lançant un regard empoisonné à Gui, il entonna une incantation. « Elfe de foudre… »

Entendant les premiers mots de l’incantation, Lolidragon cria : « Prince, arrête-le et vite ! La magie de foudre est exceptionnellement puissante. À ce rythme, Gui va mourir ! »

Aussitôt que j’entendis l’avertissement de Lolidragon, je levai mon épée et chargeai droit vers Ming Huang, pensant le renverser de manière à l’empêcher de psalmodier plus longtemps. Seulement, l’elfe noir à l’épée longue me bloqua immédiatement la voie.

Je lançai mon dao à l’encontre de l’elfe noir, mon cœur saisi par l’anxiété. Il ne recula pas d’un pouce, me contrant avec l’une de ses propres attaques à la place. Nous échangeâmes coup après coup, attaquant et défendant tour à tour, mais j’étais devenu affolé.

« … Attaque Divine de la Foudre ! » Huang Ming avait terminé son incantation, et un éclair toucha Gui.

« A-argh… urgh », cria Gui, sa voix écorchée par la douleur. Pendant ce temps, grand frère Wolf continua de lancer ses sorts de soin sans s’arrêter, en espérant restaurer suffisamment de point de vie à Gui pour l’empêcher de mourir.

<PV de Guiliastes 350/1500>

Au moins, il est toujours en vie, pensai-je.

Cependant, juste au moment où je lançais un regard inquiet à Gui, l’épée longue de l’elfe noir me transperça deux fois. Quelque peu énervé, je me résolus à ne plus être distrait à partir de maintenant et commençai à concentrer toute mon attention sur mon combat contre l’elfe noir.

« Tirs Jumeaux ! » L’elfe archer ennemi avait osé profiter de cette opportunité pour tirer sur Gui qui était déjà mal en point. J’ignorai alors la lame de l’elfe noir et me mis à courir en direction de Gui. Enfin, comment est-ce que quelqu’un peut espérer être plus rapide qu’une flèche ?

« Squelettes, protégez grand frère Gui. » Heureusement pour nous, Doll était juste derrière Gui et elle les envoya directement se planter devant lui, bloquant les attaques imprévues.

Voyant comment les choses progressaient, j’étais profondément soulagé, à un point tel que j’avais complètement oublié l’ennemi derrière moi. L’elfe noir scanda : « Épée du Cercle Parfait » ; et planta son épée en plein dans mon dos.

<PV de Prince 2350/3000>

« Uhn… » girmaçai-je.

« Prince ! » Mes camarades hurlèrent, inquiets. Doll envoya même trois de ses squelettes dans ma direction pour m’aider. En retrait, tandis que les Squelettes à l’Armure de flamme me protégeaient, je rejoignis Odd Squad et laissai grand frère Wolf me guérir.

Mes blessures n’étaient pas très lourdes, grand frère Wolf n’eut qu’à simplement utiliser un soin moyen afin de me remettre au max de points de vie. Cependant, lorsque je vis Gui – son expression montrant qu’il luttait pour contenir la douleur – une envie de meurtre naquit dans mon cœur. Je me levai lentement, et lorsque j’adressai la parole à Ming Huang, ma voix était douce  et détendue, comme le calme avant la tempête.

« J’admets que le fait de te prendre pour une fille était mon erreur, mais tu n’aurais jamais dû me blesser avant de clarifier les choses. Gui t’a frappé, mais il n’avait aucunement l’intention de te tuer. Maintenant tu veux prendre sa vie ? Tu ne crois pas que tu exagères ? »

« Exagérer ? Pour m’avoir piétiné comme il l’a fait, je ne fais que réclamer sa misérable vie », répondit froidement Ming Huang.

Je pris une grande inspiration, luttant contre ma rage grandissante. Utilisant le tchat du groupe, je demandai au reste de l’équipe : « Les gars, on fait quoi ? »

« Yo ! L’autre équipe est si courtoise ; comment est-ce que nous ne pourrions pas leur rendre la pareille ? » proposa Lolidragon d’un ton acerbe.

« RO-O-AR ! Ceux qui blessent mes équipiers doivent mourir ! » rugit grand frère Wolf.

« C’en est trop ! D’abord, pauvre grand frère Gui, et maintenant ils s’en prennent à grand frère Prince aussi ! Pour l’amour et la justice, Doll doit les punir ! » répondit Doll, sa voix suggérant l’indignation.

« Wolf, dépêche-toi de me soigner ! Je leur ferai payer toute la souffrance qu’ils ont causé à Prince », dit Gui, son visage aussi pâle qu’un linge blanc.

Je souris faiblement.

« Odd Squad, groupe de cinq membres. Prince, guerrier. Lolidragon, voleuse. Ugly Wolf, prêtre. Doll, nécromancienne. Guiliastes, barde. Ayez la gentillesse de bien vouloir vous présenter », lançai-je froidement.

Avec un « Pfff ! », Ming Huang répondit : « Dark Emperor, groupe de cinq membres. Ming Huang, mage (humain). Wicked, guerrier (elfe noir). Ambusher, archer (elfe). Black Lily, prêtresse (ange). Playboy Lord, voleur (humain). »

Un groupe à la composition très bien équilibrée… ahem ! Mettant de côté mon sens du respect, j’écoutai silencieusement tandis que grand frère Wolf donnait ses instructions sur le tchat du groupe.

« Eh bien… Il n’y a rien à dire de plus. Prince ira contre Wicked, Lolidragon contre Playboy Lord. Gui, ta tâche sera d’empêcher Ambusher d’agir. Fais en sorte qu’il n’ait aucune chance de tirer sur l’un des membres de notre groupe ! Tu devras en particulier protéger Doll et Lolidragon

« Doll, ta tâche est très importante. Fais en sorte que le mage ennemi n’ait aucune occasion de toucher qui que ce soit dans notre groupe. Sinon, la situation sera critique. Ne t’inquiète pas, je serai là pour t’aider. »

Les deux groupes se tinrent silencieusement face à face, excepté pour les prêtres, occupés à amplifier les capacités de leurs camarades.

La situation devint rapidement tendue tandis que notre soif de bataille augmentait. Enfin, je m’avançai, brandissant mon Dao Noir, et le levai en signe de défi en direction de Wicked qui avait réussi auparavant à me toucher deux fois. Wicked tint lui aussi son épée longue prête.

« Attaque du Dragon à Neuf Têtes », lançai-je tout en plongeant vers l’avant.

« Danse de la Lame Parfaite Déchaînée. » Wicked aussi chargea tout droit.

Mon dao et son épée longue se rencontrèrent ici et là, et on entendit le son retentissant du métal s’entrechoquant contre du métal tandis que mon Attaque du Dragon à Neuf Têtes et la Danse de la Lame Parfaite Déchaînée se contraient l’une et l’autre. Comme aucune des deux n’était parvenue à atteindre sa cible, nous devinâmes tous deux rapidement que l’adversaire était également un guerrier doué dans les attaques puissantes et rapides.

Nos lames s’illuminèrent tandis que nous continuions le combat, sans jamais réussir à surpasser l’autre.

Comme Wicked et moi commencions nos attaques, les autres commencèrent aussi à se battre. Lolidragon se battait contre Playboy Lord. Il tentait une attaque après l’autre contre Lolidragon, mais aucune d’entre elles ne la toucha. Son agilité était clairement supérieure à celle de Playboy Lord. J’étais inquiet, cependant, car cela voulait probablement dire que la force de ce dernier était plus élevée que la sienne.

Heureusement, Lolidragon semblait être arrivée à la même conclusion. Se rendant compte que Playboy Lord avait canalisé tous ses points d’habileté dans la force, elle évita le face-à-face avec lui. Au lieu de ça, elle fit le choix d’esquiver et d’éviter ses attaques, en attendant le moment parfait pour frapper.

Doll avait lancé deux de ses Squelettes à l’Armure de flamme vers Ming Huang afin d’interrompre ses sorts, tout en gardant deux squelettes sous le coude pour se protéger elle-même, Ugly Wolf et Gui. J’avais engagé le combat contre Wicked, leur unique guerrier. Du coup, leur mage – sans aucun guerrier pour le protéger – ne pouvait que lancer de faibles sorts de défense contre les squelettes. Les choses tournaient à notre avantage.

Comme Doll contrôlait les squelettes, leur archer – Ambusher – pris l’initiative d’essayer de la vaincre. Au début, il tira des flèches comme un fou, mais Doll était protégée par ses squelettes. De plus, Gui était tout sauf immobile pendant ce temps. Suprêmement énervé, il alternait entre boire des potions de mana comme si c’était de l’eau et tirer ses Flèches Chasseuses d’Âmes Supersoniques encore et encore tel un maniaque, flanquant par la même occasion une raclée royale à Ming Huang.

Ming Huang, à son tour, était si terrifié qu’il ne pouvait plus que se cacher derrière Ambusher et ne lançait donc que des sorts de défense. Même si Ambusher était couvert par les sorts de défense de Ming Huang pour le protéger des attaques de Gui, les squelettes de Doll le regardaient aussi d’un air vorace de leur côté. Faisant face aux deux Squelettes à l’Armure de flamme, Ambusher ne put que lancer ses Tirs Jumeaux comme s’il était possédé afin de parer leurs attaques.

Puisque les attaques de Gui étaient contrées par le Mur Impénétrable de Ming Huang, il commença immédiatement à jouer la Technique de Ravissement Sheng-ge de manière à augmenter nos capacités à Lolidragon et moi. Lorsque Ming Huang laissa tomber le Mur Impénétrable pour lancer des sorts offensifs, en revanche, Gui se mit aussitôt à les attaquer lui et Ambusher, en leur lançant ses Rafales de Notes de Musiques en continu.

En ce qui concerne grand frère Wolf, son rôle fut le même que le prêtre de l’ennemi : rester en arrière et guérir tous les blessés de son équipe.

Avec les occasionnelles Techniques de Ravissement Sheng-ge, ma vitesse surpassa instantanément celle de Wicked. Il commença à reculer pas à pas, son corps recouvert de nombreuses blessures, laissant leur prêtresse Black Lily troublée alors qu’elle essayait de le soigner. Lolidragon aussi bénéficiait de la Technique de Ravissement Sheng-ge. Cela lui permit grandement de surpasser Playboy Lord en termes de vitesse, rendant même possible pour elle de l’attaquer occasionnellement sans avoir à subir de blessures elle-même.

Nous avons l’avantage, maintenant ! Notre groupe était clairement en train de gagner. Ce n’était plus qu’une question de temps avant que Dark Emperor ne perde, tant et aussi longtemps qu’il n’y avait pas de changements soudains…

« Lily, soigne-moi ! Wicked, Playboy Lord, venez ici et aidez Ambusher à me couvrir », leurs ordonna Ming Huang.

« Attaquez ! Ne le laissez pas lancer le moindre sort », rugit grand frère Wolf d’une voix qui clamait l’urgence.

Je chargeai immédiatement, mais cet enfoiré de Wicked continuait de me bloquer. Avec Wicked complètement sur la défensive, j’étais incapable de prendre le dessus sur lui.
Pendant que nous étions bloqués dans une impasse, le reste de mon équipe était occupé à attaquer. Les points de vie des membres de Dark Emperor chutèrent si rapidement que même Black Lily ne pouvait pas restaurer leur santé assez vite.

Malgré tout, leur mage Ming Huang continua de psalmodier. Avec une incantation aussi longue, la force du sort… Nous n’osions même pas l’imaginer.

Et enfin, je finis par briser la garde de Wicked. Je brandis mon épée vers Ming Huang

« … Les Neuf Courroux du Ciel ! »

Ming Huang leva ses bras. Il entonna le verset final de son incantation, alors même qu’il se changeait en pilier de lumière après le coup que je lui avais porté. À ce moment-là, ses camarades Black Lily, Playboy Lord et Ambusher avaient eux aussi déjà pris un allé simple vers la ville.

Son sort, cependant, était toujours en marche. Le ciel originellement clair se changea, devenant d’un noir menaçant, et des éclairs lézardèrent les nombreux nuages sombres. Tout à coup, le premier éclair jaillit et toucha Doll. Avant même que l’on ait pu crier, plus de dix autres éclairs illuminèrent le ciel, devenant pratiquement un seul et énorme pilier de foudre alors qu’ils s’abattaient sur nos têtes.

« Prince… » Même au milieu de cet océan de lumière aveuglant, grand frère Wolf était toujours en train de me lancer un sort de guérison.

Alors que la lumière aveuglante des éclairs disparaissait, je me retrouvai le seul survivant, debout avec 450/3000 de santé. Le dernier sort de guérison de haut niveau de grand frère Wolf avait dû me sauver la vie.

J’étais perdu, mes yeux remplis de larmes tandis que je pensais, J’aurais préféré vivre l’expérience atroce de la mort avec tous les autres plutôt que de survivre tout seul…

« Reprends-toi et bois tes potions », la voix glaciale de Wicked provenait de derrière moi.

J’étais inquiet à l’idée que Wicked soit encore en vie, mais il y avait de l’étonnement aussi. Wicked n’a pas essayé de m’attaquer pendant que ma garde était baissée, et maintenant il me dit de boire mes potions ? Je le regardai avec une expression curieuse.

« Toi et ton équipe, vous êtes les adversaires les plus louables qu’il m’ait été donné de combattre. Ton équipe a peut-être l’air bizarre, mais vous êtes en réalité très forts », dit Wicked avec une lueur de respect dans son regard froid. « Je vais vous considérer, toi et ton équipe, comme étant nos ennemis jurés. J’espère que vous ne me décevrez pas. »

« Tu veux continuer à te battre ? » J’étais plutôt fatigué de combattre pour ma part.

« Non, restons-en là pour aujourd’hui », répondit Wicked tandis qu’il rengainait son épée longue. « Je dois y retourner et consoler Ming Huang. »

« Ming Huang est vraiment un garçon ? » demandai-je, curieux.

« … Oui, il l’est. C’est mon petit frère dans la vraie vie », m’expliqua Wicked, son ton un peu gêné.

« … » J’observai le glacial elfe noir et pensai, Ils ne semblent pourtant pas très proches pour des frères… mais puisqu’on en parle, je ne suis moi-même pas comme mon frère.

À ce moment-là, une question me traversa l’esprit. Puisque Ming Huang est un garçon…

« Pourquoi est-ce que vous nous avez dit de nous arrêter là au tout début ? »… Tout ça pour causer cette énorme bagarre.

C’était chose rare que de voir l’expression de Wicked montrer de l’embarras. « Nous voulions juste vous demander quelle méthode vous aviez utilisée pour attirer autant de dragons et peut-être vous demander de nous l’apprendre. »

« … » Je fixai Wicked avec une expression sidérée.

« … S’il n’y a rien d’autre à ajouter, je vais m’en aller en premier. »

« Attends, Wicked, ne pars pas. » J’attrapai le coin de sa chemise et lui lançai mon regard le plus pitoyable et impuissant possible.

« Quelque chose ne va pas ? » Wicked me regarda sans comprendre, un sentiment étrange lui tiraillant le cœur.

« Tu ne dois pas m’abandonner », dis-je, découragé et sur le point de pleurer.

« … ? »

« J– Je ne me rappelle plus du chemin pour retourner à la Cité de l’Étoile… » Avec une main posée sur l’arrière de mon crâne, je lui souris innocemment. Après tout, c’est grand frère Wolf qui nous a menés jusqu’ici…

« … Suis-moi dans ce cas. »

Notes de bas de page

1 Les ***s de dragons : Quand on parle d’herbes et de toniques, il existe toutes sortes de variétés étranges de recettes chinoises, qui concernent toutes sortes d’ingrédients bizarres, tels que les cervelles de singes. Dans ce cas-ci, les ***s de dragon sont un remède à l’impotence (ces concepteurs de jeux de Second Life devaient vraiment s’ennuyer à mourir). Plus intéressant encore, le mot utilisé ici pour « *** » signifie également « fouet »

2 Fēi, Cháng Duì’ … ‘Fēi Cháng, Duì : Les deux sont prononcés et écris “非常队” , mais leurs significations sont différentes, le premier voulant dire « Escouade, Pas Normale » et le second signifiant « Très, Escouade » (ce qui ne veut rien dire). Aussi, « Odd Squad » signifie « l’Escouade Bizarre ».

3 Ah, quels vents perçants : C’est une référence à Jing Ke, un assassin qui a vécu durant la période des États en Guerre. Il a été envoyé par Yan Dan, prince héritier de Yan, pour assassiner Qing Shui Huang, Empereur Qing. D’après les anciens textes, Jing Ke en est revenu avec un poème où il y déclame ses adieux à ses amis sur les bancs de la rivière Yi, ce qui donnait une fois traduit : « Les vents perçants, ah, l’eau gelée de la rivière Yi, le héros pars, et il ne reviendra jamais ! » Donc, dans un sens, Prince et les autres sont en train de faire leurs adieux à Lolidragon.

4 Fouet : Pour ceux qui n’ont pas lu la note numéro 1, le mot employé pour « *** » dans « *** de dragon » veut aussi dire « fouet », et c’est pourquoi l’innocente Doll ne comprenait pas de quoi parlaient les autres membres de Odd Squad.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *