1/2 Prince T2C1: Le Tournoi Commence

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 2 – Fantaisie et Réalité

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter one : Tournament, Begin – Traduit du chinois vers l’anglais par Kat[PR!]
Chapitre 1 : Le Tournoi Commence – Traduit de l’anglais vers le français par Selenia et AkaiiRia
+ Travail de vérification par Nocta

Portant la tiare sanglante que l’équipe m’avait donnée, mon cœur fut submergé par l’émotion et j’endurcis ma résolution. Nous allons créer une légende ensemble, une légende qui nous appartiendra. Je fermai les yeux et rassemblai ma concentration, me calmant avant de progressivement les rouvrir. Avec de l’assurance et de la détermination gravées sur mon visage, j’offris au reste d’Odd Squad un sourire et fis le premier pas vers le voyage visant à créer notre légende, le premier pas sur la scène où nous nous produirons, le premier pas dans… l’arène du tournoi.

À l’intérieur de l’arène, l’annonceur se présenta bruyamment. « Bonjour tout le monde, je suis Xiao Li, votre commentateur pour la journée. Commençons par présenter les deux équipes qui vont s’affronter lors de ce match ! En premier, venant de l’entrée ouest, nous avons la Team Princesse Parfaite ! La Team Princesse Parfaite est dirigée par Perfect Princess, une mage de la race des elfes. Les cinq autres membres de l’équipe comptent parmi leurs rangs un guerrier homme-animal, un guerrier humain, un archer de la race des elfes et un prêtre de la race des anges. »

Je m’avançai pour me tenir complètement à l’avant de notre escouade. À en juger par les acclamations fracassantes remplissant le stade, il semblerait que nos adversaires soient déjà entrés dans l’arène. Ne me dites pas que la Team Princesse Parfaite est célèbre à ce point ? Il semblerait bien que je sois hors du coup, vu que je n’ai jamais entendu parler d’eux. Ça n’a aucune importance de toute façon, puisqu’Odd Squad va définitivement les vaincre et devenir célèbre à travers tout « Second life » !

Le micro à la main, le commentateur du tournoi présenta bruyamment la prochaine équipe à pénétrer dans l’arène. « Maintenant, venant de l’entrée est, nous avons Odd Squad ! Odd Squad a une composition extrêmement particulière. Elle est constituée d’un elfe guerrier, d’une voleuse de la race des elfes, d’un prête homme-animal, d’une nécromancienne de la race des anges, d’un barde démon et d’une mage humaine ! »

Des murmures commencèrent immédiatement à parcourir la foule. « Quelle étrange équipe ! », « Extreme Squad1 ? Quel nom bizarre ? », et d’autres commentaires semblables pouvaient clairement être entendus.

« Si ce groupe n’est pas l’équipe la plus nulle des environs, alors elle doit être l’une des meilleures… » marmonna silencieusement le prêtre de la race des anges, qui était le stratège de la Team Princesse Parfaite.

« Quel genre d’équipe ils sont n’a aucune importance. Vous allez obtenir la victoire pour moi, n’est-ce pas les gars ? » demanda tendrement l’attirante beauté, Perfect Princess, tandis qu’elle s’adressait aux membres de son équipe – bien que pour moi, on aurait d’avantage dit qu’elle cajolait ses prétendants ! Les cinq types hochèrent immédiatement la tête avec ferveur.

Parmi les murmures de la foule, je mis lentement le pied dans l’arène du tournoi. Comme d’habitude, peu importe où j’allais, j’étais accueillis par un silence stupéfait. Mon apparence possédait habituellement un très grand pouvoir dévastateur, mais, maintenant, ajoutée à la tiare qui ne pouvait qu’augmenter considérablement mon charme, cette puissance destructrice passa immédiatement de 100 % à 200 % ! J’ignorai les regards de la foule (Soupir, après avoir été fixé du regard aussi longtemps, je m’y suis habitué depuis longtemps…) et observai directement nos adversaires d’aujourd’hui à la place : la Team Princesse Parfaite.

Initialement, j’avais pensé que cette équipe serait composée de six filles. À ma grande surprise, elle n’était constituée que d’une fille et de cinq garçons ! Dans mon cœur, je continuai de penser, Cette fille agit comme si elle avait amené sa propre Cour Intérieure2 pour participer dans ce tournoi, et pourtant son apparence n’arrive même pas à la cheville de celle de Lolidragon. Je suis tellement envieuse… ! Ah, non… je suis un garçon en ce moment ; il n’y a pas de quoi être envieuse !

Mettant de côté ma jalousie, les cinq autres membres de l’équipe et moi-même prîmes chacun nos places et prîmes la pose que Lolidragon avait passé trois jours à nous apprendre. Je suivis docilement ses instructions – je devais laisser tomber l’attitude d’un Prince élégant et devais à la place maintenir une image suave, arrogante et invincible durant le combat. De cette façon, nous pourrions ébranler la confiance de nos adversaires… Bien que, personnellement, je sentisse que ces types seraient seulement énervés par ma belle apparence, faisant en sortes que leurs esprits de compétition s’embrasent encore plus intensément.

« Comment une personne peut-elle être aussi belle…? » Perfect Princess fixa mon visage, fascinée, pendant que les cinq membres de son équipe me jetaient des regards noirs, leurs expressions montrant clairement leur désir de me dépecer,  d’arracher la chair sur mes os pour sa viande, avant de les mettre à bouillir pour en faire un bouillon de soupe.

« Prince, Lolidragon, l’autre équipe possède deux archers et deux guerriers, donc prolonger le combat ne ferait rien d’autre que nous désavantager. J’ai un plan par contre, alors écoutez bien… » Grand frère Wolf procéda ensuite à nous expliquer méticuleusement son plan.

Après que grand frère Wolf eut fini de nous donner nos instructions, notre groupe s’avança, débordant de confiance. On pouvait même voir un faible sourire sadique sur mon visage. Lolidragon était celle qui me l’avait enseigné. (Lolidragon, le surnom « Elfe Sanguinaire » doit être entièrement de ta faute…) Je regardai la Team Princesse Parfaite et proposai nonchalamment : « Devrions nous commencer ? ».

Le balèze guerrier homme-animal fit immédiatement quelques moulinets avec son énorme hache. Malheureusement pour lui, il était plus petit que grand frère Wolf de quelques centimètres. En plus, il lui manquait l’intimidante et puissante aura que Grand frère possédait. Le guerrier humain se dirigea dans notre direction et répondit froidement : « Pas de problème. Commençons dans ce cas ! »

L’arbitre qui se tenait sur le côté vit que nous étions fins prêts et, d’un geste de son drapeau, le combat débuta.

Normalement, les combats commenceraient avec les prêtres de chaque équipe lançant des sorts pour augmenter les habiletés des membres, et ceux-ci renforceraient la défense de leurs coéquipiers. Seulement après que ç’aurait été fait commencerait vraiment la compétition. Cependant, Lolidragon et moi allâmes à l’encontre de cette norme et, faisant usage de notre grande agilité, chargeâmes au moment où le juge annonçait le début du combat. Avant même que les guerriers de l’équipe ennemie aient pu réagir, je les avais déjà dépassés, mes cibles étant les deux archers… Par la suite, d’un mouvement rapide, je saisis Meatbun et utilisai mon épée pour le frapper de toutes mes forces.

« Meatbun, Double Meurtre. » Meatbun s’envola immédiatement vers ces deux archers, qui n’avaient pas encore compris ce qu’il se passait, et commença à frapper çà et là entre eux comme une balle dans une machine de pinball.

Étant donné que les archers ont tendance à avoir une faible quantité de points de vies, cette attaque était plus que suffisante pour les garder tous les deux occupés. Avec mon Dao Noir à la main, je me précipitai en direction de l’archer humain, dont la santé était probablement plus élevée que celle de l’archer elfe. En l’atteignant,  j’appelai : « L’une des Cinq Techniques Ultimes, Attaque Tourbillonnante du Dragon3 ! »

Je levai mon épée au-dessus de ma tête pendant que mes jambes poussaient, propulsant mon corps au-dessus du sol. Tordant mon corps en plein air pour que je vole en parallèle avec la terre, mon Dao Noir poignarda proprement l’abdomen de l’archer humain. La vitesse de mon attaque laissa même l’archer orienté-vers-l‘agilité incapable d’esquiver à temps. Même si ce n’était pas une attaque fatale, le mouvement Attaque tourbillonnante du dragon pouvait sévèrement blesser des ennemis uniquement avec la pression de l’air à elle seule, même si ça ne les avait pas frappés directement. Le bras gauche malchanceux de l’archer humain fut immédiatement brisé par mon attaque. Au moment où mes pieds touchèrent le sol, j’exécutai un grand geste du revers de ma lame, l’envoyant valser jusqu’au point de renaissance pour méditer sur ses erreurs « passées ».

Pendant que les yeux de tout le monde étaient rivés sur moi, Lolidragon, dont l’agilité était si élevée  que chacune de ses actions semblait venir de nul part, s’était depuis longtemps faufilée derrière l’elfe archer avec une dague dans chaque main. Maintenant, elle pressait l’une d’elles contre le cou de l’elfe, et fit une grande entaille en travers de sa gorge. Ç’aurait été un coup fatal si ça n’avait été pour le fait que la force de Lolidragon était trop basse, et ainsi elle était incapable de tuer directement l’elfe archer.

Juste au moment où il semblait que le prêtre adverse – qui avait commencé à réciter un sort de guérison – serait en mesure de soigner l’archer, les lèvres de Lolidragon se tordirent en un sourire cruel. Passée inaperçue aux yeux de tous, la dague dans son autre main était déjà placée contre le dos de l’elfe, pointant directement vers son cœur. Elle donna alors un coup vicieux, et le prêtre ne put que regarder, impuissant, pendant que l’archer mourait.

À ce point dans le temps, les guerriers de la Team Princesse Parfaite étaient tenus occupés par les Squelettes à l’Armure de Flamme des Enfers supers effrayants de Doll. En plus, leur agilité avait été diminuée par la Technique de Ravissement Sheng-ge de Gui. Les squelettes à eux seuls étaient pratiquement suffisants pour les mettre KO ; il n’y avait pas la moindre chance pour qu’ils puissent aider le reste de leur équipe !

Perfect Princess, qui avait au départ été occupée à admirer mon visage, réalisa finalement que quelque chose clochait et lança sur-le-champ un sort pour détruire l’un des squelettes de Doll. Cependant, Lolidragon et moi avions déjà achevé les deux archers à ce moment-là, alors je chargeai tout droit vers les guerriers, pour venir en aide aux squelettes de Doll. Lolidragon, en revanche, employa une compétence qu’elle avait créée après avoir étudié le ninjutsu du Japon : Creuser. (Cette technique n’était pas facile à apprendre pour tout le monde, parce que chaque fois qu’elle ratait, le groupe entier devait organiser une excavation pour sortir Lolidragon de la terre où elle était piégée.) En l’utilisant, elle se faufila furtivement derrière la mage, Perfect Princess

« Princesse, fais attention ! » Le prêtre s’empressa de bousculer Perfect Princess – qui était sur le point de se faire trancher la gorge par Lolidragon – sur le côté.

Quant à Lolidragon, elle assimila simplement le changement de situation et changea immédiatement sa cible. Deux dagues fatalement dangereuses passèrent à toute vitesse dans les airs alors qu’elle blessait le prêtre. Son visage pâlit rapidement comme il essayait de son mieux de remettre sa santé au max en même temps qu’il hurlait pour que les guerriers viennent l’aider.

Les guerriers ? Je rigolai ; le supposé humain agile pouvait à peine me porter un coup, encore moins l’homme-animal avec un muscle pour cerveau dont le but semblait être d’imiter la vitesse d’une tortue. Ils insultèrent avec colère le prêtre, en lui hurlant dessus pour ne pas les avoir soignés. Ce serait un choc s’ils pouvaient trouver le temps d’aller sauver leurs équipiers !

En fait, au moment où les deux archers – qui posaient la plus grande menace à notre plan – moururent, le sort de l’équipe adverse avait été scellé. À cette pensé, les plis de ma bouche se relevèrent pour former un sourire diabolique, effrayant les guerriers adverses au point de penser que je m’apprêtais à utiliser ce mouvement Attaque Tourbillonnante du Dragon encore une fois. Je souris froidement et utilisai… dix attaques en continu pour achever le guerrier humain à la place. Quelle plaisanterie ; vous pensez que l’Attaque Tourbillonnante du Dragon peut être employée à répétition ? L’utiliser si souvent me laisserait étourdi, d’accord ?

De cette manière, Lolidragon et Gui gardaient le prêtre et la mage à distance pendant que les squelettes et moi offrions au guerrier homme-animal restant un aller simple pour le point de renaissance. Quelques moments plus tard, le prêtre était mort lui aussi.

Tous les six, nous nous dirigeâmes vers la mage, Perfect Princess, qui avait reculée vers un coin. Marchant à la tête du groupe, je lui souris froidement et demandai : « Tu abandonnes ? »

Perfect Princess leva la tête lentement. Alors qu’elle me regardait, la peur écrite sur son visage s’estompa et fut remplacée par une expression aguicheuse, et elle osa même me faire des flatteries. « J’abandonne, j’abandonne ! Puisque j’ai perdu contre toi, je serai ta petite amie, d’accord ? »

Je fixai d’un regard glacial cette fille, dont la beauté perdait contre Lolidragon, qui n’était pas aussi mignonne que Doll, qui n’était pas aussi élégante que belle-sœur Yu Lian, et me sentis dégoûté. Et elle a l’audace de se coller à moi comme une sorte d’invertébré maintenant ?! Sentant une bouffée de son écœurant et suffocant parfum, je pensai, je suis toujours une femme – juste parce que j’ai l’air d’un garçon ne veut pas dire que j’ai besoin d’être comme l’un d’eux et d’apprécier la beauté féminine, pas vrai ?!

Je levai lentement mon Dao Noir et, encore en souriant légèrement, le passai à travers le corps de la femme devant moi. C’est ta faute si tu es plus jolie que la « moi » femme ! Sans oublier qu’en traînant avec toi cinq gars à peu près beaux… Clairement tu essaies de provoquer ma jalousie ! Pour me rendre furieuse au point de te tuer !

J’observai avec satisfaction tandis que Perfect Princess s’envolait avec un air de ressentiment et de stupéfaction sur son visage. Je fis des moulinets avec mon Dao Noir tout doucement à quelques reprises, en essayant de faire tomber le sang écœurant de la lame, mais soudainement je réalisai que l’arène entière était silencieuse, et que tout le monde me fixait du regard avec un air bizarre dans les yeux.

« Lolidragon, quelque chose ne va pas ? » Mon expression restait sereine, mais j’étais secrètement en train d’envoyer un message privé à Lolidragon avec quelque appréhension.

« …C’est probablement parce que tu étais recouvert de sang et en train de sourire pendant que tu poignardais une magnifique femme à mort, avant de nonchalamment secouer le sang pour t’en débarrasser. C’est juste trop beau, trop cool, et trop sanglant ! C’est pour ça que tout le monde est étonné ! » répondit Lolidragon avec un haussement d’épaule impuissant.

Je me suis juste un petit peu emporté avec ma jalousie, pensai-je, me sentant incompris.

« Victoire d’Odd Squad ! », annonça tardivement le juge, qui était enfin sorti de sa stupeur.

 

 

Émettant une aura glaciale, je me tins sur l’arène sanglante, un air meurtrier dans les yeux pendant que mon épée s’élevait et tombait. Comme je coupais en rondelle le dernier ennemi, je pus entendre la foule commencer à encourager. Cependant, je me retournai et examinai toute l’audience avec des yeux impassibles et glacials jusqu’à ce que la dernière personne se taise. Ce fut seulement lorsque je fus satisfait que je fis un sourire diabolique assoiffé de sang, et ensuite je menai Odd Squad hors de l’arène tandis que le juge déclarait notre victoire.

Pourquoi étais-je devenu comme ça ? Ce n’était pas comme si j’étais d’accord pour faire ça. Je n’avais aucune idée de quand ça avait commencé, mais récemment la zone à l’extérieur du stade était toujours remplie à craquer de mes fans après chaque match. Au début, c’était un problème qui n’affectait que moi. Cependant, à une occasion, j’étais en train de marcher derrière les membres de mon équipe quand nous quittions l’arène. Mes fans, qui se tenaient à l’extérieur du stade, avaient piétiné mes coéquipiers afin de s’approcher de moi. Après cet incident, le sujet est devenu un problème à l’échelle du groupe.

Après ça, Lolidragon trouva la stratégie de l’« Elfe Sanguinaire ». Avec cinq votes contre un, je fus forcé dans le rôle terrifiant d’un tueur sans pitié au sang-froid, juste pour décourager ces fans de s’approcher trop près. Malheureusement, la stratégie fut un succès inattendu, puisque même si mes fans continuaient de m’admirer, ils n’osèrent même plus approcher à moins de dix mètre de moi… Après tout, j’étais celui qui avait impitoyablement abattu la magnifique Perfect Princess, alors tous ceux qui avaient des yeux avaient pu voir que je ne connaissais pas ce que les mots « féminine » et « charme » voulaient dire.

Prenant la tête, je marchai complètement à l’avant de l’escouade (plus personne n’ose marcher devant moi à présent…) avec un air impassible sur le visage. Ma main gauche reposait sur la garde de mon Dao Noir par habitude, comme si j’étais prêt à tuer quelqu’un à tout moment. Cependant, ce que j’étais vraiment en train de penser était, Soupir, j’ai tellement faim ! Pourquoi est-ce qu’on n’a pas encore atteint le restaurant ?

« Prince ! » cria une voix ravie non loin.

C’était qui ? Je fronçai les sourcils.  Dire qu’il y a encore une fille qui ose m’appeler par mon nom dans cette foule, pensais-je, passablement irrité, pendant que je regardais les alentours. Les filles tout autour étaient toutes en train de jubiler silencieusement, en pensant, qui est la personne suicidaire qui ose appeler Prince par son nom ?

« Prince ? Qu’est-ce qui ne va pas ? » En croisant mon regard glacial, Rose révéla une expression surprise, des larmes coulant presque du coin de ses yeux.

Rose ? En apercevant ce visage familier, les muscles de mon visage se relaxèrent ; ça faisait un moment depuis la dernière fois que je l’avais vue.

« Ça fait un bail, Rose, et tout le monde de la Team Rose. Je les saluai et leur offris un bref sourire tandis que je regardais Li’l Strong, Legolas, For Healing Only et Broken Sword, que j’avais seulement rencontrés brièvement précédemment.

« Prince, ce n’est pas bon de rester ici trop longtemps. Tu peux leur parler durant un repas à la place ! » Lolidragon m’envoya un message privé, m’avertissant au sujet des fans tout autour. Voyant comment quelques fans commençaient à s’approcher, Lolidragon pensa, si on reste ici plus longtemps, les vies des membres d’Odd Squad et de la Team Rose risquent d’être en danger…

« Pourquoi est-ce qu’on ne prendrait pas un repas ensemble ? Rose, rejoignons nous au restaurant habituel – et sois sûre de venir ! » Moi aussi je commençais à sentir la menace qui planait autour de nous, et donc je m’empressai d’envoyer un message privé à Rose… et pris mes jambes à mon cou !

Au moment où nous atteignîmes le restaurant et sécurisâmes une cabine au deuxième étage, je cessai de jouer la comédie. Tandis que je massais mon visage, je m’excusai auprès de Rose, en disant : « Je suis vraiment désolé pour tout à l’heure, Rose. À propos de ce qui s’est passé dehors… te traiter aussi froidement il y a un instant, je ne le pensais pas. En fait… »

Je procédai à expliquer toute la situation à la Team Rose, pour empêcher un malentendu de se reproduire, la prochaine fois que nous nous rencontrerions. Après tout, je n’avais pas l’intention de perdre d’aussi bons amis.

« Ha ha ha ! De penser qu’être aussi beau pouvait causer autant de problème. » Li’l Strong éclata de rire – à mes dépends – en entendant toute l’histoire.

« Ce n’est pas comme si je l’avais demandé… » marmonnai-je dans ma barbe pendant que je me grattais le visage. Li’l Strong me donna une solide claque dans le dos, et ils commencèrent tous à rire sans exception.

Hormis Fairsky, qui avait gardée profil bas pendant tout ce temps, le reste du groupe discutait tous joyeusement. Broken Sword et moi étions particulièrement animés, puisque nous nous entendions très bien. Il me dit qu’il avait assisté à chaque match d’Odd Squad, et qu’il était particulièrement intéressé par les techniques inhabituelles et bizarres que j’avais exécutées. Apparemment, il avait lui aussi essayé les mouvements qu’il avait dénichés dans les romans d’arts martiaux. Il semblerait que je ne sois pas la seule personne bizarre autour après tout ! Ainsi, nous nous retrouvâmes tous les deux à discuter avec enthousiasme de mon Attaque du Dragon à Neuf Tête et de mon Attaque Tourbillonnante du Dragon ainsi que de son Attaque Taichi et de ses Neuf Épées de Du Gu4.

« Prince, Lolidragon, à propos de ce qui s’est passé la dernière fois que nous nous sommes rencontrés… Eh bien, Fairsky se sent vraiment coupable à ce sujet… » La voix de Rose devînt inaudible, et elle observa anxieusement Fairsky, qui avait gardée la tête basse et était restée silencieuse tout ce temps.

« Oh, ça. J’ai oublié… c’était il y a tellement longtemps. Ne te tracasse pas, Fairsky », assurai-je pour ensuite me tourner vers Lolidragon : « Tu ne lui en veux pas non plus, n’est-ce pas Lolidragon ? »

« Hein ? Qu’est ce qui s’est passé la dernière fois ? » Le visage de Lolidragon exprimait la confusion. (Ta mémoire craint vraiment… *sueur*)

« En tout cas, Lolidragon et moi avons déjà mis cet incident derrière nous ! » ajoutai-je, mais je vis que les épaules de Fairsky avaient soudainement commencé à trembler. Merde ! Elle est en train de pleurer ! Ouaaah, qu’est-ce que j’ai fait de mal cette fois ?!

« Je suis désolée… » Fairsky se précipita vers moi et commença à sangloter dans mes bras. Je lui donnai une petite tape sur le dos de manière réconfortante, en pensant, Soupir ! Avoir une sœur c’est plutôt bien. Une sœur serait définitivement plus mignonne que cet idiot de frère qui est le mien ; ces derniers temps, tout ce qu’il fait c’est se vanter que Dark Emperor a passé X tours du tournoi. Si ce n’était pas par peur de mettre mes ancêtres en colère en tuant le seul successeur de la famille Feng, j’aurais depuis longtemps utilisé mon couteau de cuisine et l’aurait transformé en chignon de pain de charsiew5 !

« Tout va bien, tu es une gentille fille, ne pleure pas… » lui dis-je d’une voix douce, en essayant de consoler Fairsky.

Fairsky hoqueta, leva son visage, et me regarda avec des yeux incomparablement pitoyables. « Puis-je te poser une question ? »

« …Bien sûr ! » Pourquoi est-ce que j’ai soudainement un mauvais pressentiment à ce sujet ? Remarquant que les membres restant de la Team Rose se tenaient debout sur le côté comme s’ils attendaient que le spectacle commence, mon pressentiment s’intensifia.

« Est-ce que je pourrais être ta seconde femme ? Je suis d’accord pour accepter Lolidragon comme grande sœur ! » Fairsky me fixa avec une expression de grand désir en prononçant cette phrase choquante digne d’un titre de journal.

À l’unisson, les membres d’Odd Squad  recrachèrent la gorgée de leur boisson qu’ils venaient tout juste de prendre avant de me jeter un coup d’œil furtif, en rigolant silencieusement…

Et plus choquant encore fut…

« Moi aussi. » Ma sœur, Rose, tira ma chemise, son regard déterminé.

Quand deux beautés vous offrent de devenir votre seconde et votre troisième femme, et que pourtant vous êtes une fille… Quelqu’un pourrait me dire ce qu’une personne est supposée faire dans cette situation ? Je n’arrivais pas à réfléchir à une réponse par moi-même, alors je ne pouvais que regarder Lolidragon, qui était en train de ricaner silencieusement, d’un air suppliant. Les deux filles se tournèrent ensuite pour fixer Lolidragon du regard, et cette dernière engloutit sa boisson avant de rapidement clarifier notre relation.

« La relation entre Prince et moi est seulement celle de frère et sœur. J’ai seulement prétendu être sa femme pour éloigner les autres filles. Toute cette histoire n’a rien à voir avec moi, donc ne me regardez pas », dit-elle.

Cette maudite Lolidragon ! pensais-je, en maudissant cette traîtresse de « sœur » du plus profond de mon cœur. Maintenant, quelle raison est-ce que je dois utiliser pour les décourager ?

J’étais stupéfait et au bout du rouleau quand Gui m’attira soudainement dans ses bras. Me serrant fort, il fixa les autres, son regard glacial encore plus terrifiant que ma façade de l’Elfe Sanguinaire. Sur un ton qui donna des frissons à tous les auditeurs, il prononça lentement : « Prince est à moi. »

Tout le monde fut choqué par ses actions, et je n’y faisais pas exception. Ce n’était pas son étreinte qui m’avait choqué (ce genre de chose était survenu souvent par le passé), mais plutôt la froideur de son ton ; c’était vraiment difficile d’accorder ce Gui avec celui qui levait rarement sa voix et faisait constamment l’imbécile. Comme résultat, mon cœur battit sauvagement pendant un moment…

GRRRR ! Je vais tuer ce foutu homo, pensai-je, mais juste au moment où j’étais sur le point d’aller le tuer…

« Soupir ! En fait, la relation entre ces deux-là est comme ça ! » Lolidragon lâcha soudainement la bombe sur la Team Rose, les laissant nous dévisager Gui et moi en étant sous le choc.

« Petite sœur Rose, petite sœur Fairsky, en réalité j’éprouve aussi des sentiments pour Prince (Prince : les sentiments qu’éprouvent deux sœurs…), mais on n’y peut rien ! Prince, i-il… ceux qu’il aime ne sont pas les femmes, mais… LES HOMMES ! (Prince : elle n’est pas vraiment en train de mentir sur ce point…) donc je vous conseille de vous réveiller de cet engouement et d’aller chercher l’amour ailleurs ! » déclara Lolidragon, en me regardant avec tristesse et déception de temps à autre.

« Prince, ne le nie pas ; sinon tu vas vraiment devoir les accepter toutes les deux comme tes femmes ! » m’avertit Lolidragon à travers le tchat du groupe. Je soupirai et jetai un regard impuissant vers le plafond. Ahhh, deux choix ! L’un est d’accepter les sentiments d’un compagnon homosexuel, et l’autre est de devenir lesbienne et d’accepter les sentiments de deux femmes ? Qui est la personne qui a dit qu’il n’y avait pas de voie sans espoir ? Je suis sur l’une d’elle maintenant !

Ayant reçu un choc si intense avec cette révélation, les membres de la Team Rose avaient maintenant l’air d’avoir chacun avalé trois œufs brûlés. C’est mon imagination ou est-ce que Broken Sword – qui était assis à côté de moi il y a quelques instants – a bougé de quelques places ? 

Les coins de ma bouche tiquèrent, et mes veines commencèrent à saillir de mon front, mais je combattis tout de même l’envie de le nier… Réticent à ouvrir la bouche et d’admettre que les dires de Lolidragon étaient vrais, je ne pouvais qu’acquiescer de la tête comme s’il s’agissait d’un aveu silencieux.

Au départ, Rose et Fairsky étaient choquées. Puis elles mordirent leurs lèvres, ayant l’air d’être au bord des larmes. Finalement, voyant ma tête baissée en un aveu silencieux, elles ne purent plus supporter le choc. Elles se levèrent toutes les deux de leur siège et prirent la fuite, en courant vers la porte dans une tempête de larmes.

« Oh ! Je pense que n-nous devrions aller retrouver nos coéquipières maintenant. Nous discuterons encore une a-autre fois ! » Sur ce, les membres restants de la Team Rose s’envolèrent presque par la porte et, en un clin d’œil, ils avaient disparu.

Dans la cabine, mon groupe et moi fîmes silencieusement nos adieux à la Team Rose tandis qu’ils prenaient la fuite.

Après quelques minutes de silence, grand frère Wolf annonça calmement : « Allons jeter un coup d’œil à nos adversaires du tour suivant. D’après les informations, la force de combat de cette équipe dépasse probablement celle de nos sept adversaires précédents. Aussi, Prince, tu ne peux pas laisser Gui perdre un seul niveau. S’il est sur le point de mourir, appelle-moi pour que je puisse le soigner avant que tu ne continues à le battre ! ».

« Ne t’inquiète pas. Sa mort seule n’est depuis longtemps plus suffisante pour apaiser ma colère », affirmai-je, et j’attrapai Gui par le collet, mes lèvres se retroussant en un petit sourire.

 

 

Deux heures plus tard…

« Nous avons déjà remporté sept manches ; encore trois autres et nous aurons passé les préliminaires et irons officiellement en finale. Mais nos adversaires deviennent de plus en plus forts, comme tout le monde a pu s’en rendre compte. Donc, nous devons réfléchir à chaque mouvement et arriver à faire une analyse précise de nos adversaires. Seulement après émergerons nous victorieux pour chaque combat à venir », conseilla grand frère Wolf en ouvrant le carnet dans sa main. « C’est l’ “Analyse des Équipes Concurrentes du Tournoi des Aventuriers” que je viens tout juste d’acheter. Jetons un coup d’œil aux informations de l’équipe suivante. »

[Nom de l’équipe : Team Phoenix | membres de l’équipe : Six]

Évidemment, pensais-je.

Odd Squad regarda en dessous du titre, mais… Il n’y avait rien d’autre.

Grand frère Wolf toussa quelques fois et dit : « Très bien, notre adversaire est la Team Phoenix. Tout le monde a compris ? »

En fin de compte, belle-sœur Yu Lian attrapa son mari par la fourrure, l’avertissant de ne plus acheter des choses sur un coup de tête à l’avenir.

« Team Phoenix ! Est-ce que c’est une équipe composée complètement de filles ? » demandai-je, inquiet. Je suis près de développer une misogynie6

Lolidragon haussa des épaules. « Je vais t’aider à demander ! » Elle creusa ensuite sous terre, se rendit dans la rue principale, et attrapa un passant au hasard.

Je menai l’escouade à travers le tunnel comme d’habitude, nous préparant à entrer dans l’arène. La renommée d’Odd Squad n’était maintenant plus ce qu’elle était. Notre composition inhabituelle d’équipe, notre nom bizarre, ainsi que nos mouvements et stratégies de combats peu orthodoxes avaient déjà atteint un niveau de renommé au sein de « Second Life ». Ajoutez à cela la notoriété du Superbe Elfe Sanguinaire, la renommée de notre équipe avait grimpé de façon exponentielle. Écoutez ! Ces encouragements sont vraiment bruyants, et ils sont tous en train de crier : « Allez Team Phoenix ! », « Odd Squad n’est rien ! Longue vie Team Phoenix ! »

Je m’arrêtai net, ma colère augmentant tandis que je pensais, Qu’est-ce que c’est que ça ? Durant les sept combats précédents, même si les spectateurs ne hurlaient pas le nom d’Odd Squad lorsque notre équipe était annoncée, ils appelaient au moins mon nom ou mon surnom… Mais comment ça se fait que je n’entende pas ça du tout maintenant ? Même si vous nous regardez de haut, il devrait y avoir une limite !

« On ne peut rien y faire. Après tout, c’est la Cité du Soleil – c’est le territoire de la Team Phoenix », déclara Lolidragon paresseusement. « Et d’après ce que j’ai entendu dire, Team Phoenix est composée de six beaux hommes. »

« Six beaux hommes ? » demandai-je avec enthousiasme, en pensant, Il y aura un régal pour les yeux !

Entendant mes mots, Gui me regarda avec une expression blessée. « Je suis bel homme moi aussi ! »

« Est-ce que grand frère Prince aime les hommes qui sont beaux ? Exactement comme Doll ; Doll aime aussi les hommes qui sont beaux ! » dit Doll, d’un air ravi, mais les visages des autres étaient pleins de soupçons. Merde…

« Surement pas, je n’aime pas les hommes qui sont beaux, je songeais seulement à quel point j’allais apprécier de les massacrer. Dépêchons-nous d’y aller, ha ha ha », prétendis-je pour ensuite donner un faux rire avant de rapidement m’éloigner. Fiou…ce n’est pas passé loin, je l’ai presque laissé échapper.

Mais je m’éloignai trop vite et manquai d’entendre la discussion de mes coéquipiers à l’arrière, qui disait… :

« Dire que ce que Lolidragon a dit était vrai.

– Prince a ce genre d’inclinaison et Gui aussi. C’est une telle perte pour toutes les femmes sur la Terre entière…

– Dans ce cas, pourquoi est-ce qu’il aime battre Gui ?

– Tu n’as pas entendu à quel point il était excité à l’idée de battre six beaux hommes ? Peut-être que Prince est un vrai sadique !

– “Frapper c’est prendre soin, punir c’est aimer”7 ? »

« Alors je devrais laisser Prince me frapper plus souvent… ? » questionna Gui.

À l’unisson, le reste de l’équipe répondit : « Oui, tant que tu ne perds pas de niveaux. »

En écoutant leur conversation, Lolidragon fut prise de sueurs froides et marmonna dans sa barbe : « Ça n’a rien à voir avec moi, ça n’a rien à voir avec moi. »

Nous étions sur le point de sortir du couloir. J’ajustai mes muscles faciaux, adoptai une expression froide, et me préparai ensuite à regarder les beaux hommes… Ah, non ! Ce que je voulais dire c’était me préparer à pénétrer dans l’arène.

J’étais sur le point de sortir du tunnel quand mes yeux se posèrent sur les six soi-disant beaux hommes. En un clin d’œil, l’image de ces six gars dont les corps étaient tordus dans des poses étranges entra dans mon champ de vision…

DÉGOUTANT ! Mon estomac…!

Honnêtement, ils n’avaient pas l’air si mal – leurs yeux ressemblaient à des yeux, leurs nez ressemblaient à des nez (Sinon quoi ?)… Cependant, d’après mes standards, à part moi-même, mon frère, et Gui, je n’ai pas encore rencontré quelqu’un d’autre qui soit assez beau pour me faire soupirer. Ils ont simplement l’air passable, pourtant les six d’entre eux osent porter des costumes d’un blanc pur,  complétés avec des armes assorties, des capes, et se tiennent là debout dans cette sorte de pose ? Et qu’est-ce qu’ils ont avec ces roses dans leurs bouches ? Je devrais aussi mentionner que leurs membres n’appartenaient qu’à deux races – ils étaient tous soit des elfes ou soit des anges.

Je pris immédiatement la décision de donner à ces six gars, qui ont une trop haute opinion d’eux-mêmes, une leçon. Ils vont faire face aux conséquences pour ne pas être à la hauteur de mes attentes, et vont apprendre ce qu’est un véritable bel homme ! Ouahahaha !

« Gui, viens par ici ! » ordonnai-je, et Gui devint presque fou de joie en entendant cette phrase. « Mettons au courant ces dragueurs sans cervelles ce qui fait un vrai bel homme. »

Notes de bas de page

1 Extreme squad : Au cas où vous auriez oublié la note précédente sur le nom d’Odd Squad, le nom (en chinois) peut aussi se lire « Extreme Squad ».

2Cour Intérieure : C’est une zone dans la Cité Interdite. La Cour Intérieure était un quartier privé de l’Empereur et sa famille, et c’était aussi là où les courtisanes résidaient. Prince est en train d’impliquer que Perfect Princess est en train d’amener avec elle son harem personnel.

3 Attaque Tourbillonnante du Dragon: C’est une technique de Kenshin Le Vagabond (Rurouni Kenshin) – qui s’écrit “龍巻閃”en kanji et se prononce “ryūkansen”. L’original est différent de la version de Prince, et est essentiellement une contre-attaque rapide visant le dos du cou de l’adversaire. Le mouvement est aussi appelé “Dragon Windup Slash” par quelques fans. Une traduction française du nom de la technique en japonais serait « Éclat du Dragon ».

4 Attaque Taichi et Neuf Épées de Du Gu : Tai Chi Quan (太极拳, lit. Le poing ultime) est un type d’art martial fréquemment pratiqué pour des raisons de santé ; son exécution est habituellement assez lente et possède quelques racines dans la philosophie chinoise, comme le concept du ying et du yang. Ici, il semble que Broken Sword ait incorporé les éléments du Taichi dans son maniement d’épée pour créer l’Attaque Taichi. Comme pour les Neufs Épées de Du Gu (独孤九剑, prn. dú gū jĭu jiàn), c’est de Jin Yong The Laughing, Proud WandererDu Gu est le nom de la personne qui a créé cette capacité.

5Chignon de pain de Charsiew : un type de boule de pain rempli de Charsiew. Le Charsiew (叉烧, prn. chā shào) est essentiellement du porc grillé ; c’est un peu sucré et est habituellement rouge vif.

6 Misogynie : une peur / haine envers les femmes. Il y a aussi une phobie fictive appelée venustraphobie qui veut dire une peur des magnifiques femmes.

7 Frapper c’est prendre soin, punir c’est aimer : c’est une citation commune. En Chinois, c’est “打是情、骂是爱”(prn. dă shì qíng, mà shì ài)

Leave a Reply