1/2 Prince T2C7 : Une Bataille Sans Regrets

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 2 – Fantaisie et Réalité

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter 7 : A Battle Without Regrets – Traduit du chinois vers l’anglais par K00st3r[PR!] et Erialis[PR!]
Chapitre 7 : Une Bataille Sans Regrets – Traduit de l’anglais vers le français par Zinthia
+ Travail de vérification par Nocta

En ligne

Malgré le fait d’avoir terminé notre dernière séance d’entraînement la nuit précédente, je continuais à être en proie à un sentiment de culpabilité : le  sentiment que je n’étais pas encore assez fort. Ainsi, je décidai de demander une absence justifiée pour cause de maladie afin de rester à la maison et de m’entrainer en secret.

Pour être honnête, bien que nous nous soyons battus dans tant de manches de ce tournoi, je n’avais jamais songé à la possibilité que nous puissions perdre un match en particulier. Toutefois, je n’avais pas non plus prévu que nous serions arrivés aussi loin dans le tournoi.

Est-ce que je suis vraiment fort ? Je ne pouvais pas m’empêcher d’être anxieux. Tout ce à quoi je pensais se réduisait à combattre plus de monstres et à monter encore plus de niveaux. Est-ce que je peux survivre au milieu de six cents personnes avec mon niveau actuel de soixante-deux ? Je n’en ai aucune idée ! Cependant, la pensée « je vais perdre » ne m’avait toujours pas traversé l’esprit.

Avec un coup à l’horizontale, je vainquis le dernier monstre et soulevai les cheveux trempés de sueur sur mon front. Je remarquai seulement alors que quelqu’un s’était approché.

« Gui ? »

« Oui. » Gui se rapprocha de moi, un air mélancolique autour de lui.

« Tu peux te connecter aussi tôt aujourd’hui ? » le questionnai-je. Dans ma tête, je me demandai, Le professeur a séché les cours lui aussi ?

« Oui. J’ai généralement plus de temps libre les vendredis. D’ailleurs, il me semble que c’est la première fois que tu es en ligne un vendredi matin »,  déclara Gui, un léger sourire aux lèvres.

Euh… Eh bien, c’est parce que j’ai des cours à suivre ! rétorquai-je d’un ton acerbe dans ma tête. « Oui, c’est vrai, haha. »

Gui continuait de sourire, mais il ne put cacher le regard désespéré dans les profondeurs de ses yeux.

Ce regard triste ne devrait pas apparaître sur le visage de Gui. Ce n’est pas le Gui que je connais ; Je ne veux pas le voir comme ça !

« Je n’aime pas te voir comme ça, Gui. Je te préfère bien plus comme tu étais avant, toujours à effrontément m’appeler “Noble Seigneur Prince”. » Lorsque j’eus fini de parler,  je soulevai mon dao et marchai vers un groupe de monstres fraîchement apparu.

« Vraiment ? Mais, je… » Les sourcils de Gui se froncèrent ensemble tandis que celui-ci s’écriait d’une voix émue : « J’ai besoin de ta réponse. Et seulement alors, je pourrai avancer ! »

« Hein ? Est-ce que je ne t’ai pas toujours répondu  en te  frappant ? » répondis-je. J’étais plongé dans la sensation exaltante d’abattre ma lame pour tuer des monstres en courant, en sautant, et en esquivant.

« Quel genre de réponse est-ce donc… ? »

Gui m’observait attentivement, clairement fasciné. Ses yeux suivaient ma silhouette sans cesse en mouvement, prenant note de la danse brillante de ma lame, et de mon sourire exalté et sanguinaire.

« Tu as vraiment l’air de beaucoup aimer te battre, Prince », releva Gui.

Je  ris de bon cœur tandis que je continuais de combattre. « Oui, j’aime ça par-dessus tout. Assener mon dao, donner des coups de pied, esquiver… Tu ne trouves pas ça exaltant ? »

« Je trouve bien plus enivrant de voir ton sourire », murmura Gui. Puis, il dit : « Aimes-tu vraiment plus le moi d’avant ? »

« Oui ! » Je me baissai pour éviter une attaque, mais alors que je levais la tête, une flèche translucide siffla près de mon oreille. En tournant la tête pour regarder la flèche, je la vis fichée dans le front d’un monstre quelconque qui était sur le point de m’infliger une attaque sournoise. Je sifflai doucement et levai mon pouce vers Gui.

D’une main, Gui ramena ses cheveux en arrière et adopta délibérément une pose gracieuse. « Afin de sauver son Noble Seigneur Prince, Gui est un tireur précis-à-cent-pour-cent ! »

À la fin de sa phrase, Gui tomba par terre, touché par le projectile, Meatbun, que j’avais lancé sur lui. Avec un sourire béat, je lui rétorquai : « Je t’ai déjà dit de ne pas m’appeler “Noble Seigneur Prince” ! De même, pour te frapper, je suis également un tireur précis-à-cent-pour-cent ! »

Juste à ce moment-là, la voix de Lolidragon retentit sur le tchat de l’équipe. « Ouah ! Qui est en ligne ? Vous êtes encore plus matinal que moi. »

« C’est moi et Seigneur Prince », répondit Gui.

Pour ma part, je fis remarquer dubitativement : « Est-ce qu’il y a ne serait-ce qu’une personne sur cette terre de moins matinale que toi ? »

« Ouah ! Grand frère Prince est en ligne lui aussi ? » s’exclama alors la voix surprise de Doll sur le tchat.

« On dirait que tout le monde est là », ajouta belle-sœur Yu Lian, amusée. « En ce moment, je déjeune avec un loup qui a séché le travail ! »

« Yu Lian… » La voix de grand frère Wolf laissa entendre un soupçon d’embarras lorsqu’il arriva sur le tchat.

Une idée brillante me vint, et je m’écriai : « Vite, vite ! Tout le monde se rassemble au stand de petit-déjeuner, pour que nous puissions leur tenir la chandelle ! » Ceci dit, je partis à la vitesse de l’éclair en ville, traînant Gui derrière moi.

 

 

« Prince », déclara grand frère Wolf, impuissant : « Je sais que vous êtes ici pour faire la chandelle, mais vous avez vraiment besoin de nous fixer de cette manière, moi et Yu Lian ? »

D’une voix sévère, je répliquai : « Grand frère Wolf, j’ai peur de manquer à mes devoirs en tant que chandelle si je ne le fais pas. »

« … »

« Prince, tu crois que nous allons gagner ? » demanda belle-soeur Yu Lian de sa voix douce.

« Pas du tout », répondis-je honnêtement, mais en voyant comment les membres d’Odd Squad devinrent immédiatement un peu nerveux, j’ajoutai : « Mais je n’ai pas l’intention de perdre non plus. »

« Aucune confiance en notre victoire, mais pas l’intention de perdre non plus ? C’est toi tout craché de dire ce genre de chose », déclara Lolidragon, qui éclata de rire.

Je tendis ma main droite et fis à chacun un sourire confiant. Ils me sourirent en retour, puis posèrent leur main au-dessus de la mienne chacun leur tour.

« Odd Squad, pour la victoire ! » m’écriai-je.

« Odd Squad, pour la VICTOIRE ! » rugirent les membres d’Odd Squad à l’unisson.

 

 

« C’est parti, les amis ! La finale est sur le point commencer », dis-je. Comme d’habitude, je me dirigeais vers le tunnel menant à l’arène. Comme d’habitude, je ne ressentais aucune crainte. Comme d’habitude, je ne songeais pas à si j’allais perdre. Comme d’habitude, mes bien-aimés coéquipiers me suivaient silencieusement derrière moi.

À l’instant où j’entrais dans l’arène, j’hésitai, puis retirai mon masque et le jetai au sol. Regardant tour à tour mes coéquipiers, je vis qu’ils restèrent stupéfaits un moment. Néanmoins, en voyant la détermination inébranlable dans mon regard, ils sourirent avant de retirer eux aussi leurs masques et de les jeter sur le côté.

« Les résultats importent peu tant que nos prouesses au combat et notre attitude inflexible restent gravées dans les esprits de tous ceux qui sont présents », dis-je, le ton aussi sombre qu’une personne prononçant un serment.

Les équipes étaient rassemblées au centre de l’arène de style colisée, debout en groupes éparpillés ici et là.

« Chers spectateurs, une centaine des plus remarquables équipes de Second Life sont sur le point de participer à une intense bataille pour leur survie. Ne détournez pas le regard, ou vous allez manquer ce spectacle passionnant. Ne fermez pas vos bouches ; encouragez de tout votre cœur votre équipe favorite ! Je suis Xiao Li, le commentateur qui analysera toute cette bataille à-la-vie-à-la-mort pour vous tous aujourd’hui », rugit Xiao Li, allant jusqu’à bondir d’une manière folle tandis qu’il saisissait le microphone.

L’atmosphère dans le stade était sauvage. Des bannières avec les noms des différentes équipes étaient suspendues tout autour des tribunes, tandis que les spectateurs eux-mêmes scandaient le nom des équipes qu’ils soutenaient.

J’observais, les yeux écarquillés, notant que la vue de six cents personnes était vraiment quelque chose d’hors norme. Pire encore, ces six cents personnes formaient très clairement trois grands camps.

Courageusement, en toute confiance, et fièrement, je … me faufilai dans un coin pour attendre. Ne vous moquez pas de moi ! La force de l‘esprit de combat ou la quantité de courage n’a aucune importance ; si vous cassez un œuf contre un rocher, le résultat ne changera jamais !

Je regardais les lignes de front des trois camps. Là, à l’avant-garde des trois groupes, se tenaient leurs leaders : un guerrier homme-tigre, un guerrier humain, et un guerrier de  la race des anges. Chacun d’entre eux avait la prestance d’un roi.

« Hum. Debout à un endroit aussi évident, le roi1 devrait prendre soin de ne pas devenir la victime. » Qui ? Qui est celui qui a dit que je suis jaloux !?

À ce moment-là, les membres de Dark Emperor s’approchèrent pour se tenir à nos côtés.

« Qu’est-ce que tu penses de nos chances de victoire ? » me demanda calmement Wicked.

« Hum, aussi grandes qu’elles peuvent l’être, à peu près aussi grandes que ma poitrine ! » (Une taille A… ça fait mal de l’admettre !)

J’ai moi-même blessé mon propre égo en faisant cette analogie. On dirait que ce trait abusif grandit en moi chaque jour qui passe, et je ne m’épargne même pas moi-même.

Ming Huang regarda ma poitrine avec dérision et dit : « Voilà une comparaison pathétique. Tu es tellement plat que tu ne dois même pas avoir de muscles de la poitrine à comparer. »

Espèce de sale gamin ; Je fais encore au minimum du A, d’accord?

« Sois prudent, cette bataille sera très dangereuse », déclara Wicked. Son front était plissé par l’inquiétude, tandis qu’il me fixait.

« Ne t’inquiète pas pour moi ; tu devrais plutôt surveiller attentivement Heartless Wind ! » Soupir ! J’avais à l’origine l’intention de ne plus penser à ce problème déchirant, mais maintenant que je l’ai déjà dit, je suppose que tout va bien. J’espère que Wicked prendra bien soin de mon frère.

Je tournai la tête vers l’arrière et lançai un regard plein d’inquiétude à Heartless Wind, mais lui et Wicked firent semblant de me regarder sans comprendre.

Peut-être qu’ils ne veulent pas que les autres le sachent ? Après tout, ce genre de chose n’est pas très commun, et tous ne sont pas aussi ouverts d’esprit que je ne le suis et en mesure d’accepter ce genre de relation gay.

Bonne chance, mon frère ! Ta sœur sera toujours là pour te soutenir en silence, pensai-je en regardant mon petit frère, les larmes aux yeux. Je jetai également un coup d’œil rempli de sympathie à Gui. Il n’est pas aidé, avec mon frère amoureux de Wicked ! Pauvre Gui.

Sans attendre de réponse de l’un des trois, je fis signe à belle-sœur Yu Lian. « Belle-sœur, tu devrais venir ici ! On dirait que le combat est sur le point de commencer. Dès qu’il débutera, nous devrons prêter attention à la situation et chercher un nouvel endroit où nous pourrons alors éviter les ennuis. » Belle-sœur Yu Lian acquiesça.

« Prince, toi et Yu Lian devrez être prudents. Rappelez-vous, vous êtes tous deux très importants, donc vous devez tous les deux survivre jusqu’à la fin. » Grand frère Wolf me regarda, et après que je lui eus adressé le signe « OK », il se tourna vers Lolidragon et Doll. « Lolidragon, tu dois t’assurer que tes ennemis ne se trouvent pas dans les parages. Si possible, évite d’avoir à te sacrifier. Là aussi, Doll compte sur toi, même si d’une façon ou d’une autre il me semble que tu es celle qui dépendra de Doll… »

Lolidragon sourit, embarrassée.

« Grand frère Wolf, Gui sera entre tes mains », déclara Gui. Il regarda grand frère Wolf, une expression fragile, douce, et soumise sur son visage… avant que l’un des sourires ombrageux de belle-sœur Yu Lian le fasse reculer dans un coin pour se repentir de ses actes.

« Que le combat commence. » cria l’arbitre une fois encore avec ces mots familiers.

Bien que la bataille ait commencé, tout le monde resta calme et immobile. Le public cessa également ses acclamations. L’atmosphère était telle que personne n’osait respirer, et un silence tomba sur tout le champ de bataille : le type de silence qui venait juste avant la tempête.

Moi aussi, je ne bougeais pas, sauf les yeux. Mon regard s’attardait sur la gauche, où se tenait le puissant homme-tigre – pas mal, ses muscles sont tellement surdimensionnés qu’ils paraissent légèrement écœurants – à droite, où l’élégant guerrier humain empli de classe se trouvait – trop fort, son expression froide m’agace énormément – et enfin vers le guerrier de la race des anges au milieu. J’admirai la beauté efféminée de l’homme-ange pendant un instant. Cet homme est probablement homo… pas vrai ? spéculai-je.

En fin de compte, il semblerait que le guerrier homme-animal ne put plus supporter le silence plus longtemps. Il tendit ses deux mains et fit un geste grossier à l’humain et à l’homme-ange. Le guerrier humain le fixa avec un regard froid pour toute réponse, tandis que l’homme-ange lui offrait seulement un sourire indifférent. Le guerrier homme-animal rugit, pointant un doigt sur le guerrier humain.

« CHARGEZ ! » hurla-t-il, brisant le silence dans toute l’arène. Les membres de l’alliance de l’homme-tigre commencèrent à charger.

En contraste, « Tuez-les ! » fut tout ce que le guerrier humain dit avant de charger vers les ennemis venant en sens inverse.

Le guerrier de la race des anges, cependant, maintint sa pose décontractée. Il tendit la main pour stopper les membres de son alliance, qui avaient commencés à avancer derrière lui pour se joindre à la mêlée. « La palourde et la grue se querellent ; le pêcheur prévaut »2, déclara-t-il simplement.

Je dois le reconnaître à cet homme-là : c’est vraiment un salaud sournois.

Je finis alors par me décider. Après avoir tiré belle-sœur Yu Lian jusqu’à l’endroit où je me trouvais, je profitai du chaos pour nous glisser furtivement dans la zone arrière de la bataille. Alors que l’attention de tout le monde était focalisée sur le combat entre les humains et les hommes-animaux, je me faufilai et me cachai derrière l’alliance des hommes-anges. Ce coin devrait être un endroit sûr pour le moment, pensai-je.

On me tapa l’épaule, et je tournai la tête pour regarder. Un, deux, trois… dix personnes. Excellent, les membres d’Odd Squad et de Dark Emperor ont tous pu venir pour éviter le conflit. Une fois encore, je me réjouissais de la proportion de cette grande mêlée.

C’est vraiment une bataille chaotique ! La situation face à nous pouvait seulement être décrite comme un manque total de technique. Souvent, les joueurs  ne pouvaient dire qui ils attaquaient, ni savoir par qui ils étaient attaqués. Pourtant, les joueurs ne pouvaient pas être blâmés pour le manque de tactique dans leur combat. Après tout, ils étaient serrés les uns contre les autres, comme les boulettes de viande que je cuisinais, c’était déjà un miracle qu’ils puissent trouver assez d’espace pour balancer leurs armes tout autour d’eux. Une stratégie ? Oubliez ça.

Plus tard, il y avait déjà eu des dizaines de piliers de lumière blanche tirés dans le ciel.

Soudain, le guerrier humain sentit que quelque chose clochait. Il se mit à crier désespérément, et on aurait dit qu’il dirigeait les membres de son alliance pour se déplacer et venir se battre avec les membres de l’alliance des anges. Je compris ce qu’il criait lorsque je vis que le champ de bataille se rapprochait de plus en plus de l’endroit où se trouvaient les hommes-anges. Au même moment, le guerrier humain conduisit un groupe de combattants particulièrement robustes pour charger directement le guerrier de la race des anges, le leader de l’alliance. Ils commencèrent à se battre !

En fin de compte, maintenant, même ce côté-ci de l’arène n’est plus sûr. Je regardai les autres par-dessus mon épaule, et avertis à voix basse : « Chaque groupe, prenez garde ! N’allez pas leur faire face ; personne n’a le droit de mourir, vous m’avez compris ? »

« Compris. » Chacun d’entre eux rencontra mon regard ferme.

« Dispersion », finis-je par ordonner.

Tenant fermement les mains de belle-sœur Yu Lian, je repérai une zone située derrière la mêlée principale à laquelle personne ne prêtait attention, et nous commençames à emprunter la voie qui y menait. Bien que nous eûmes un certain nombre de fois attiré l’attention tout au long du chemin, je ne ripostai jamais. Au lieu de cela, je me servis de mon agilité pour esquiver comme un fou, ou utilisai mon dao pour bloquer les attaques avant de reprendre ma course pour rester en vie. Heureusement pour nous, la situation sur le champ de bataille était vraiment chaotique, et j’avais seulement besoin de fuir. Il n’y avait personne qui nous poursuivait particulièrement, belle-sœur Yu Lian et moi, si bien que, parfois, on pouvait entendre quelqu’un crier des choses comme « lâches » ou « laquais » derrière nous. Hum ! C’est ce qu’on appelle « préserver une montagne verte pour ne  pas avoir à craindre de manquer de bois pour le feu »3, compris ?

Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi tous ces gens se précipitent avec impatience en plein dans cette marée de viande humaine, alors qu’ils se contentent juste de faire quelques entailles de temps à autre ? Regardez, parmi les trois chefs de l’alliance, est-ce qu’il y en a un qui se trouve dans cette foule ?

Ah, difficile à dire maintenant, il y a des lames et des épées dans tous les sens, ainsi  que des poings et des jambes qui volent partout ; Je ferais mieux de me concentrer pour les esquiver.

« Membres du public, admirez ce champ de bataille chaotique où tous les participants sont occupés à combattre. Selon les dernières estimations, déjà 131… 135 participants ont été éliminés, et onze équipes ont été complètement anéanties. À l’heure actuelle, ceux qui recueillent le plus d’attention sont les trois leaders de l’alliance, pas un seul d’entre eux n’a été éliminé jusqu’ici. L’une des équipes qui leurs appartiennent va-t-elle sortir victorieuse ? Ou est-ce que nous aurons un cas de destruction mutuelle ?

« Wow, wow, la hache géante de l’homme-animal a de nouveau rencontré l’acier froid de l’épée du guerrier humain. Lequel d’entre eux sera vaincu dans cette lutte ? » Xiao Li était si agité qu’il crachait presque sa salive tout autour de lui, mais grâce à son rapport j’étais en mesure de rester au courant de la situation actuelle.

Plus d’une centaine de personnes déjà éliminée ? Pas étonnant que le ciel avait l’air d’être illuminé par des feux d’artifice. Si nous n’étions pas tellement occupés à fuir pour rester en vie, je me serais certainement arrêté pour admirer la vue, pensai-je.

« Belle-sœur Yu Lian, tu peux encore continuer ? » demandai-je avec inquiétude, comme je l’avais traînée tandis que nous courrions frénétiquement ensemble à travers les différents affrontements.

« Je vais bien, et on dirait que tout le monde va bien également », affirma belle-sœur Yu Lian. Toutefois, elle ajouta ensuite : « Ce que je voulais dire, c’est que tous les membres d’Odd Squad vont bien, mais on dirait que Wicked et Ming Huang ont des problèmes ! »

« Quoi ? » Mes sourcils se froncèrent ensemble. « Ils sont où ? »

« À notre gauche. Il semblerait que Ming Huang n’ait pas voulu s’enfuir docilement. »

« Bon sang ! » Je l’aurais parié. Avec la personnalité de Ming Huang, si quelqu’un l’avait traité de lâche ou d’autre chose de semblable, il n’aurait certainement pas laissé passer l’insulte. Il y a quatre-vingts pour cent de chance qu’il ait traîné Wicked dans un combat contre ces individus.

Les sauver ou ne pas les sauver ? Ce n’est pas évident ! Je me pinçai rudement les joues, songeant, si je ne les sauve pas, comment est-ce que nous pourrions être appelés des alliés ? Alors que j’utilisais mon dao pour dévier les lames des armes à proximité, je questionnai : « Belle-sœur, quel groupe est le plus proche de nous ? »

« Wolf et Gui sont juste derrière nous. »

« Bon. » Je changeai brusquement de direction et repérai immédiatement grand frère Wolf et Gui debout non loin de nous. Je me précipitai vers l’endroit où ils se tenaient.

« Grand frère Wolf, Gui, protégez Belle-soeur pendant un certain temps. Je dois aller sauver des gens », annonçai-je.

En regardant dans la direction de Ming Huang et Wicked, je vis qu’ils avaient été encerclés par quatre joueurs. Wicked se défendait difficilement contre trois d’entre eux.

D’abord, je me glissai derrière l’ennemi. Comme un fantôme apparaissant de nulle part, j’égorgeai le mage le plus proche, qui se tenait dans leur dos. Il n’eut même pas le temps de crier avant de s’envoler. Wicked me vit alors, et je l’avertis d’un coup d’œil de ne rien dire. Je m’occupai ensuite d’isoler le plus fort des trois guerriers en lui entaillant brutalement le bras. Choqué, il se retourna pour me regarder, et, d’un seul coup, je guidai ma lame dans son cœur, faisant de lui mon second meurtre dans la bataille d’aujourd’hui.

Des deux guerriers restants, un s’était déjà tourné face à moi. Je fis demi-tour et battis en retraite, le conduisant dans la direction de Gui et les autres. Je fis un geste à mon front à Gui, et Gui me renvoya un signe pour dire que ça ne posait aucun problème.

Je vis Gui gratter son guqin, envoyant une seule Flèche Supersonique Chasseuse d’Âme dans ma direction, puis je plongeai et roulai en avant afin d’éviter la flèche. Quand je me retournai, je vis que Gui avait confirmé sa revendication d’être un tireur précis à cent pour cent ; la flèche translucide était solidement plantée dans le front du guerrier qui me poursuivait. Wicked avait également achevé le guerrier restant, et me cherchait du regard. Je lui souris et il leva un pouce comme assentiment.

De retour aux côtés de Gui et grand frère Wolf, je saisis la main de belle sœur Yu Lian et, avant de l’entraîner ailleurs, je décrétai : « Les amis, continuez de lutter et de fuir pour sauver vos vies ! »

« Prince, tu devrais faire attention à ce guerrier de la race des anges. J’ai le sentiment qu’il sera ton adversaire à la fin », me mit en garde belle-sœur Yu Lian d’un air songeur.

Belle sœur Yu Lian n’est vraiment pas une personne ordinaire, pensais-je. Elle a été traînée dans mon sillage sans ménagement lorsque nous avons piqué un sprint, et elle peut encore parler d’une voix solide. Je suis impressionné !

« D’accord. Je serai prudent, Belle-sœur. » Mais tout d’abord, nous devons survivre dans cette cohue restante. Avec seulement deux cents joueurs encore en lice (selon le rapport de Xiao Li), je trouvais de plus en plus difficile de faire usage du chaos pour fuir. En outre, bon nombre des ennemis que nous avons croisés nous pourchassaient pendant un bon moment avant de finir par abandonner.

« Prince, le guerrier homme-animal s’est envolé. Les alliances des guerriers humains et anges ont maintenant encerclé les survivants de l’alliance des guerriers hommes-animaux. On dirait, d’ailleurs, que l’alliance des hommes-animaux est sur le point d’être complètement anéantie. Je pense que l’alliance des guerriers de la race des anges sera probablement la dernière sur les trois à tenir debout. Si tu en as l’occasion, tu devrais tuer quelques-uns des membres de l’alliance des hommes-anges ; autrement, ils auront trop de membres encore en vie à la fin. Si ça arrive, ce sera difficile pour nous de gagner, même si nous combinons nos forces avec Dark Emperor », m’apprit belle-sœur Yu Lian d’une voix qui trahissait son inquiétude.

« Euh… Mais j’ai les mains occupées, une qui tient Belle-sœur, et l’autre qui tient mon épée », répondis-je, impuissant. Et mes deux jambes sont occupées à courir, de sorte qu’elles ne sont pas libres pour botter qui que ce soit.

« Prince, tu peux me laisser avec Lolidragon et Doll ! » me proposa doucement belle-sœur Yu Lian en souriant. « Je pense que les ennemis de Lolidragon n’ont probablement pas le temps de la traquer, de plus, les joueurs masculins ne sont généralement pas trop enthousiastes pour attaquer des filles, ces deux-là sont donc assez tranquilles. »

« Mais, notre stratégie… » Je fixai belle-sœur Yu Lian d’un œil désapprobateur.

« C’est une tactique pour tromper nos ennemis. » Un large sourire éclaira le visage de belle-sœur Yu Lian, mais… comme c’est bizarre, pourquoi est-ce que j’ai autant la chair de poule ? « Va aider le guerrier humain tout de suite, et assure-toi également de mettre sur un pied d’égalité son alliance et celle de l’homme-ange. Ensuite, lorsque les deux camps seront suffisamment touchés, ce serait encore mieux si tu avais l’opportunité de les poignarder dans le dos… héhé. »

Belle-sœur Yu Lian, tu n’es vraiment pas une personne ordinaire. Je suis curieux de savoir en quoi consiste le travail de belle-sœur Yu Lian dans le monde réel, songeai-je en me précipitant vers Lolidragon. Heureusement pour nous, elle et Doll n’étaient pas trop loin.

« Je vais donc te laisser avec Lolidragon. Soyez prudentes, vous toutes », les avertis-je avec inquiétude.

Belle-sœur Yu Lian me donna un léger coup sur la tête avec son poing. « Tu es celui qui doit être prudent », me réprimanda-elle.

Je souris en m’éloignant, me préparant à exécuter la terrifiante stratégie de belle-sœur Yu Lian.

« Va jouer de ton épée, Prince. Si nous nous contentions de te cacher comme une tortue pendant toute la bataille, il n’y aurait aucun sens à participer à ce tournoi », murmura belle-sœur Yu Lian pour elle-même.

 

 

Alors que j’observais la silhouette du guerrier humain luttant furieusement ainsi que l’ambiance détendue et décontractée du guerrier de la race des anges, je pensai, Aider les humains ? Ce sera un peu difficile… mais intéressant !

Je souris faiblement, et dans ma poitrine, il y eut un léger pincement d’excitation. Avec le guerrier humain étroitement entouré d’ennemis, c’était pour moi l’opportunité idéale pour faire semblant d’être un membre de son alliance. Au moment où je vis une brèche dans le mur humain qui l’encerclait, je fonçai. En un seul mouvement, je me précipitai vers l’avant et roulai à l’intérieur des limites du cercle, puis commençai à poignarder sauvagement les pieds de ceux qui étaient rassemblés autour de lui. En un instant, nombre d’entre eux tombèrent à genoux et se mirent à hurler de douleur.

« Tu es ? » Les attaques contre le guerrier humain s’étaient atténuées, et celui-ci m’observait avec surprise.

« Un ami ! » Du moins pour l’instant, pensai-je en lui donnant une tape amicale dans le dos.

« Tu n’es pas de mon alliance ; Je ne me souviens pas de toi », remarqua le guerrier humain dubitativement tout en cherchant dans sa mémoire, mais il était impossible pour lui d’avoir négligé une personne aussi exceptionnelle.

« C’est vrai que je ne suis pas dans ton alliance, mais je veux juste t’aider. Je ne peux pas ? » Tout en parlant, je balançai mon épée pour repousser un joueur qui était sur le point de lui asséner une attaque sournoise. Je lui donnai un coup de pied furtif, lui faisant perdre son équilibre, puis glissai mon couteau sur sa gorge. Problème résolu, pensais-je, et avant que je ne le réalise, un sourire sanguinaire avait de nouveau fait surface sur mes lèvres.

« Nan Gong Zui. » Il me donna son nom calmement, mais ses yeux ne pouvaient cacher son émerveillement.

« Prince. » Mes yeux continuaient à balayer nos alentours avec alerte, et je maintenais ma garde prête contre les ennemis qui nous entouraient tout en lui répondant.

« L’Elfe Sanguinaire ? » Nan Gong Zui ne put réprimer une faible exclamation.

Hein !? Encore ce surnom que je déteste le plus. Est-ce que je suis vraiment aussi sanguinaire et terrifiant ? Est-ce que je le suis ? J’ai juste…

Je bondis et, d’un coup de pied, séparai la moitié supérieure de la tête d’un joueur du reste de son crâne.

…tendance à utiliser des méthodes de films d’horreur qui rendent les gens légèrement apeurés. De plus, j’aime toujours…

Je tranchai ensuite au hasard certains joueurs en deux à la taille d’un coup latéral.

…être imbibé de sang,  je suis aussi très poli…

Couvert de sang, je souris à ces joueurs ennemis pétrifiés debout face à moi.

…et aime sourire aux gens. Juste pour ça, ils m’ont donné un surnom aussi effrayant. Elfe Sanguinaire ? Voilà qui est bien trop déraisonnable ! Peu importe, je reste toujours une adorable et délicate jeune fille !

« Zui, cesse de faire bande à part, nous allons profiter de l’exaltation de cette bataille ensemble ! » déclarai-je en riant chaleureusement aux côtés de Zui.

Nan Gong Zui prit une profonde inspiration et dit : « La réputation de l’Elfe Sanguinaire est à la hauteur des rumeurs… »

Avec humeur, je rétorquai : « Appelle-moi “Prince”. »

Un léger sourire apparut finalement sur le visage sombre de Nan Gong Zui. « Très bien, Prince. »

 

 

« Qui est cette personne? » Fan, qui s’était à l’origine tenu debout dans un coin d’une manière assez détendue, constatait avec mécontentement que la situation se renversait lentement. Qui est exactement cet elfe avec cette aura maléfique ? Pour être capable de retourner une situation aussi défavorable, à lui seul… Il est une menace ! Une alarme se déclencha dans l’esprit de Fan.

Son visage, avec son sourire serein, devint soudain dur et meurtrier. Aux membres de son alliance debout à ses côtés, il ordonna : « Tuez cet elfe ; tuez-le, lui, ainsi que Nan Gong Zui, et la bataille s’achèvera en notre faveur.

 

 

« Bon sang, pourquoi est-ce que le nombre d’ennemis a subitement augmenté ? » Avec ces nombreux adversaires, j’étais déjà suffisamment occupé à me défendre.

On dirait que la plupart des membres de l’alliance du guerrier de la race des anges sont spécifiquement en train de nous attaquer, Zui et moi ? Je jetai un coup d’œil par-dessus mon épaule et aperçus Zui également engagé dans une série de parades et de blocages.

« Prince, retire-toi à l’arrière avec moi », rugit Zui, avant de m’attirer à l’endroit où se tenaient ses alliés. Finalement, nous nous arrêtâmes au beau milieu d’une foule d’alliés de Zui, et Zui leva soudainement son épée et la dirigea vers le guerrier homme-ange. « Fan, si tu as du cran, arrête de te cacher et de bouder à l’arrière. Sors de là et viens me faire face dans un duel ! »

Je fixai Zui, qui était rempli de rage, puis Fan, le guerrier de la race des anges de l’autre côté en face de nous, mais l’expression de ce dernier n’était qu’indifférence … Ne me dites pas qu’ils se connaissaient avant ? Je crains que ce ne soit pas une rancune ordinaire entre eux non plus, devinai-je.

« Nan Gong Zui, tu n’es pas un peu trop naïf ? Je suis vraiment curieux de savoir comment une personne comme toi, qui ne se soucie pas de l’image qu’elle donne, a réussi à trouver autant d’alliés par toi-même. »

Fan lui lança un sourire en apparence paisible et affable, mais un frisson parcourut ma colonne vertébrale. Je me sentis comme si j’étais face au terrifiant sourire de belle-sœur Yu Lian, ou au sourire innocent que Lolidragon arborait sur son visage alors qu’elle aiguisait ses griffes intérieurement.

Ce Fan n’est vraiment pas une personne ordinaire ! L’observation de belle-sœur Yu Lian était donc juste.

« Toi… » L’expression furieuse de Zui monta encore d’un cran, perdant complètement le calme qu’il gardait un peu plus tôt. « Tu ne te soucies vraiment pas d’Ice Phoenix ? »

« Ice Phoenix ? Qui ? » Le sourire sur le visage de Fan était péniblement béat, et révélait clairement qu’il feignait l’ignorance.

« Toi… » Zui serra son poing et sembla sur le point de charger Fan. Ses alliés se tenant à proximité de sa position l’attrapèrent précipitamment, refusant de le laisser y aller, mais Zui hurlait, hystérique : « Laissez-moi y aller ! Je vais tuer ce salaud ! Fan, ramène-toi ! »

C’était évident que la situation était sur le point de devenir hors de contrôle. Si ça continue comme ça, Nan Gong Zui va sûrement finir en chair à pâtée. Je contrôlai mon expression et, avec une apparence froide au visage, j’attrapai Nan Gong Zui par le col. D’une voix glaciale et distante, je lui dis : « Je t’ai mal jugé. Je pensais que tu étais le genre de personne passionnée, mais qui garde la tête froide quand il faut faire ce qui doit être fait. Fan a raison : tu es vraiment le genre de personne qui ne se soucie pas de l’image qu’elle donne. Quelle que soit la rancune qu’il y a entre toi et Fan, tu es le chef d’une alliance en ce moment ; l’espoir de beaucoup de gens repose entre tes mains. Et tu comptes simplement te précipiter là-bas et te faire tuer ? »

Nan Gong Zui se détendit lentement. Il secoua la tête comme pour reprendre ses esprits et finit par enfin se calmer. « Tu as raison, Prince. »

Puis, il rassembla à la hâte son alliance. Après un certain temps, ils commencèrent à ressembler à une armée prête à se battre…

Ils ont vraiment l’air bien entraînés ; Je suis un peu surpris. Est-ce que j’ai fait quelque chose d’idiot ? Si Zui parvient à vaincre Fan facilement, comment je vais pouvoir battre Zui ? Haha… J’y réfléchirai le moment venu ! D’ailleurs, on dirait que mes coéquipiers d’Odd Squad et les membres de Dark Emperor m’observent dans ce coin là-bas…

« Merci, Prince. » Zui me lança un sourire naturel…

Pourquoi je me sens tout à coup aussi coupable ?

 

 

« Bon sang, je savais que cet elfe allait tout gâcher », déclara Fan, posant sur moi ses yeux remplis de haine. « Peu importe. Je ne vais pas perdre face à lui, même si c’est juste une question de capacité. Vous tous, en formation, nous allons en finir une bonne fois pour toute. »

 

 

Perdu dans mes pensées, la tête penchée sur le côté, je retournai à l’endroit où les membres d’Odd Squad et de Dark Emperor se tenaient. Tandis que j’observais la collision entre les deux alliances, je demandai : « Lolidragon, toute cette affaire n’a rien à voir avec moi, n’est-ce pas ? »

« S’il s’agissait d’une réaction chimique, alors tu en serais le plus grand des catalyseurs », répondit Lolidragon, impuissante. Les deux équipes, un total de onze personnes, avaient assisté, impuissantes dans les coulisses, alors que j’amenais cette affaire à son paroxysme.

Dans un murmure, je dis : « Lolidragon, je suis étudiant en littérature, donc je ne comprends pas le truc de chimie dont tu parles. »

« Est-ce que nous savons qui va gagner ? » m’enquis-je. Contemplant la confrontation entre Zui et les forces de Fan, je songeai, ils sont probablement en train d’utiliser quelques tactiques de guerre, non ? Malheureusement, tout comme l’explication de la réaction chimique dont Lolidragon parlait, je n’avais aucune connaissance au sujet des stratégies de guerre à proprement parler, donc je me devais de poser cette question.

« En termes de capacité, les deux camps sont à peu près au même niveau. Je pense que Fan va gagner, par contre », analysa froidement belle-sœur Yu Lian. « Après tout, Nan Gong Zui a dépensé trop de ses forces quand il est monté pour affronter les hommes-animaux, au début. »

« Vraiment ? Mais, je préfère Nan Gong Zui. » J’inclinai ma tête sur le côté, me sentant un peu mécontent de l’analyse où Zui serait perdant.

« Alors, raison de plus pour toi de prier que Nan Gong Zui perde. Sinon, s’il gagne, on va devoir se battre contre lui. Si ça arrive, est-ce que tu seras en mesure de le tuer ? » Wicked me lança un regard sévère.

« Je ne sais pas. J’y réfléchirai le moment venu », répondis-je avec désinvolture. Pourquoi s’inquiéter ? Après tout, belle-sœur Yu Lian a déjà dit que les chances de victoire de Zui étaient minces.

Une fois de plus, la voix agitée de Xiao Li retentit. « En ce moment, la situation est critique, très critique. Selon les données, il y a enfin moins d’une centaine de personnes qui sont toujours en vie. Nous pouvons clairement voir l’épreuve de force entre les deux alliances, presque comme deux véritables armées s’affrontant sur un champ de bataille. Quant à l’effectif, nous pouvons voir que le nombre de joueurs à gauche sous le commandement de Nan Gong Zui est inférieur à celui de l’alliance dirigée par Fan, le guerrier de la race des anges. La situation semble très défavorable pour Nan Gong Zui ; est-ce que la conclusion serait déjà déterminée ? Ou est-ce que nous aurons droit à un bouleversement ? »

« Nous pouvons apercevoir l’Elfe Sanguinaire – qui a abattu tant de joueurs plus tôt – et ses coéquipiers, en train d’observer la situation sur le côté. Est-ce qu’ils vont seulement continuer à regarder ? Ou est-ce qu’ils vont se joindre à la mêlée, transformant la situation une fois encore ? »

Ce fut la première fois où je ressentis vraiment l’envie de frapper Xiao Li. Grâce à lui, l’attention de tout le monde se concentra sur l’endroit où nous nous trouvions, et même Nan Gong Zui et Fan ne purent s’empêcher de regarder dans notre direction. Après tout, chacune de leur alliance comptait moins de cinquante membres. Entre nos deux équipes, nous avions douze joueurs, et si nous choisissions de rejoindre une des deux factions, il était très probable que nous aurions été en mesure d’aider ce côté à remporter la victoire.

« Prince, aide-moi », me cria Zui à travers l’étendue vide entre nous.

Mon expression devint trouble. Je savais très bien que ce n’était pas le moment pour nous d’intervenir, et que nous devrions attendre jusqu’à ce que leurs factions soient fortement blessées et affaiblies après s’être battues entre elles. Ce serait le moment opportun pour nos deux équipes d’entrer en jeu et d’achever les derniers survivants. De ce fait, je ne pouvais que regarder Zui, mon nouvel ami, avec désespoir.

« Haha, tu es toujours aussi naïf, Nan Gong Zui. Tu as vraiment cru qu’il voulait t’aider ? » lui lança Fan avec un sourire malicieux.

« Il s’inquiétait juste que nous ne puissions pas être en mesure de périr ensemble en nous detruisant mutuellement, alors il est venu pour intervenir. Tu pensais vraiment qu’il l’a fait pour le bien de votre soi-disant « amitié » ? Je dois dire, cependant, que je dois au moins leur accorder ça. Leur compréhension du concept derrière le dicton « La palourde et la grue se querellent ; le pêcheur prévaut » surpasse la mienne, ils sont même plus sournois que je ne le suis », observa Fan méchamment.

Zui me fixa en silence, sa déception transparaissant dans son regard. Après une longue attente, il se détourna froidement et ne me regarda plus.

J’étais rempli de culpabilité et, plus important, de douleur par la perte d’un nouvel ami. Qu’est-ce qui est le plus important, la victoire ou l’amitié ?

« La victoire est pour un instant fugace, alors que l’amitié est éternelle. » C’était une décision difficile à prendre, mais alors que j’étais sur le point de me tourner et de l’expliquer à tout le monde, je me souvins tout à coup que je portais les espoirs de tous les membres d’Odd Squad, moi aussi.

Nous nous étions promis que nous allions créer une légende ensemble et gagner ensemble…

Qu’est-ce que je devrais faire ?

« Prince… » Les membres d’Odd Squad me regardaient, alors que je faisais face à une décision difficile, avec un mélange d’incertitude et de compassion.

« Vas-y, Prince. Je vais venir avec toi », déclara Wicked tandis qu’il s’avançait.

Nous fixâmes Wicked avec étonnement. De plus, j’étais furieux. Même si Wicked est grand frère Zhuo, c’est une compétition. Il ne peut pas m’aider à ce point, pensai-je.

« Tu nous as sauvé Ming Huang et moi tout à l’heure, Prince. Par conséquent, si je viens avec toi, la lutte finale entre Odd Squad et mon équipe sera plus équitable, cinq contre cinq.» Le ton de Wicked était ferme.

« Ce que tu es en train de dire c’est que nous serons morts sans aucun doute », répondis-je, me grattant la tête avec incertitude.

« …Pluie De Météorites. »

Soudainement, un bruit de tonnerre retentit, et nous vîmes, surpris, des étoiles filantes pleuvoir du ciel les unes après les autres…

Vite, fais un vœu ! Oh, oups, désolé !

Je remarquai que la plupart des météores tombaient sur le côté des forces de Fan. Bien sûr, avec un sort à aussi grande échelle, il était impossible que le sort ne touche que les gens de Zui, donc un certain nombre des joueurs de Nan Gong Zui perdirent également la vie sous ce magnifique sort.

Quant à savoir qui l’avait jeté… le seul mage de type feu qui n’a pas encore péri, et qui a beaucoup de temps libre pour psalmodier l’incantation de ce sort à grande échelle, n’est nul autre que notre noble belle-sœur Yu Lian.

« …Les Neufs Courroux du Ciel ! »  Alors que les météorites continuaient à pleuvoir, j’entendis une voix familière et irritante. Même sans l’aide de mon cerveau et en utilisant simplement mon diadème pour penser, il était certain que le sort avait été jeté par l’autre mage (de type foudre) possédant beaucoup de temps à tuer : l’enfant qui était une plaie, Ming Huang.

Il était très évident que l’objectif de ce satané gamin était très différent de celui de belle-sœur Yu Lian, puisqu’il avait jeté son sort au-dessus du centre de l’arène, sans pitié ni aucune pensée pour la sécurité de mon ami Nan Gong Zui. Il veut juste être aueElle avait littéralement traduit mot pour mot.a pour ce passage xDèrement convaincue par celle-ci non plus..  centre de l’attention, pensai-je.

« Allons-nous devenir leur ennemi commun ? » demandai-je. Je me sentis un peu inquiet à la vue des joueurs des deux côtés se précipitant loin de la scène de destruction et des piliers de lumière blanche tirés dans le ciel.

« Hmm, c’est possible, mais après avoir été pris dans deux sorts à grande échelle, je pense qu’il n’y a probablement personne possédant encore plus d’un tiers de sa santé là-bas pour nous faire face. » Belle-sœur Yu Lian observa les rochers brûlants et la foudre qui continuaient à pleuvoir, un sourire sur son visage.

À ce moment, je pensai, Qui se soucie de Fan ? Il n’est même pas à moitié aussi terrifiant que notre belle-sœur Yu Lian.

« Nan Gong Zui ! » Je vis, impuissant, Zui frappé par un éclair, qui s’effondra au sol où il resta immobile…

Il ne s’est pas envolé, il n’est probablement pas encore mort !

Voyant que les sorts disparaissaient peu à peu, je sprintai immédiatement vers l’avant, en esquivant à gauche et à droite afin d’échapper aux éclairs. Parfois, je devais même trancher en deux ceux qui osaient bloquer mon chemin, ou les personnes qui attrapaient ma jambe et demandaient de l’aide.

Finalement, j’arrivai à côté de Nan Gong Zui. En un seul geste, je le pris dans mes bras et commençai à courir sur le retour. À l’instant où je m’éloignai, une dernière météorite atterrit à l’endroit où Nan Gong Zui se trouvait étendu juste avant…

« Je n’arrive vraiment pas à savoir si je devrais décrire Prince comme bon ou mauvais. Il part traverser l’arène pour sauver Nan Gong Zui et, pourtant, envoie un tas de gens à la mort tout au long du chemin… » murmura  belle-sœur Yu Lian.

« Il n’est ni bon ni mauvais. C’est juste qu’il chérit vraiment ses amis », déclara Ugly Wolf avec un large sourire, alors qu’il me regardait porter Nan Gong Zui dans mes bras en courant vers eux comme un fou.

« Huff… huff. » Enfin de retour, je déposai Nan Gong Zui sur le sol en haletant furieusement.

« Pourquoi m’avoir sauvé ? » L’expression de Nan Gong Zui était froide, mais aussi teintée d’obstination tandis qu’il me fixait.

« Parce que je ne veux pas voir un ami mourir sans qu’il comprenne la situation », répondis-je froidement.

Je me tournai vers grand frère Wolf et demandai : « Grand frère Wolf, tu pourrais le guérir, s’il te plaît ? »

Grand frère Wolf acquiesça d’un signe de tête.

Je me précipitai sur le champ de bataille une seconde fois. Cette fois, je marchai jusqu’à Fan, qui était également au bord de l’effondrement. Il ne cessa de me fixer, comme s’il voulait me dépecer vivant. Je lui donnai un seul coup de poing dans l’estomac, puis le ramassai et le transportai jusqu’à l’endroit où Odd Squad se tenait. « Grand frère Wolf, guéris-le également, s’il te plait. Je pense qu’il y a une certaine rancune entre lui et Zui qui doit être réglée. »

Je contemplai avec un sentiment de satisfaction Zui et Fan être guéris par grand frère Wolf, et les deux hommes semblèrent se préparer pour un duel à mort. Puis, je me retournai pour regarder les membres d’Odd Squad et Dark Emperor, et déclarai tout simplement : « Allons-y. Il est temps pour nous de nettoyer le terrain. »

Il restait encore une vingtaine de joueurs sur le champ de bataille. Néanmoins, il y avait un sourire confiant sur mon visage, révélant que je ne pensais même pas à ces vingt joueurs comme des adversaires dignes de ce noms pour nos deux équipes. Je balançai de façon expérimentée mon Dao Noir et lançai : « Que le jeu commence ! »

Une fois de plus, Xiao Li était survolté et, avec enthousiasme, il annonça : « Regardez, chers spectateurs ! La situation est à présent réellement stupéfiante, puisque les deux équipes, qui se tenaient debout tranquillement sur le côté, ont soudainement déclenché deux sorts à grande échelle, Pluie de Méteorites et Les Neufs Courroux du Ciel. Les deux camps qui avaient tenté de s’entre-tuer sont maintenant morts ou mourants. L’Elfe Sanguinaire a sauvé Nan Gong Zui de justesse en un court laps de temps et a ensuite aussi transporté Fan plus loin. Toutefois, maintenant que ces deux-là sont à nouveau sur pied, ils sont prêts à se battre jusqu’à la mort ! Mais que se passe-t-il exactement ?

«  Ensuite, voyons voir… wow, wow, wow, Odd Squad et Dark Emperor ont commencé à bouger ! Ils ne sont que douze personnes contre la vingtaine de survivants dans l’arène, mais la situation tourne en leur faveur. C’est un massacre ! C’est tout simplement un massacre unilatéral ; ces deux équipes détiennent trois guerriers indemnes, deux voleurs extrêmement furtifs qualifiés pour l’assassinat, deux attaquants de longue portée : un archer et un barde ; de nombreux squelettes, et enfin, deux mages extrêmement puissants et mortels ! Le résultat de ce tournoi est presque déterminé. Ce que nous avons tous envie de savoir c’est : laquelle de ces deux équipes parviendra-t-elle à décrocher la victoire ? »

Même si j’étais occupé à faire face aux survivants blessés sur le champ de bataille, j’observais l’épreuve de force entre Zui et Fan. Dans mon cœur, je songeai avec enthousiasme, Je peux enfin me battre contre Wicked et voir lequel de nous est le plus fort. Notre affrontement de la dernière fois n’était pas concluant, mais cette fois nous pouvons régler ça pour de bon. Se battre est vraiment une chose intéressante.

Wicked acheva le dernier ennemi restant, puis s’enquit : « Prince, tu comptes vraiment te battre contre moi et Zui ? Tu ne trouves pas que c’est difficile de nous affronter parce que nous sommes tes amis ? »

Je tournai la tête pour fixer Wicked, levant le Dao Noir que je tenais dans la main vers lui en proclamant : « Parce que nous sommes amis, je me battrai contre vous loyalement et équitablement afin de désigner qui va perdre ou gagner. Je ne vais pas hésiter ou me retenir, et j’espère que tu ne le feras pas non plus, Wicked. Ceci est une bataille, et j’aime me battre. Je suis debout sur le champ de l’arène en ce moment, face à tant de gens. C’est mon combat, ma légende, et quelle que soit la façon dont les choses vont se dérouler, je n’aurai aucun regret ! »

Sur ce, je brandis mon dao

Notes de bas de page

1 Le roi… les défunts : C’est un jeu de mots. En chinois, les mots pour « le roi » et « les défunts » se prononcent tous les deux « wáng zě ».

2 La palourde et la grue se querellent ; le pêcheur prévaut : Quelques dictons chinois proviennent en fait d’histoires. Dans ce cas-ci, il s’agit de ceci : une palourde prenait un bain de soleil lorsqu’une grue s’approcha et essaya de la manger. La palourde ferma sa coquille, et la grue refusa de renoncer à la viande de palourde tendre à l’intérieur. À cause du poids, la grue ne pouvait pas prendre son envol, et la palourde ne pouvait pas bouger. Aucune des deux n’accepta de laisser tomber ; en résultat, elles se firent toutes les deux capturer par le pêcheur. Ce dicton signifie essentiellement que si aucun des deux partis n’accepte de lâcher prise, dans ce cas seuls les autres vont en profiter.

3 Préserver une montagne verte pour ne pas avoir à craindre de manquer de bois pour le feu : Ce dicton signifie que si tu coupes tous les arbres d’une montagne d’un seul coup, dans ce cas tu te retrouveras sans bois pour le feu à la fin. Par contre, si tu ne prends que ce dont tu as besoin, dans ce cas il ne t’en manquera jamais. Pour cette raison, il est plus prudent de ne pas exagérer et de toujours prévoir à l’avance. Ce dicton n’est pas vraiment très approprié par rapport à la situation de Prince, mais ce qu’il essaie de dire c’est qu’il préserve sa vie pour qu’il puisse vivre afin de se battre une autre fois : c’est une stratégie !

Leave a Reply