1/2 Prince T4C4 : L’Événement le Plus Important dans la Vie de Meatbun

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 4 : Les Musiciens Ambulants de la Cité de l’Infini

Roman d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter 4: The Most Important Matter in Meatbun’s Life – traduit du chinois vers l’anglais par Spence[PR!]
Chapitre 4 : L’Événement le Plus Important dans la Vie de Meatbun – traduit de l’anglais vers le français par Nocta
+ Travail de vérification par Yukomin

« C’est le moment de faire l’appel ! Prince, présent. Gui, présent. Fairsky, présente. Ice Phoenix, présente. Kenshin, présent. Sunshine, présent », murmura Lolidragon pour elle-même alors qu’elle confirmait la présence de tout le monde. « Étant donné que vous êtes tous là, je vais commencer. Aujourd’hui est le jour où nous commençons notre tournée et, après de nombreuses délibérations, il a été décidé que nous allons débuter par la Cité de l’Étoile, puis nous irons à la Cité de la Lune et, finalement, à la Cité du Soleil. »

Une expression légèrement sceptique s’afficha sur mon visage. De nombreuses délibérations ? Lancer des dés peut être considéré comme délibérer ? Ok, peut-être que c’est vrai si on compte le fait que ça nous a pris des lustres pour choisir la couleur des dés.

« Pour commencer, les gars, vous irez jouer une fois sur la place publique de chaque ville, puis plusieurs fois dans différents bars, et ensuite une fois de plus sur la grande place. Un rappel important : après chaque spectacle, n’oubliez pas de dire que vous venez de la Cité de l’Infini et qu’il y aura un concert dans environ un mois. C’est compris ? » dit Lolidragon avec une expression sévère.

Tout le monde acquiesça d’un signe de tête avec lassitude, puisque nous avions déjà entendu tout ça une centaine de fois. Le but principal de notre groupe en ce moment était d’accroître la renommée de la Cité de l’Infini, de rassembler une grande base de fans, et aussi de gagner de l’argent.

« Très bien, Groupe de l’Infini, allons-y ! » cria Lolidragon avec enthousiasme. Alors que notre sang bouillonnait lui aussi d’excitation, nous criâmes : « C’EST PARTI ! »

« Oh ouais, encore un détail : Yu Lian a dit qu’il n’y avait pas assez de fonds, aussi elle vous a demandé de couvrir vous-même les frais de voyage et les dépenses quotidiennes en tuant des monstres », ajouta Lolidragon avec désinvolture.

Ah… pas étonnant que belle-sœur Yu Lian ait pris tout mon argent hier. Je me retournai et jetai un coup d’œil aux autres ; ils affichaient tous une expression grave. Oh seigneur, on dirait qu’on nous a tous braqué hier.

« On va devoir tuer des monstres pour nous faire de l’argent, j’imagine… » me résolus-je sombrement. Vous plaisantez, j’espère ! Nous devons traverser tout le continent en un mois, et jouer dans les trois cités ? Vous voulez que je me présente aux élections Présidentielles ou quoi ? Même un candidat à la présidence a le droit à une jeep ! 

« On peut utiliser mon tapis volant », suggéra Sunshine avec un léger sourire.

Je tournai vivement ma tête dans la direction de Sunshine et le fixai du regard, touché par son offre. L’avoir sauvé était en effet une très bonne idée. « C’est décidé dans ce cas, nous voyagerons par tapis », déclarai-je joyeusement.

« C’est une chance que nous ayons toujours de la viande grillée à manger. » Un soupir de soulagement s’échappa de ma bouche alors que j’avalais gloutonnement la délicieuse pile de viande grillée que je tenais dans la main. Au-dessus de moi, Meatbun était installé sur le dos de Fire Phoenix, et ils volaient en s’amusant comme des fous.

« Oui », soupira Gui. « Après avoir lutté avec Lolidragon afin de lui extorquer de l’argent pour le logement, j’ai complètement oublié l’argent pour la nourriture. Par chance, nous avons Fire Phoenix et Meatbun avec nous, aussi nous ne serons pas condamnés à mourir de faim. »

Fairsky et Ice Phoenix, à présent esclaves de la formidable saveur de la viande grillée, perdirent toute attitude féminine alors qu’elles engloutissaient la nourriture, mangeant presque aussi rapidement que moi. Du côté de Kenshin et Sunshine, Sunshine n’arrêtait pas de bombarder de questions le continuellement silencieux Kenshin pendant qu’ils mangeaient.

« Où allons-nous passer la nuit ce soir ? » demanda nonchalamment Wicked.

« Dans le parc ? » suggérais-je. « De cette façon, nous pouvons utiliser l’argent pour acheter à manger. »

« Prince, tu ne devrais pas avoir à supporter cela… » déclara Gui avec un regard tendre et peiné, puis il proposa : « En fait, nous devrions dormir sur la place de la ville ; de cette façon nous pourrons commencer à chanter dès que nous nous réveillerons demain. »

J’approuvai d’un signe de tête. « Tu as raison. »

« Quoi ?! Dormir sur la place de la ville ? » bredouillèrent Fairsky et Ice Phoenix avec incrédulité après qu’elles eurent anxieusement avalé leur viande rôtie.

« Et pourquoi pas ? On n’a besoin de s’allonger qu’un instant entre le moment où on se déconnecte et se reconnecte. » J’haussai les épaules sans me préoccuper de leur incrédulité.

« NON ! » hurla Fairsky avec le visage en feu. « C’est une blague ou quoi ? On ne peut pas faire ça, même si ce n’est que pour un instant. Le visage endormi d’une fille ne devrait JAMAIS être vu par des étrangers ! »

Même Ice Phoenix, qui était rarement d’accord avec Fairsky, hocha la tête vigoureusement.

« Allons à l’auberge alors ; les filles ne devraient pas imprudemment laisser les autres les voir pendant qu’elles dorment », déclara Wicked tout en me jetant un regard explicite. Oh ouais, je suis aussi une fille, hum… j’ai failli l’oublier. Je me frottai l’arrière de la tête en affichant un sourire idiot.

« Donc, nous allons devoir louer trois chambres. Fairsky partagera sa chambre avec Ice Phoenix, Sunshine partagera la sienne avec Kenshin, et Wicked et Gui prendront la dernière… » Je penchai la tête tout en réfléchissant. Quant à moi ? Je ne pense pas que je puisse partager une chambre avec Phoenix et Fairsky, pas vrai ? Après tout, dans le jeu je suis un homme à part entière avec une XXX ! Je fais quoi si elles décident toutes les deux de recourir à la force ? … Qu’est-ce que je devrais faire ?

Et pourtant, je ne peux quand même pas dormir dans la même pièce que Gui et Wicked, vu que je suis techniquement une fille… je dois faire preuve… de retenue… (La définition du mot « retenue » : Même si je le désire très fort dans mon cœur, à l’extérieur je dois tout de même prétendre que je ne le veux pas… si seulement grand-frère Zhuo ne savait pas qui j’étais, comme ça aurait pu être génial ! J’aurais pu regarder deux super beaux gosses… pendant qu’ils dormaient… Je ne peux pas m’empêcher de vouloir baver lorsque j’imagine la scène). 

C’est tellement agaçant ! C’était la première fois que je trouvais que mon identité de travestie était un problème. « Je vais dormir avec Sunshine et Kenshin, je crois. » Finalement, je pris ma décision. Ça devrait aller, étant donné qu’ils ne sont pas ‘humains’ tous les deux de toute façon, et qu’ils sont plutôt beaux eux aussi.

En entendant cela, Gui et Wicked se tournèrent tous les deux pour me jeter un regard sans expression. Puis, le visage de Gui commença à afficher sa tristesse, sa déception, son auto-apitoiement et d’autres émotions, tandis que Wicked plissait dangereusement des yeux et que du feu commençait à jaillir de ses iris…

Je me mis à transpirer abondamment, et aussi je déclarai : « Très bien, je dormirai tout seul. »

En arrivant à l’auberge, je dis au revoir à tout le monde d’une voix plaintive et me dirigeai vers ma chambre, prévoyant d’aller m’apitoyer dans un coin.

« Prince », m’appela soudainement Gui, en se précipitant vers moi. Il invoqua Fire Phoenix avant de continuer. « Tiens, prends Fire Phoenix. Comme ça, si tu as faim, tu pourras rôtir un peu de viande pour grignoter. »

« Gui… » Touché, je lui adressai un regard de gratitude, pris joyeusement les confectionneurs de nourriture, et allai dans ma chambre.

Une fois dans la pièce, je m’empressai de sortir Meatbun, ayant envie de manger un morceau avant de me déconnecter. « Meatbun, crache un peu de viande. »

« D’accord, maman ! » Meatbun cracha joyeusement un tas de viande. Fire Phoenix, qui avait l’habitude de l’exercice, souffla aussitôt une flamme et grilla la viande à la perfection. J’engloutis joyeusement la nourriture tout en observant les deux animaux de compagnie jouer ensemble. Ils semblaient s’entendre particulièrement bien.

« Fire Phoenix, Meatbun-bun veut monter sur ton dos ! » déclara Meatbun tout en se frottant sincèrement sur la jambe de Fire Phoenix d’une façon cajoleuse.

Au début, Fire Phoenix redressa hautainement sa tête, puis il jeta des coups d’œil aux grands yeux innocents de Meatbun et soupira (Je le jure devant Dieu, je l’ai vraiment vu soupirer !) « Qu’est-ce que je vais faire de toi ? … Monte. »

Meatbun poussa des cris de réjouissance, pendant que Fire Phoenix le hissait sur son dos avec son bec.

« Feufeu, vole vole ! » Meatbun recommença à crier, et les yeux de Fire Phoenix étaient remplis d’une expression d’impuissance alors qu’il volait en cercle autour de la pièce avec Meatbun sur son dos.

Ma bouche était légèrement entrouverte d’ébahissement. C’est vraiment une interaction normale entre deux animaux de compagnie ? Les animaux avec une intelligence artificielle sont vraiment quelque chose. Même leurs émotions semblent réelles. L’expression d’impuissance dans les yeux de Fire Phoenix est exactement la même que la mienne à chaque fois que j’entretiens une conversation avec Meatbun… Je refermai la bouche et continuai de mâchouiller ma viande rôtie.

Meatbun continuait de rire sans s’arrêter tout en disant : « Feufeu est le meilleur ! Meatbun-bun veut voler avec toi pour toujours ! »

« Vraiment ? » Les flammes de Fire Phoenix semblèrent devenir un peu plus chaudes… Un peu comme si… il rougissait ? Quelle idée absurde…

« Ouais ! Le préféré de Meatbun-bun est Feufeu ! » Meatbun s’écria, « Je l’aime autant que Maman ! »

J’hochai la tête avec fierté. Bien Meatbun, tu n’as pas oublié ta vieille mère.

« Dans ce cas Meatbun, veux-tu… te marier avec moi ? » demanda lentement Fire Phoenix.

… Mes yeux s’agrandirent sous le choc, et ma délicieuse viande barbecue tomba de ma bouche à présent grande ouverte en forme de O.

« C’est quoi “se marier” ? » questionna Meatbun en clignant ses grands yeux innocents.

Fire Phoenix répondit solennellement : « Je n’en suis pas certain moi-même. Je sais juste que si nous nous marions, nous pourrons rester ensemble pour toujours. »

Meatbun se mit à bondir dans tous les sens sur le dos de Fire Phoenix. « D’accord ! Meatbun-bun veut être avec toi pour toujours ! Se marier ! Se marier ! »

Je fermai la bouche, ramassai la viande tombée à terre, l’enfournai dans ma bouche et la mâchai. Qu’est-ce qu’il se passe ? Est-ce qu’un oiseau de feu vient tout juste de demander un chignon de pain de viande en mariage ? Pire encore, ce quignon de pain-là est ma fille ! C’est… c’est… encore plus ridicule qu’une histoire de science-fiction et plus effrayant qu’une histoire d’horreur !

Les mots de Lolidragon me revinrent en mémoire. Je pense qu’elle m’avait dit que deux animaux de compagnie pouvaient avoir des enfants ? Quel genre d’enfants détraqués est-ce qu’ils auraient ? Un chignon de pain de viande fourré de viande de phoenix… ? C’est… c’est en fait le meilleur scénario… Je veux dire, et s’ils donnaient naissance à un phoenix avec une tête de chignon de pain … Ouah, je crois que je suis sur le point de m’évanouir.

Alors que j’étais encore en train d’imaginer à quoi un phoenix avec une tête de chignon de pain pouvait bien ressembler, Meatbun et Fire Phoenix s’étaient déjà approchés de moi, et Meatbun vint joyeusement se frotter contre moi. « Maman ! Meatbun-bun va se marier avec Fire Phoenix ! »

J’étais complètement pétrifié. Qu’est-ce que je devrais faire? Je les félicite ? Me levant d’un bon, j’attrapai les deux animaux, ouvris ma porte d’un coup de pied et me dirigeai vers la chambre de Gui et Wicked à pas lourds.

« Gui ! Ton fils a séduit ma fille ! » rugis-je en ouvrant également leur porte d’un coup de pied.

Après avoir fait mon entrée, je regardai les deux personnes dans la pièce, me frottai les yeux et regardai à nouveau. Puis, ma mâchoire tomba. Ce n’était pas mon imagination ; je voyais vraiment Gui allongé sur Wicked. Pour être plus précis, ils étaient tous les deux sur le sol, emmêlés l’un sur l’autre, et Gui, qui était au-dessus de Wicked, me regarda, visiblement aussi choqué que je l’étais.

« Euh… Désolé de vous avoir interrompu les gars. Je suis vraiment désolé. » Après un instant, je me frottai l’arrière de la tête, légèrement embarrassé, tandis que je refermais la porte.

« Prince, Votre Altesse ! Attendez ! C’est un malentendu ! » Le cri désespéré de Gui retentit de derrière la porte.

Ensuite, dans un cri, Gui percuta la porte et passa à travers. Je l’esquivai habilement et le regardai atterrir lamentablement derrière moi. Je jetai un regard dans la chambre et aperçus Wicked qui se tenait droit comme un poteau, avec ses veines qui saillaient sur son front, et le pied droit levé. Clairement, le coupable du vol soudain de Gui hors de la chambre devait être Wicked.

Je fixai Gui, qui était à présent étourdi par la chute, puis le furieux Wicked, et leur demandai stupidement : « Vous faîtes du SM, les gars ? »

« JAMAIS DE LA VIE ! » s’exclama Wicked à travers ses dents serrées.

« Alors, pourquoi as-tu donné un coup de pied à Gui ? N’étiez-vous pas en train de… ? » Je fis une pause à cet endroit et toussai ; c’était quelque chose qui ne devrait pas sortir de la bouche d’une demoiselle.

« NON ! » hurlèrent Gui et Wicked au même moment.

« Il m’a sauté dessus tout d’un coup ! » affirma Wicked en fusillant Gui du regard.

« Oh Gui, tu n’es pas un petit peu trop brusque ? » m’enquis-je en secouant la tête.

Le sang de Gui se retira de son visage, et il tenta hâtivement de s’expliquer. « C’était un accident, je n’avais pas l’intention de… »

Je l’interrompis : « Oh, donc tu ne pouvais pas t’en empêcher ? » J’hochai la tête plein de compréhension. Et bien après tout, Wicked est un beau gosse lui aussi. Bien sûr que Gui n’a pas pu résister à la tentation, donc il a sauté sur Wicked…

« …j’ai juste soudainement entendu ton cri, et j’ai trébuché en tombant accidentellement sur Wicked ! C’est tout !  » Gui termina sa phrase. Par la suite, quand il entendit ce que je venais de dire, son visage devint blanc.

« Prince ! » Le visage passif de Wicked venait de changer subitement. « Ta main gauche… ! »

Ma main gauche ? Je baissai les yeux. Ma pauvre main gauche tenait Fire Phoenix pendant tout ce temps, et à présent une odeur de chair fraîchement grillée s’en élevait.

« Ahhh ! »

Après que tout le monde se fut attroupé, attirés par mon hurlement, ils me dévisagèrent tous avec des yeux stupéfaits. Je fus donc obligé de leur expliquer pourquoi j’avais défoncé à coup de pied la porte de Gui et de Wicked, pendant qu’Ice Phoenix soignait ma main gauche mutilée avec des potions rouges.

« Pour résumer, Meatbun et Fire Phoenix vont se marier. » annonçai-je, en conclusion.

En entendant les nouvelles, leurs réactions furent toutes semblables à la mienne : bouches grandes ouvertes et des yeux agrandis par l’incrédulité.

« Je sais que les animaux de compagnie peuvent se marier… mais je n’ai jamais entendu parler d’une paire aussi ridicule », décréta Fairsky, tout en lançant des regards étranges à l’oiseau qui donnait des coups de bec pleins d’amour à un chignon de pain de viande.

« Maître, je vais me marier avec Meatbun », annonça Fire Phoenix à Gui d’un ton presque impérieux.

« Oh… » répondit un Gui déconcerté, qui n’avait pas du tout l’air d’un maître. Puis, il fronça les sourcils. « Mais, comment vas-tu faire pour te marier ? »

« Aucune idée », répliqua Fire Phoenix avec nonchalance.

« Est-ce que tu veux vraiment épouser ma Meatbun ? » En voyant Fire Phoenix si dénué du sens des responsabilités, je pensai immédiatement avec une certaine colère, Je ne veux pas marier ma mignonne petite Meatbun à cet, cet espèce de poulet hautain ! Et s’il prenait avantage de ma Meatbun ? Et s’il trompait ma Meatbun ?

Fire Phoenix hocha la tête sérieusement. « J’aime vraiment Meatbun. »

Je tentai de fixer Fire Phoenix pour lui faire baisser le regard, mais il ne se déroba pas. Au contraire, il dressa ses ailes dans une position protectrice autour de Meatbun. Finalement, je soupirai et songeai, On dirait que Fire Phoenix aime sincèrement Meatbun. Je secouai la tête. De nos jours, non seulement vous ne pouvez pas empêcher votre fille devenue adulte de se marier, mais vous ne pouvez même pas empêcher une fille qui est un chignon de pain de se marier… Mais si on pense de façon positive, au moins à partir de maintenant ce couple peut se consacrer à me faire du barbecue à chaque fois que j’en ai envie.

Avec le cœur lourd de celui qui est sur le point de se séparer de son unique enfant, j’acquiesçai : « Alors c’est décidé, laissez-moi consulter mon instructeur de jeu et vérifier comment les animaux font pour se marier. »

« Ton instructeur de jeu ? » demanda Ice Phoenix avec suspicion. « Second Life a des guides de jeu ? »

J’haussai les épaules. « Je ne sais pas comment font les autres, mais le mien s’appelle Lolidragon. »

Ouvrant la fenêtre des MP, je racontai brièvement à Lolidragon ce qu’il s’était passé. Comme d’habitude, elle rit jusqu’à presque en mourir avant de me répondre. « Les mariages d’animaux de compagnie sont très simples, aussi longtemps que les animaux eux-mêmes sont d’accord. Dans ce cas, il suffit qu’un de leur maître exprime le souhait de vouloir être marié de l’animal et que l’autre accepte, et la cérémonie est complète. »

« Gui, acceptes-tu que ton animal de compagnie Fire Phoenix prenne ma Meatbun pour épouse ? » demandai-je aussitôt que Lolidragon eut terminé.

Gui, sous le regard ardent de Fire Phoenix, dit sans aucune hésitation : « Oui, j’accepte. »

<Avis du Système : La cérémonie a échoué.>

Gui et moi étions stupéfaits. Échoué ? Je redemandai à Lolidragon, et lui répétai même mot pour mot les phrases que nous avions utilisées.

« C’est étrange, il n’y avait rien de faux. Vous êtes sûrs qu’ils veulent se marier? » demanda Lolidragon pleine de confusion.

« Bien sûr ; ce sont eux qui nous l’ont suggéré à la base. »

Lolidragon garda le silence pendant un moment. Finalement, elle prononça avec hésitation : « Prince… demande à Fire Phoenix et à Meatbun de quel sexe ils sont… Je viens juste de me rappeler que les phœnix viennent par paire : ils peuvent êtres mâle ou femelle. Puisque Fire Phoenix est un “Fire Phoenix”1, alors… »

« Fire Phoenix… tu es… une femelle…? » demandai-je avec un regard vide.

« J’ai toujours été une femelle », répondit Fire Phoenix avec colère.

Mon visage se figea, assombri par le choc. Mais pourquoi diable est-ce que ça tourne comme ça ? C’est suffisant de rencontrer pleins de types homos un peu partout, maintenant mêmes les animaux de compagnie le font ? Mais qu’est-ce qui cloche avec le monde ? Avec cette révélation, ma tête commença à me faire terriblement mal. « Tu es une femelle et Meatbun est une femelle, alors comment deux femelles pourraient-elles se marier ? »

« Qu’est-ce que tu racontes ? Meatbun est un mâle », rétorqua Fire Phoenix d’une voix agacée.

Les yeux stupéfaits de tous se tournèrent immédiatement vers Meatbun. Meatbun… est un mâle ?

Ne me dites pas que… la raison pour l’échec précédent… Je dis avec hésitation : « Gui, acceptes-tu de laisser mon animal de compagnie Meatbun prendre ton animal de compagnie, Fire Phoenix, pour épouse ? »

Gui fit une pause, puis répondit : « J’accepte. »

<Avis du Système : La cérémonie s’est déroulée avec succès. Meatbun est à présent marié à Fire Phoenix. >

…Mais qu’est-ce que… ?

Note de bas de page

1 Fire Phoenix : Puisque les phœnix sont appelés “凤凰”, on dit que le “凤” fait référence aux mâles, alors que “凰” fait référence aux femelles, et les deux mots mis ensembles font référence aux phœnix en général. Ici, le nom de Fire Phoenix est écrit avec “火凰”. Donc, c’est une femelle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *