La Légende du Chevalier du Soleil T3Extra : Peu Importe à Quel Point le Chevalier du Soleil Paraît Faible, Ne le Contrarie Jamais

La Légende du Chevalier du Soleil Tome 3 : À La Rescousse d’Une Princesse

Roman d’origine en chinois par :   (Yu Wo)


No Matter How Weak the Sun Knight Looks, Never Ruffle His Feathers – traduit du chinois à l’anglais par raylight[PR!]
Peu Importe À Quel Point le Chevalier du Soleil Paraît Faible, Ne le Contrarie Jamais – traduit de l’anglais au français par Irina
+ Travail de vérification par LuluHime

« AHHH ! »

Au milieu de la nuit, dans le palais du Royaume de l’Orchidée Lunaire, un hurlement se fit entendre depuis la chambre de la Princesse Alice.

La Princesse Anne et une bande de chevaliers firent irruption dans la chambre de la Princesse Alice, mais tout ce qu’ils virent fut cette dernière agenouillée devant son miroir de plain-pied, son visage caché entre ses mains, la tête basse. En entendant quelqu’un entrer dans sa chambre, elle cria avec agitation : « Sortez ! Vous tous, sortez ! »

Les chevaliers se dévisagèrent, désemparés, mais ils remarquèrent qu’il n’y avait personne d’autre dans la chambre. Ils regardèrent alors la Princesse Anne, qui hocha la tête, indiquant aux chevaliers qu’ils pouvaient partir.

Anne s’avança aux cotés de sa sœur. « Ma sœur, qu’est-ce qui ne va pas ? Un cafard t’a fait peur ? » demanda-t-elle prudemment.

Alice se contenta de secouer la tête, sans dire un mot.

Voyant sa sœur dans un tel état, Anne en fut si inquiète qu’elle commença à s’agiter. Elle annonça rapidement : « Je vais aller chercher quelqu’un… »

« N’y va pas ! » Alice coupa sa sœur.

Anne s’arrêta. Si je fais cela, ça ne va pas ; et si je fais autre chose, ça ne va pas non plus. Je ne sais vraiment pas ce que ma sœur veut que je fasse. « Ma sœur, tu m’inquiètes beaucoup. Quoi qu’il se passe, tu devrais au moins me dire ce que je dois faire ! » dit-elle, impuissante.

En entendant cela, Alice baissa lentement les mains. Quand elle leva la tête, elle aperçut immédiatement l’expression de sa sœur et éclata en sanglots.

Anne afficha une expression étrange et, incapable d’appréhender la situation, elle la questionna : « Ma sœur, pourquoi ton visage… est-il devenu si sombre ? N’était-il pas normal pendant la journée ? »

Alice sanglota : « Je viens juste de finir d’appliquer un masque sur mon visage. Quand j’ai regardé dans le miroir, j’ai réalisé que ma peau s’était autant assombrie. C’est pourquoi j’ai crié. Ma peau… »

Donc, c’était un petit problème de teint. Bien qu’elle soit un peu plus bronzée, ce n’est pas un drame ! Anne ignorait s’il fallait rire ou pleurer, comme elle la réprimandait : « Je t’ai déjà dit de ne pas te réjouir autant en t’appliquant un masque sur le visage. Regarde ! Maintenant, tu as un problème. »

« Comment est-ce possible ? J’ai fait tout ce qui était écrit dans la recette ! »

Alice sortit précipitamment la recette pour éclaircir la peau que le Chevalier du Soleil lui avait donnée pour la montrer à sa sœur : du Varech, de l’Eau croupie, une botte de Narcisse, de la Graisse de porc ; Étaler sur une planche ; Ajouter des Noix entières, du Chocolat noir, une Échalote en petits morceaux, trois Piments séchés, des Olives dénoyautées, de l’Urine, un Radis et de la Lavande ; Écraser le tout ; Appliquer pendant deux heures ; Faire fondre à la bougie.1

Anne jeta un coup d’œil à la soi-disant recette, sentant à priori que les ingrédients ne pouvaient être plus bizarres, et ne croyant pas que sa sœur oserait se mettre ça sur le visage. En y regardant de plus près, son expression devint encore plus étrange, tandis qu’elle demandait avec tact à sa sœur : « Ma sœur, d’où tiens-tu cette recette ? »

Alice répondit immédiatement : « Le Chevalier du Soleil me l’a donnée ! Sa peau est vraiment belle, si douce et blanche. Ce n’est pas possible qu’il y ait un problème à ce niveau-là ! »

Comme je m’y attendais… Anne força un sourire et déclara : « Ma sœur, as-tu essayé de regarder la lettre en majuscule de chaque instruction ? »

En entendant cela, Alice baissa immédiatement la tête vers la recette. Elle lut les lettres à haute voix : « V-E-N-G-E-A-N-C-E-P-O-U-R-L-E-A-F. Vengeance pour Leaf ! Ahhhhh !! »

Le corps de la liche avait été détruit, Attendsun avait presque été battu à mort, mais de là à penser qu’il ne la laisserait pas en paix non plus…

Le hurlement d’Alice raisonna à travers le palais pendant trois jours.

« Chevalier du Soleil ! Espèce d’infâme scélérat méprisable, impudent et étroit d’esprit ! »

 

 

Un jour, avec le cœur empli de tendresse, Leaf lisait la lettre d’amour qu’Anne lui avait fait porter par un messager.

Cher Leaf,

La troisième règle partagée des Douze Chevaliers du Soleil dont tu m’as parlée la dernière fois, « Peu importe à quel point le Chevalier du Soleil parait faible, ne le contrarie jamais », n’a jamais été plus vraie. Ma sœur s’applique des masques sur le visage depuis un mois entier, mais il n’y a pas le moindre signe d’éclaircissement.

Néanmoins, l’amant de ma sœur n’a pas été sérieusement blessé, puisque le Chevalier du Soleil l’avait soigné, donc il est rentré très rapidement à la Cathédrale du Dieu de l’Ombre. Il est immédiatement venu faire sa demande en mariage, mais ma sœur n’a pas osé le rencontrer avant que sa peau ne s’éclaircisse. Elle n’a pas non plus osé accepter sa demande ; et donc, en ce moment, elle lave son visage de ses larmes tous les jours… Par contre, même si elle fait ça, elle reste incapable de récupérer sa peau d’albâtre.

Soupir ! Le Chevalier du Soleil est vraiment terrifiant. Leaf, tu dois faire attention à ne jamais le contrarier. Si jamais ça devait se produire, tu dois te dépêcher de venir te réfugier chez moi. Je pourrais convaincre Mike de te cacher dans le Monastère du Dieu de la Guerre, ainsi tu pourras peut-être échapper au désastre. Je t’offre tous mes vœux afin que le jour où tu vas contrarier le Chevalier du Soleil ne vienne jamais.

Avec toute mon affection,

Anne

Note de bas de page :

1 Les ingrédients et les instructions que Sun a donnés à Alice étaient en fait : « Plantes aquatiques, terre brûlée, boue, sable, piments verts, et tubéreuse. Après avoir frit et mélangé le tout rapidement à feu fort, appliquer pendant trois heures… » En chinois, les premiers mots de ces ingrédients et les instructions sont 水焦泥沙綠夜,爆應 (shuǐ jiāo ní shā lǜ yè, bào yìng), ce qui sonne similaire à 誰叫你殺綠葉,報應 (shuí jiào nǐ shā lǜ yè, bào yìng), ou « Comment as-tu osé tuer Leaf, voici ton châtiment ! » La traduction a été modifiée pour épeler un message adressé à Alice de la part de Sun, qui peut être découvert en français.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *