1/2 Prince T3C2 : La Cité de l’Infini

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 3 – Les Chroniques d’un Prince Vagabond

Roman version d’origine en chinois par – Yu Wo


Chapter 2: Infinite City – Traduit du chinois vers l’anglais par Samuki[PR!]
Chapitre 2 : La Cité de l’Infini  – Traduit de l’anglais vers le français par AkaiiRia
+ Travail de vérification par Nocta

« Pourquoi est-ce que je dois être le suzerain ? » maugréai-je, mécontent. Je n’ai pas la moindre notion de ce que doit faire un suzerain ; ça ne serait pas mieux si la position était offerte à grand frère Wolf ? Faire de moi le suzerain ! Je ne suis même pas sûr de quoi faire avec notre nouveau territoire. Qu’est-ce que nous allons faire avec celui-ci, bâtir des fermes ?

« Laisse-moi te demander, Prince », dit Lolidragon d’une manière interrogative tandis qu’elle frappait mon nez avec un doigt. « Est-ce que tu sais comment concevoir des stratégies ou comment commander des troupes comme le peut grand frère Wolf, et ainsi être chargé du département militaire ? »

Je penchai ma tête sur un côté, en pensant, Moi, me charger des affaires militaires ? Je ne connais même pas la différence entre les stratégies et les tactiques… « Je ne sais pas comment. »

« Ou est-ce que tu possèdes, par le plus grand des hasards, comme belle-sœur Yu Lian, le talent de gérer les finances et les comptes avec des aptitudes incomparables, que tu es capable de te servir de l’argent pour générer plus d’argent, et ainsi t’occuper du département des finances ? Est-ce que tu es, en plus, un mage, et peux ainsi être en charge du département des mages également ? »

« Non, je ne le peux pas. » C’est déjà un accomplissement en soi si je ne dépense pas tout mon argent, et de plus je ne suis pas un mage, pensai-je, me sentant désolé pour moi-même.

« Dans ce cas, est-ce que tu possèdes un aussi bon cerveau que Gui ? Est-ce que tu es en mesure de dessiner des plans pour le territoire tout entier et de même superviser le procédé de construction au grand complet ? »

Je me dirigeai vers un coin pour y déverser ma morosité. « Au sujet de dessiner… Les gens ont toujours dit que les chiens que je dessine ressemblent plus à des chats. »

« Alors, est-ce que tu as mon savoir technique, pour être capable d’installer des pièges autour du territoire afin d’empêcher des monstres et d’autres joueurs d’attaquer ? »

« Ne pas marcher sur l’un de ces pièges moi-même, ça peut déjà être considéré comme une bénédiction… » Il y avait maintenant deux esprits feux-follets flottant à mes côtés.

« Dans ce cas, est-ce que tu peux, par hasard, invoquer des squelettes comme le fait Doll pour aider à la construction ? » questionna Lolidragon, m’achevant d’un seul coup.

Je ne m’attendais pas à ce que… même Doll soit plus utile que moi ! J’ai envie de pleurnicher… « Si je suis si inutile, pourquoi est-ce que vous tenez toujours à ce que je sois le suzerain ? » boudai-je.

Lolidragon me donna une petite tape sur l’épaule, son visage l’image même de la gentillesse – ou était-ce une fausse gentillesse ? – en me regardant. « C’est précisément pourquoi nous voulons que tu sois le suzerain ! Après tout, la seule chose que tu peux être c’est le suzerain qui n’a pas besoin de faire quoi que ce soit hormis avoir l’air beau, être présentable, et ne rien faire pour endommager la réputation de notre territoire ! »

« Oh, alors c’est comme ça ! C’est parce que je ne sais rien faire que je peux seulement être le suzerain… » Mes yeux se remplirent de deux larges larmes scintillantes, et je me mis à gémir. « Je dois vraiment me mettre à apprendre de nouvelles habiletés à partir de maintenant, autrement je ne vaudrais jamais plus qu’un suzerain. »

… C’est vraiment si déplorable d’être le suzerain ? se demanda le reste des membres d’Odd Squad.

En y repensant un peu, ce jour-là quand Lolidragon a utilisé la capacité Creuser pour se tenir en toute sécurité hors des ravages provoqués par les deux sorts de grande amplitude sur une zone d’effet, piétiner Heartless Wind à mort, et ensuite arracher la victoire pour Odd Squad dans le Tournoi des Aventuriers, nous montâmes joyeusement sur scène pour réclamer notre prix en tant qu’équipe. Nous nous baignâmes dans les encouragements assourdissants de la foule et admirâmes la vue remarquable des membres de Dark Emperor qui se tenaient immobiles, leurs bouches figées dans une expression béante pendant une heure entière à cause du choc…jusqu’à-ce que les migraines débutent.

De tous les prix, le plus significatif était une étendue de terre, que nous avions soudainement sur les bras pour aucune raison. D’après les rumeurs, elle se comparaît aux Cités du Soleil, de la Lune et de l’Étoile en termes de grandeur, et donc nous n’avions pas d’autres choix que de commencer à discuter comment gérer ce nouveau problème…

« Cette terre qui est la nôtre n’est vraiment pas un petit fardeau. Les Cités du Soleil, de la Lune et de l’Étoile s’étendent tout au long des bordures de ce continent dans une formation triangulaire ; comme les cités sont très loin l’une de l’autre, et comme les frais de téléportation sont élevés, la plupart des joueurs vont habituellement opter pour faire de l’une des trois cités leur camp de base et ensuite s’entraîner dans ses alentours. Cependant, notre territoire se situe directement au beau milieu du continent tout entier, et le temps nécessaire pour voyager depuis nos terres jusqu’aux autres zones de ce continent est plus ou moins le même.

« Pour cette raison, si nous jouons bien nos cartes, nous devrions définitivement être en mesure d’attirer la plupart des joueurs qui se trouvent dans les Cités du Soleil, de la Lune et de l’Étoile, et ainsi les faire s’installer ici. Toutefois, pour cette même raison, beaucoup de personnes auront des vues sur ce lopin de terre… et ce sera probablement plus effrayant qu’une attaque de monstres », médita Lolidragon, en se renfrognant. « Bien que les développeurs nous aient fourni des gardes NPC pour l’instant, une fois que le temps sera écoulé, ils nous seront retirés, après quoi nous allons devoir défendre la cité par nous-mêmes. Alors que nous pouvons embaucher des gardes NPC, ils sont majoritairement coûteux et, après tout, ce ne sont pas des joueurs humains. Ils leur manquent la faculté de s’adapter et ne peuvent ainsi pas être le pilier principal de nos défenses. Nous devons organiser notre propre force de défense, créer une économie vibrante, et bien dessiner notre cité… »

Ce fut comment nous commençâmes à diviser le travail entre nous… Et, comme vous pouvez le voir, parce que je n’ai rien de spécial à part posséder une belle apparence, j’ai fini en tant que décoration : le suzerain !

« Même si le suzerain n’est supposément rien de plus qu’une décoration, Prince, j’ai un assignement pour toi, afin de t’empêcher de mourir d’ennui. » Grand frère Wolf s’éclaircit la gorge. « Nous sommes à court d’hommes, alors tu dois recruter quelques personnes pour nous aider. »

« Qui est-ce que je vais recruter…? » Mon fan club ? Vous plaisantez, j’espère ?

« La Team Rose. » déclara Lolidragon en tapotant son menton avec un doigt d’un air songeur. En me voyant tressaillir, elle s’empressa d’ajouter : « Même s’il y avait quelques mécontentements la dernière fois que nous les avons rencontrés, ce sont de bonnes personnes. Je ne crois pas qu’ils sentaient vraiment que ce qui est arrivé était de ta faute. En plus, il y a tout de même quelques individus talentueux dans la Team Rose. »

« Les grands frères et la grande sœur de Dark Emperor aussi ! » s’exclama Doll avec une grande joie. « Ce sont tous de bonnes personnes ! »

« Nan Gong Zui ! » ajouta à son tour belle-sœur Yu Lian, en même temps que le visage de Gui se renfrognait en entendant ce nom. (Ses objections se firent rejeter, toutefois.) « Pour avoir été l’une des têtes aux commandes de l’une des trois alliances majeures dans le tournoi, il doit avoir une influence considérable. Si tu peux faire en sorte qu’il nous rejoigne, le nombre de nos forces serait grandement renforcé. »

« C’est vrai, c’est essentiellement ces personnes pour l’instant », dit grand frère Wolf en hochant la tête. « Tandis que nous mettons toute notre sueur et tout notre sang à construire la cité, Prince, tu devrais prendre le temps de discuter avec eux afin de bâtir ton réseau social, et ensuite fais en sorte qu’ils se joignent à nous pendant que tu y es. Oh, en passant, ce serait génial si tu pouvais dénicher d’autres individus talentueux également. Qu’est-ce que tu en penses ? Ton assignement est plutôt simple, non ? »

Mordillant mon index, avec la tête penchée sur un côté, je pensai, Ça semble être… plutôt facile !?

« D’accord, dans ce cas je vais y aller. Ce sera dur pour vous les gars ! » Je me sentis un peu coupable. Tout le monde va être en train de travailler dur pour la construction, tandis que je m’enfuis pour aller discuter… Soupir ! Tout ça parce que je ne sais rien faire, c’est pour ça que je suis si inutile.

Tout le monde me salua de la main pendant que je partais. J’agitai aussi la main de façon enthousiaste en retour, puis partis pour mon voyage de « discussion »…

 

 

Ce ne fut pas avant que Prince soit hors de vu que les sourires, qui étaient affichés sur les visages des membres restants d’Odd Squad, tombèrent enfin.

« Hmm… Je me sens un peu coupable. Nous avons trompé Prince pour qu’il se charge du travail le plus dur ; je me demande si ça va aller pour lui… » fit remarquer grand frère Wolf, en ayant l’air légèrement inquiet.

« Ne t’inquiète pas à ce propos ; il est extrêmement chanceux avec les gens en général. De plus, je n’ai pas de conscience à proprement parler, alors je ne me sens pas le moins du monde coupable », dévoila Lolidragon avec un sourire diabolique.

« Prince est le suzerain après tout, alors d’une façon ou d’une autre il doit prendre un peu de responsabilité ! » Belle-sœur Yu Lian sourit, en étirant son index et son pouce pour les éloigner autant que possible tandis qu’elle disait « un peu ».

Sur un ton agité, Gui demanda : « Mais, Prince va-t-il s’égarer ? »

… C’est la question la plus inquiétante en effet !

 

 

« Qui est-ce que je devrais aller trouver en premier ? » agonisai-je. « Oh eh bien, je suppose que je vais aller trouver Dark Emperor en premier ; puisque grand frère Zhuo est là, ça ne devrait pas être difficile de les recruter, pas vrai !? »

Je me décidai et envoyai immédiatement un message privé à Wicked, disant : « Wicked, vous êtes où les gars ? Il y a quelque chose dont je voudrais tous vous parler ! »

« …Nous sommes à la Cité du Soleil, mais il vaudrait mieux que tu ne viennes pas nous rejoindre maintenant. » En recevant son message, Wicked était initialement enchanté à l’idée de pouvoir voir Xiao Lan. Toutefois, après avoir jeté un long coup d’œil à ses équipiers ivres éparpillés partout dans la cabine du restaurant et songé à comment ils avaient parlé de trancher les membres d’Odd Squad en millions de morceaux il y a juste un instant pendant qu’ils buvaient, Wicked pensa qu’il valait mieux ne pas laisser Xiao Lan venir. « Qu’est-ce qu’il y a ? »

« Je veux vous enrôler pour nous aider à gérer nos terres ! » J’allai directement au but.

« Hmm… Je vais en discuter avec mes équipiers, mais ils sont trop en colère pour penser convenablement en ce moment, alors ce serait mieux si tu ne venais pas tout de suite. »

« Oh, dans ce cas je suppose que je vais aller voir Nan Gong Zui en premier », répondis-je, en même temps que je pensais, la Team Rose… Je crois que je vais aller les voir en dernier. Je me sentais toujours un peu coupable de ce qu’il s’était passé, alors je n’étais pas encore prêt à les rencontrer.

À l’insu de Prince,  les yeux de Wicked se plissèrent dangereusement. « Tu vas aller voir Nan Gong Zui ?! Cet idiot de Gui n’a pas essayé de t’en empêcher ? »

« Ouais, il a essayé. Je n’ai aucune idée de pourquoi il était contre, mais après que Lolidragon se soit mise à l’étrangler avec ses bras, il ne s’y est plus opposé. » (Ou peut-être que c’était parce qu’il n’avait aucun moyen d’exprimer ses objections ?) Sérieusement, Gui devient jaloux de tout. Est-ce que tous les gays sont à ce point pénibles ? Il devient agité si quelqu’un m’approche, que ce soit des hommes ou des femmes… Il fait vraiment pitié !

« Ne va pas retrouver Nan Gong Zui ! Je te garantis que Dark Emperor va se joindre à vous les gars ! » Wicked fixa ses équipiers sur le sol d’un air menaçant ; malheur à ceux qui vont s’y opposer !

« Je savais que c’était toi le meilleur, grand frère Zhuo ! C’est marché conclu alors ; vous devez vous joindre à nous ! » dis-je joyeusement, en pensant, Une équipe de moins déjà, on dirait que je vais retourner auprès de mes coéquipiers en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire ! « Je vais aller chercher Nan Gong Zui maintenant dans ce cas. »

« Hé— ! »

Je fermai ma conversation privée avec Wicked et envoyai un message privé à Nan Gong Zui pour la toute première fois. « Nan Gong Zui, appel pour Nan Gong Zui ! »

« Qui c’est ? »

« Prince », rapportai-je mon nom joyeusement.

« …L’Elfe Sanguinaire ? » Nan Gong Zui sembla quelque peu surpris.

« Appelle-moi simplement Prince. » Pourquoi est-ce que Nan Gong Zui aime autant m’appeler « l’Elfe Sanguinaire » ?

« Oh, Prince. Quelque chose ne va pas ? » me demanda Nan Gong Zui avec enthousiasme. « Tu veux qu’on aille boire un coup ensemble ? »

« Euh…quelque chose comme ça, et j’aimerais discuter d’autres trucs avec toi. »

« Pas de problème ; viens d’abord me rejoindre ! Je me trouve à la Cité de la Lune, laisse-le-moi simplement savoir quand tu seras sur le point d’arriver », répondit Nan Gong Zui, et sa voix devint teintée de frustration. « Je dois encore régler un problème avec ma sœur Ice Phoenix en premier. »

« Certainement. Il se pourrait que je mette quelques jours à m’y rendre, vu que je suis encore très loin de la Cité de la Lune, alors prends ton temps pour régler les choses », agréai-je.

Alors, ma destination est la Cité de la Lune ? Je dépliai la carte et vit que la Cité de la Lune se situait du côté ouest du continent. De quel côté est l’ouest ? Je regardai l’immense lune et le ciel plein d’étoiles d’un air absent, en pensant, Gui m’a dit auparavant que si je pouvais trouver l’Étoile Polaire, je serais en mesure de dire dans quelle direction est le nord… mais qu’est-ce qu’il a dit déjà au sujet de trouver l’Étoile Polaire ? Premièrement, je dois localiser la Grande Ourse… mais c’est quoi la Grande Ourse ? Ma tête s’effondra sur un côté, incapable de comprendre. (Gui : Je n’ai pas réussi à te le faire comprendre en fin de compte, mais ne t’ai-je pas donné une boussole ?)

 

 

« Phoenix, est-ce que tu as l’intention de me faire mourir de rage ? » Nan Gong Zui était sur le point d’exploser de colère tandis qu’il regardait sa sœur. « Fan essaie clairement de te duper ; tu ne peux toujours pas t’en rendre compte ? Pourquoi est-ce que tu lui as encore stupidement envoyé un autre cadeau ? »

Ice Phoenix sourit avec douleur. « Grand frère, c’est vraiment si mal d’aimer quelqu’un, de vouloir faire des sacrifices pour lui, de désirer te dédier à lui ? Je crois que son cœur sera vraiment ému par mes efforts un jour. »

« Tu, tu… ! » Nan Gong Zui laissa échapper un soupir d’exaspération pendant qu’il se demandait, Comment les femmes peuvent être stupides à ce point ?

« J’ai profondément aimé Fan dès le moment où j’ai posé les yeux sur lui pour la première fois », déclara Phoenix. Il y avait une expression intoxiquée sur son visage alors qu’elle se remémorait : « Il est exactement comme une divinité parfaite. Ce jour-là, quand il s’est dirigé vers moi, j’ai même songé que je contemplais le plus beau dieu du soleil, Apollon ! Je crois qu’il n’y a aucune autre personne dans ce monde qui puisse rivaliser avec sa perfection. »

La chair de poule s’empara du corps tout entier de Nan Gong Zui. Fan a effectivement une belle apparence. Je me demande… entre lui et Prince, lequel d’entre eux Phoenix préfèrerait ?

« Ah… Fan m’envoie un message privé, je dois me dépêcher », annonça Phoenix, presque dépassée par la joie de recevoir le message de Fan.

« Je t’interdis d’aller— » Avant qu’il n’ait pu terminer de parler, sa sœur était déjà partie, et alors Nan Gong Zui n’eut pas d’autre choix que de s’empresser de poursuivre la silhouette disparue de celle-ci.

 

 

Finalement, je pris quand même le mauvais chemin. Je marchai par inadvertance vers l’Est à la place, et aboutis ainsi à la Cité de l’Étoile… après quoi, j’optai simplement de voyager jusqu’à la Cité de la Lune par le biais de la station de téléportation. Il s’avéra que la Cité de la Lune était en fait une ville de style chinoise. Tandis que j’errais à travers la ville, j’admirai joyeusement les bâtiments de bambou, les lanternes rouges, et les rues remplies d’épéistes agitant des éventails.

En parlant de comment la culture d’une cité influence le caractère des gens qui vivent à l’intérieur de celle-ci… C’est bizarre, pourquoi est-ce que mon frère, cet imitateur de Chu Liu Xiang, a atterri dans la Cité de l’Étoile à la place ? me demandai-je tandis que je rongeais une brochette de fruits confits que je venais tout juste d’acheter.

« Arrête-toi là, Phoenix ! » Nan Gong Zui attrapa la main de Phoenix avec colère.

« Lâche-moi, grand frère ; laisse-moi rejoindre Fan ! » hurla Phoenix en gémissant.

Je mâchai un autre fruit confit pendant que j’observais la scène qui se déroulait devant mes yeux, en songeant, Il semblerait que j’aie pas mal de chance : j’ai trouvé Nan Gong Zui sans même lui avoir envoyé un MP !

Fan se promena lentement vers le duo depuis l’autre bout de la rue avec un sourire sur son visage. « Nan Gong Zui, tu ne crois pas que ton comportement est plutôt disgracieux ? Tu ne parvenais pas à gagner le cœur de ta sœur, alors tu as décidé de recourir à la force brute à présent ? »

« Qu’est-ce que tu viens de dire ? Ne raconte pas n’importe quoi, je ne veux simplement pas qu’elle se fasse duper par un salaud de ton espèce », hurla Nan Gong Zui, enragé.

« Nan Gong Zui, tu devrais faire plus attention à ce que tu dis. Qui essaie de la duper ? Phoenix, j’ai déjà essayé de te duper ? » questionna Fan, et son expression exprimait la confiance. « J’ai déjà été clair avec toi, incluant le fait que tu n’étais qu’une des femmes que je fréquentais. »

« Je sais. Ça me va, ça ne me dérange pas du tout », répondit Phoenix, fascinée par le beau profil de côté de Fan.

Fan haussa les épaules et lança à Nan Gong Zui un air impuissant.

« Toi… » Nan Gong Zui était si furieux qu’il avait dégainé son épée et était sur le point de charger pour affronter Fan en duel.

Terrifiée pour son bien-aimé, Phoenix se hâta de barrer la route à Nan Gong Zui. « Arrête ça, Grand frère ! Je ne te permettrai pas de faire du mal à Fan ! »

L’expression de Nan Gong Zui révéla à quel point il était blessé par son geste. « Phoenix, tu… »

« Grand frère, je… » Phoenix était ravagée par la culpabilité, mais n’était également pas encline à changer d’avis.

L’atmosphère devint de plus en plus lourde tandis que la situation menait à une impasse. J’avalai le dernier fruit confit, me léchai les lèvres, et jetai la brochette de bambou restante dans la poubelle.

…Une femme amoureuse, un frère inquiet, et un play-boy sans cœur et débauché ; c’est tout à fait le roman à l’eau de rose typique et détestable. Permettez-moi de mettre fin à ce drame sans intérêt ! pensai-je avec un petit sourire diabolique.

Je redressai ma posture et fixai un sourire léger sur mon visage, l’élégance suintant par tous mes pores. En ce moment, je suis… le plus parfait Seigneur Prince ! D’une voix basse et chaleureuse, je hélai : « Nan Gong Zui, c’est toi ? »

Tous ceux présents se tournèrent pour me contempler – ou plus exactement, me fixèrent, rougissant férocement, leurs cœurs tambourinant furieusement – et je vis avec satisfaction que même Ice Phoenix m’observait, sous le charme. Avec des pas élégants, je marchai à la rencontre de Nan Gong Zui, en faisant remarquer : « Mes excuses, je suis arrivé plus tôt. J’avais eu l’intention de jeter un coup d’œil aux alentours et ensuite te rendre visite. J’espère que ça ne cause pas trop de problèmes ? »

« Non, pas du tout… » Nan Gong Zui me regarda avec incertitude. Dans sa tête, Nan Gong Zui pensait, Le Prince ici aujourd’hui semble… très différent d’avant ?

« Hmm, cette demoiselle ici présente… Ce doit être ta sœur, Ice Phoenix, exact ? » Je me tournai vers la Phoenix à l’air stupéfait et lui montrai mon sourire le plus brillant et le plus incomparable, un qui pouvait ensorceler à la fois les hommes et les femmes. « Nan Gong Zui mentionne souvent ton nom ! »

« Vrai-vraiment ? » bégaya Phoenix tandis qu’elle regardait fixement mon visage, émerveillée.

« Tu es aussi adorable qu’il t’a décrite ! » Approchant mon visage toujours plus près vers elle pendant que je parlais, je pouvais presque entendre son cœur alors qu’il battait sauvagement dans sa poitrine. Enfin, je pris doucement sa main dans la mienne, la levai vers mes lèvres, et frôlai le dos de sa main avec un baiser.

Phoenix inspira brusquement, puis s’évanouitMaintenant, je sais que je suis suffisamment beau pour faire s’évanouir les gens, pensai-je, tandis que je transportais la fille inconsciente dans mes  bras, légèrement exaspéré. « Nan Gong Zui, vient récupérer ta sœur ! »

« … » Nan Gong Zui vint à ma rencontre et me prit Ice Phoenix sans dire un mot.

« C’est encore toi, Prince ! » maugréa Fan. Le masque de sérénité qu’il portait commençait à s’effondrer.

Je lui souris avec malice. « Quoi ? Tu avais envie de me voir à ce point ? »

« Qui aurait envie de te voir ? » Le visage de Fan s’était contorsionné avec haine.

« Aiya ! Encore en train d’essayer de jouer les durs ? » Je marchai jusqu’à Fan en faisant des pas délibérément lents, n’oubliant pas de lui lancer un sourire plein d’ambiguïté. « Si tu avais envie de me voir, tu n’avais qu’à le dire. Je te garantis que je viendrais te chercher dès que j’aurais du temps libre. »

« Éloigne-toi de moi », dit Fan, en reculant de trois pas, et il se rappela même de dégainer son épée pour la pointer sur moi.

Je ris froidement. Plaçant mes mains sur mes hanches dans une démonstration de superbe insouciance, je demandai : « Tu es sûr que tu veux te battre avec moi ? »

En entendant ça, Fan hésita. Il n’avait pas oublié les prouesses de l’Elfe Sanguinaire sur le champ de bataille, mais il n’y avait aucun moyen pour qu’il se retire quand sa propre réputation était en jeu, et donc son épée resta inébranlablement levée vers moi.

Mon expression changea, devenant sévère en l’espace d’un instant. « Ne t’approche plus jamais de Ice Phoenix. Sache que, à partir de ce jour, son cœur ne t’appartient plus. »

Le visage de Fan devint presque tacheté par la rage, et il rigola d’une façon moqueuse avant de déclarer : « Elfe Sanguinaire, tu n’es pas un peu trop fouineur ? Ce qui se passe entre Phoenix et moi, ce n’est vraiment pas tes affaires. »

« Pffff, Nan Gong Zui est mon ami, sa sœur est aussi la mienne, alors comment je pourrais rester les bras croisés et regarder Phoenix se faire avoir par une brute comme toi ? » Je dégainai mon Dao Noir et observai avec une considérable satisfaction tandis que Fan pâlissait, ce qui me décida de le mettre encore plus au défi. « Si tu veux te battre, arrête avec tes salades et ramène-toi ! »

Fan me fixa avec une expression maladive, puis jeta délibérément un coup d’œil en direction de Nan Gong Zui, qui se tenait proche. « Vous avez l’intention de me combattre à deux contre un, pas vrai ? »

Je répondis froidement : « Cesse de chercher des excuses, tu sais très bien que Nan Gong Zui ne va pas intervenir. »

« C’est difficile à dire ! » rétorqua Fan méchamment, en rengainant son épée. « Je n’ai pas l’intention de me faire tabasser par deux personnes ! »

Je ne dis rien de plus et regardai seulement Fan d’un air glacial. Après tout, je n’avais pas vraiment l’intention de le combattre ici dans les rues, particulièrement pas pour une raison telle que faire compétition pour gagner le cœur d’une femme…

Fan me jeta un regard glacial avant de tourner les talons pour s’en aller. « Un jour, je t’arracherai tout ce que tu me dois, Elfe Sanguinaire. »

Je levai un sourcil. « J’attends ce jour avec impatience ! »

Soupir, cette visite à Nan Gong Zui m’a laissé avec encore une autre belle prétendante et m’a gagné l’inimitié d’un rival formidable… S’il refuse toujours de se joindre à nous, même s’il est un ami, je vais définitivement le transformer en chair à pâté. Sur cette pensée, je me tournai pour regarder Nan Gong Zui d’un air menaçant, mais il continua à m’observer avec une confusion innocente.

« Nan Gong Zui, tu vas te joindre à moi ou pas ? » demandai-je, en agrippant son collet.

« Hein ? »

 

 

Dans la maison de Nan Gong Zui…

« Je vois, alors c’est à propos des terres que vous avez gagnées ! » Nan Gong Zui sourit. « Vous avez déjà décidé du nom de votre cité ? »

Je prenais une longue gorgée de mon bubble tea, mais je me figeai immédiatement en entendant la question de Zui. « Le nom de… ma cité ? »

« Quoi ? Les gars, vous ne vous êtes pas encore décidé là-dessus ? » La surprise de Nan Gong Zui était évidente.

Je penchai ma tête sur un côté, en pensant, Peut-être qu’ils l’ont déjà choisi mais qu’ils ont oublié de m’en parler ? « Attends une minute, laisse-moi le leur demander. »

« Grand frère Wolf, est-ce que notre cité a déjà un nom ? »

« …Oh non, nous avons complètement oublié ce sujet. Prince, puisque tu es le suzerain, occupe-toi d’en trouver un ! » fut la réponse irresponsable de grand frère Wolf. « Après que tu auras trouvé un nom, tu ferais aussi bien d’aller l’enregistrer au Bureau du Développement des Terres dans la ville. C’est tout. »

Pourquoi moi…? Je fronçai les sourcils. « Ils m’ont demandé de lui donner un nom moi-même ! Nan Gong Zui, aide-moi à trouver un nom. »

« …Ce genre de lourde responsabilité, c’est mieux si c’est laissé à tes soins, toi le suzerain ! »

Je réfléchis et réfléchis, me retournant la tête encore et encore tandis que je me creusais les méninges pour trouver une idée, n’importe laquelle… mais je m’effondrai sur le sol en larmes au bout du compte. Ouaaah, Je n’arrive simplement pas à penser à quoi que ce soit ! Je tournai mon regard rempli de larmes vers Nan Gong Zui en un appel à l’aide silencieux.

« Pourquoi ne pas l’appeler la Cité de l’Infini, pour représenter le potentiel illimité du futur ? » prononça Nan Gong Zui après y avoir songé brièvement.

« Excellent nom ! » Je me précipitai jusqu’à Nan Gong Zui et je lui saisis les mains. Le regardant avec des yeux remplis de gratitude, je dis d’une manière cajoleuse : « Puisque tu m’as déjà aidé avec la trouvaille de la Cité de l’Infini, tu ne peux plus t’échapper à présent ! Tu te dois de te joindre à nous, d’accord ? S’il-te-plaît, Zuiiiiii…. »

«…Je crois que nous devrions être en mesure de nous joindre à vous, les gars. Je n’ai aucun problème avec ça, et Phoenix dans notre équipe va définitivement te suivre, ce qui veut dire que sa grande sœur le fera aussi. Le mari de sa sœur est le prêtre de notre équipe, son petit frère est le voleur de notre équipe, et la dernière personne dans l’équipe va probablement venir avec nous également. »

« …On est d’accord dans ce cas, je-je dois encore aller chercher d’autres personnes, alors je te laisse le soin de rencontrer mes coéquipiers à la Cité de l’Infini. » Le sourire sur mon visage s’était raidi. Ce que Zui vient de dire…est-ce qu’il voulait dire que si je ne prends pas mes responsabilités pour Phoenix, sa sœur et ses deux beaux-frères vont définitivement me poursuivre ? Soupir, comment est-ce que je vais survivre à l’avenir ? Je considérai l’idée de faire en sorte que Gui conçoive une pièce secrète pour que je puisse m’y cacher.

« Certainement ! Ce n’est pas du tout un problème. »

« Merci, Zui. » Je souris de joie, songeant, Voilà un autre assignement de complété !

Nan Gong Zui me donna un coup amical sur la poitrine et m’assura : « Ne t’inquiète pas, les amis sont là pour ça ! Viens, allons enregistrer le nom de votre cité et ensuite allons boire un coup. »

Je souris stupidement…. Est-ce que je vais être capable de tenir l’alcool ?

 

 

« Cette personne est le seul voleur dans mon groupe : Kong Kong. » Nan Gong Zui introduisit le compagnon de beuverie qu’il avait invité : le voleur de petite taille Kong Kong.

« Bonjour, je suis Prince », m’introduisis-je poliment.

« Ne te fais pas avoir par à quel point Kong Kong est petit et mince ; il peut même boire jusqu’à mille verres. Tu devrais faire attention, Prince », m’avertit Nan Gong Zui avec un rire chaleureux.

Je me joignis à eux et rigolai de bon cœur également… mais, à l’intérieur, je me sentais très impuissant ! Je ne suis jamais allé boire un coup auparavant et je vais me retrouver dans une compétition de beuverie avec deux hommes la première fois que je vais boire de l’alcool ? Bonté divine !  Est-ce que ce n’est pas un peu trop en demander de ma part ? Ouaaah… Ça m’est égal à présent ! La façon dont les choses tourneront, ce n’est plus mon problème !

« Buvons d’abord à la santé de Prince pour avoir remporté la victoire avec succès ! Félicitations ! » s’écria Nan Gong Zui.

« Félicitations ! » Kong Kong aussi leva son verre et cria.

« Merci ! » Je ne pus que leur emboîter le pas. Je fixai du regard le liquide dans mon verre pendant trois secondes, serrai les dents, puis avalai d’un trait le contenu… Ça brûle ! Je combattis pour retenir mes larmes. Ne me dîtes pas que je vais devoir en boire cul sec encore beaucoup plus dans un instant ? Ce n’est pas vrai, n’est-ce pas ? J’ai envie de pleurer…

 

 

Après trois heures…

« Une autre tournée ! » hurlai-je en tanguant d’une façon mal assurée tandis que je levais mon verre.

« Euuuhh…. Je ne peux pas, Prince. Tu es tout simplement trop fort, arrêtons de boire… » gémit Kong Kong d’où il était assis, à moitié vautré sur la table. « Si nous continuons à boire, je vais vraiment mourir… »

« Hahahahaha, tu ne peux pas boire plus que moi ! » Je rigolai sauvagement, mais mon corps tanguait de façon incontrôlable. « Et tu affirmes encore que tu arrives à boire mille-mille verres !? »

« C’est parce que toi, tu ne t’effondreras pas même après dix milles verres, Prince. » déclara Zui, qui s’était évanoui plus tôt, après s’être réveillé soudainement. Il se massa les tempes. « Arrêtons de boire et rentrons ! »

« Okay… » répondis-je, me sentant un peu maussade.

Nous chancelâmes tous les trois le long de la rue baignée par le clair de lune. Un faible sentiment de mélancolie s’enroula autour de mon cœur, et je ressentis soudainement une envie urgente de dégainer mon arme et de me défouler. Sans y accorder une autre pensée, je tirai mon Dao Noir et, comme une personne possédée, je balançai et coupai et tranchai, bondissant et esquivant furieusement, en hurlant… jusqu’à-ce que je fusse trop épuisé pour continuer mon carnage. Je me tins au même endroit, haletant, tous les mouvements que j’avais exécutés jusqu’à présent dans le jeu me traversèrent l’esprit d’un seul coup.

Éventuellement, je commençai à danser, les techniques fusionnants ensemble en un flot continu : une danse. Baigné dans le clair de lune glacial et clair, n’entendant que le son merveilleux de mon Dao Noir sifflant dans les airs, je me sentis euphorique, et un sourire se glissa sur mon visage, grandissant encore et encore. Le clair de lune, la lame, la silhouette svelte et voletante, et le rire arrogant mais pourtant raffiné – dont seul un elfe était capable – s’agitèrent ensemble en une douloureuse et magnifique mélodie  qui résonnait à travers la campagne de la Cité de la Lune.

« Hahahaha…haha ! » riai-je sauvagement.

« Excellent ! Un excellent et fier épéiste », hurla Nan Gong Zui d’un air approbateur. « Voyons à quel point tu es doué, Prince ! » Sur ce, il tira son épée et bondit devant moi. Nos lames se rencontrèrent dans un fracas retentissant, telle une chanson du métal s’écrasant dans le silence de la nuit.

« Me voici également ! » Kong Kong ne put résister à l’envie de brandir sa dague et rejoignit la mêlée, aussi rapide que le vent.

J’envoyai un coup de pied à Kong Kong en même temps que mon dao continuait à parer l’épée de Nan Gong Zui, puis suivis d’une torsion dans les airs, échappant à leur attaque combinée. Nous étions tous les trois comme des enfants faisant les idiots dans la rue, esquivant et courant ici et là, attaquant l’autre avec nos armes de temps en temps. Nous fîmes les pitres de cette manière et nous amusâmes comme des fous… jusqu’à-ce que nous atteignîmes la maison de Nan Gong Zui.

Après avoir agité la main en signe d’au revoir à Zui, je levai les yeux vers le ciel parsemé d’étoiles, subitement rempli par le désir d’explorer jusqu’au bout du monde ! Et mes jambes me traînèrent alors jusqu’à une rue inconnue…

 

1/2 Prince T3C1 : Le Vainqueur Final

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 3 – Les Chroniques d’un Prince Vagabond

Roman version d’origine en chinois par – Yu Wo


Chapter 1: The Final Victor – Traduit du chinois vers l’anglais par Samuki[PR!]
Chapitre 1 : Le Vainqueur Final  – Traduit de l’anglais vers le français par Zinthia

« Allons-y, Wicked. Ne m’oblige pas à me répéter », retentit ma voix, teintée de colère.

Wicked me regarda solennellement, une trace de mélancolie dans les yeux. Enfin, il tira son épée et annonça : « Avant ça, je veux défier Zui. Je ne peux pas me permettre de te laisser monopoliser le feu des projecteurs. »

Je me grattai la joue, me demandant, J’ai vraiment monopolisé le feu des projecteurs ? D’accord… peut-être juste un peu. « Comme tu veux. »

Je jetai un regard vers Zui et Fan, juste à temps pour voir Fan se faire acculer dans un coin avant d’être coupé en deux par Zui. On dirait que Fan n’est pas à la hauteur face à Zui en combat singulier, en dépit de sa supériorité quand il s’agit de stratégie et de tactique… (Ou est-ce que je devrais dire que Fan appartient au genre de sale type sournois ?) Ce serait possible que ce soit vraiment cruel de ma part de l’avoir ramené de force du seuil de la mort,  uniquement  pour permettre à Zui de le tuer ? … Peu importe ! Au moins, c’est bien mieux pour lui de mourir de cette façon que de se faire massacrer et tuer par moi.

Après qu’il eut vaincu Fan, Nan Gong Zui marcha lentement vers moi. Ne me dîtes pas qu’il veut me provoquer en duel ? Intéressant ! pensai-je. Avec un léger sourire sur les lèvres, je levai mon Dao Noir, prêt à me défendre. J’observai Nan Gong Zui se rapprocher de moi pas à pas. Il est sur le point d’attaquer ! Je me raidis jusqu’à ce que…

« Merci, Prince », déclara soudainement Zui.

« … Hein ? » Je restai pétrifié. Il me remercie ? J’ai massacré tous ses alliés, et cet homme veut tout de même me remercier ?

« Tu nous as donné à Fan et à moi la chance de nous défier de façon équitable jusqu’à ce que l’un de nous meurt », s’empressa de préciser Nan Gong Zui tandis qu’il contemplait mon expression sceptique. « D’ailleurs, c’est la raison principale pour laquelle j’étais entré dans ce tournoi, à l’origine. »

« Oh … Ah, c’est vrai, Wicked a dit qu’il veut se battre avec toi d’abord. » Je pointai mon doigt vers Wicked.

Nan Gong Zui sourit simplement en entendant ça. « Ce n’est pas nécessaire ; je suis le dernier de mon alliance, donc ce serait inutile de lutter. D’ailleurs, j’ai des affaires plus importantes à régler, alors tu ferais aussi bien de me tuer maintenant, Prince », dit-il, une profonde mélancolie dans ses yeux.

Son humeur morose déteignit sur moi, et je lâchai doucement : «Très bien, alors.. »

Avant même d’avoir fini ce que je disais, la lame d’une épée perça soudainement la poitrine de Zui ; et le propriétaire de l’épée n’était nul autre que Wicked. Wicked afficha une expression de colère tandis qu’il regardait Zui. Je peux ignorer le fait que ce type soit devenu ami avec Xiao Lan, pensa-t-il, et ce n’est pas grave s’il a eu l’occasion d’être porté dans ses bras. Mais, maintenant, il a le culot de demander à Xiao Lan de le tuer ? Pourquoi est-ce qu’il ne se contente pas de partir et d’aller trouver un endroit pour mourir tout seul et silencieusement ?

« Wicked, qu’est-ce que tu fais ? » m’exclamai-je, profondément mécontent. « Zui a déjà dit qu’il voulait que ce soit moi qui  le tue ! »

Un éclair de compréhension apparut sur le visage de Nan Gong Zui, comme il observait le regard plein de ressentiment de Wicked. « Peu importe, ça n’a pas d’importance, Prince », affirma Zui. « Après avoir réglé mes affaires, je t’inviterai à boire un verre… »

La conversation fut de nouveau interrompue lorsqu’une flèche translucide tirée de derrière moi, à ma droite, atterrit directement en plein milieu du front de Nan Gong Zui. Le coupable, Gui, jeta un regard froid à Nan Gong Zui. Je pensai, je suppose qu’on pourrait dire que Gui est plus chevaleresque que Wicked ; au moins, il a attendu que Nan Gong Zui dise qu’il reviendrait me voir avant de l’achever !

Alors qu’ils contemplaient le pilier de lumière qu’était devenu Nan Gong Zui disparaître dans le ciel, Gui et Wicked révélèrent tous les deux un sourire sinistre et satisfait pendant qu’ils songeaient, C’est bien fait pour lui ! Qui a dit à cet enfoiré à peine beau gosse qu’il pouvait se rapprocher de Prince !?

« Depuis quand vous êtes en si bons termes, tous les deux ? » Même leurs sourires sont identiques, pensai-je, alors que j’observais avec méfiance ces deux bouchers. Cependant, ils cessèrent aussitôt de sourire, et se fixèrent même haineusement l’un et l’autre.

« Deux lunatiques… » murmurai-je pour moi-même.

Je soulevai mon Dao Noir et le pointai vers Wicked. « Quoi qu’il en soit, il est maintenant temps pour nous de combattre une fois de plus jusqu’à ce que l’un de nous meurt, Wicked. Ton épée longue m’a beaucoup manquée. Même chose pour tes mouvements qui semblent venir de nulle part ! »

 

 

« Prince… » Xiao Lan… pensa Wicked, peiné. Comment pouvait-il pointer sa lame sur sa chère Xiao Lan ? À l’origine, Wicked avait prévu de périr avec Nan Gong Zui, de sorte que Xiao Lan ne soit pas obligée de devoir tuer un ami, et aussi afin qu’il ne soit pas contraint de lever son épée sur sa bien-aimée, même si ça signifiait laisser tomber ses camarades de Dark Emperor !

Wicked fixa ses coéquipiers, et ils lui retournèrent un regard plein d’espoir, attendant qu’il dégaine son épée. Quant à Heartless Wind, il avait depuis longtemps sorti sa propre rapière… Heartless Wind, si tu savais qu’il s’agissait de ta propre sœur, est-ce que tu serais toujours capable de l’attaquer ?

(Feng Lan : Ne t’inquiète pas à ce sujet, il va être plus qu’heureux de démolir sa sœur qui lui a volé ses conquêtes, jusqu’à ce que son règne vienne…)

 

 

J’attendis que Wicked tire son épée mais, pendant un long moment, il ne bougea pas d’un pouce… Se pourrait-il que Grand frère Zhuo veuille me laisser attaquer en premier ? Je fronçai les sourcils, me sentant extrêmement irrité. Je veux gagner, mais pas de cette façon ! J’hurlai : « Dégaine ton épée ! »

Ma fureur brillait plus férocement encore puisque Wicked continuait de me fixer avec hésitation. Qu’est-ce ça veut dire ? Que je peux gagner seulement si les gens y vont doucement avec moi ?Je-

Tout à coup, Gui posa une main sur mon épaule, et le regard dans ses yeux semblait me dire de me calmer. Il s’approcha de Wicked et murmura à l’oreille de ce dernier : « Si tu ne veux pas perdre Prince pour toujours, tu ferais mieux de tirer ton épée. Tout type de concession de ta part ne fera que l’agiter encore plus. Tu n’as toujours pas compris sa façon d’être, même après l’avoir connu pendant huit ans ? »

Le problème, pensa Wicked, c’est que Xiao Lan n’était pas comme ça avant. Dans le jeu The World, elle se cachait toujours derrière lui, et passait son temps à le cajoler pour qu’il lui achète des choses. Wicked se sentit nostalgique en se rappelant les pitreries espiègles de Xiao Lan, mais… À présent, elle a vraiment grandi. Elle est toujours à l’avant de son équipe, toujours à  rire joyeusement même si elle se bat, arme à la main ; maintenant, elle sait comment travailler dur pour obtenir ce qu’elle veut. Prince n’est pas du tout comme l’ancienne Xiao Lan.

« J’admire le Prince actuel… » Mais la Xiao Lan d’avant me manque, ajouta silencieusement Wicked dans son cœur.

Wicked fixa Gui du regard. « Surveille tes propres arrières ; même si tu viens juste de m’aider, nous sommes toujours des rivaux en amour. Attends et tu verras ; je t’étriperai comme un animal plus tard. »

Les lèvres de Gui s’étirèrent légèrement vers le haut. « Exactement ce que j’allais dire. »

Wicked dégaina enfin son épée et, satisfait, je tranchai l’air d’un mouvement avec mon Dao Noir. Les deux équipes commencèrent à se préparer pour la bataille à venir. Grand frère Wolf ordonna rapidement à Doll d’invoquer ses serviteurs squelettiques et nous commanda ensuite de prendre nos places respectives. Lorsque les membres des deux équipes eurent pris position, les squelettes et moi nous tenions dans une formation d’éventail à l’avant pour protéger le reste de l’escouade, tandis que Dark Emperor avait envoyé Wicked et Heartless Wind nous faire face.

Grand frère Wolf nous rappela : « Les amis, l’issue du combat sera déterminée au moment où les mages jetteront leurs sorts à grande échelle. Pour ça, nous devons soit jeter notre sort en premier, ou nous occuper de Ming Huang. Lolidragon, tu iras distraire Playboy Lord, et en aucune façon tu ne dois le laisser tuer Yu Lian. Si tu en as l’occasion, achève Ming Huang. Gui, tu dois faire attention à l’archer ennemi. Doll, cache-toi à l’arrière autant que possible et garde le nombre de squelettes constant. Ton travail consiste à rester en vie. Et pour finir, Prince, ton devoir est de protéger tous les membres d’Odd Squad. »

Chacun d’entre nous adressa à grand frère Wolf le signe « OK ».

Grand frère Wolf observa Dark Emperor pendant un moment, et après s’être assuré que leurs préparatifs étaient finis, il déchira un coin de l’ourlet de sa chemise et le jeta en l’air. Tout le monde le regarda dériver lentement vers le sol…et il atterrit !

Les deux camps entrèrent en action simultanément.

 

 

Dans un souffle explosif, le commentateur Xiao Li hurla : « La bataille finale a enfin commencé ! C’est une épreuve de force entre Odd Squad et Dark Emperor : quelle équipe remportera le Tournoi des Aventuriers ? Présentement, nous pouvons voir l’Elfe Sanguinaire engagé dans un combat contre l’elfe noir Wicked, et l’épéiste humain Heartless Wind. Le mouvement de leurs armes est si rapide que même moi, Xiao Li, je n’arrive pas à les décrire.

« Prince est maintenant en train d’exécuter une série d’attaques, suivi d’un coup de pied retourné, puis d’un coup de pied vers le bas… Wicked ne laisse rien passer, s’accroupissant et tourbillonnant tout autour de façon très rapide afin d’échapper aux attaques de Prince. Maintenant, c’est au tour de Wicked de passer à l’offensive avec une attaque en forme de Z, atteignant presque Prince... Est-elle apparue ? Est-ce qu’il s’agit de l’attaque ultime de Prince ? Bon sang, une série de coups, tous entourés avec des flammes ; quelle technique incroyable ! Mais, est-ce qu’il a touché Wicked ? Dommage… Une seule attaque a abouti et, à nouveau, les deux lames se cognent l’une contre l’autre. Comment ce duel entre épée longue et dao va-t-il se terminer ?

« Ensuite, allons jeter un coup d’œil à la façon dont Heartless Wind décime les rangs des squelettes avec sa rapière : il semble tenir tête seul face à huit squelettes ! La façon dont il utilise sa rapière est tout simplement incroyable. Toutes ses attaques sont mortelles. La rapidité avec laquelle les points de vie des squelettes descendent met la nécromancienne en difficulté… Attendez une minute ! Tout le monde, vite, regardez le combat entre les voleurs ; c’est comme un duel entre deux éléments du vent. Vous voyez ça ? Les deux ombres s’élancent sur le stade sans relâche, se rapprochant parfois d’Odd Squad, qui est forcée de reculer vers Dark Emperor à d’autres moments, si vite que je ne peux les différencier l’une de l’autre !

« Quant aux mages des deux côtés… Est-ce qu’ils se prépareraient à lancer des sorts à grande échelle ? Non, ils maintiennent tous deux les sorts de protection de leurs équipes. On dirait qu’aucun des deux mages ne soit en mesure d’exécuter de telles attaques par crainte des attaquants de longue portée de l’équipe adverse. Les mages et les attaquants de longue portée se retrouvent face à une impasse ; on dirait qu’ils ne peuvent pas bouger et espèrent que leurs guerriers sur la ligne de front vont triompher, ou que leurs voleurs vont pourvoir assassiner avec succès les membres de l’autre équipe. »

 

 

Je vois, donc tout dépend des guerriers et des voleurs, hein ? Je souris. Je ne peux définitivement pas perdre face à Lolidragon ; autrement, elle va utiliser son rire aigu et perçant pour m’enfoncer. Je décidai d’accélérer le rythme, augmentant la vitesse de mes attaques.

Je me demande si tu vas toujours parvenir à me suivre aussi facilement, Wicked ? Je souris légèrement.

« Ahhh… ! » Un éclair de douleur perça soudainement mon genou… Impossible ! J’avais clairement esquivé tous les coups de Wicked ! Je baissai les yeux et vis que c’était en fait une flèche, dont la pointe était plantée dans mon genou. Je levai la tête pour apercevoir Ambusher et son petit sourire narquois. Pire encore, toute une volée de flèches fonçait vers moi. Avec efforts, je parvins à rouler, mais une flèche finit tout de même son chemin dans mon épaule gauche. Une sueur froide descendit le long de mon dos alors même que la douleur me submergeait. Heureusement, grand frère Wolf rétablit immédiatement une grande quantité de PV que j’avais perdu, ce qui me permit de me relever, mais seulement avec un effort considérable de ma part.

Je me retournai précipitamment pour faire face à Wicked au cas où il ferait usage de cette opportunité pour m’attaquer… mais il se tenait juste là,  un regard de réticence sur son visage. Je le fixai furieusement et balançai même mon Dao Noir devant son visage à deux reprises. Je crois que je dois être la première personne sur Terre à avoir jamais eu à rappeler à l’ennemi au milieu d’un combat de ne pas hésiter à attaquer, et même de profiter de l’occasion pour lancer une attaque furtive !

Wicked sembla enfin s’être décidé d’arrêter de rêvasser. « La Profondeur du Cercle Sans Défaut,  La Lame Véritable de l’Homme Solitaire

C’est vraiment étrange comme nom pour un mouvement… Évidemment, je ne vais pas perdre face à toi. « Regarde-moi ! La Lame Résonnante, Attaque Déchaînée ! »

Mon Dao Noir parut se transformer en un millier de copies, chaque lame frappant Wicked depuis une direction différente. Le sang jaillit alors que des blessures apparaissaient sur tout le corps de Wicked, mais…

La Lame Véritable de l’Homme Solitaire en effet, je pensai. Je vois. C’est complètement différent de ma Lame Résonnante, l’Attaque Déchaînée. Le mouvement de Wicked a été conçu pour ne percer qu’une seule fois, mais en frappant un point vital dans le processus.

Malheureusement, à cause de mon genou blessé, je ne pus que me décaler légèrement, empêchant tout juste la lame de me percer le cœur. Mon dao était à environ vingt centimètres du cou de Wicked, alors que son épée longue était profondément enfoncée dans le côté droit de ma poitrine. De plus, la pointe de sa lame était inclinée vers le côté gauche de ma poitrine, autrement dit vers mon cœur. Quel que soit l’angle sous lequel vous le regardez, il semblerait que je vais mourir avant lui…

 

 

De retour au combat principal, ni Yu Lian, qui maintenait le bouclier de protection, ni Gui, qui attendait l’opportunité de frapper, n’avaient prévu que l’archer ennemi quitterait la sécurité du bouclier de son équipe pour lancer une attaque sur Prince. C’était clairement une stratégie kamikaze… mais ce qui était encore plus frustrant pour eux, c’était que même si Yu Lian avait immédiatement laissé tomber le bouclier de protection, permettant à Gui de faire pleuvoir une nuée de flèches sur Ambusher, l’archer avait continué à envoyer un certain nombre de tirs sur Prince avant de mourir.

Gui se retourna rapidement pour vérifier l’état de Prince. En voyant la situation, son cœur manqua presque de s’arrêter de battre, mais par chance, sa main continua de tirer des flèches enflammées par réflexe. Wicked, qui n’avait pas remarqué Gui, fut frappé en plein milieu du front par une flèche. Il regarda avec étonnement Gui dans les yeux avant de se transformer en un pilier de lumière blanche et de s’élancer dans le ciel.

 

 

Je poussai un soupir de soulagement, mais instantanément la douleur dans le côté droit de ma poitrine me submergea. Pressant ma poitrine fermement, je me forçai à endurer l’agonie alors que j’attendais que grand frère Wolf finisse l’incantation du sort de guérison. Je dois me débarrasser de Ming Huang, pendant qu’il est encore concentré sur son sort à grande échelle…

« Urgh ! » Je baissai les yeux, incrédule face à la lame qui venait de jaillir d’entre mes côtes, puis tournai la tête pour regarder le propriétaire de la rapière… C’est un sentiment vraiment complexe de mourir des mains de son propre frère ! songeai-je. Satané Heartless Wind, tu as choisi le bon moment pour tuer ta sœur !

« Prince… ! » Gui lâcha un rugissement assourdissant, mais ne put qu’assister à la scène, impuissant, tandis que je suivais les traces de Wicked et me transformais en pilier de lumière.

 

 

Ugly Wolf, qui n’avait pas été en mesure de lancer le sort de soin à temps, ne put qu’imposer à l’équipe un changement de tactique. « Doll, bloque Heartless Wind. Gui, débarrasse-toi du mage. Yu Lian… » Ugly Wolf se tourna vers Yu Lian, sur le point de lui demander de commencer l’incantation pour son sort à grande échelle, mais Yu Lian avait déjà aperçu Ming Huang réciter l’incantation et avait commencé à chanter le sien.

Heartless Wind pouvait voir que la situation avait tourné en la défaveur de Dark Emperor. Est-ce qu’il devrait se dépêcher de revenir protéger Ming Huang, ou ce serait mieux de s’approcher d’Odd Squad et de tuer leur mage ?

« Playboy, cesse de faire l’imbécile là-bas et viens ici pour m’aider ! » rugit-il, lui-même revenant vers Ming Huang, utilisant son corps pour protéger ce dernier en déviant frénétiquement les Flèches Supersoniques Chasseuse d’Âme de Gui avec sa rapière.

Playboy Lord ne put que sourire amèrement tandis qu’il pensait, Heartless Wind pense réellement que je suis en train de faire l’imbécile ? S’il n’avait pas suivi cette voleuse elfe – qui était aussi vive que le vent et qui pouvait s’enfoncer dans le sol – depuis le temps, elle aurait déjà assassiné Dieu sait combien de membres de Dark Emperor. Cependant, comme la situation semblait faire appel à une stratégie différente, Playboy Lord abandonna la poursuite de Lolidragon et focalisa son attention sur les autres membres d’Odd Squad.

Lolidragon et Playboy Lord étaient coincés dans une impasse, tandis qu’ils tournaient continuellement autour de Yu Lian. Playboy Lord savait qu’il serait incapable d’attaquer Yu Lian juste sous les yeux de Lolidragon. Il sourit froidement et, d’un pas léger, recula de plusieurs mètres. Il se retourna dans un même temps et, le poignard à la main, traça une ligne à travers la gorge de Doll. Ainsi, l’adorable Doll fut tuée, et les squelettes qui avaient été sur le point de poursuivre et d’attaquer Heartless Wind tombèrent en poussière.

« Merde ! » D’un seul bond, Lolidragon sauta et atterrit juste en face de Playboy Lord. Ne se souciant pas du fait qu’elle soit plus faible que Playboy Lord en termes de force physique, elle fit tomber un déluge de coups de poignard sur lui. La lumière dansait et se reflétait sur leurs dagues, avec un bruit de métal contre métal, tandis que leurs lames se rencontraient maintes et maintes fois, inexorablement.

« … Les Neuf Courroux du Ciel ! » lança Ming Huang, en crachant vicieusement la dernière ligne de l’incantation.

« … Pluie de Météorites ! » suivit belle-sœur Yu Lian, en retard seulement d’un battement de cœur.

Instantanément, la terre et le ciel commencèrent à trembler violemment…

« Merde », pensèrent les deux équipes en même temps.

 

 

En conséquence de ma mort, j’étais un peu confus lorsque j’entrai dans le stade et vins me tenir près d’Ambusher, qui était arrivé un instant auparavant. J’étais revenu juste à temps pour assister à un spectacle étonnant : la foudre de Ming Huang avait créé des piliers d’éclairs, et il y avait tant de météorites provenant de la pluie lancée par belle-sœur Yu Lian que vous pourriez perdre le compte du nombre de souhaits que vous feriez avec eux. Je cherchai dans l’arène des signes de survivants… mais malheureusement, je ne vis personne.

« Ne me dîtes pas que c’est encore un match nul ! Wicked et moi avons survécu la dernière fois, mais tout le monde a péri cette fois ? » commentai-je.

J’attendis silencieusement que les sorts se dissipent et que le résultat apparaisse. Juste à ce moment-là, Wicked vint lui aussi se placer tranquillement à côté de moi… puis vint Doll, avec deux traînées de larmes sur ses joues, pleurnichant de douleur alors qu’elle s’approchait de moi. Les secondes semblaient s’égrainer lentement, notre tension plus élevée à chaque instant.

Le commentateur, Xiao Li, semblait être tout aussi désireux que le public de connaître le résultat. « Chers spectateurs, le moment du tournoi que nous attendions le plus est enfin arrivé. Quelle équipe sera l’ultime championne du Tournoi des Aventuriers, Dark Emperor ou Odd Squad ? Ou les deux équipes ont-elles été anéanties ? Ah… Les sorts ont disparu. On dirait qu’il  y a une silhouette au milieu de toute cette fumée ; voyons voir à quel camp il ou elle appartient. C’est, c’est… La personne étendue sur le sol est Heartless Wind, le guerrier humain de Dark Emperor ! Bien qu’il soit à deux doigts de la mort, il est toujours en vie. L’équipe gagnante a émergé ! »

« Ah ! C’est Heartless Wind ! » Je ne pus m’empêcher de me sentir un peu déçu, mais c’était logique que le seul survivant de cette tempête magique meurtrière soit le guerrier possédant le plus de points de vie et la défense la plus forte. Je me tournai vers Wicked. « Félicitations pour votre victoire. »

Le public entra dans une frénésie de rugissements et d’acclamations. La voix de Xiao Li retentit, pareille aux bruits qu’émettrait un porc en train de se faire égorger, comme il hurlait : « Dark Emperor ! Dark Emperor est sorti victorieux ! »

Une main apparut ! De la terre battue de l’arène, une main jaillit brusquement. Au début, seuls quelques spectateurs regardaient silencieusement, la bouche grande ouverte. Mais, telle une maladie contagieuse, le silence se répandit bientôt à travers le reste de l’auditoire, comme tout le monde fixait la main qui sortait du sol… Le stade tout entier avait sombré dans le silence !

« Qu’est-ce que c’est que ça ? » pensai-je, étourdi. Ne me dites pas que nous sommes le quatorzième jour du septième mois lunaire1… Est-ce que c’est un revenant ? Pas possible ! Ces choses-là jouent aussi aux jeux en ligne ?

Suite à cela, une autre main jaillit du sol. Un grand nombre des membres du public n’avaient pu retenir leur terreur et avaient déjà commencé à crier…

« Ouf … C’est une bonne chose que j’aie pris la peine d’apprendre la capacité Creuser », murmura Lolidragon pour elle-même, tandis qu’elle s’extirpait du sol et commençait à dépoussiérer ses vêtements.

Je ne prêtai aucune attention à mon image, et restai bouche bée à cette vue. Toutefois, ma bouche n’était pas aussi largement béante par rapport à celles des membres de Dark Emperor, du public, et de Xiao Li.

Lorsque Lolidragon eut enfin terminé de se dépoussiérer elle s’approcha d’Heartless Wind avec un intolérable sourire rempli de suffisance sur son visage. « Tu parais sur le point de mouriiir ! » Le sourire mauvais qu’elle arborait était définitivement celui de Satan ; un sourire charmant et envoûtant, mais aussi celui que vous n’auriez certainement pas envie de voir deux fois !

Lolidragon leva sa dague, mais l’abaissa après, comme le sourire sur son visage devenait encore plus suffisant. Elle leva légèrement son pied, puis piétina avec force le plexus solaire d’Hearless Wind. Tandis qu’elle enfonçait son pied dans sa poitrine, elle fit remarquer avec coquetterie : « Comme le dit le proverbe, “en mourant par la pivoine, même le héros galant finira en fantôme”2. N’est-ce pas, grand héros Chu Liu Xiang ? »

Finalement, Heartless Wind vomit une énorme mare de sang et se transforma ensuite en un pilier de lumière blanche qui s’envola dans le ciel… Je ne saurais vraiment pas dire s’il est mort piétiné, ou s’il est mort de rage…

« Victoire d’Odd Squad ! » hurla l’arbitre.

 

Notes de bas de page

1 Le quatorzième jour du septième mois lunaire : Le 14 juillet, mieux connu sous l’appellation du Festival Fantôme, a lieu un festival traditionnel à chaque année qui est habituellement célébré par les Taoïstes et les Bouddhistes. Cette journée est généralement connue comme étant le mois des fantômes, durant lequel on croit que les portes du monde des vivants et celles du monde des morts s’ouvrent pour que les morts puissent marcher librement sur la Terre. Ce jour-là, les défunts ancêtres rendent visite à leurs proches.

2 En mourant par la pivoine, même le héros galant finira en fantôme : C’est en fait le vers d’un poème, qui est également devenu un proverbe bien connu. « En mourant par la pivoine » veut en réalité dire « être tué par une belle femme ». Ainsi, la signification du proverbe ressemble à peu près à ceci : « un héros galant devrait agir en homme et ne pas se soucier de mourir aux mains d’une jolie dame. » (Au cas où quelqu’un l’aurait oublié, Chu Liu Xiang est le personnage fictionnel qu’Heartless Wind adore imiter. C’est apparemment un héros galant mais aussi un coureur de jupon. La réplique de Lolidragon est donc particulièrement ironique.)

1/2 Prince T2 Extra : Journal

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 2 – Fantaisie et Réalité

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter Extra: Diary – Traduit du chinois vers l’anglais par Eilinel[PR!]
Chapitre Extra : Journal – Traduit de l’anglais vers le français par AkaiiRia
+ Travail de vérification par Nocta

Guiliastes :

Étant un génie possédant un QI de 200, il fit son entrée à l’université dès l’âge de quinze ans. Il fut diplômé à dix-huit ans, puis reçut son doctorat à vingt-deux ans. Ensuite, prolongeant ses études à l’étranger, il revint avec un autre doctorat à l’âge de vingt-cinq ans.

Et maintenant qu’il avait vingt-six ans, les meilleures universités du pays étaient en lice pour l’employer comme professeur.

 

 

Je jetai un coup d’œil en direction de la pile de lettres de recrutement sur la table. À quelle université devrais-je aller ? pensai-je, en secouant la tête face au ridicule de la situation.

Je n’ai même pas besoin de dix minutes pour calculer quelle université serait la plus avantageuse pour moi, alors pourquoi me sentirais-je troublé ? C’est vrai : il n’y a rien dont je doive m’inquiéter !

Malgré tout, dans un accès d’irritation, je rassemblai toutes les lettres de recrutement, et les lançai sauvagement au plafond. La liasse de papier tomba, se répandant partout sur le plancher, excepté la seule lettre à avoir atterri sur la table.

« Ce sera toi, dans ce cas ! » Je ramassai la lettre de recrutement, et lançai un bref regard au nom de l’université avant d’ajouter ma signature à la feuille. Agrippant mon casque, je me dirigeai à l’extérieur pour envoyer le document par la poste. Continued

1/2 Prince T2C7 : Une Bataille Sans Regrets

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 2 – Fantaisie et Réalité

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter 7 : A Battle Without Regrets – Traduit du chinois vers l’anglais par K00st3r[PR!] et Erialis[PR!]
Chapitre 7 : Une Bataille Sans Regrets – Traduit de l’anglais vers le français par Zinthia
+ Travail de vérification par Nocta

En ligne

Malgré le fait d’avoir terminé notre dernière séance d’entraînement la nuit précédente, je continuais à être en proie à un sentiment de culpabilité : le  sentiment que je n’étais pas encore assez fort. Ainsi, je décidai de demander une absence justifiée pour cause de maladie afin de rester à la maison et de m’entrainer en secret.

Pour être honnête, bien que nous nous soyons battus dans tant de manches de ce tournoi, je n’avais jamais songé à la possibilité que nous puissions perdre un match en particulier. Toutefois, je n’avais pas non plus prévu que nous serions arrivés aussi loin dans le tournoi.

Est-ce que je suis vraiment fort ? Je ne pouvais pas m’empêcher d’être anxieux. Tout ce à quoi je pensais se réduisait à combattre plus de monstres et à monter encore plus de niveaux. Est-ce que je peux survivre au milieu de six cents personnes avec mon niveau actuel de soixante-deux ? Je n’en ai aucune idée ! Cependant, la pensée « je vais perdre » ne m’avait toujours pas traversé l’esprit.

Avec un coup à l’horizontale, je vainquis le dernier monstre et soulevai les cheveux trempés de sueur sur mon front. Je remarquai seulement alors que quelqu’un s’était approché.

« Gui ? »

« Oui. » Gui se rapprocha de moi, un air mélancolique autour de lui.

« Tu peux te connecter aussi tôt aujourd’hui ? » le questionnai-je. Dans ma tête, je me demandai, Le professeur a séché les cours lui aussi ?

« Oui. J’ai généralement plus de temps libre les vendredis. D’ailleurs, il me semble que c’est la première fois que tu es en ligne un vendredi matin »,  déclara Gui, un léger sourire aux lèvres.

Euh… Eh bien, c’est parce que j’ai des cours à suivre ! rétorquai-je d’un ton acerbe dans ma tête. « Oui, c’est vrai, haha. »

Gui continuait de sourire, mais il ne put cacher le regard désespéré dans les profondeurs de ses yeux.

Ce regard triste ne devrait pas apparaître sur le visage de Gui. Ce n’est pas le Gui que je connais ; Je ne veux pas le voir comme ça !

« Je n’aime pas te voir comme ça, Gui. Je te préfère bien plus comme tu étais avant, toujours à effrontément m’appeler “Noble Seigneur Prince”. » Lorsque j’eus fini de parler,  je soulevai mon dao et marchai vers un groupe de monstres fraîchement apparu.

« Vraiment ? Mais, je… » Les sourcils de Gui se froncèrent ensemble tandis que celui-ci s’écriait d’une voix émue : « J’ai besoin de ta réponse. Et seulement alors, je pourrai avancer ! »

« Hein ? Est-ce que je ne t’ai pas toujours répondu  en te  frappant ? » répondis-je. J’étais plongé dans la sensation exaltante d’abattre ma lame pour tuer des monstres en courant, en sautant, et en esquivant.

« Quel genre de réponse est-ce donc… ? »

Gui m’observait attentivement, clairement fasciné. Ses yeux suivaient ma silhouette sans cesse en mouvement, prenant note de la danse brillante de ma lame, et de mon sourire exalté et sanguinaire.

« Tu as vraiment l’air de beaucoup aimer te battre, Prince », releva Gui.

Je  ris de bon cœur tandis que je continuais de combattre. « Oui, j’aime ça par-dessus tout. Assener mon dao, donner des coups de pied, esquiver… Tu ne trouves pas ça exaltant ? »

« Je trouve bien plus enivrant de voir ton sourire », murmura Gui. Puis, il dit : « Aimes-tu vraiment plus le moi d’avant ? »

« Oui ! » Je me baissai pour éviter une attaque, mais alors que je levais la tête, une flèche translucide siffla près de mon oreille. En tournant la tête pour regarder la flèche, je la vis fichée dans le front d’un monstre quelconque qui était sur le point de m’infliger une attaque sournoise. Je sifflai doucement et levai mon pouce vers Gui.

D’une main, Gui ramena ses cheveux en arrière et adopta délibérément une pose gracieuse. « Afin de sauver son Noble Seigneur Prince, Gui est un tireur précis-à-cent-pour-cent ! »

À la fin de sa phrase, Gui tomba par terre, touché par le projectile, Meatbun, que j’avais lancé sur lui. Avec un sourire béat, je lui rétorquai : « Je t’ai déjà dit de ne pas m’appeler “Noble Seigneur Prince” ! De même, pour te frapper, je suis également un tireur précis-à-cent-pour-cent ! »

Juste à ce moment-là, la voix de Lolidragon retentit sur le tchat de l’équipe. « Ouah ! Qui est en ligne ? Vous êtes encore plus matinal que moi. »

« C’est moi et Seigneur Prince », répondit Gui.

Pour ma part, je fis remarquer dubitativement : « Est-ce qu’il y a ne serait-ce qu’une personne sur cette terre de moins matinale que toi ? »

« Ouah ! Grand frère Prince est en ligne lui aussi ? » s’exclama alors la voix surprise de Doll sur le tchat.

« On dirait que tout le monde est là », ajouta belle-sœur Yu Lian, amusée. « En ce moment, je déjeune avec un loup qui a séché le travail ! »

« Yu Lian… » La voix de grand frère Wolf laissa entendre un soupçon d’embarras lorsqu’il arriva sur le tchat.

Une idée brillante me vint, et je m’écriai : « Vite, vite ! Tout le monde se rassemble au stand de petit-déjeuner, pour que nous puissions leur tenir la chandelle ! » Ceci dit, je partis à la vitesse de l’éclair en ville, traînant Gui derrière moi. Continued

1/2 Prince T2C6 : La Vérité Révélée ?

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 2 – Fantaisie et Réalité

Roman version d’origine en chinois par: 御我 (Yu Wo)


Chapter Six : The Truth, revealed? – Traduit du chinois vers l’anglais par Eilinel[PR!]
Chapitre 6 : La Vérité Révélée ? – Traduit de l’anglais vers le français par AkaiiRia
+ Travail de vérification par Nocta

En ligne…

« Prince ! Prince, es-tu en ligne ? Vite, viens nous rejoindre à l’endroit habituel. Nous avons un énorme problème. »

À l’instant où je me connectai, Lolidragon m’envoya un message privé avec une telle urgence dans sa voix que, avant même que je n’aie eu la moindre idée de la situation, j’avais déjà commencé à courir en direction de notre lieu de rencontre.

« Qu’est-ce qui s’est passé ? » demandai-je, en chargeant dans la cabine du restaurant avec une expression anxieuse.

« Bien, maintenant que tout le monde est là, je peux commencer à parler. Les patrons ont annoncé que les combats d’aujourd’hui vont être annulés », déclara calmement Lolidragon. Les yeux de tout le monde dans Odd Squad s’agrandirent de surprise. « La compétition est reportée à la semaine prochaine, quand toutes les équipes vont participer dans une mêlée pour décider de l’équipe championne. »

« En quoi va consister la mêlée ? Et pourquoi est-ce qu’ils ont soudainement changé la méthode de compétition ? » questionna Wolf pensivement.

« La rumeur raconte qu’ils ont effectué le changement parce qu’il y avait beaucoup trop d’équipes participantes, ce qui a fait que la compétition s’est prolongée sur une trop longue période et a sévèrement affecté le jeu normal. Alors les patrons ont décidé de tout résoudre d’un seul coup.

« Une mêlée est un événement où les équipes se rassemblent dans une seule arène toutes en même temps pour combattre. L’équipe à laquelle appartient la dernière personne à être debout sera déclarée vainqueur. Aucun animal de compagnie ne sera permis pour aider dans le combat. » Lolidragon s’arrêta, puis prit une profonde inspiration et annonça : « Au total, il y aura cent équipes, ce qui signifie que ce sera une mêlée de six cents participants. »

Tout le monde resta bouche-bée pendant un moment.

« Survivre au beau milieu de six cent personnes ? » marmonnai-je pour moi-même. « Je pense que, selon toute probabilité, je serai le premier à me faire trancher à mort. »

On ne peut rien y faire, mais… Est-ce que c’est vraiment mon destin d’être si beau gosse que tous les hommes qui me voient veulent me hacher menu ? Je ne pourrais pas aller à la compétition en portant un masque ?

« C’est vrai ; il semblerait qu’il soit impossible d’espérer la survie de Prince », soupira Wolf. « Puisque je suis une si grande cible, il est peu probable que je sois capable de tenir très longtemps. Notre meilleur espoir sera Lolidragon, je suppose. Son agilité est si élevée et sa corpulence est tout de même plus petite et fine. »

Lolidragon rit jaune. « Ne placez pas vos espoirs en moi. J’ai entendu dire qu’il y avait déjà cinq équipes racontant qu’elles seraient prêtes à abandonner leur chance de victoire juste pour me voir mourir de façon horrible. »

Bon sang… Lolidragon, qu’est-ce que tu as bien pu faire exactement, qui soit si sérieux, pour que même ta beauté ne puisse pas te sortir du pétrin ? Le reste d’Odd Squad fixa Lolidragon sans y croire, mais la personne en question se contenta de hausser les épaules nonchalamment. « C’est juste que je m’ennuie trop à mourir quand vous n’êtes pas là, les gars, alors je me suis servie de la capacité Dérober… Je voulais seulement aider à gagner de l’argent pour l’équipe. »

Je levai un doigt tremblotant vers Lolidragon et demandai : « Tu as volé combien exactement ? »

« Un million six cent cinquante-cinq mille sept cent vingt dollars1… Plus une Épée Royale du Paradis des Âmes et une robe Taoïste qu’elle n’a pas encore vendue », rapporta méticuleusement belle-sœur Yu Lian. Après une pause, elle ajouta : « C’est seulement la portion que Lolidragon nous a donnés pour être utilisée dans les dépenses de l’équipe. »

« Lolidragon,  tu as volé combien pour toi-même ? » À la fois mon regard menaçant et la lame de mon redoutable Dao Noir dérivaient entre le cou et le cœur de Lolidragon.

« Pas grand-chose… » Le visage de Lolidragon était candide et innocent. En entendant ses mots, je me relaxai un peu. Si ce n’est pas grand-chose, peut-être que nous pourrions simplement rendre tout l’argent aux gens auxquels elle l’a volé…

« J’ai seulement acheté deux valises de LV et trois robes de soirée de Chanel… » Continued

1/2 Prince T2C5 : Zhuo Ling Bin et Ou Yang Mei

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 2 – Fantaisie et Réalité

Roman version d’origine en chinois par: 御我 (Yu Wo)


Chapter five : Zhuo Ling Bin and Ou Yang Mei – Traduit du chinois vers l’anglais par Smerian[PR!]
Chapitre 5 : Zhuo Ling Bin et Ou Yang Mei – Traduit de l’anglais vers le français par Zinthia
+ Travail de vérification par Nocta

Depuis mon réveil, en préparant le petit déjeuner, en courant après le bus, tout le temps jusqu’à-ce que le cours de Gui se termine, mon esprit ne pensait qu’à une seule chose : Est-ce que je devrais me faufiler dans l’infirmerie de l’école et jeter un coup d’oeil à grand frère Wolf ou pas ?

D’un point de vue rationnel, il serait plus sage pour moi de ne pas y aller ; après tout, qui sait si grand frère Wolf me reconnaîtra ou non ? Cependant, d’un point de vue émotionnel… Ohhh, j’ai VRAIMENT envie de voir à quoi grand frère Wolf ressemble réellement ! Il n’y a vraiment aucune chance pour qu’il ressemble à son personnage dans le jeu, n’est-ce pas ?! C’est évident, puisque grand frère Wolf n’est pas un loup-garou.

Incertaine sur ce qu’il fallait faire, je commençai à arracher des pétales de fleurs… « Allez voir, ne pas aller voir, aller voir, ne pas aller voir, aller voir… »

Soudainement, une voix grave retentit derrière moi. « Mademoiselle, vous ne pouvez pas cueillir de fleurs ici ! »

« Désolée, désolée », m’excusai-je, en m’inclinant devant le vieux jardinier.

Je pense que je vais aller y jeter un coup d’œil après tout ! Ayant pris ma décision, je me dirigeai vers l’infirmerie, mais je pensai alors, Est-ce que je ne devrais pas m’infliger quelques petites blessures avant d’y aller ? Sinon, quelle excuse j’aurais pour me rendre à l’infirmerie ? Mais, les blessures font mal, et ce n’est pas comme dans le jeu, où j’ai juste à  boire des potions de soin pour guérir mes plaies. Une blessure réelle va faire mal pendant plusieurs jours, et elle pourrait également laisser une cicatrice ! Je ne veux pas me blesser… Mais, je ne peux pas voir grand frère Wolf autrement. Qu’est-ce que je devrais faire ?

« Sœurette, qu’est-ce que tu fabriques ici ? » Yang Ming apparut soudainement et me donna une claque dans le dos.

« AHHH ! Tu m’as fait peur, idiot de Yang Ming ! » m’écriai-je.

Je suis en pleine angoisse, n’en rajoute pas !

« Pourquoi est-ce que tu t’énerves autant ? Est-ce que tu les as ? » Feng Yang me fit un clin d’œil sous-entendu.

Les ? Ah, oui, ça ! Maintenant, j’ai une excuse. Continued

1/2 Prince T2C4 : Ironie du Sort

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 2 – Fantaisie et Réalité

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter Four: Fate – Traduit du chinois vers l’anglais par Spence[PR!]
Chapitre 4 : Ironie du Sort – Traduit de l’anglais vers le français par Nocta
+ Travail de vérification par LuluHime

« Écoutez-moi, les gars ! » Le ton de grand-frère Wolf était sérieux tandis qu’il s’adressait à nous avant le commencement de notre premier round des finales. « Nous allons avoir besoin de travailler plus dur que jamais maintenant que nous en sommes en finales. Les opposants auxquels nous allons devoir faire face seront définitivement de dignes adversaires. Nous ne devons pas les prendre à la légère. »

Nous hochâmes tous la tête sincèrement.

« Lolidragon, est-ce que tu sais qui nous sommes sur le point d’affronter ? » demandai-je. Lolidragon hocha la tête et je pris une nouvelle bouchée de pain avant de la questionner pour avoir les détails sur nos ennemis.

Lolidragon fronça les sourcils et dit : « Ils se nomment “Les Dragons Ascendants“. Je n’ai entendu aucune rumeur spécifique sur eux, mais la force de combat de leur équipe semble être plutôt moyenne. Ils ne sont parvenus jusqu’aux finales que parce qu’ils n’ont pas rencontré d’adversaires difficiles, donc ils devraient être faciles à gérer. »

Je laissai échapper un soupir de soulagement. « Dans ce cas, c’est très bien. Il semblerait que notre premier match sera une sinécure. »

 

 

J’entrai dans l’arène, ressemblant au parangon du type classe comme d’habitude, mais… Bien qu’il soit normal d’être nerveux durant le premier match des finales, mes jambes ressemblaient à de la gelée. Mes yeux étaient sans vie, mon esprit complètement blanc, et mes lèvres s’étiraient en une ligne étroite alors que je fixais stupidement l’équipe adverse.

Au centre de cette team, un couple très voyant était engagé dans une démonstration publique d’affection très mièvre et écœurante… mais ce n’était pas la raison de ma soudaine perte de sang-froid. La raison pour laquelle j’étais aussi choqué était parce que…

C’étaient mes parents : les mêmes parents qui nous avaient laissés, mon frère et moi, nous débrouiller par nous-mêmes pendant des mois tandis qu’ils entreprenaient leur énième lune de miel !

Mon dieu, Papa et Maman ! Vous êtes partis en lune de miel ; comment est-ce que vous vous êtes retrouvés dans Second Life ?! Comment je suis supposée me battre ? Si je tabasse mes parents, est-ce que je vais être considérée comme une fille qui n’est pas filiale ? Pire encore, si je suis découverte, MON ARGENT DE POCHE SERA DE L’HISTOIRE ANCIENNE. Continued

1/2 Prince T2C3 : Odd Squad Contre-attaque

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 2 – Fantaisie et Réalité

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter Three: Odd Squad Strikes back! – Traduit du chinois vers l’anglais par xosugarhighox[PR!]
Chapitre 3 : Odd Squad Contre-attaque ! – Traduit de l’anglais vers le français par AkaiiRia
+ Travail de vérification par Nocta

« Ahahaha… » riai-je cyniquement. « Hahahaha, je n’ai pas peur. Je n’ai pas peur ! Hahaha ! »

« Il semblerait que Prince soit vraiment effrayé… » Ugly Wolf me regarda, impuissant, tandis que je riais de façon maniaque dans mon coin depuis un bon moment déjà.

« Eh bien, il a toujours été celui qui massacrait les gens sur son chemin. Maintenant que le temps de la rétribution est arrivé, évidemment qu’il va être effrayé ! » répondit indifféremment Lolidragon.

« Qu’est-ce qu’on fait, dans ce cas ? Les choses étant ce qu’elles sont, comment est-ce que nous allons pouvoir concourir ? » demanda Yu Lian, sa voix remplie par l’anxiété. « Ne me dîtes pas que nous allons devoir déclarer forfait !? »

« Haha, tout va bien ; ne vous inquiétez pas à son sujet. Prince a toujours été comme ça ! Il a toujours été systématiquement à moitié mort de peur avant un combat, mais une fois que la bataille commence, il deviendra leur adversaire le plus enthousiaste, et de loin. Ne vous inquiétez pas, ne vous inquiétez pas ! » assura Lolidragon, en riant de bon cœur.

« Ah bon… ? »

« C’est l’heure », annonça grand frère Wolf calmement.

En entendant cela, je me levai et me tournai, tenant le Dao Noir de ma main gauche. « C’est l’heure de tuer des gens », dis-je sans émotion.

Je ne sais pas trop pourquoi, mais peu importe à quel point je suis effrayé avant un combat, je parviens toujours à me calmer dès le moment où je mets le pied dans l’arène et ressens le poids du regard des spectateurs sur moi. Même si je n’ai toujours pas trouvé un moyen de vaincre deux dragons en utilisant un chignon de pain de viande et un phœnix de flamme désobéissant…nous avons réussi à gagner, malgré le fait que je n’arrivais pas à trouver une façon de vaincre un phœnix de flamme avec un chignon de pain de viande, non ? Ouahaha, c’est ce qu’on appelle « Le ciel veille sur les bonnes personnes »… (En fait, c’est plutôt « Dieu veille sur les idiots, les ivrognes, et les petits enfants1 » !) Continued

1/2 Prince T2C2 : La Nourriture Est Invincible !

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 2 – Fantaisie et Réalité

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter Two : Food Is Invincible! – Traduit du chinois vers l’anglais par Shonen19[PR!]
Chapitre 2 : La Nourriture Est Invincible ! – Traduit de l’anglais vers le français par Zinthia
+ Travail de vérification par Nocta

Expression glaciale ? Ok !

Tiare Sanglante ? Ok !

Coiffure ? Ok !

Vêtements ? Ok !

Tout est ok ! Ouahaha, tout est parfaitement en place ! Après une courte délibération de trois secondes,  j’avais décidé d’opter pour la stratégie « mauvais garçon glacial », comme d’habitude. Après tout, c’était bien connu que les filles raffolaient des mauvais garçons, non ?

Je regardai Gui et pensai, Pas mal, pas mal du tout ! Sous la contrainte, (Bizarre, quand j’ai menacé de le frapper, il a refusé de coopérer, mais quand j’ai menacé de ne pas le frapper, il a accepté… est-ce qu’il est masochiste ?), il adopta lui aussi une attitude de mauvais garçon distant et paraissait être encore meilleur que je ne l’étais !

Trop beau… Oups ! Je secouai la tête, me débarrassant des deux cœurs qui avaient remplacés mes yeux, et repris mon apparence froide et impassible.

« Allons-y, Gui. » Je pénétrai dans l’arène avec une allure majestueuse, ressemblant à la quintessence de ce style.

« Bonjour tout le monde, je suis Xiao Li, votre commentateur pour ce match ! Émergeant maintenant de l’entrée gauche de l’arène, la Team Phoenix, constituée de quatre elfes guerriers, d’un prêtre et d’un mage de la race des anges. C’est une équipe très puissante, spécialisée dans l’offensive ; jusqu’à présent, aucune équipe n’a réussi à contrer leurs attaques », déclara Xiao Li excité. « Ces six beaux hommes ont rendu toutes les dames complètement dingues : écoutez donc leurs encouragements ! Il semblerait que cette équipe ait plusieurs supporters venant de leur ville natale !

« Et venant de la droite, c’est… » La voix de Xiao Li s’éteignit tandis qu’il feuilletait son livre, son cœur rata un battement à ce nom inhabituel. Odd Squad ? Si je me souviens bien, les membres de l’équipe sont…

Avec Gui, je sortis du tunnel et, dans l’arène, les acclamations de la foule laissèrent progressivement place à un silence de mort, tandis que les regards se focalisaient entièrement sur nous deux. Gui lança un regard indifférent à l’autre équipe, comme s’il ne les voyait pas du tout comme une menace, provoquant ainsi intentionnellement nos adversaires. Quant à moi, j’inclinai ma tête sur le côté et fit à la Team Phoenix un faible sourire sadique, les provoquant silencieusement.

« Et nous avons ici Odd Squad ! Leur équipe est composée d’un elfe guerrier, d’une voleuse de la race des elfes, d’un prêtre homme-animal, d’une nécromancienne de la race des anges, d’un barde démon, et d’une magicienne humaine. Grâce à la composition unique de leur équipe, et des stratégies et tactiques de combat diverses et imprévisibles, ils ont été les vainqueurs de chacun de leur match jusqu’à présent », annonça Xiao Li. Cependant, en tant que commentateur, il était clairement conscient de ce que les spectateurs voulaient vraiment savoir…

« Le seul guerrier dans Odd Squad, Prince, a été surnommé par beaucoup l’ “Elfe Sanguinaire” en raison de son sang-froid et de son impitoyable style de combat. Bien sûr, encore plus de gens ont pris l’habitude de l’appeler « Super Beau gosse Prince » ! En outre, il y a aussi un autre, tout aussi exceptionnel, bel homme dans leur équipe : Guiliastes, dont la beauté diabolique et surnaturelle a également gagné sa part de popularité. Dans la ville natale d’Odd Squad, la Cité des étoiles, ces deux-là ont acquis la réputation de « gars extrêmement sexy »… Dans tous les cas, Mesdames, vous avez là de quoi vous régaler les yeux ! »

« Il se prend pour quoi ? Un commentateur dans un concours de beauté ? » murmura Lolidragon pour elle-même. Continued

1/2 Prince T2C1: Le Tournoi Commence

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 2 – Fantaisie et Réalité

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter one : Tournament, Begin – Traduit du chinois vers l’anglais par Kat[PR!]
Chapitre 1 : Le Tournoi Commence – Traduit de l’anglais vers le français par Selenia et AkaiiRia
+ Travail de vérification par Nocta

Portant la tiare sanglante que l’équipe m’avait donnée, mon cœur fut submergé par l’émotion et j’endurcis ma résolution. Nous allons créer une légende ensemble, une légende qui nous appartiendra. Je fermai les yeux et rassemblai ma concentration, me calmant avant de progressivement les rouvrir. Avec de l’assurance et de la détermination gravées sur mon visage, j’offris au reste d’Odd Squad un sourire et fis le premier pas vers le voyage visant à créer notre légende, le premier pas sur la scène où nous nous produirons, le premier pas dans… l’arène du tournoi.

À l’intérieur de l’arène, l’annonceur se présenta bruyamment. « Bonjour tout le monde, je suis Xiao Li, votre commentateur pour la journée. Commençons par présenter les deux équipes qui vont s’affronter lors de ce match ! En premier, venant de l’entrée ouest, nous avons la Team Princesse Parfaite ! La Team Princesse Parfaite est dirigée par Perfect Princess, une mage de la race des elfes. Les cinq autres membres de l’équipe comptent parmi leurs rangs un guerrier homme-animal, un guerrier humain, un archer de la race des elfes et un prêtre de la race des anges. »

Je m’avançai pour me tenir complètement à l’avant de notre escouade. À en juger par les acclamations fracassantes remplissant le stade, il semblerait que nos adversaires soient déjà entrés dans l’arène. Ne me dites pas que la Team Princesse Parfaite est célèbre à ce point ? Il semblerait bien que je sois hors du coup, vu que je n’ai jamais entendu parler d’eux. Ça n’a aucune importance de toute façon, puisqu’Odd Squad va définitivement les vaincre et devenir célèbre à travers tout « Second life » !

Le micro à la main, le commentateur du tournoi présenta bruyamment la prochaine équipe à pénétrer dans l’arène. « Maintenant, venant de l’entrée est, nous avons Odd Squad ! Odd Squad a une composition extrêmement particulière. Elle est constituée d’un elfe guerrier, d’une voleuse de la race des elfes, d’un prête homme-animal, d’une nécromancienne de la race des anges, d’un barde démon et d’une mage humaine ! »

Des murmures commencèrent immédiatement à parcourir la foule. « Quelle étrange équipe ! », « Extreme Squad1 ? Quel nom bizarre ? », et d’autres commentaires semblables pouvaient clairement être entendus.

« Si ce groupe n’est pas l’équipe la plus nulle des environs, alors elle doit être l’une des meilleures… » marmonna silencieusement le prêtre de la race des anges, qui était le stratège de la Team Princesse Parfaite. Continued