La Reine Guerrière TPrologue#1 : En un instant

posted in: La Reine Guerrière | 0

La Reine Guerrière Prologue Tome 1 – Lumière et Ténèbres

Roman d’origine en chinois par : 御 我 (Yu Wo)


Prologue: In a Flash – Traduit du chinois vers l’anglais par dahlys[PR!]
Prologue : En un instant – Traduit de l’anglais vers le français par AkaiiRia
+ Travail de vérification par LuluHime

Si vous pouviez retourner au jour où vous vous êtes rencontrés, que feriez-vous tous les deux ?

« Ah ! Le destin est insondable comme cela. Personne n’aurait jamais été en mesure de deviner qu’une telle rencontre ordinaire puisse mener à un tel avenir extraordinaire. Bien que notre rencontre ce jour-là ait contribué à un futur resplendissant, je me retrouve parfois à me souvenir des jours ordinaires. Si le temps pouvait être rembobiné, choisirais-je de pénétrer dans cette taverne où nous nous sommes rencontrés…? Ah, non ! Même si cette taverne n’avait pas existé, nous nous serions définitivement rencontrés de toute façon, parce que notre rencontre fut un destin indispensable ! »

– Barde

« Avec ma lame, je couperais la taverne, la destinée, et cet enfoiré en deux en même temps. »

– Manteau Rouge

 

 

Cher Saint Roi…
Puisse votre lumière toujours briller sur le Royaume de la Lumière Sacrée.
Vous rappelez-vous ?
Dans ce monde où à la fois la lumière et les ténèbres existent,
Celle défendant vos arrières,
Quel était son nom déjà ?

Lorsqu’ils se rencontrèrent pour la première fois…
Le chevalier arborait un sourire éblouissant,
L’épéiste balança bravement ses deux lames,
La guérisseuse soigna doucement toutes blessures et douleurs
Et le barde chanta leurs aventures.
Quand tous vos compagnons s’étaient réunis à vos côtés,
Vous rappelez-vous ?
Cette lame qui tua vos ennemis,
Quel était son nom déjà ?

Ah ! Destinée…
Le chevalier parcourut la voie d’un roi,
Une route pleine de sang et de danger.
Lorsque leurs yeux se rencontrèrent, il n’y avait nul besoin de parole.
Sans besoin de serment ni de promesse,
Les compagnons combattirent d’innombrables batailles.
Vous rappelez-vous ?
Elle qui vous suivait toujours fidèlement,
Quel était son nom déjà ?

S’il-vous-plait, épousez-moi…
Comme le temps passait, le chevalier devint roi,
Et les compagnons se dispersèrent de tous les côtés.
Même à ce moment, cette femme ne changea jamais.
Sur le trône, le Saint Roi et la Reine.
Sur le tapis rouge, elle qui s’agenouilla loyalement.
Vous rappelez-vous ?
Après que cette demande de trois mots lui fut formulée,
Elle fut nommée la Reine Guerrière !

Cher Saint Roi…
Puisse votre lumière toujours briller sur le Royaume de la Lumière Sacrée.

La personne portant un manteau rouge s’assit silencieusement au comptoir du bar de la taverne, un siège spécialement réservé pour les personnes seules qui ne connaissaient personne. Derrière elle, un barde vagabond chantait l’histoire du Saint Roi. Sa voix était très belle, son ton clair et pénétrant. Ses compétences pour chanter étaient également très bonnes, si bonnes que même Manteau Rouge, une personne qui avait voyagé partout dans le monde entier, n’osait pas affirmer avoir entendu de voix plus belle que celle de ce barde.

Cependant, il était évident que les voyageurs dans la taverne n’appréciaient pas son chant. C’était juste une chanson, alors c’était acceptable même si elle ne recueillait aucun applaudissement, mais elle attira en fait plusieurs « chuuut » et des regards noirs à la place.

« Il semblerait que tu aies choisi la mauvaise chanson… » murmura Manteau Rouge d’une voix basse et quelque peu rauque, rendant impossible de dire si la voix appartenait à un homme ou à une femme.

« Ah bon ? Mais, il s’agit de ma chanson préférée : “La Ballade de la Reine Guerrière” ! »

Manteau Rouge ne sembla pas le moins du monde surpris d’entendre cette voix claire et pénétrante derrière lui. Sous sa capuche, les coins de la bouche de Manteau Rouge s’élevèrent à peine un peu, et il dit simplement : « À ma connaissance, la “Ballade de la Reine Guerrière” ne se chante pas de cette manière. »

Comme si c’était seulement naturel, après s’être assis à côté de Manteau Rouge, le barde insista : « Celle que j’ai chantée est la vraie “Ballade de la Reine Guerrière”, incontestablement ! »

Souriant, Manteau Rouge secoua la tête et chanta doucement.

La Reine Guerrière, tel est son titre.
D’un seul mouvement gracieux, elle regarda le chevalier
Et fut pour toujours  fascinée par sa grandeur et ses cheveux blonds.
Suivant l’homme qu’elle aimait, elle combattit une bataille ardue.
Pour l’homme qu’elle aimait, elle brandit son arme.
Pour la magnifique guérisseuse, sa sœur adorée, elle sourit
Tandis qu’elle observait la ravissante union de la guérisseuse et du chevalier.
Lorsque le Saint Roi et la Reine échangèrent leurs vœux,
La Reine Guerrière leva ses armes et protégea le couple,
Jusqu’à ce que le dernier de leurs ennemis se soit replié.
Ensemble, le Saint Roi et la Reine régnèrent sur leur Royaume de paix.
La Reine Guerrière regarda au loin, en disant :
« Ma mission a été accomplie.
Il est temps pour moi de retourner aux côtés de Dieu. »
Ainsi une magnifique silhouette se transforma en étoile filante,
Et s’envola à l’horizon.

Après avoir chanté à voix basse, Manteau Rouge sourit et commenta : « Ceci est la “Ballade de la Reine Guerrière” que tout le monde connaît, n’est-ce pas ? »

Soudainement, le barde rit et déclara : « Ha ! C’est effectivement une femme au grand cœur. On peut l’envoyer à la guerre, ensuite épouser une autre belle femme, et elle ne se sentira même pas jalouse. Après qu’on n’ait plus besoin d’elle, on peut simplement lui dire de ficher le camp et de retourner au paradis. Une femme parfaite en effet ! »

Manteau Rouge fut stupéfait pendant un moment. Il avait seulement eu l’intention de faire un commentaire au hasard, alors il n’avait même pas eu une vue d’ensemble sur le visage du barde. Cependant, il était maintenant extrêmement curieux au sujet de ce barde qui avait osé proférer quelque chose d’aussi scandaleux, alors il ne put s’empêcher de se tourner pour le regarder.

Voyant Manteau Rouge se retourner pour le regarder, le barde se tourna lui aussi et sourit de façon charismatique à Manteau Rouge.

Manteau Rouge lui sourit légèrement en retour.

Le jeune homme en face de Manteau Rouge ressemblait exactement à un barde vagabond typique. Sur son dos, il traînait un luth, l’instrument le plus commun d’un barde. Une assez jolie cloche de bronze pendait à sa taille. Le barde lui-même avait de superbes cheveux blonds qui étaient négligemment drapés sur ses épaules, et ses yeux brillants étaient aussi bleus que le ciel azur. À en juger par son jeune visage, il était seulement un peu plus âgé que vingt ans. Aussi, il donnait l’impression qu’il se situait quelque part entre un garçon et un homme. Quand il souriait, il ressemblait à un garçon qui n’était pas encore mature, mais s’il devenait sérieux, même lui donnerait probablement l’impression d’être un homme adulte à ce moment-là.

« Vous êtes si bizarre ! Les manteaux ne sont-ils pas normalement verts ou bruns, pour que vous puissiez vous en servir afin de dissimuler vos traces ? » Le barde blond observa Manteau Rouge de façon curieuse. Bien que le manteau ne fût pas d’un rouge éclatant mais plutôt d’une nuance de rouge plus sombre, il ressortait du lot comme une tache dans une forêt ou une prairie.

« Sans doute est-ce parce que je n’ai nullement besoin de dissimiler mes traces », répondit simplement Manteau Rouge, sans plus d’explication.

« Quelle étrange personne. » Le barde n’en était pas vraiment ennuyé, et il sourit simplement comme un petit garçon.

Après que Manteau Rouge eut fini d’admirer ce sourire de petit garçon innocent, il ne dit plus rien. Il baissa seulement la tête et commença à manger la nourriture dans son assiette.

« Que diriez-vous de m’offrir à boire ? » proposa soudainement le barde, bien qu’il ne s’attendît pas à obtenir ce qu’il voulait. Après tout, chaque fois qu’il chantait la « Ballade de la Reine Guerrière », les visiteurs dans la taverne ne l’appréciaient jamais. Laissez tomber l’idée de lui lancer quelques ducats de bronze, s’ils ne l’avaient pas chassé hors de la taverne, ce serait déjà considéré comme une journée au-dessus de la moyenne.

C’était parce que l’excellente réputation du Saint Roi et de la Reine était connue de loin, et beaucoup les aimaient. Cette « Ballade de la Reine Guerrière », avec sa nature diffamatoire, n’était pas une chanson qui pouvait être chantée de façon arbitraire. Ainsi, il n’avait osé la chanter que dans de petites tavernes situées dans des régions isolées. S’il chantait cette chanson dans la capitale, ce ne serait pas étrange s’il était même tué, pas vrai ?

Manteau Rouge leva la tête légèrement et demanda : « Est-ce qu’une bière et un bol de nouilles à la bolognaise ferait l’affaire ? »

« Je ne serais pas contre un bol de nouilles à la bolognaise en extra. » Le barde rayonna. Aujourd’hui c’est mon jour de chance !

 

 

« Avec une voix comme la tienne, si tu chantais des ballades normales, obtenir suffisamment de quoi manger ne serait pas un problème », dit simplement Manteau Rouge. Bien que le contenu de cette affirmation ressemblât à un conseil, le ton de Manteau rouge le faisait sonner comme une simple déclaration des faits.

« Je chante des ballades normales. » Le barde cligna des yeux, engloutit les nouilles à la bolognaise dans sa bouche, et soutint de façon résolue : « Cependant, chanter la “Ballade de la Reine Guerrière” pendant trois jours après être arrivé dans une ville est la règle que je me suis imposé. Seulement à ce moment-là, puis-je chanter des ballades normales. »

« Si c’est le cas, dans ce cas pourquoi obtenir de quoi manger est-il un problème ? » Manteau rouge était extrêmement perplexe à ce sujet. Même s’il était aussi curieux de savoir pourquoi le barde devait en premier chanter la « Ballade de la Reine Guerrière » pendant trois jours, il ne voulait pas devenir trop proche avec celui-ci, alors il évita simplement de poser des questions à ce propos.

Un petit peu embarrassé, le barde entortilla une mèche de ses cheveux blonds autour d’un de ses doigts et expliqua : « Eh bien, je ne suis pas entré dans une grande ville depuis un long moment, et il se trouvait justement que je n’avais plus de mon huile préférée pour cheveux à fragrance de rose, alors j’ai décidé d’en acheter un petit peu plus. J’ai dépensé tout mon argent pour acheter de l’huile pour cheveux, en oubliant que je devais quand même chanter la “Ballade de la Reine Guerrière” pendant trois jours…  »

« Après avoir jeûné pendant trois jours, je parie que tu serais même prêt à boire de l’huile pour cheveux », répliqua Manteau Rouge sur un ton agacé après  avoir entendu le barde donner une telle explication.

« Que diriez-vous de ceci : si vous me laissez rester avec vous dans votre chambre, et m’achetez une chope de bière ainsi qu’un bol de nouilles à la bolognaise par jour, je vous chanterai la “Ballade de la Reine Guerrière” tous les jours, d’accord ? » suggéra le barde, ayant pris la décision de « squatter chez cette personne pendant trois jours même s’il se faisait réprimander pour être sans vergogne ». Après tout, être appelé sans vergogne est bien mieux que d’être suffisamment affamé pour boire de l’huile pour cheveux !

« Qui veut écouter la “Ballade de la Reine Guerrière” ? » Manteau Rouge leva secrètement les yeux au ciel.

« Vous ! » Comme si la réponse était évidente, le barde assura : « Si vous n’aimiez pas écouter la “Ballade de la Reine Guerrière”, m’auriez-vous offert des nouilles à la bolognaise ? »

En entendant cela, Manteau Rouge devint silencieux.

« Que pensez-vous de ceci dans ce cas : je vous chanterai n’importe quelle chanson que vous voulez entendre ! N’aimez-vous pas écouter ma voix ? » Le barde ne savait pas vraiment ce qu’il avait dit de mauvais, pour avoir rendu Manteau Rouge silencieux. Effrayé à l’idée qu’il allait devoir boire de l’huile capillaire pendant les trois prochains jours, le barde n’eut d’autre choix que de changer son offre en désespoir de cause.

« Quand ai-je dit que j’aimais écouter ta voix, hein ? » Manteau Rouge roula secrètement des yeux encore une fois. Ce barde semble avoir ce passe-temps de « deviner les pensées des autres personnes ».

Se sentant extrêmement blessé, le barde dit : « Mais, il n’y a pas si longtemps, vous avez dit “Avec une voix comme la tienne, si tu chantais des ballades normales, obtenir suffisamment de quoi manger ne serait pas un problème”. Cela ne signifie-t-il pas que vous aimez écouter ma voix ? »

Agacé, Manteau Rouge répondit : « Non. »

Après avoir parlé, et ne désirant pas s’impliquer davantage avec le barde, Manteau Rouge laissa assez d’argent pour payer la nourriture et les boissons de deux personnes et se tourna pour partir… lorsqu’un coin de sa cape fut agrippé.

Un tantinet fâché, Manteau Rouge se retourna et était sur le point d’obliger le barde à le lâcher, mais au lieu de cela il le vit en train de tirer pathétiquement sur sa cape, ses larges yeux bleus pleins de larmes ayant l’air sur le point de se mettre à pleurer. Le barde supplia doucement : « S’il-vous-plaît ! Vous ne pouvez pas vraiment supporter de me voir devenir assez affamé pour boire de l’huile capillaire, n’est-ce pas ? Prenez simplement soin de moi pendant trois jours ! Je vous en prie ? »

« … »

La Légende du Chevalier du Soleil T1 Épilogue : Introduction des Personnages

La Légende du Chevalier du Soleil Tome 1 – Une Introduction à l’Histoire des Chevaliers

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Epilogue: Characters Introduction – Traduit du chinois vers l’anglais par Raylight[PR!]
Épilogue : Introduction des Personnages – Traduit de l’anglais vers le français par AkaiiRia
+ Travail de vérification par Nocta

Grisia du Soleil (Sun) :
Le Chevalier du Soleil, à la tête des Douze Chevaliers Sacrés et chef de la « Bonne Faction au Grand Cœur ». Il possède un sourire radieux, une personnalité sans défaut, et un cœur bienveillant qui pardonnera toujours aux autres.

Chevalier de la Tempête (Storm) :
L’un des Douze Chevaliers Sacrés et un membre de la « Bonne Faction au Grand Cœur ». Il possède une personnalité insouciante, est un coureur de jupon, et on remarque toujours la présence d’une femme à ses côtés.

Roi :
Le Roi du Royaume du Son Oublié. Son apparence physique est excessivement costaude (dans le genre gras), et il ressemble extrêmement à un animal terrestre en particulier : au porc.

Prince Héritier :
Le prince héritier du Royaume du Son Oublié.

Chevalier de Glace (Ice) :
L’un des Douze Chevaliers Sacrés et un membre de la « Cruelle Faction au Cœur de Pierre ». Il possède une personnalité aussi froide que la glace, et affiche toujours un visage sans expression.

Chevalier de la Terre (Earth) :
L’un des Douze Chevaliers Sacrés et un membre de la « Bonne Faction au Grand Cœur ». Il possède une personnalité honnête et loyale, et est le bon ami du Chevalier du Soleil.

Lesus du Jugement (Judgment) :
Le Chevalier du Jugement. L’un des Douze Chevaliers Sacrés et chef de la « Cruelle Faction au Cœur de Pierre ». Il possède une personnalité froide et sévère, et il ne pardonnera jamais les criminels.

Chevalier de la Forêt (Leaf) :
L’un des Douze Chevaliers Sacrés et un membre de la « Bonne Faction au Grand Cœur ». Sa personnalité peut être décrite avec seulement trois mots : un type sympa. Son prénom est Elmairy, mais Sun le surnomme Fraisary.

Rose :
Une nécromancienne qui prend l’apparence d’une petite fille. Elle adore énormément la couleur rose et aime manger des sucettes à la fraise.

Roland :
Un Chevalier de la Mort, le défunt ami du Chevalier du Soleil.

Chevalier de Flamme (Blaze) :
L’un des Douze Chevaliers Sacrés et membre de la « Bonne Faction au Grand Cœur ». Il a un tempérament bouillonnant, et il idolâtre le Chevalier du Soleil.

Brigandine Sainte du Dragon :
Il s’agit d’un ensemble de vêtements d’assassin. Caractéristique principale : peut parler. Continued

La Légende du Chevalier du Soleil Règle partagée #1: Quoi qu’Il Arrive, le Chevalier du Soleil est Parfait

La Légende du Chevalier du Soleil Tome 1 – Une Introduction à l’Histoire des Chevaliers

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Shared Rule #1: No Matter What Happens, the Sun Knight is Perfect – Traduit du chinois vers l’anglais par Erihppas[PR!]
Règle Partagée # 1 : Quoi qu’Il Arrive, le Chevalier du Soleil est Parfait – Traduit de l’anglais vers le français par AkaiiRia
+ Travail de vérification par Nocta

« Sun est-il en fait Suprême Dragon ? »

Une large bannière était épinglée au milieu de la salle de conférence. Afin d’éviter d’attirer l’attention, pas une seule bougie n’était allumée dans la pièce. À l’intérieur, dix chevaliers étaient assis à la longue table, le visage et la silhouette de chacun cachés dans la pénombre.

L’un des chevaliers parla en premier : « La technique à l’épée du Chevalier du Soleil a toujours été désordonnée au point qu’il est difficile pour les gens de la reconnaître, mais il ne pouvait évidemment pas cacher son visage à Blaze– »

Un autre chevalier interrompit immédiatement les paroles du précédent. « Non ! Je n’ai jamais dit que Sun est Suprême Dragon, ni n’admettrais-je jamais que c’est lui. »

« Même s’il l’est, je vous conseille de prétendre qu’il ne l’est pas », résonna une voix profonde et sévère. Comme la voix perçait le silence, tout le monde sembla se redresser sur sa chaise. Continued

La Légende du Chevalier du Soleil T1C10 : Apporter La Justice Est La Raison d’Être du Chevalier du Soleil

La Légende du Chevalier du Soleil Tome 1 – Une Introduction à l’Histoire des Chevaliers

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter 10 : Carrying out Justice is the Reason for the Sun Knight’s Existence – Traduit du chinois vers l’anglais par Evangeline[PR!]
Chapitre 10 :  Apporter La Justice Est La Raison d’Être du Chevalier du Soleil
 – Traduit de l’anglais vers le français par AkaiiRia
+ Travail de vérification par LuluHime

Judgment et moi annonçâmes notre plan au prince héritier, puisqu’il était impossible de cacher cinquante chevaliers sans que personne dans le palais ne les remarque. Le prince héritier hocha la tête pour montrer son approbation sans hésiter, comme s’il avait su que cela allait se produire.

Quelques-uns des chevaliers sacrés étaient habillés en chevaliers royaux et patrouillaient dans les environs, pendant que les autres étaient déguisés en domestiques. Puisqu’il y avait beaucoup de gens dans le palais dès le départ, cela ne se remarque pas si on ajoute cinquante autres personnes.

Judgment s’étendit sur le lit, déguisé en la personne que Roland allait tuer. Afin de dissimuler mon aura sacrée, je demandai au Pape de dessiner un sceau pour la cacher, puis je le collai sur l’armoire et m’enfermai à l’intérieur.

Je devais admettre que les meubles utilisés par la famille royale n’étaient vraiment pas ordinaires. L’armoire elle-même faisait environ la moitié de la taille de ma chambre, et son sol était même recouvert de velours. Je ne pus m’empêcher de m’étendre et de l’essayer, et j’empruntai commodément une cape, m’en servant comme d’une couette, pour me couvrir. Oh quel pur bonheur !  Je commençai à me sentir fatigué. Cette armoire est encore plus confortable que mon lit.

Par chance, je n’avais pas choisi de m’étendre sur le lit où Judgment se trouvait en ce moment. Si le fait de simplement m’étendre dans l’armoire m’avait déjà rendu fatigué, au moment où je m’étendrais sur le lit, je m’endormirais probablement comme un gros porc à cause du lit trop confortable, et me ferais tailler en deux par Roland…

« Sun ? Sun ! »

« Hmm ? » Je me tournai dans le lit. Quel est le problème ?! C’est si bruyant, et je commençais à peine à me mettre à l’aise !

La personne à l’extérieur se tut pendant un moment, puis soudainement il y eut une série de bangs chancelants comme si quelqu’un martelait la porte de l’armoire.

Je sursautai instantanément sous le choc et, paniqué, demandai : « Que- ! Quoi ? Roland est-il là ? »

« Pas encore », la voix profonde de Judgment retentit à l’extérieur. « Mais je m’inquiète à l’idée que même s’il était là, tu ne t’en rendrais pas compte parce que tu dormirais trop profondément. »

« Ah…hahaha ! Cela ne saurait arriver ! » Je ris un peu nerveusement. C’est en vérité tout à fait possible. Judgment est vraiment celui qui me connaît le mieux !

« La nuit est jeune. Roland ne viendra probablement pas aussi tôt. Alors pour t’empêcher de t’endormir, parle-moi de lui. » Continued

La Légende du Chevalier du Soleil T1C9 : Si Tu Veux Connaître Un Secret, Demande-Le à Une Femme

La Légende du Chevalier du Soleil Tome 1 – Une Introduction à l’Histoire des Chevaliers

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter 9 : If You Want To Know A Secret, Ask A Woman – Traduit du chinois vers l’anglais par Raylight[PR!]
Chapitre 9 :  Si Tu Veux Connaître Un Secret, Demande-Le à Une Femme
 – Traduit de l’anglais vers le français par Nocta
+ Travail de vérification par LuluHime

Le son grinçant d’une porte en bois qui s’ouvrait s’échappa d’une petite maison délabrée qui donnait l’impression qu’elle allait s’effondrer quand le vent soufflerait. Sous la poignée de porte, le visage rose d’une petite fille apparut, sa bouche mâchouillant une sucette à la fraise qui était encore plus grande que sa tête.

« Rose, je suis d’accord pour être ton apprenti à partir de maintenant, et j’étudierai la nécromancie », annonçai-je sérieusement.

Rose resta stupéfaite un moment, puis d’un de ses doigts elle me fit signe d’approcher, me signalant de m’accroupir.

Quoi ? Est-il possible que pour devenir son apprenti, je doive en plus passer par une cérémonie ? Je m’accroupis avec suspicion. Rose me fit alors signe de m’avancer davantage. J’obéis, approchant mon visage encore plus près.

Après ça, elle plaça sa main à l’horizontal sur mon front, s’exclamant : « Oh non ! Sun, ton front est vraiment chaud ! Brûlant comme tu es, ce n’est pas étonnant que tu viennes à l’instant de dire des absurdités ! »

« Tes mains sont glacées parce que tu es un cadavre… »

Rose retira sa main et, après l’avoir observée une seconde, elle s’écria dans un instant de révélation : « C’est vrai, j’ai presque oublié que je suis morte. Mais, alors… »

Elle me fixa d’un regard plein de doutes. « Tu es sûr que tu n’as pas de fièvre ? »

Je roulai des yeux et répondis d’un ton maussade : « Sous la protection du Dieu de la Lumière, je n’ai jamais plus souffert de la fièvre depuis mes dix ans. »

« Oh ! » Rose hocha la tête. Avec beaucoup de compréhension, elle me dit : « Donc, tu as quelque chose à faire pour lequel tu aurais besoin de mon aide ? Cette fois ta détermination est vraiment très forte si tu as l’intention de vendre jusqu’à ton “toi vivant”. »

Je m’empressai de lui expliquer les détails du contrat. « J’ai seulement dit que je voulais que tu m’apprennes la nécromancie ! J’ai toujours l’intention de rester le Chevalier du Soleil ! »

« Un Chevalier du Soleil qui est un apprenti nécromancien à mi-temps ? » Rose secoua sa tête en soupirant. « Tu es le seul qui oserait faire ce genre de choses. Tu ne crains donc pas que ton Dieu de la Lumière te frappe de sa foudre ? »

« Je crois que le Dieu de la Lumière comprendra ma douleur ! » affirmai-je sobrement. Puis, j’ajoutai à mes explications : « De plus, personne ne L’a vu depuis plusieurs centaines d’années, et je pense qu’Il ne descendrait pas sur Terre simplement pour une si petite affaire. »

Rose lécha sa sucette et n’exprima pas son opinion à ce sujet, envoyant un frisson me parcourir tout le long de l’échine. À cet instant-là, je considérai sérieusement quelle était la probabilité pour que le Dieu de la Lumière ne me frappe avec de la foudre …

Je ne devrais pas être si malchanceux ! Je secouai ma tête et demandai à Rose : « Alors, tu acceptes ou pas ?

– Dis-moi, que souhaites-tu que je fasse ?

– Je voudrais que tu… »

Continued

La Légende du Chevalier du Soleil T1C8 : N’Agis Pas Bizarrement Lorsque Tu Portes Une Cape

La Légende du Chevalier du Soleil Tome 1 – Une Introduction à l’Histoire des Chevaliers

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter 8 : Don’t act suspiciously while wearing a cloak – Traduit du chinois vers l’anglais par Evangeline[PR!] et Amgine[PR!]
Chapitre 8 :  N’Agis Pas Bizarrement Lorsque Tu Portes Une Cape – Traduit de l’anglais vers le français par Nocta
+ Travail de vérification par LuluHime

Grisia, si tu n’es pas choisi comme Chevalier du Soleil, devenir un guérisseur ne serait pas mal non plus ! Dans ce cas, tu pourrais aider à guérir mes blessures dans le futur.

Je m’assis brusquement dans mon lit. Je venais à l’instant de faire un rêve, un qui avait fait resurgir des souvenirs enfouis depuis fort longtemps. J’avais même vu un visage sérieux qui ne s’était pas montré depuis un bon moment.

Roland avait toujours été quelqu’un de très sérieux, qui affichait une expression concentrée même quand il réconfortait les autres. Il avait observé mes capacités très attentivement et m’avait alors suggéré un autre choix de carrière. Et j’avais vraiment pris ses mots à cœur, me préparant à me rendre à l’Église et à me présenter aux épreuves pour devenir guérisseur, dans le cas où je n’aurais pas été choisi comme Chevalier du Soleil.

Même si je ne pouvais pas devenir le Chevalier du Soleil, être un guérisseur à ses côtés ne serait pas trop mal. Et si Roland était choisi comme Chevalier du Soleil, ce serait même encore mieux.

Roland et moi nous sommes rencontrés au Temple Sacré durant les examens pour la sélection du prochain Chevalier du Soleil. Quand il ne resta plus que dix candidats, tout le monde se détestait les uns les autres comme si nous étions des ennemis implacables, mais j’étais en très bons termes avec Roland.

Roland était très fort, il était le candidat le plus prometteur, et j’avais tout à fait conscience que mes propres compétences à l’épée étaient les pires parmi nous tous. Je ne pouvais probablement qu’espérer qu’un miracle intervienne pour que je sois choisi comme Chevalier du Soleil !

Dans un environnement si compétitif et rempli de haine, seuls les candidats à la réussite la plus probable et ceux à la réussite la moins probable pouvaient espérer devenir bons amis.

Quoique notre amitié fut rompue le dernier jour, quand le Chevalier du Soleil, qui plus tard devint mon maître, annonça qu’il m’avait choisi pour être son successeur…

« Pourquoi ai-je été choisi ? » Mon moi « enfant » s’était avancé dans une certaine hébétude pour faire face au Chevalier du Soleil de l’époque, comme la possibilité d’être sélectionné ne m’avait jamais traversé l’esprit.

« Eh bien, peut-être était-ce à cause de tes magnifiques cheveux blonds ? » avait ri mon maître quelque peu facétieusement. Entendant sa réponse, mon cœur s’était pratiquement figé, immobilisé par l’impression que j’avais d’une certaine manière gagné à travers des moyens malhonnêtes. Malgré tout, je n’avais simplement pu m’amener à dire que je désirais renoncer à la position, et que je souhaitais que Roland la reçoive à ma place.

J’avais moi aussi voulu devenir le Chevalier du Soleil et vraiment beaucoup qui plus est !

Quand j’avais finalement tourné la tête pour regarder, Roland s’était déjà retourné pour partir avant que je n’aie eu la chance de voir son expression. Il s’était éloigné très rapidement, partant sans une trace de réticence et n’affichant aucune intention de revenir et de me féliciter. Évidemment, en considérant la situation à ce moment-là, j’étais déjà infiniment chanceux qu’il ne soit point venu me découper en morceaux. Les autres candidats avaient tous semblé prêts à me transformer en gruyère avec leurs regards cinglants.

« Me détestes-tu, Roland ? » J’enfouis mon visage entre mes mains, en marmonnant : « Es-tu revenu me hanter à cause de ta haine ? Mais comment diable es-tu mort ? Je veux dire, tu es Roland, le même Roland qui pouvait battre un adulte au combat à l’âge de dix ans. » Continued

La Légende du Chevalier du Soleil T1C7 : Ne Sous-estime rien ; Même un Justaucorps te Mordra s’Il Se Fâche

La Légende du Chevalier du Soleil Tome 1 – Une Introduction à l’Histoire des Chevaliers

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter 7 : Don’t Underestimate Anything; Even a Shirt will Bite you if it’s Angry – Traduit du chinois vers l’anglais par Raylight[PR!]
Chapitre 7 :  Ne Sous-estime rien ; Même un Justaucorps te Mordra S’Il Se Fâche – Traduit de l’anglais vers le français par AkaiiRia
+ Travail de vérification par LuluHime

Après être sorti de la maison de Rose, je continuai mon voyage avec tout ce que j’avais pour conserver le peu de sang qu’il restait dans mon corps.

En plus, bien que le justaucorps que je porte soit classe et sensuel, c’est également problématique pour cette même raison. Porter cela dans les rues principales revient à déclarer que je suis une personne louche ! Je parie que je n’aurais même pas besoin de marcher la moitié d’un pâté de maisons avant d’être remarqué par l’Escouade Militaire des Chevaliers Royaux ainsi que par nos propres chevaliers sacrés, et ensuite ils m’inviteraient tous ensemble à aller prendre le thé avec le Chevalier du Jugement.

Ainsi, je ne pouvais que devenir un gentilhomme déambulant sur les poutres, un spécialiste en ce qui a trait à la marche sur des chevrons… ou en d’autres mots, les toits.

Par chance, il faisait présentement nuit et, avec un ciel sombre, la vision était limitée. Autrement, même si je marchais sur les toits, je serais quand même obligé de prier pour que les yeux des chevaliers et des chevaliers sacrés soient embrouillés par de la chair de palourde1, afin de ne pas être découvert.

Je bondis rapidement ici et là sur les toits, mon corps si agile qu’on aurait dit que je pouvais voler. Un de mes sauts nonchalants était plus haut que la hauteur de deux personnes et, plus impressionnant encore, mes atterrissages étaient aussi silencieux que ceux d’un chat.

Cela me rendit tellement joyeux que j’eus envie de laisser échapper un rire maniaque.

Rose était bel et bien une créature des ténèbres qui avait vécue pendant un nombre inconnu d’années. Ce qu’elle offrait en cadeau aux autres comme si ce n’était rien était en fait tous des trésors incroyables, bien que le nom de ce vêtement fût simplement trop étrange. Pourquoi doit-on l’appeler avec un nom aussi bizarre que Brigandine Sainte du Dragon ? De nos jours, tous les trésors ne sont-ils pas appelés L’Épée d’Atlantis ou Bénédictions de la Déesse XX et ainsi de suite ?

Cela étant dit, plutôt que le nom « Brigandine Sainte du Dragon », le fait que cette chose doive sucer du sang pour fonctionner est encore plus anormal. Où vont les grandes quantités de sang qu’elle suce ?

Même si je soupçonnais ce justaucorps de bien être une créature des ténèbres de quelques sortes, mon sang est probablement la chose la plus sacrée au monde. Ne parlez même pas de sucer 300mL de mon sang, même 1mL lui ferait révéler sa vraie forme… Mais dans ce cas, encore, peut-être que sa véritable forme est précisément celle d’un justaucorps ?

Votre serviteur est effectivement un justaucorps.

« … » Continued

La Légende du Chevalier du Soleil T1C6 : Construis Ton Propre Réseau Social ! Maintiens de Bonnes Relations avec les Autres, Même s’Il s’Agit d’Un Cadavre

La Légende du Chevalier du Soleil Tome 1 – Une Introduction à l’Histoire des Chevaliers

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter 6 : Build your Social Network! Maintain good relationships with others, even if it’s a corpse – Traduit du chinois vers l’anglais par Eilinel[PR!]
Chapitre 6 :  Construis Ton Propre Réseau Social ! Maintiens de Bonnes Relations avec les Autres, Même s’Il s’Agit d’Un Cadavre – Traduit de l’anglais vers le français par Nocta
+ Travail de vérification par LuluHime

« Sun devrait être sain et sauf, n’est-ce pas ? Sa capacité de régénération est tellement forte…

— Tu n’as pas vu son visage quand il s’est évanoui ; il ressemblait à un cadavre. »

Quelle insolence, qui ressemblait à un mort ?! À l’origine, je voulais me retourner pour faire face à l’autre côté du lit, mais mon corps était trop lourd. Tant pis, dans ce cas je me contenterai de continuer à dormir.

« Votre Sainteté le Pape, l’état de Sun n’est pas grave n’est-ce pas ? C’est impossible, pas vrai ?

— Il n’a pas bougé depuis deux jours… »

Donc je n’ai pas été bougé depuis deux jours déjà ? Pas étonnant que mon derrière me fasse un peu mal ; quelqu’un pourrait venir m’aider à changer mon corps de position ? Et si je développais des ulcères ?

Le Chevalier du Soleil attrapant de l’escarre… Et si le peuple l’apprenait ?!

Je me tortillai dans mon lit de toutes mes forces en imaginant avec horreur mon apparence hideuse, couverte de plaies et de croûtes. Cette action consuma toute l’énergie que j’avais péniblement regagnée et, en résultat, je sombrai dans un sommeil si profond que je ne pouvais même pas entendre les encouragements des personnes à côté de mon lit.

« Que devrions-nous faire ? Sun est inconscient depuis cinq jours maintenant. À ce rythme, il va continuer de s’affaiblir et mourir…

— Dehors !

— Quoi ?

— J’ai dit, tout le monde dehors ! »

Après cela, une dispute bruyante, des rugissements de colère, et des sons de personnes se querellant se déclenchèrent. Dans l’ensemble, c’était un véritable vacarme !

Vous ne réalisez pas qu’il y a un blessé grave ici ? Vous ne pouvez donc pas tous vous taire ?!

Je me retournai avec ressentiment, bloquant tout le bruit derrière moi avec mon derrière, puis je continuai à dormir en paix… Continued

1/2 Prince T1 Extra : Yu Lian CONTRE Ugly Wolf

posted in: 1/2 Prince | 7

½ Prince Volume 1 – Le début d’une légende

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter Extra : Yu Lian VS Ugly Wolf  – Traduit du chinois vers l’anglais par Erialis[PR!]
Chapitre Extra : Yu Lian CONTRE Ugly Wolf  – Traduit de l’anglais vers le français par Zinthia
+ Travail de vérification par Nocta et AkaiiRia

« Grand frère Wolf, tu crois que le timing de mon sortilège, à l’instant, était correct ? Est-ce qu’il y a un point sur lequel je devrais travailler ? » demanda timidement Yu Lian.

« Pas du tout, je crois que ça a été très bien exécuté. Le timing, la direction, et la force de la magie étaient tous parfaits », répondit Ugly Wolf avec un doux sourire.

« Vraiment ? »

Oui, c’était très bien exécuté, mais je pense qu’elle pourrait faire encore mieux si elle cessait de demander l’avis de grand frère Wolf – et de se retrouver à  bavarder pendant dix minutes – chaque fois qu’elle finissait de lancer un sort, songeai-je avec exaspération. Je continuai de combattre monstre après monstre, tandis que je roulais des yeux un nombre incalculable de fois en direction du couple qui discutait joyeusement.

« Ça fait un moment déjà et ils sont encore dans leur petite bulle, n’accordant pas la moindre attention au reste d’entre nous. Leur conduite… va finir par me faire mourir de jalousie », me plaignis-je pendant que je leur lançais un autre regard quelque peu affligé.

«  Pourquoi tu te sens envieux, Prince ? » remarqua Lolidragon de façon sardonique. « Tu dois bien être conscient que tu as déjà une beauté ultra superbe à tes côtés, l’une des plus belles femmes de la Terre… » Là, elle se pointa du doigt. «… ainsi qu’un super ultra beau gosse, dont l’apparence n’a nul rival dans cet univers », ajouta-t-elle en désignant Gui. « De plus, si tu t’ennuis, tu peux toujours admirer ta propre apparence incomparable de beau gosse… » murmura Lolidragon dans un souffle.

C’est vrai ! Voyons voir : alors, je peux soit être lesbienne et tomber amoureuse de Lolidragon ou je peux tomber amoureuse de Gui, qui s’avère être gay ! Et si j’ai trop de  temps devant moi, je pourrais toujours me complaire dans le narcissisme…

Génial, vraiment génial ! pensai-je, me moquant froidement de ma propre merveilleuse chance à attirer les gens. Ouaaah ! Revoilà ma confiance en moi qui se prend un coup… Continued

La Légende du Chevalier du Soleil T1C5 : Économise Pour la Retraite Afin d’Éviter la Pauvreté une Fois Âgé

La Légende du Chevalier du Soleil Tome 1 – Une Introduction à l’Histoire des Chevaliers

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Chapter 5 : Save up for Retirement to Avoid Impoverishment in One’s Old Age – Traduit du chinois vers l’anglais par Raylight[PR!]
Chapitre 5 : Économise Pour la Retraite Afin d’Éviter la Pauvreté une Fois Âgé – Traduit de l’anglais vers le français par Nocta
+ Travail de vérification par LuluHime

Le terrain d’exécution nord-ouest en dehors de la ville n’est vraiment pas à une distance normale. Afin d’éviter que je ne m’allonge et ne rejoigne les rangs de cadavres immédiatement après avoir marché jusque là-bas, je décidai à contrecœur de supporter la douleur de dépenser de l’argent et d’appeler un fiacre pour m’y emmener.

J’aurais pu retourner au Temple Sacré et prendre un de leurs carrosses privés, mais dans ce cas j’aurais été obligé de maintenir le sourire brillant et le comportement parfait du Chevalier du Soleil devant le conducteur…

Dans ma piètre condition actuelle où je ne peux même pas sourire pleinement, je ferais mieux de supporter le chagrin et de louer un fiacre, en utilisant les fonds de retraite que j’avais mis de côté à grand peine. Après tout, si je venais à mourir maintenant, dans ce cas les fonds de retraite que j’avais mis de côté avec tant de soin deviendraient inutiles, n’est-ce pas ?

À la zone de location, j’en choisis un qui donnait l’impression de pouvoir encore arriver au terrain d’exécution sans tomber en morceaux, et un vieux cocher que même un passager mangeur d’hommes ne semblerait pas déranger. Je sautai à bord et, bien qu’il sente comme un panier d’œufs pourris, j’étais trop fatigué pour m’en préoccuper. Je me roulai en boule dans un coin et me mis à l’aise. Graduellement, ma conscience se troubla et tout ce que je savais, c’était que le balancement du fiacre était aussi confortable qu’un berceau de bébé…

Boom !

Je me réveillai avec une expression vacante sur le visage, en plus d’une grosse bosse boursouflée sur le front. C’était parce ce que le fiacre avait freiné brusquement, et que ma tête s’était cognée si fort contre la paroi de bois en face de moi que la paroi s’était fendue.

Je pensai : Peut-être que moi aussi je pourrais payer une petite somme pour soudoyer la personne qui s’occupe des cadavres du terrain d’exécution, et ainsi laisser ce cocher rejoindre la pile des cadavres « qui ne sont pas morts par pendaison » là-bas ?

« Pardonnez-moi, des chevaliers ont soudainement bloqué le chemin devant nous, je n’ai donc pas eu d’autre choix que d’utiliser les freins d’urgence », cria le cocher vers le compartiment, mais sa voix ne semblait pas le moins du monde désolée.

Des chevaliers ? Je me frottai douloureusement le front. Continued