Échange Magique Chapitre 3 – La soupe aux tomates et au boeuf sauve le monde

posted in: Échange Magique | 0

Échange Magique

Roman d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Magical Exchange Chapter 3: Tomato Beef Soup Saves the World – traduit du chinois vers l’anglais par Minna[PR!]
Échange Magique Chapitre 3 : La soupe aux tomates et au bœuf sauve le monde – traduit de l’anglais au français par AkaiiRia
+ travail de vérification par Nocta

[Notes de l’auteure Yu Wo]

Cette œuvre date d’il y a longtemps.

Au début, je croyais l’avoir perdue quand j’ai changé d’ordinateur.

Mais, par surprise, j’ai découvert que j’avais une sauvegarde du brouillon chez mon amie ASH.

Ainsi, ce bébé m’est revenu. Je suis vraiment reconnaissante envers ASH~

À présent, en regardant ce texte écrit il y a longtemps, je ressens véritablement un sentiment du genre 囧…

(Quand j’ai écrit ça, je suis certaine que Xü Chun Mei était encore très populaire ! Regardez quel âge a cette œuvre !)

Assez parlé maintenant. Bon appétit :

 

 

Dans une rue tout ce qu’il y a de plus normale était située une petite maison en bois sans couleur parfaitement stable. Parfois elle était noire, parfois elle était blanche, et au-dessus de l’entrée était suspendu un panneau portant les inscriptions « God ‘n Devil ». À l’intérieur de la petite maison, en ce moment même…

« Tu te moques de moi ? Pourquoi devrais-je emmener cette sale gamine faire les courses ? » Un homme aux cheveux noirs plissa dangereusement ses yeux écarlates, en jetant un regard noir à la fillette qui lui atteignait seulement les genoux. La mignonne petite fille aux cheveux blonds et aux yeux bleus pinça les lèvres et le fusilla du regard en retour.

L’homme aux cheveux dorés, d’un autre côté, observait la scène. Il afficha un sourire chaleureux et impuissant. « Devil Chaos, je te demande uniquement d’aller acheter un sac de sel avec Angélique. Est-il nécessaire d’avoir une réaction aussi exagérée ? »

« Pourquoi ne vas-tu pas l’acheter toi-même ? » Ça lui était complètement égal à Devil Chaos. Après avoir poussé un reniflement de dédain, il se replongea dans ses émissions à la télé.

« Grand frère Devil Chaos est un gros paresseux. C’est un gros paresseux qui ne fait que regarder la télé ! » Angélique Doll se tenait devant la télévision et continuait de faire la grimace au « gros paresseux » sur le divan.

Devil Chaos était si en colère qu’il en grinça des dents. « Sale petite enquiquineuse, reste loin de ma télévision ou je te dévore pour ma collation de minuit ! »

« Non, non, non ! » Angélique secoua sa petite tête à toute vitesse.

« Sale gamine, je ne ferai qu’une bouchée de toi ! » Devil Chaos tentait déjà de l’attraper en allongeant ses ongles.

« Mais… Devil Chaos, je dois préparer la soupe et ne peux donc pas sortir. » God Charity contempla le duo capricieux, l’un des deux étant grand, l’autre étant petite, et ne put s’empêcher de les interrompre en souriant et en disant : « Aujourd’hui, je te fais ta soupe préférée, celle aux tomates et au bœuf. »

Devil Chaos, qui s’apprêtait à atteindre la fillette avec ses longs ongles, s’agita dans tous les sens. Immédiatement, il songea à une marmite remplie de soupe aux tomates aussi rouge que le sang avec du bon bœuf. Devil Chaos leva finalement la tête à contrecœur, et jeta un regard noir à God Charity. « Je peux acheter du sel par moi-même. »

God Charity révéla un sourire gêné : « Euh, mais, les dernières fois, au lieu de sucre, tu as acheté du sel. Au lieu de sel, tu as acheté du glutamate de sodium. Au lieu de sauce soya, tu as acheté… »

Devil Chaos afficha un rare air embarrassé, se retourna et s’exclama : « D’accord, d’accord, je vais emmener la gamine avec moi. Tu as intérêt à rester sagement à la maison et à préparer correctement ma soupe aux tomates et au bœuf ! »

God Charity sourit et s’accroupit pour donner des instructions à Angélique Doll : « Souviens-toi d’acheter du sel. De plus, ne laisse pas Devil Chaos se promener imprudemment tout seul. Ça pourrait se transformer en un énorme désastre. »

Le visage de la petite Angélique Doll était résolu. Elle acquiesça d’un signe de tête avec un air sérieux et s’empressa de sortir par la porte d’entrée, tout en tenant fermement la main de Devil Chaos, sans la lâcher. Avant que la porte ne se referme, God Charity pouvait encore entendre Devil Chaos s’écrier avec mauvaise humeur : « Lâche-moi, sale petite enquiquineuse. Tu ne peux donc par marcher toute seule ? »

Après que God Charity eût envoyé les deux chahuteurs faire des courses et les eût accompagnés du regard, il sourit de manière détendue. « De cette façon, il ne devrait plus y avoir de problème. Je peux enfin préparer ma soupe en paix. »

 

 

Déambulant dans les rues au coucher du soleil, tous les gens aux alentours sortaient tout juste du travail. Devil Chaos, qui se détachait du lot en raison de son apparence peu avenante et trop tranquille, pouvait en permanence faire tomber sous son charme les personnes de sexe féminin allant de cinq à cinquante ans. Mais, cette fois-ci était un peu différente. Même s’il était beau comme un cœur, en voyant une jolie petite fille perchée sur sa tête, toutes les femmes aux alentours changeaient immédiatement de réaction en passant de « Wow, beau gosse » à « Oh, non ! Il a déjà un enfant » et reculaient de dix pas d’un air déçu.

« Sale petite peste ! » Alors que Devil Chaos apercevait la déception se dessiner sur le visage des personnes encore et encore, il accéléra le pas de mécontentement et arriva au supermarché près de la maison quelques minutes à peine après son départ.

Le niveau de dangerosité dans un supermarché au coucher du soleil ne serait pas moindre que celui d’un champ de bataille, encore plus aux yeux de Devil Chaos. En vérité, un champ de bataille serait sûrement cent fois plus plaisant pour lui qu’un supermarché. En observant des personnes portant des tabliers avec des paniers à la main, dont l’âge variait de quarante à cinquante ans, qui appartenaient à ce champ de bataille rempli à craquer et qui faisaient tout en leur pouvoir pour réussir à entrer et sortir du bâtiment, l’expression faciale de Devil Chaos se contorsionna, et Devil Chaos cria à la fillette perchée sur sa tête : « Hé ! La gamine, va à l’intérieur acheter du sucre. Je vais t’attendre dehors. »

« C’est du sel, gros bêta ! » Angélique descendit de la tête de Devil Chaos en sautant, posa ses mains sur ses hanches et demanda avec une voix débordant de doutes : « Dis, tu peux m’attendre ici sagement et ne pas disparaître ? »

Devil Chaos hocha impatiemment la tête.

Mais, Angélique afficha un air extrêmement soupçonneux. Elle tendit alors son petit doigt pour qu’il le serre du sien et lui dit avec sérieux : « Promets-le-moi. »

« Sale morveuse, qui voudrait te promettre quoi que ce soit en te serrant le petit doigt ? » Devil Chaos dévoila ses dents blanches, comme s’il voulait ne faire qu’une bouchée d’Angélique en la mordant.

« Sans promesse avec le petit doigt, dans ce cas Angélique n’ira pas au supermarché. » Angélique Doll fit la moue et proféra une autre menace. « S’il n’y a pas de sel, grand frère God Charity ne pourra pas préparer de délicieuse soupe aux tomates et au bœuf. »

« Oh, toi ! » Devil Chaos grinça des dents tout en songeant à cette marmite de soupe écarlate… En fin de compte, il tendit à contrecœur son petit doigt, serra celui d’Angélique avec le sien à la vitesse de l’éclair, puis retira son doigt immédiatement.

« Maintenant, je vais aller acheter du sel. » Après avoir reçu la promesse solennelle de Devil Chaos, Angélique fut satisfaite et fonça dans le champ de bataille de la soirée. Grâce à sa petite taille, elle parvint à se faufiler dans la foule sans problème.

S’ennuyant à mourir, Devil Chaos s’accota au mur à côté de la porte d’entrée du supermarché, laissant les guerrières, qui faisaient des allées et venues, se régaler les yeux de sa présence et partir satisfaites avec leurs paniers d’épicerie à la main par la suite, comme s’il se faisait violer du regard par des centaines de personnes. Le visage de Devil Chaos se tordait avec une expression de plus en plus déplaisante chaque minute qui passait.

Par chance… ou plutôt par malchance, une scène chaotique attira rapidement son attention. Sa bouche s’arrondit en un sourire satisfait, alors que ses yeux rouge sang devenaient de plus en plus écarlates en détectant de la colère, du mécontentement et du ressentiment.

Un homme et une femme se disputaient violemment. La jeune femme aux cheveux longs, dont les larmes lui recouvraient tout le visage, s’écria d’une voix aigüe : « Tu veux me quitter ? Pour aller retrouver une autre femme, c’est ça ? Qui est-ce ? Lili ? Chun Mei1 ? »

« Elles n’ont rien à voir avec ça. Nous ne sommes pas faits l’un pour l’autre, c’est tout », répondit l’homme avec impatience.

« Menteur ! Je suis sûre que c’est Chun Mei. Je vais tuer cette maudite diablesse », s’exclama la jeune femme aux cheveux longs en larmoyant.

« Arrête d’en faire toute une histoire. » L’homme s’arracha de la main de la jeune femme en s’éloignant, poussa brutalement la jeune femme, et la fit tomber au sol avec un cri perçant.

Après lui avoir jeté un regard de dégoût, l’homme se retourna et partit. La jeune femme qui était à genoux sur le sol hurla en suppliant : « Xiao Qiang2 ! Ne me laisse pas ! Si tu me quittes, il ne me restera plus rien ! Plus rien… »

Naturellement, Xiao Qiang ne se retourna pas. Seul le diable, qui arborait de mauvaises intentions, agita sa queue fourchue de démon et s’approcha de la jeune femme. Il murmura : « Ne veux-tu pas causer la ruine de cet homme ? Je peux exaucer tous tes vœux. »

La jeune femme sursauta et tourna la tête pour regarder Devil Chaos. En apercevant son beau et malveillant visage, elle inhala vivement et rougit timidement. « Vraiment… ? Dans ce cas, tu serais d’accord pour devenir mon nouveau petit ami ? »

« Quoi ? » L’expression faciale de Devil Chaos changea drastiquement. Comment le vœu était-il passé de cet homme à lui ? Après avoir reçu de nombreux regards éloquents de la jeune femme, Devil Chaos se rendit finalement compte que tout ceci était ridicule et s’empressa de répondre : « Non, non, non ! Pas ce souhait. Change-le. Que dirais-tu de détruire le monde ? »

« Tout ce que tu voudras. » Elle joua timidement avec l’ourlet de son chandail.

Devil Chaos était bouche-bée. Quoi ? Elle a accepté si aisément ? Il éclata d’un rire maléfique. Le ciel originellement clair commença à se couvrir d’épais nuages noirs par l’éruption d’un coup de vent. Un grand manteau à capuche se drapa sur les épaules de Devil Chaos en ballotant au gré du vent. En même temps que le vent se levait, ses pieds s’élevèrent lentement du sol. Enfin, sa personne toute entière flottait à moitié dans les airs. Et il vit tout du point de vue d’un oiseau, en regardant de haut le bas-peuple ignorant.

Le visage de Devil Chaos s’assombrit vicieusement. Une voix telle celle du diable résonna : « J’ai longtemps attendu ce souhait. À présent, au nom de Devil Chaos, j’exaucerai ton vœu. L’apocalypse est en route… »

Toutes les femmes dans la foule s’enfuirent les unes après les autres. Le ciel du monde entier était recouvert d’inquiétants nuages noirs s’étendant à perte de vue depuis le supermarché. Sous la menace des éclairs intransigeants qui s’abattaient, les employés du centre du gouvernement responsable du contrôle des désastres planétaires commençaient à peine à allumer leurs lampes, mais il était déjà trop tard.

Au milieu de toute cette noirceur, la main pâle de Devil Chaos était légèrement levée, comme pour déclarer que tout serait expédié dans le néant…

« Dis, qu’est-ce que tu fais ? » Contre toute attente, Angélique Doll déploya ses ailes et vola vers Devil Chaos qui flottait à moitié dans les airs.

« Je détruis le monde ! » Devil Chaos rit avec malveillance en révélant ses dents blanches.

« Oooohhhh… » Angélique pencha la tête sur le côté et réfléchit à voix haute : « Tu veux détruire le monde ? Mais, si le monde est détruit, on ne pourra plus manger de soupe aux tomates et au bœuf ! »

Le bruit d’un éclair qui s’abat retentit bruyamment, et on put apercevoir la lutte et la souffrance sur le visage de Devil Chaos. En fin de compte, il rétracta lentement sa main pâle, agrippa celle d’Angélique à la place, et enfin le manteau à capuche disparut. Devil Chaos et Angélique Doll atterrirent également sur le sol. Chaque nuage noir, la foule en fuite, tout fut rembobiné comme sur une cassette.

La jeune femme revint de là où elle était partie et fut rembobinée jusqu’à la scène où elle était à genoux sur le sol devant Devil Chaos. Elle dit au même instant : « Vraiment… ? Dans ce cas, tu serais d’accord pour devenir mon nouveau petit ami ? »

Devil Chaos répondit d’un ton glacial : « Même pas en rêve ! »

Par la suite, la foule de femmes se battaient encore sur le champ de bataille du soir. Et les lampes du centre de contrôle des désastres planétaires étaient toujours éteintes. Devil Chaos tint la main d’Angélique, et ils rentrèrent lentement à la petite maison en bois. De loin, on pouvait encore entendre Devil Chaos dire : « Quand on sera de retour, nous devrons avertir God Charity de me laisser toute la soupe aux tomates et au bœuf. »

« Tu peux toujours rêver », répliqua Angélique Doll.

« Sale petite morveuse… »

En cette belle journée, tout se déroulait normalement, mais nul ne sut jamais qu’Angélique Doll et une marmite de soupe aux tomates et au bœuf avaient sauvé le monde.

Notes de bas de page

1 Xü Chun Mei (許純美) : Une personne qui a été invitée par les stations de Télé pour augmenter leurs chiffres d’audience. Tout le monde parlait d’elle durant la période de 2003 à 2007 en Taiwan.

2 Xiao Qiang : Signifie « petite chose forte », il s’agit d’un nom commun utilisé pour faire référence à un cafard, étant donné que les cafards ne meurent pas aussi facilement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *