1/2 Prince V5Extra – Le dossier confidentiel des suzerains des cinq continents

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Volume 5: Un Prince n’Existe Plus

Original novel in Chinese by: 御我 (Yu Wo)


Extra Chapter : The Classified Files of the Five Continents’ Overlords – traduit du chinois vers l’anglais par Starie[PR !]
Chapitre Extra : Le dossier confidentiel des suzerains des cinq continents – traduit de l’anglais au français  par Elynor
+ Travail de vérification par Yukomin

Localisation actuelle : Continent de l’Est
Surnom : Le suzerain souriant – Winter Triumph
Décrit par les autres comme étant : un loup déguisé en mouton
Citation célèbre : « Sourire, c’est gagner encore plus d’argent ! »

 

 

On raconte que Winter Triumph est devenu le suzerain du Continent de l’Est à la suite d’un jour prédestiné où il rentra chez lui dans le monde réel.

« Grand frère, tu veux bien jouer à Second Life avec moi ? » l’implora sa petite sœur débordant de jeunesse.

Faisant fi de la requête de sa sœur toute mignonne, Winter Triumph afficha un sourire amer et réticent en répondant : « Pas question ! Ça ne fait pas gagner d’argent, et en plus on doit payer pour y jouer ! »

« Tu peux vendre la devise du jeu en argent, et le jeu va définitivement devenir populaire, donc certaines personnes vont se battre pour acheter de cette devise », déclara sa petite sœur qui connaissait bien le point faible de son frère.

On peut gagner de l’argent avec ça ! Les yeux de Winter Triumph brillèrent. « Ok, je vais jouer avec toi. »

 

 

Pour que Winter Triumph, qui avait choisi d’être un guerrier, puisse combattre les monstres avec efficacité et ainsi gagner de l’argent, il avait créé une équipe avec sa sœur et avait recruté quatre camarades en cours de route. Grâce à la politique de Winter Triumph de tout ramasser, y compris les demi-pièces de cuivre pour les réunir en une pièce complète, l’équipe devint vite extrêmement riche, mais d’apparence pauvre — leurs comptes bancaires débordaient — mais leur porte-monnaie dans le jeu ne contenait que des boules de naphtaline.

Sa petite sœur, furieuse, n’arrivait plus à le supporter. Après avoir ordonné aux quatre autres membres de l’équipe d’enchaîner son frère à un rocher, elle attrapa le porte-monnaie de ce dernier, qu’il chérissait plus que sa vie… « Non ! La vie d’une personne est précieuse, mais un porte-monnaie l’est davantage ! Je préfère mourir plutôt que de m’en séparer ! » pleura-t-il.

Ignorant son frère aîné qui gémissait suffisamment fort pour réveiller les morts, elle courut en ville dépenser tout l’argent, achetant les meilleures armures et armes qu’elle pût trouver pour l’équipe. Mis devant le fait accompli, Winter Triumph se retrouva dans une situation où ce qui était fait était fait et dut tirer le meilleur de ce qu’il s’était passé. Il était très réticent à revendre l’équipement moins cher.

« Idiote, qu’est-ce qui t’a pris d’acheter des objets aussi chers ? Quel que soit le prix de vente, je vais perdre de l’argent en essayant de les revendre ! Je ne dois pas les vendre. » Il pleurait des larmes de sang tel un martyr secouant sa bourse qui était à présent vide.

L’équipe, qui avait finalement obtenu de l’équipement de qualité, pouvait dorénavant user pleinement de leurs capacités, défiant les boss sans arrêt, montant leur niveau comme des malades, se débarrassant de toute la compétition et devenant de ce fait une équipe puissante et célèbre à travers tout le Continent de l’Est.

« Comme nous avons un bon équipement, allons simplement tuer des boss qui laissent tomber des objets ultra-rares ! De cette manière, nous allons pouvoir rapidement regagner de l’argent ! » – Winter Triumph.

La veille du Tournoi des Aventuriers, tous les membres de l’équipe, à l’exception de Winter Triumph, avaient décidé d’y participer.

« Winter Triumph, pourquoi est-ce qu’on ne participerait pas au Tournoi des Aventuriers ? » lui demanda le reste de l’équipe.

Celui-ci éclata de rire, en faisant le doigt d’honneur à ses camarades. « Je ne ferai jamais rien qui ne rapporte pas d’argent. Nous devrions parler du prochain boss à combattre. »

Immédiatement, les cinq autres se touchèrent le visage avec leur paume. Si tu as envie de faire un doigt d’honneur, contente-toi de le montrer, tu n’es pas obligé de sourire comme un ange en même temps !

« Le premier prix est génial : un territoire ! »

« Un territoire ? » Le sourire de Winter Triumph se figea, et toute sa personne s’arrêta comme si elle était entrée en transe, calculant mentalement à la vitesse de la lumière. Si le premier prix, qui était une terre où les joueurs pouvaient s’installer, était bien défendu et géré, alors la somme des taxes perçues serait stupéfiante. Même s’ils ne voulaient pas s’en occuper, si la terre était vendue, le profit à en tirer serait loin d’être mauvais. Bien, très bien. Comment pouvait-il, lui, Winter Triumph, rater une telle opportunité ?

« Mes chers compagnons, comment le Tournoi des Aventuriers de Second Life pourrait-il avoir lieu sans notre équipe ? Nous allons évidemment participer jusqu’à la fin et promouvoir ainsi la réputation de notre équipe. » Le guerrier afficha un sourire qui exprimait une confiance extrême.

C’est parce que ce territoire va être lucratif, c’est ça ? pensèrent secrètement ses coéquipiers, ne sachant pas s’il fallait en rire ou en pleurer.

Les hommes meurent pour des richesses, les oiseaux meurent pour de la nourriture, et, avec la tentation du territoire, Winter Triumph se changea en Asura souriant dans l’arène. Même face aux adversaires les plus forts, il ne recula jamais.

« Ceux qui tentent de voler mon argent n’ont plus qu’à mourir ! » Cette citation de Winter Triumph fut élue la phrase la plus effrayante de l’année sur le Continent de l’Est.

Pour des perspectives économiques encore plus grandes, obtenir un monopole des commerces du Continent de l’Est était la meilleure voie à suivre, il décida donc d’unir le continent. Ce fut ainsi, allant de pair avec la philosophie « l’argent est invincible », que Winter Triumph devint le suzerain du Continent de l’Est, avec le surnom du suzerain souriant qui « pourrait mourir pour de l’argent ».

 

 

Localisation actuelle : Continent de l’Ouest
Surnom : Le suzerain vagabond – Neurotic
Décrit par les autres comme étant : Un gentleman respectable qui est lié à sa femme par la hanche tel des siamois.
Citation célèbre : « Chérie, quel magnifique objet souhaites-tu ensuite aller voir ? »

 

 

« Pffff, ce jeu devient lassant à force de combattre des monstres sans arrêt. Et même si je suis devenu plus fort, à quoi ma force peut-elle bien servir ? »

Neurotic jouait à Seconde Life depuis plus d’un mois, faisant grimper ses niveaux à toute vitesse jusqu’à devenir l’un des meilleurs joueurs. Puis, un jour, il en avait soudainement eu assez, en se demandant pourquoi il avait dû fournir un aussi grand effort pour grimper les niveaux.

« Aaaah ! Sauvez-moi ! Preux guerrier qui êtes là-bas, pouvez-vous venir me sauver s’il-vous-plaît ? » cria au loin une femme d’une voix haut perchée.

Neurotic regarda de façon incertaine en direction du bruit et aperçut une jolie femme mage en train de s’enfuir. À peine avait-il vu cette beauté qu’il émergea de ses pensées. Il ramassa son énorme Épée Ultime et se prépara à être un héros sauvant la demoiselle en détresse.

« Ne vous inquiétez pas, je vous sauverai… » Avant qu’il pût finir sa phrase, Neurotic remarqua soudainement qu’une énorme horde de monstres poursuivait la magnifique jeune femme. Il se figea, en pensant : « Il y en a un peu trop, non ? »

« Guerrier, il serait peut-être préférable de courir, ou vous serez piétiné à mort ! » En fin de compte, la beauté agrippa le héros qui était venu la secourir, et ils filèrent tous les deux promptement pour sauver leur vie.

À bout de souffle, après un marathon de plus d’une centaine de kilomètres, Neurotic demanda en haletant : « Pourquoi… Pourquoi y avait-il autant de monstres à vos trousses ? »

La beauté, qui crachait tout autant ses poumons, lui répondit : « Ça… ça arrive souvent. N’en soyez pas aussi surpris. »

Il la fixa avec incompréhension. Cette splendeur est probablement une femme mage, et normalement cette classe n’attire pas les monstres. De plus, les mages se battent mieux dans un groupe. Cependant, la femme qui se tenait devant ses yeux avait non seulement attiré une armée de monstres, mais était également seule. C’était très inhabituel.

« Pour voir des choses magnifiques, même si je dois être pourchassée sur plus de mille kilomètres par des monstres, je serai tout de même satisfaite. » Les yeux de la beauté affichèrent sa détermination et son désir, laissant le guerrier l’observer, ébloui. « Cette fois, j’ai été ciblée par ces monstres à cause de ce Chrysanthème Arc-en-ciel qui n’existe que dans la Grotte de la Montagne Céleste. » La beauté enthousiaste présenta une fleur, et, quand Neurotic la vit, une autre expression abasourdie se dessina sur le visage de ce dernier.

Le Chrysanthème Arc-en-ciel était une fleur de la taille d’un poing, qui possédait des centaines de pétales fins, et chacun d’entre eux arborait plusieurs couleurs. De la fleur, multicolore et brillante dans sa totalité, émanait un léger arc-en-ciel, la faisant paraître d’une beauté encore plus parfaite.

« Cette fleur est si belle. » Neurotic ne cessait de la contempler, ne pouvant croire qu’une telle fleur puisse exister.

La beauté referma tendrement sa main sur la fleur. « À l’origine, je ne voulais pas la cueillir, la beauté devrait être appréciée, et certainement pas détruite ! Malheureusement, quand les monstres ont été attirés par moi, ils ont marché sur la tige et l’ont cassée, donc je n’ai pu que ramasser ce trésor et m’enfuir. »

« La beauté devrait être appréciée, et certainement pas détruite… J’aime cette idée. » Il réfléchit à ces mots avec un grand intérêt.

« Vraiment ? J’ai enfin trouvé un compagnon. Je m’appelle DanDan, et toi ? » Elle observa de façon extatique le compagnon devant elle.

« Neurotic. »

« Neurotic, veux-tu admirer toutes les belles choses dans Second Life avec moi ? » Les yeux de DanDan brillèrent d’espoir. Après tout, elle n’était qu’une invocatrice et ne pouvait voyager dans tous les endroits dangereux par elle-même. Et, malheureusement, beaucoup de belles choses se trouvaient dans ces zones.

« Admirer des choses magnifiques ? » Neurotic y songea. Ça semblait être une bonne idée, et ce serait définitivement mieux que sa façon actuelle de jouer, qui était dénuée de sens. « Ok, DanDan, laisse-moi venir avec toi, nous irons admirer toutes les belles choses dans le jeu. »

C’est ainsi qu’ils voyagèrent ensemble partout dans le jeu et, comme c’est généralement le cas pour un homme et une femme, ils devinrent rapidement mari et femme. À deux, ils se rendirent dans des endroits extrêmement dangereux, réalisant de brillantes stratégies d’autodéfense pour voir de magnifiques objets. Ainsi, leurs niveaux et leur compréhension des tactiques s’élevèrent à un tout autre niveau à la vitesse de la lumière.

Un jour, alors qu’ils étaient en ville afin d’acheter des provisions en prévision de leurs voyages pour à nouveau découvrir des merveilles, ils furent interpellés en cours de route par une équipe.

« Excusez-moi, seriez-vous le légendaire couple d’experts ? » les questionna un guerrier.

Perplexe, Neurotic les interrogea : « Comment avez-vous deviné ? »

Le guerrier rigola en désignant l’immense épée de Neurotic et déclara : « Un guerrier mince portant une lame massive, c’est votre image de marque. Seriez-vous intéressé de vous joindre à notre équipe ? Il se trouve qu’il nous manque encore deux personnes pour participer au Tournoi des Aventuriers. Croyez-moi, nous sommes très forts. »

« LeTournoi des Aventuriers… » Neurotic se frotta le menton et regarda sa femme avec une expression interrogative.

Le visage de cette dernière s’irradia de lumière. « Le Tournoi des Aventuriers ! Il y aura définitivement beaucoup de personnes sur place, et donc également de beaux garçons et des filles mignonnes à regarder ! »

« C’est exact, chérie. On va participer ! » Neurotic attrapa avidement la main de sa femme, le cœur débordant d’admiration. Sa femme était sans aucun doute intelligente, réussissant même à penser aux gens magnifiques qu’il y aurait à voir.

« … » L’équipe qui les avait invités était sans voix.

C’est ainsi que le couple participa au Tournoi des Aventuriers. Se conformant à leur philosophie, celle de s’accrocher jusqu’à la toute fin pour être capable de voir les choses les plus belles, ils devinrent de ce fait les gagnants du Tournoi des Aventuriers du Continent de l’Ouest.

« Nous vous laissons vous occuper de la cité. DanDan et moi-même allons nous rendre sur le Continent Central pour trouver le beau gosse suzerain sanguinaire de la Cité de l’Infini ainsi que Celestial de l’Antre des nymphes errantes », déclara Neurotic à ses camarades après que la cité eût été construite.

Leurs coéquipiers continuèrent à se taire. En vérité, peu importe ce qu’ils diraient, la détermination de ce couple idiot à trouver des choses magnifiques ne vacillerait pas, donc ils ne pouvaient que les laisser partir.

« Chérie, qui de Prince ou Celestial sera le plus beau ? » s’enquit avec excitation Neurotic à sa femme.

« Les belles choses n’ont pas à être comparées ou classées », répliqua DanDan sévèrement à son mari.

Encore une fois étonné par les mots de sa femme, Neurotic ne réussit à parler qu’au bout d’un long moment : « Chérie, tu es géniale. Je continuerai à chercher des choses magnifiques avec toi pour le reste de ma vie. »

 

 

Localisation actuelle : Continent du Sud
Surnom : Le suzerain immortel – Undying Man
Décrit par les autres comme étant : un cafard qu’on ne peut tuer
Citation célèbre : « Je tue les gens, personne ne me tue ! »

 

 

« Hahaha, moi, Undying Man, je jure aux cieux que je deviendrai définitivement l’homme le plus fort de Seconde Life, puis je sortirai avec toutes les jolies filles du jeu ! » hurla Undying Man férocement en s’adressant au ciel.

Un de ses coéquipiers non loin expliqua à un autre : « Ce gars vient de confesser son amour à une autre fille pour la 3 657e fois et a été à nouveau rejeté. »

« C’est donc ça… »

Il était dit que, après avoir été rejeté pour la 3 657e fois, à cause de sa promesse au ciel de devenir l’homme le plus fort, ou bien à cause de la provocation extrême avec laquelle il avait été rejeté, il avait commencé à s’entraîner comme un fou. Vivant uniquement de pain à la vapeur et d’eau, il passa tout son temps à s’entraîner, ne retournant en ville qu’une fois par semaine pour acheter des provisions. Même quand ses coéquipiers n’étaient pas connectés, il continuait à s’entraîner à fond tout seul, engloutissant les potions rouges pour revigorer la santé.

Mû par le ressentiment occasionné par ses 3 657 refus, Undying Man endura l’isolement de son entraînement solitaire. Ces dernières semaines, il s’était entraîné avec encore plus d’ardeur, car seuls trois niveaux le séparaient du rang numéro un du classement. Malheureusement pour lui, il rencontra un boss.

« Bordel, ne songe même pas à me tuer ! Sais-tu seulement à quel point cette période est cruciale ? Je n’ai besoin que de trois niveaux, comment pourrais-je me permettre de perdre un niveau maintenant ? Espèce d’idiot, sais-tu seulement à quel point c’est crevant de monter d’un seul niveau !? Connais-tu la douleur de se voir rejeter plus de trois-mille fois !? Tu ne sais rien, et tu t’attends à me tuer !? » s’écria Undying Man, attaqué par un monstre alors qu’il était sur le point de se changer en pilier de lumière, deux rivières de larmes s’écoulant de façon constante le long de ses joues.

Cependant, ce monstre ne pouvait connaître ces choses et se contenta de charger sur l’homme pour le couper en deux. Ce dernier utilisa toute sa force et grimpa au sommet d’un arbre pour y trouver refuge. Heureusement, le monstre ne pouvait pas le suivre et dut se contenter d’user de sa magie pour attaquer Undying Man dans son arbre. Celui-ci se déplaça avec persévérance d’arbre en arbre pour éviter les attaques et laissa tomber des noix de coco de temps à autre en représailles.

Armé de sa détermination, trois jours plus tard, il glissa le long du tronc, complètement crevé, donna un coup de pied au cadavre du monstre et rit avec arrogance. « Hahaha, mort, hein ? Un boss, quelques noix de coco, et je te fracasse à mort. »

« Wouaouh, qu’est-ce qui s’est passé ? Nous avons suivi la route aux noix de coco jusqu’ici, et c’est Undying Man que nous trouvons », s’étonna un de ses camarades.

Undying Man se retourna et aperçut ses équipiers marcher le long de la route pavée de noix de coco.

« Pourquoi ne pas participer au Tournoi des Aventuriers ? Rien de bon ne sortira de toi en étant aussi abattu », lui conseilla sérieusement l’un de ses coéquipiers.

« Je veux m’entraîner et devenir l’homme le plus fort de Seconde Life ! » s’exclama Undying Man avec colère.

« Tu viens de devenir le numéro un du classement, il semblerait que ce boss était très fort ! » l’informa son camarade.

Undying Man se figea. Il était déjà l’homme le plus fort ? Dans ce cas… Il pourrait sortir avec toutes les belles filles maintenant ?

« Allons-y ! Le tournoi des Aventuriers sera sûrement très animé, tu pourras chercher la prochaine cible qui te rejettera », lui dit un compagnon en se retenant de rire.

Et, ainsi, Undying Man participa au tournoi en s’accrochant à la philosophie qui disait que, s’il souhaitait sortir avec des filles, alors il ne pouvait se permettre de perdre devant celles-ci. Et il mena son équipe à la finale. Ils devinrent les gagnants du Tournoi des Aventuriers du Continent du Sud.

« Undying Man, construis la ville la plus luxueuse. Après que tu seras devenu suzerain, de nombreuses belles filles se pâmeront devant toi », le réconfortèrent ses camarades suite à l’échec de la 3 658e confession. Aussitôt qu’il entendit cela, ce dernier se leva, remotivé, et rugit : « C’est ça ! Je vais devenir le suzerain le plus fort, unifier le Continent du Sud et sortir avec toutes les belles filles de ce continent ! »

 

 

Localisation actuelle : Continent du Nord
Surnom : La suzeraine des fleurs – Fleur du Nord
Décrit par les autres comme étant : la plus belle fleur sous le soleil
Citation célèbre : « Ahlala, mon soutif ne supporte plus mes seins à présent… Ah non ! Je veux dire, c’est qu’il n’y a aucun homme qui ne serait séduit par une fleur comme moi ! »

 

 

« Aaah ! Est-ce que ma peau ne serait pas devenue rugueuse ? Mari n° 5, viens ici et regarde pour moi ! » susurra Fleur du Nord d’une voix mielleuse en l’appelant doucement.

Ledit Mari n° 5 vint à elle, et, avec une affection sans pareille, lui caressa doucement la joue, qui était aussi douce et lisse que du tofu. « Comment pourrait-elle être rugueuse ? Fleur, ton visage est le plus lisse et le plus délicat du monde entier, même la brise la plus légère pourrait le briser. »

Les mains délicates et élancées de Fleur du Nord prirent celles plus grandes du Mari n° 5. Ses doigts dessinèrent des cercles sur le dos de sa main, tandis qu’elle parlait d’une voix timide pour réfuter : « C’est si ennuyeux. Si tu le dis comme ça, Fleur sera embarrassée. »

Mari n° 5 rigola et remarqua de ses yeux perçants que les autres étaient revenus. Il demanda : « Vous êtes seulement allés acheter de la nourriture, qu’est-ce qui vous a pris tant de temps ? »

« Nous avons entendu des nouvelles du Tournoi des Aventuriers. Vous souhaitez y participer ? » répliqua Mari n° 4.

« Demandons à Fleur ! » suggéra Mari n° 3.

Fleur du Nord mordilla gentiment ses lèvres, et ses yeux se brouillèrent alors qu’elle disait : « Le Tournoi des Aventuriers ? Ça a l’air vraiment intéressant ! »

« Puisque Fleur aime cette idée, pourquoi ne pas nous y joindre ? Nous présenterons la victoire comme un cadeau pour elle », proposa Mari n° 1, débordant d’esprit héroïque.

 

 

Quand une fille magnifique se tient derrière un homme en l’encourageant, n’importe qui peut se donner à 200 % de ses capacités, sans parler des maris sincèrement doués de Fleur du Nord ! Se rappelant le combat pour gagner le cœur de la beauté numéro un du Continent du Nord, Fleur du Nord, la compétition avait vraiment été sans précédent, avec un taux de participation immense. Seule la mêlée de six cents personnes du Tournoi des Aventuriers pouvait être légèrement comparable à ce spectacle.

Au bout de trois jours et de trois nuits de combats difficiles, le sang des guerriers avait créé une aire qui fut connue plus tard comme la Plaine de Terre Rouge. La vue des piliers blancs qui s’envolaient alors que les joueurs décédaient avait contribué à nommer le pavillon où attendait Fleur du Nord pour connaître les résultats : Pavillon Phare. Tous les guerriers tombés avaient été appelés les « 7200 martyrs du combat pour la Fleur. »

À la fin, seules cinq personnes avaient survécu. Comme ces cinq individus étaient vautrés à terre, incapables de bouger, et ne pouvaient même plus distinguer le haut du bas, ils acceptèrent de devenir les chevaliers protecteurs de la Fleur.

Comment une telle équipe pourrait-elle être faible ?

 

 

C’est ainsi que, grâce aux efforts de ses cinq maris, Fleur du Nord, une prêtresse, devint la première et unique suzeraine, tous les continents inclus, qui n’était pas un guerrier : La suzeraine des fleurs.

« Ah, mes maris ! Je veux un château comme celui de Cendrillon ! » déclara coquettement Fleur du Nord à ses Maris n° 1, 2, 3, 4, et 5 après avoir reçu la parcelle de terre.

« Pas de problème ! » Face au charme de la jeune fille, le héros devient prisonnier, et les cinq maris se mirent immédiatement à construire le château de Cendrillon.

« Hé hé, mes maris me traitent vraiment bien. Je dois absolument en trouver plus à l’avenir. » Fleur du Nord s’allongea avec paresse sur le long trône, en limant avec délicatesse ses magnifiques ongles parfaits.

 

 

Localisation actuelle : Continent Central
Surnom : Le suzerain sanguinaire – Prince
Décrit par les autres comme étant :

Fille : Trop craquant, trop cool, il faut absolument que je devienne sa femme !

Gars : (grinçant des dents) Deviens encore plus beau et tu vas voir ce qu’il va se passer.

Citation célèbre : « J’ai faim. »

 

 

« Pourquoi n’y a-t-il aucune archive sur Prince ? »

Qui a posé cette question ? Que quelqu’un amène cette personne et lui fasse essayer les Chaînes de Torture sans fin de Doll !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *