La Légende du Chevalier du Soleil – T1Prologue : À Propos des Religions

La Légende du Chevalier du Soleil Tome 1: Introduction à l’Histoire des Chevaliers

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Prologue: About Religions – Traduit du chinois vers l’anglais par Erialis[PR!]
Prologue: À Propos des Religions – Traduit de l’anglais vers le français par Thief-Hare
+ Travail de vérification par AkaiiRia

Nous vivons sur un continent rempli de religions.

Sur ce continent, « Dieu » n’est pas une entité fragile dont on peut douter l’existence, ni un nom que l’on hurle seulement quand on a besoin d’aide. Les Dieux sont réels et un certain nombre d’entre eux existent.

Certains dieux sont extrêmement faibles. Bien sûr, quand nous disons « faibles », nous parlons du point de vue des dieux. D’autres dieux sont extrêmement forts. Comme la force d’un dieu se mesure à la piété de ses croyants, le nombre d’adhérents au culte est souvent un facteur crucial pour déterminer si un dieu est fort ou non.

Résultat, les dieux ressemblent souvent à des gangsters qui se disputent leurs territoires dans un essai désespéré d’étendre l’influence de leurs propres religions.

Malheureusement, si, en essayant d’étendre leur influence, les dieux venaient à utiliser négligemment leurs pouvoirs sur le continent et finissaient par ouvrir de nouveaux conflits avec les autres dieux, il ne le leur faudrait pas très longtemps pour que le continent lui-même finisse par disparaître.

Afin d’éviter qu’une telle situation ne se produise, les plus puissants des dieux décidèrent d’établir le « Contrat des Dieux ». Tous les dieux furent ainsi proscrits d’utiliser leurs pouvoirs directement sur le continent. Leur seule option fut de faire don de leurs pouvoirs à certains de leurs croyants, qui exerceraient alors ce pouvoir à leur place.

De cette façon, de multiples religions virent le jour.

Une des plus connues fut celle du Dieu de la Lumière, sous l’autorité de l’Église du Dieu de la Lumière. Bien que l’Église du Dieu de la Lumière ne soit plus aussi renommée et influente qu’elle ne l’était jadis à cause de l’influence croissante du Dieu de la Guerre et du Dieu de l’Ombre, c’est comme le dicton le dit : un chameau mort reste plus gros qu’un cheval. Ainsi, même si elle n’est plus aussi étendue qu’avant et que le nombre de ses croyants diminue de plus en plus à mesure que les années passent, des dizaines et des dizaines de gens nommeront la religion du Dieu de la Lumière lorsqu’on leur demandera la plus ancienne et traditionnelle religion d’entre toutes.

Tout le monde sait que la particularité la plus connue de la religion de la Lumière est l’existence des Douze Chevaliers Sacrés, dont les positions sont occupées par des chevaliers qui se passent le flambeau de génération en génération.

Le plus célèbre parmi eux, que le monde entier connaît – que vous soyez un croyant du Dieu de la Lumière ou un gamin de trois ans – c’est l’homme qu’ils considèrent le plus proche de la perfection elle-même, à savoir le Chevalier du Soleil.

Le Chevalier du Soleil est le chef des Douze Chevaliers Sacrés, le porte-parole du Dieu de la Lumière, et il arbore toujours un sourire aussi incandescent que le soleil. Il a un cœur compatissant, croit que tous les humains sont gentils de nature et n’abandonnerait jamais une âme humaine dans le besoin.

Plus que tous les précédents Chevalier du Soleil, la trente-huitième génération du Chevalier du Soleil est reconnue pour être l’incarnation même de la perfection. Il est dit qu’il était la réincarnation du Dieu de la Lumière lui-même, et que ses exploits ont besoin de cinq longues épopées épiques pour être complètement racontés.

Pour commencer, il réexpédia les ténèbres du Chevalier de la Mort dans les abysses et vainquit la malveillante Liche immortelle. Sans oublier qu’il a aussi tué un dragon, sauvé une princesse et détruit le Grand Roi Démon…

C’est vrai ! Ce livre parle justement de la trente-huitième génération du Chevalier du Soleil.

À partir de maintenant, soyons ensemble témoins de ses nobles exploits. Tout a commencé durant la première conversation entre le jeune trente-huitième et son grand instructeur, le trente-septième Chevalier du Soleil…

 

 

« Mon enfant, à partir de ce jour tu es mon successeur à la position de Chevalier du Soleil. Tant et aussi longtemps que tu tiendras fermement face aux tribulations des ténèbres, que ta bravoure grandira à chaque épreuve que tu rencontreras, et que tu défendras ton honneur de chevalier peu importe les difficultés ou les tentations auxquelles tu devras faire face, tu recevras de mes mains le titre de Chevalier du Soleil le jour où tu en auras l’âge.

– Maître, puis-je changer d’avis et me rétracter ?

– Non !

– Pourquoi ?

– Parce que j’ai oublié de choisir un Chevalier du Soleil de rechange. »

« … »

4 Responses

  1. Edricano

    C’est quand même plus reposant de lire dans sa langue maternelle.
    Ha ha ! J’adore la fin de cette intro.

    “et il sourit toujours un sourire aussi incandescent que le soleil”
    C’est un peu redondant, non ? On pourrait remplacer par quelque chose comme “et toujours il arbore un sourire aussi incandescent que le soleil”.

  2. Français

    Excellente idée! Je vais modifier un peu la phrase en question. Merci de ta suggestion!

  3. Irina

    Les trads en français !!! Les trads en français !!! (Danse de la joie devant son ordi)
    Merci !!!!
    C’est vrai que c’est beaucoup plus sympa de le lire dans sa langue maternelle plutôt qu’en anglais (je suis une vraie quiche).

    Ma partie préférée :
    « Maître, puis-je changer d’avis et me rétracter ? »

    « Non ! »

    « Pourquoi ? »

    « Parce que j’ai oublié de choisir un Chevalier du Soleil de rechange. »

    C’est excellent !!!

    • Français

      @Irina
      Ha ha C’est vrai que cette partie nous fait toujours bien rigoler. Sacré Neo ! Il a un bon fond, mais parfois on se demande où est son cerveau… Et de rien. 😉 Ça nous fait plaisir de traduire les magnifiques séries de Yu Wo. Laisse-nous d’autres commentaires lorsque tu en auras la chance !

Leave a Reply