La Légende du Chevalier du Soleil T3Prologue : Le Sceau de l’Épée que Porte le Chevalier

La Légende du Chevalier du Soleil Tome 3 – À La Rescousse d’Une Princesse

Roman d’origine en chinois par : 御 我 Yu Wo


Prologue: The Seal of the Sword on the Knight – traduit du chinois vers l’anglais par Evangeline[PR!]
Prologue : Le Sceau de l’Épée que Porte le Chevalier – traduit de l’anglais au français par Nocta
+ Travail de vérification par Yukomin

 

Deux voyageurs avançaient le long d’un chemin de campagne, vêtus de manteaux à grande capuche, l’un d’un vert clair et l’autre d’un blanc grisâtre. Leurs capuches étaient toutes les deux rabaissées, ne laissant entrevoir qu’une infime partie du bas de leurs visages.

Les deux voyageurs marchèrent un long moment en silence.

Après un certain temps, ils croisèrent un groupe d’aventuriers composé de cinq membres. L’autre groupe contenait plus de personnes, aussi les deux voyageurs se rangèrent sur le côté et les laissèrent passer. Le guerrier qui marchait en tête hocha calmement la tête, ayant l’air un peu fier mais sincère, alors cela restait tolérable.

Il n’y avait pas beaucoup de personnes dans l’équipe, mais il y en avait deux qui ressortaient du lot. Les deux voyageurs les examinèrent avec intérêt. Le guerrier qui menait l’équipe possédait des cheveux noirs bouclés, et il avait l’air fort mais souple comme une panthère noire.

Le chevalier sacré qui marchait derrière le guerrier possédait des cheveux dorés tombant en cascade, qui étaient aussi brillants que le soleil, et une paire d’yeux bleus chaleureux. Son sourire rayonnant aveuglait presque tous ceux autour de lui.

Quand le groupe fut passé, le voyageur au manteau vert dit : « Quelle équipe énergique ! Je ne sais pas qui ils sont mais ils ont vraiment l’air forts. Peut-être qu’ils sont l’un des trois meilleurs groupes d’aventuriers du continent ? Auquel penses-tu qu’ils appartiennent ? »

Celui qui portait un manteau gris sourit. « Je ne pense pas qu’ils soient membres d’une équipe connue. »

« Pourquoi penses-tu cela ? » demanda le voyageur au manteau vert.

« Parce que j’ai vu quelqu’un que je connais. »

« Quelqu’un que tu connais ? »

Le voyageur au manteau gris hocha la tête. « Oui, celui avec les cheveux dorés et les yeux bleus, c’était mon apprenti, mais il n’a pas la moindre chance de figurer dans l’une des trois meilleures équipes. »

Le voyageur au manteau vert s’exclama : « Ton apprenti ? Alors, c’est vraiment un Chevalier Sacré ? Mais, il n’a même pas la façon correcte de marcher, ou la position de main adéquate. C’est incroyable ! C’était ton apprenti ? Je m’étais demandé, l’espace d’un instant, s’il s’était juste habillé comme un chevalier sacré, mais en fait il est celui que ce groupe d’aventuriers protégeait ! »

« …C’est un Chevalier Sacré, et d’un grade avancé en plus », affirma le voyageur au manteau gris, alors que ses lèvres étaient prises d’un tic.

L’incrédulité était inscrite sur tout le visage du voyageur au manteau vert.

Le voyageur au manteau gris toussa bruyamment plusieurs fois, puis expliqua : « Mais, c’est parce que l’armure et l’épée ne sont pas son équipement, mais plutôt ses sceaux. »

« Ses sceaux ? Je ne suis pas sûr de comprendre ce que tu veux dire. »

Le voyageur au manteau gris sourit faiblement. « Si un magicien manie une épée et porte une armure, lui sont-elles d’une quelconque utilité ? »

« Donc, en tant que Chevalier Sacré, tu es parvenu à faire de ton élève un magicien ? » plaisanta le voyageur au manteau vert.

« Ce n’était juste qu’un fait. Mon élève est un chevalier sacré… Ou, du moins, il pense qu’il est un Chevalier Sacré. »

Le voyageur au manteau vert fixa du regard l’équipe qui s’éloignait. Après un moment, il déclara : « Ton apprenti est vraiment intéressant. Pourquoi ne les suivons-nous pas, pour voir ce qu’ils vont faire ? »

« Non, non, nous serons sûrement découverts si nous essayons de les suivre en catimini. »

Le voyageur au manteau gris protesta : « Pourquoi ? Ils n’ont pas de voleur qui pourrait s’approcher furtivement de nous, seulement l’archer, et avec nos capacités je ne crois pas qu’il nous découvrira. »

Le voyageur au manteau gris rigola et secoua sa tête. « Il n’y a pas de voleur, mais il y a mon élève. Crois-moi, mon ami, mon élève excelle dans tous les moindres domaines à part ceux requis pour être un chevalier. »

« Et, il est chevalier ? » Le voyageur au manteau vert regarda son compagnon voyageur avec une étrange expression sur son visage.

« Ouais, je remercie les dieux qu’il soit un chevalier… »

Le voyageur au manteau gris observa le groupe d’aventuriers qui était au loin. « Si ce n’était pas pour son identité de chevalier et l’épée qui le scelle, quel genre de grandes choses pourrait-il accomplir ? C’est véritablement une pensée bien curieuse. »

« Si tu es tellement curieux, pourquoi l’avoir scellé ? »

« Parce que dans ce monde paisible, il n’y a pas besoin de grandes choses », répondit, dans un soupir, le voyageur au manteau gris.

« Oh, c’est pour ça. » Le voyageur au manteau vert hocha la tête pour montrer son accord.

Le voyageur au manteau gris fixa l’horizon et déclara : « Aussi, quant à pourquoi j’étais si déterminé à entraîner un lanceur de sorts pour qu’il devienne chevalier, il y a une autre raison très importante. »

En entendant cela, le voyageur au manteau vert demanda avec curiosité : « Pourquoi donc ? »

Le voyageur au manteau gris se retourna et regarda son compagnon avec gravité. Il expliqua lentement et douloureusement : « Parce que, à l’époque, j’avais oublié de choisir un chevalier de rechange ! »

 

Leave a Reply