1/2 Prince T4C5 : Le Journal d’Un Musicien de Rue Souffrant

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 4 : Les Musiciens Ambulants de la Cité de l’Infini
Roman d’origine en chinois par :
御我 (Yu Wo)


Chapter 5: The Diary of a suffering Street Musician – traduit du chinois vers l’anglais par Raylight[PR!]
Chapitre 5 : Le Journal d’un Musicien de Rue Souffrant – traduit de l’anglais vers le français par AkaiiRia
+ Travail de vérification par Nocta

Après que les membres du Groupe de l’Infini eurent joints toutes leurs idées, ils trouvèrent enfin une méthode pour rassembler le plus grand public possible. Tout d’abord, les membres seraient répartis en quatre groupes et voyageraient sur des routes différentes. Wicked, Gui et moi partirions chacun seul, tandis que Phoenix et Fairsky iraient ensemble, accompagnées de deux gardes du corps : Kenshin et Sunshine. Nous commencerions à partir des portes Est, Ouest, Sud, et Nord respectivement, en longeant la route jusqu’à la place centrale. Ensuite, nous débuterions notre performance.

En regardant la horde croissante de personnes derrière mon dos, je pensai, ça devrait être assez… Avec la horde attirée par les autres, la place pourrait finir par être remplie au point d’éclater ! J’entrai dans la place pendant que je réfléchissais, et comme par hasard j’aperçus Gui qui pénétrait en même temps dans la place en provenance d’une autre route. Gui était vraiment un bel homme dont la beauté pouvait rivaliser avec la mienne, et le nombre de femmes lascives qui le suivaient était également écrasant.

Je fis signe à Gui, et il accourut vers moi. « Alors les autres ne sont pas encore arrivés ? » demandai-je.

Gui rayonnait comme il répondait : « J’ai bien aperçu Fairsky et Phoenix, et elles ont toutes les deux attiré un grand nombre d’hommes. »

« Oh ? » Utilisant ma main comme d’un appui, je sautai sur la fontaine au centre de la place et tirai Gui pour l’aider à monter. Nous nous assîmes tous les deux de cette manière sur le rebord de la fontaine, permettant à la foule de nous admirer en même temps que nous restions tranquillement à l’affût de l’arrivée des autres.

« C’est une bonne chose que nous les ayons amenées avec nous ; sinon nous n’aurions pas attiré un seul gars. » affirmai-je à moitié en plaisantant. « Après tout, on ne peut pas laisser la Cité de l’Infini devenir la Cité des Femmes. »

« Avec Votre Altesse ici, je crains fort que ça ne devienne réellement la Cité des femmes », répondit Gui avec un sourire.

« Quoooooi… Comme si vous n’aviez pas tous une part de responsabilité là-dedans », répliquai-je sarcastiquement. « Toi et Wicked êtes aussi des gars très beaux que les gens n’ont pas souvent la chance d’apercevoir. Ça me rappelle, Kenshin et Sunshine peuvent aussi être appelés des beaux mâles. Il y a aussi Nan Gong Zui, qui a une apparence assez plaisante. Broken Sword n’est pas mal non plus, même s’il est déjà pris. Ouah, je ne savais pas qu’il y avait autant de beaux gosses dans la Cité de l’Infini ! »

« En face de toi, Prince, personne ne peut prétendre posséder une belle apparence », déclara Gui avec un ton lent et épris. Sa main repoussa doucement les cheveux blancs qui étaient tombés sur mon front, puis il… se fit pousser dans la fontaine par un coup de pied volant.

Je vous en prie, ne vous méprenez pas ; Je ne suis pas celui qui a bousculé Gui. Regardez ! La personne qui avait poussé Gui en bas, Wicked, était perché en équilibre près de moi, avec un air menaçant. Il observait même Gui, qui était en bas dans la fontaine, de manière hostile.

« Tu es là ! Ouaaaah, Wicked est vraiment très populaire lui aussi. » Je regardai la mer de visages dans la place et hochai la tête, satisfait.

« Phoenix et Fairsky sont derrière nous ; elles devraient arriver ici bientôt », répondit Wicked, tandis qu’il tirait Gui hors de la fontaine à contrecœur.

« Euh, je les vois déjà. » Je fus pris de sueur froide, en voyant les deux ultra-beautés qui marchaient lentement jusqu’ici, la route dégagée par les deux gardes du corps que j’avais envoyés : Sunshine et Kenshin. Et derrière eux, il y avait une foule aussi dense qu’un essaim de fourmis : une horde de pervers avec un excès d’hormones mâles. On dirait que les modèles de vêtements choisis par Lolidragon avaient bien fonctionné. Le haut était sexy, en imprimé léopard et sans bretelles. Le bas était une jupe extra-courte moulante en cuir, avec une paire de bottes à talons hauts en guise de chaussures. Ces articles étaient sûrement les trois premières armes pieuses nécessaires pour attirer les mâles. Sur Fairsky et Phoenix, les effets des vêtements étaient encore plus dévastateurs : c’était assez pour faire baver les hommes jusqu’à ce qu’ils meurent de déshydratation.

« On dirait que les membres du Groupe de l’Infini sont tous présents. » Je souris légèrement, en regardant les deux beautés incroyablement classes. « Commençons par quelque chose d’excitant. Fairsky, Phoenix, vous êtes prêtes ? »

Fairsky sortit sa guitare et joua délicatement quelques notes,  me faisant un signe « OK », pendant que Phoenix mettait en place sa batterie à l’aide des quatre hommes restants. Après avoir ramassé ses bâtons et joué un coup par hasard, elle hocha aussi la tête à mon intention.

Debout sur la fontaine et en regardant le grand public en-dessous, j’annonçai hautainement : « Alors ne dites rien. Chantons d’abord une chanson ! Laissons-les voir les prouesses musicales de notre Groupe de l’Infini. »

« Pas de problème ! » s’exclamèrent simultanément Fairsky et Phoenix. Dès qu’elles eurent parlé, Phoenix battit énergiquement un rythme, ce qui amena la foule à l’origine bruyante à se calmer.

Au même moment, Fairsky gratta violemment la surface de la guitare. J’envoyai un rugissement vers les cieux, et entamai la première chanson de notre tournée de concerts. Suivant le rythme intense et le chant sonore, je dansais sauvagement, comme si j’étais en plein combat. Avec un abandon effréné je volai, je bondis, je me versai tout entier dans ma performance, comme si le feu coulait dans mes veines et enflammait les cœurs de tous ceux qui étaient présents.

Enfin, je chantai la dernière note. Retrouvant mes sens après cette danse passionnée, je me tins silencieusement à cet emplacement. Sans notre performance, la place restait muette. C’était si calme que je ne pouvais entendre que ma propre respiration…

« Ahhhhhhh ! » Le cri strident d’une femme émergea soudainement de la foule, manquant de me percer les tympans.

Le silence étant rompu, les voix atteignirent le même volume sonore qu’une explosion de météorites allant s’écraser sur la terre, ce qui conduisit même à une réaction en chaîne. « Encore, Encore ! » « C’est trop génial, chantez une autre chanson ! » « Ahhhh ! Il est trop beau ! » « Cette fille est trop canon ! Bordel ! J’ai presque saigné du nez… »

Comme je voyais la scène devenir bruyante, j’haussai un sourcil. « Maintenant, nous allons calmer l’atmosphère. Gui, Wicked, aucun problème, pas vrai ? »

« Bien sûr que non, Votre Altesse. » Gui prit son guqin et s’assit élégamment sur la fontaine.

« Commençons. » Wicked sortit sa flute et se tint immobile. La silhouette de haute taille, fière et solitaire seyait parfaitement à la flûte.

De cette manière, le son de la flûte se mit à résonner au milieu de toute la clameur, mais pour une raison quelconque, le bruit était incapable de bloquer ce son mélancolique. Le son de la flûte flotta à travers la foule, à travers le bruit, directement dans les oreilles de tout le monde. Très vite, il y eut un silence où on aurait pu entendre une mouche voler dans la place, à l’exception du son mélancolique de la flûte.

Par la suite vint le son faible mais émouvant du guqin de Gui, puis j’ouvris légèrement la bouche et chantai d’une voix tout à fait différente de celle d’avant, d’une voix pleine de tristesse.

Une autre chanson se termina, et il y eut encore un autre instant de silence. Je me rappelai notre objectif principal : faire connaître la Cité de l’Infini.

« Bonjour à tous. Nous sommes le Groupe de l’Infini, sous la juridiction de la Cité de l’Infini. À partir d’aujourd’hui, nous allons commencer notre tournée de concerts dans les Cités du Soleil, de la Lune, et de l’Étoile. Nous tiendrons également une série de concerts dans la Cité de l’Infini un mois plus tard, alors j’espère que tout le monde sera en mesure d’assister à notre gigantesque performance à ce moment-là. »

« Maintenant, laissez-nous nous présenter. Je suis le chanteur, Prince l’Elfe Sanguinaire. » Je révélai un sourire diabolique.

« La guitariste, Fairsky. » Fairsky sortit mignonnement sa petite langue rose.

« La batteuse, Ice Phoenix. » Le sourire paresseux de Phoenix rayonna avec charme.

« Je suis Guiliastes, jouant du guqin. » Gui sourit sans retenue.

« Wicked, mon instrument est la flûte », finit froidement Wicked avec quelques mots.

À présent, en regardant le nombre incalculable d’yeux entichés en bas de la scène, j’eus le sentiment que c’était le calme avant la tempête. Je ne pus qu’envoyer un MP à tout le monde, leur demandant : « Euh, est-ce qu’on devrait prendre nos jambes à notre cou avant qu’ils recouvrent leurs esprits ? »

« D’accord ! » Se sentant menacés par le silence effrayant, les opinions des membres du Groupe de l’Infini étaient synchro pour une fois.

« Ahhhhhhh ! » Un autre cri strident retentit…

« Sunshine, sors ton tapis volant ! » En voyant la foule qui poussait follement vers nous, tous les membres du Groupe de l’Infini lâchèrent simultanément des cris déchirants, comme par un accord tacite.

« Dépêchez-vous de monter ! » Après avoir atterri sur le tapis avec un saut, je tendis une main pour tirer Gui vers le haut. Ensuite, une lutte acharnée entre moi et le tas de femelles en dessous qui s’accrochaient aux jambes de Gui débuta…

« Votre Altesse ! Sauvez-moi ! » supplia Gui avec les larmes aux yeux.

Les femmes ! Quand il s’agit de s’arracher des hommes qui sont beaux, leur force est inépuisable… Moi, dont le corps avait été à moitié traîné hors du tapis, je luttai désespérément contre elles. « Wicked, Kenshin, dépêchez-vous de m’aider ! »

« Euh… » La voix de Wicked sonnait comme s’il était prêt à aider mais était incapable de le faire. Je lui jetai un regard du coin de l’œil, pour apercevoir son visage à l’agonie. La partie supérieure de son corps se trouvait sur le tapis volant, mais ses deux mains agrippaient le tapis d’une poigne mortelle, tandis que cinq jolies filles dont il n’arrivait pas à se libérer étreignaient la moitié inférieure de son corps.

« Crève, sale pervers », s’exclama Fairsky avec impatience. Elle fit tomber d’un coup de pied l’homme qui serrait sa cuisse, mais un autre pervers s’y cramponna sur-le-champ.

« Flèche de Feu, Flèche de Feu, Flèche… » Sunshine lançait également le sort Flèche de Feu sans s’arrêter, aidant Fairsky à faire tomber les pervers du haut du tapis.

« Ouah… Comme c’est effrayant ! » Phoenix se cacha derrière la seule personne qui pouvait la sauver, Kenshin. Même si la lame de Kenshin était déjà teinte de rouge, les gars continuaient à grimper un par un, ne se souciant pas du tout de leur vie.

« Attaque de la Mitrailleuse de Viande super dégoulinante et dégoûtante de Meatbun ! » J’attrapai Meatbun et visai sous les jambes de Gui, tirant de façon maniaque de la viande qui était encore crue et ruisselante de sang. Après que les belles filles en-dessous furent toutes couvertes de viande, leur sentiment de dégoût surmonta finalement leur détermination à s’arracher des beaux gosses. Elles lâchèrent la jambe de Gui les unes après les autres, et je parvins enfin à le tirer sur le tapis. Après cela, je m’empressai d’aller aider Wicked.

« Mitrailleuse de Viande ! » Après avoir repoussé un autre groupe de filles et sauvé Wicked, je me tournai dans la direction de Fairsky et de Phoenix.

« Flamme Ardente du Ciel ! » Gui ordonna à son phoenix de feu de cracher du feu sur un tas de pervers, et assez vite, un tas de charbon de pervers noir tomba successivement du ciel…

« Sunshine, dépêche-toi et fonce ! » hurlai-je.

« Très bien. » Après que Sunshine eut donné des ordres au tapis volant, notre groupe réussit finalement à s’échapper.

Avec un visage blême, je demandai : « Est-ce que ça va être le style de vie que nous allons mener pendant le prochain mois ? »

« OH SEIGNEUUUUR ! » Notre groupe poussa un cri inhumain.

Ce fut seulement à cet instant-là que je réalisai que le chemin pour devenir un chanteur était ardu…

<Tournée de Concert Jour 2>

« Premier groupe au rapport, la porte principale a déjà été bloquée. Je répète, la porte principale a déjà été bloquée. Ne sortez absolument pas par la porte principale. Comment est la situation pour les autres groupes ? » questionnai-je, en envoyant des messages privés au deuxième et troisième groupes.

Les voix de Wicked et de Gui furent transmises. « Deuxième groupe au rapport, la porte arrière est déjà occupée par l’ennemi. Je répète, la porte arrière est déjà occupée par l’ennemi. »

« Troisième groupe également au rapport. Les fenêtres ont aussi été ouvertes de force ! » gémit Fairsky pitoyablement.

« La chambre d’auberge que nous venons de louer aujourd’hui a à nouveau été capturée par les fans ! » J’avais envie de pleurer, mais aucune larme ne coulait. Si je l’avais su plus tôt, je ne l’aurais pas louée ! Pourquoi est-ce que je n’ai pas utilisé l’argent pour acheter à manger à la place ?

« Que devrions-nous faire ? » s’enquirent les autres. Fronçant des sourcils, je répondis : « Je suppose qu’on ne peut que sortir des sacs de couchage pour dormir en dehors de la cité… »

« Quatrième groupe au rapport », avertit Sunshine avec désinvolture. « En dehors de la cité, il y a des gens qui vous cherchent partout, les gars. »

« On va dormir sur le tapis volant alors, même si c’est un peu encombré », déclarai-je, impuissant.

Un groupe de personnes sur un tapis volant qui n’était pas très grand…

« Je veux dormir à côté de Prince. » bouda Fairsky comme elle me serrait dans ses bras, refusant de lâcher prise.

Et Phoenix était depuis longtemps docilement nichée dans mes bras…

« Je veux aussi serrer Votre Altesse dans mes bras ! » Gui, qui se faisait écraser sous le pied de Wicked, ne put que saisir mon mollet et lutter de toutes ses forces.

Finalement, je me couchai, avec mon bras gauche fermement serré par Fairsky, et le côté droit de mon corps appuyé contre Phoenix. La personne qui s’accrochait à mon mollet droit et refusait de le lâcher était Gui, et la personne retenant Gui par le col, avec l’envie de le jeter hors du tapis était WickedSunshine et Kenshin étaient étendus près de nous, à côté de la pile de corps humains que nous formions.

« On est trop à l’étroit ! » commenta froidement Kenshin.

<Tournée de Concert Jour 5>

« Tout le monde, est-ce que vous portez vos manteaux ? » m’enquis-je, en baissant la voix. Les six personnes derrière moi acquiescèrent toutes. Jetant un coup d’œil, je déclarai avec satisfaction : « C’est bon. Allons-y ; il nous reste encore à nous téléporter à la Cité de la Lune ! »

« Dépêchez-vous d’y aller ! Je n’arrive déjà plus à supporter la sensation d’être poursuivie. » La voix de Fairsky provint de sous l’un des manteaux, ne souhaitant évidemment pas de retard dans le départ.

« Parle moins fort ! Si on découvre que nous sommes les membres du Groupe de l’Infini, les choses vont mal tourner », la réprimanda Wicked.

« On y va ! » annonçai-je, alors que je me dirigeais vers la station de téléportation pas trop loin.

Plus j’avançais, plus je sentais que quelque chose clochait. Même s’il ne manque habituellement pas de clients à la gare, ça ne devrait pas être au point d’y avoir une telle mer de gens, non ? Notre groupe se dirigea vers la station avec anxiété.

« Attendez une minute. Si vous voulez utiliser le système de téléportation, vous devez d’abord retirer votre manteau. C’est pour des raisons de sécurité. » Un grand gaillard costaud nous bloqua le chemin.

Le retirer ? Est-ce que je vais quand même pouvoir m’en aller après ? L’idée de la situation misérable dans laquelle je pourrais me retrouver si on découvrait que nous étions les membres du Groupe de l’Infini me rendit incapable de me retenir de répondre d’un ton froid. « Quoi ? Est-ce que la station de téléportation appartient à votre famille ? Nous avons besoin de votre consentement pour nous en servir ? »

L’homme se gratta la tête, un peu gêné. « Ce n’est pas ça », annonça-t-il. « C’est juste que quelqu’un m’a engagé pour arrêter les joueurs ici, alors je dois m’assurer qu’aucune des personnes qui passent ne sont celles que je dois bloquer. Ce serait désastreux si je les loupais. »

« Bloquer qui ? » Je crois que je connais probablement la réponse à cette question.

L’homme costaud sourit stupidement. « C’est le Groupe de l’Infini devenu très célèbre récemment ! »

Comme je m’y attendais… pensai-je avec impuissance. J’envoyai commodément un MP à tout le monde, leur demandant ce que nous devrions faire. Cependant, chacun d’entre eux me répondit avec rien d’autre que le silence.

« On rentre dans le tas », fut la seule phrase de Kenshin.

« D’accord ! » criai-je avec enthousiasme, car je ne parvenais pas songer à d’autres solutions de toute manière.

Le percutant de plein fouet, j’envoyai valser le gars corpulent. Pris par surprise, il fut envoyé au loin. Cependant, avant qu’il ne décolle à cause du coup, il tendit la main pour agripper mon manteau…

« AHHHHH !! C’est Prince ! » Un hurlement terrifiant se fit entendre.

Mon front sua furieusement. NOUS. SOMMES. FOUTUS !

<Tournée de Concert Jour 10>

« Aaahhh, je ne veux plus manger de viande grillée. Pendant dix jours consécutifs, nos trois repas ont consisté de viande grillée ! Je vais vomir si je dois encore en manger ! » pleurnicha Phoenix, comme elle prenait une bouchée de viande rôtie dans ses mains, dépassant finalement les limites de son endurance.

* VOMISSEMENT *

J’observai avec un détachement froid Gui qui était sur le côté, vomissant tellement que c’en était presque tragique. « Nous n’avons pas d’autre choix. Moi aussi j’ai envie de manger d’autres types d’aliments, mais même Sunshine et Kenshin ne peuvent plus sortir pour acheter de la nourriture. Chaque fois que les gens nous aperçoivent ou voient quelqu’un dans un déguisement, ils se précipitent sur nous comme s’ils avaient perdu les pédales. »

Sunshine, qui souriait tout le temps avec élégance, révéla un rare visage sombre. Avec un cœur triste, il annonça : « La dernière fois que je suis sorti pour aller vous acheter de la nourriture, j’ai failli ne pas réussir à revenir ! »

« Posséder quelque chose à manger est déjà excellent en soi », ajouta froidement Wicked.

« Plus important encore, nous allons bientôt manquer de chignons de pain de viande. Après ça, qu’est-ce que Meatbun va manger ? » Je contemplai, frustré, Meatbun qui était en train de jouer au jeu de « Vole Vole » avec sa femme, Fire Phoenix.

« Pétrir la viande grillée en forme de boule, et la considérer comme un chignon de pain de viande sans peau pour le nourrir ? » Qui est l’abruti qui a songé à une idée aussi pourrie… ?

<Tournée de Concert Jour 15>

« Tout le monde, vite, courez », hurla Fairsky de toute la force de sa voix pendant qu’elle courrait sauvagement, s’échappant de la place où nous venions juste de tenir notre concert. Derrière elle, une longue traînée de pervers la suivait.

« Fairsky, viens par ici », lui cria Sunshine du haut de son tapis volant. Il vola bas dans sa direction, puis tendit la main pour la tirer vers le haut.

« Ouf ! Je devrais avoir récupéré tout le monde maintenant, n’est-ce pas ? » demanda Sunshine pendant qu’il essuyait sa sueur, soulagé.

Cependant, le visage de Gui était pâle de crainte, comme il criait : « Où est mon Altesse, Prince !? »

Quelque part dans la pile d’humains, j’hurlai misérablement : « À. L’AIDE. AHHHH ! N’enlevez pas ma veste ! Rendez-moi mon pantalon ! Oh mon dieu, il ne me reste que ce vêtement ! S’il-vous-plaît ne retirez pas mes sous-vêtements ! »

Leave a Reply