La Légende du Chevalier du Soleil T2 Prologue : Le Chevalier du Soleil

La Légende du Chevalier du Soleil Tome 2 – Les Tâches Quotidiennes des Chevaliers

Roman version d’origine en chinois par : 御我 (Yu Wo)


Prologue : The Sun Knight – Traduit du chinois vers l’anglais par Raylight[PR!]
Prologue : C’Est Notre Capitaine, Le Chevalier du Soleil – Traduit de l’anglais vers le français par Irina
+ Travail de vérification par Yukomin et AkaiiRia

Maintenant, laissez-nous vous introduire aux devoirs que le noble Chevalier du Soleil doit conduire chaque jour.

Son premier devoir est d’assister à différents genres d’événements publics barbants, comme la cérémonie pour célébrer l’ascension au trône du nouveau roi.

Son deuxième devoir est d’agir comme un automate agitant la main. À des événements publics comme celui mentionné précédemment, savoir comment agiter la main pendant une longue période de temps, sans se paralyser le poignet durant le processus, est un art extrêmement profond.

Le troisième devoir, qui a besoin d’être accompli et suivi à la lettre, est la gestion prudente des créatures mortes-vivantes.

Le quatrième devoir… En une journée, il y a en fait plus de trois tâches semblables, donc à présent tout le monde peut comprendre à quel point il est difficile d’être un Chevalier du Soleil, non ?

 

 

Mon nom est Adair. Juste hier, j’étais encore un chevalier sacré ordinaire. Néanmoins, à partir d’aujourd’hui, ce ne sera plus le cas. À partir d’aujourd’hui, je suis un membre de la Section du Chevalier du Soleil qui prend ses ordres directement du Chevalier du Soleil !

Enfin, mon supérieur direct n’est pas encore le Chevalier du Soleil officiel, puisqu’il a le même âge que moi. Pour l’instant, il n’a que 18 ans et, historiquement, ce n’est seulement que lorsque les futurs Chevaliers du Soleil choisis atteignent vingt ans qu’ils prennent officiellement la position de Chevalier du Soleil.

« Adair, Adair ! Il est là ! »

Un chevalier sacré qui avait également été choisi pour faire partie de la Section du Chevalier du Soleil se précipita depuis l’extérieur. Son visage était plein d’excitation et il semblait perdre ses moyens. Bien qu’on nous eût appris depuis que nous étions petits qu’un chevalier sacré devait rester calme et réservé, la personne que nous étions sur le point de rencontrer était, après tout, le futur Chevalier du Soleil !

Comment étions-nous censés rester calmes quand la personne que nous allions rencontrer occupait la position du chef de l’Église du Dieu de la Lumière, qui commandait les Douze Chevaliers Sacrés, et était aussi le capitaine de qui nous allions recevoir des ordres directs ?

Bien que nous ne parussions pas du tout pouvoir nous calmer intérieurement, nous n’osions pas agir impoliment devant le Chevalier du Soleil. En quelques secondes, vingt-cinq chevaliers sacrés de la Section du Chevalier du Soleil se rassemblèrent en rangs nets et uniformes. Tout le monde attendait anxieusement et avec excitation l’arrivée du Chevalier du Soleil.

Celui qui entra en premier fut le Chevalier du Soleil actuel. Je l’avais déjà aperçu quelques fois à plusieurs des différentes cérémonies à l’église et lors des sessions de culte, et chaque fois que je voyais ce Chevalier du Soleil, je ne pouvais m’empêcher de louer et d’admirer sa conduite élégante. Les raisons pour lesquelles je désirais devenir un membre de la Section du Chevalier du Soleil étaient largement dues à mon admiration pour cette personne. C’était vraiment dommage que je fusse né trop tard, et étais par conséquent dans l’impossibilité de rejoindre la Section du Chevalier du Soleil de ce Chevalier du Soleil.

Cette fois, le Chevalier du Soleil ne parla pas beaucoup. Il arborait un sourire décontracté pendant qu’il entrait, et fit immédiatement un pas sur le côté. À ce moment, je vis enfin qu’il y avait quelqu’un derrière lui.

Était-ce lui ?

J’ouvris mes yeux le plus grand possible, n’osant même pas les cligner. Il était là, se tenant dans la lumière du soleil. Bien que la position du soleil derrière lui ne rendît pas son apparence clairement visible, l’éclat de la lumière du soleil sur ses cheveux dorés les faisait briller encore plus que de l’or pur.

Ces cheveux dorés ! Ils sont si beaux, comme s’ils appartenaient au Dieu de la Lumière lui-même, tel que c’est dit dans les légendes. Dans mon cœur, je ne pus m’empêcher de devenir très excité. Peut-être que le Chevalier du Soleil que je vais servir dans le futur sera encore plus parfait que celui que j’admire maintenant ?

À ce moment-là, il fit quelques pas et révéla son visage et sa silhouette. Il possédait des cheveux brillant comme de l’or pur, des yeux d’un bleu aussi profond que l’océan, une peau blanche comme la neige, un sourire aussi éclatant que le soleil lui-même, et une démarche qui était aussi élégante que celle d’un prince… Mon dieu ! Pourquoi est-ce que je ressemble à un citoyen qui décrit le Chevalier du Soleil des légendes ?

C’était peut-être un peu bizarre pour moi de dire cela de cette façon, puisqu’il s’agissait du futur Chevalier du Soleil, après tout. C’était juste… C’était juste qu’il paraissait vraiment trop ressembler au « Chevalier du Soleil des légendes ». Même le Chevalier du Soleil en titre était un peu différent des légendes, mais cette personne devant mes yeux était exactement la même que le chevalier de la légende originelle.

Le futur Chevalier du Soleil eut un sourire et regarda chacun d’entre nous un par un avec ses yeux d’un bleu profond. Finalement, il lâcha un soupir de gratitude et, avec un sourire, nous dit : « Ah, cela doit être la bienveillance du Dieu de la Lumière qui a amené mes frères à Grisia. Puisse nos liens de fraternité se resserrer encore plus étroitement, comme nous nous soutenons de plus en plus. Joignons nos mains et unissons-nous afin d’amener un futur encore plus resplendissant pour les fidèles du Dieu de la Lumière. »

En entendant cela, j’en fus si excité que je n’arrivais plus à me contenir. Je ne pus m’empêcher de regarder à droite et à gauche ; tous les membres de la Section du Chevalier du Soleil étaient aussi excités que moi. Nous ne pûmes nous retenir de relever la tête et de bomber le torse, comme nous criions fièrement dans nos cœurs :

« C’est le Chevalier du Soleil que nous allons servir. »

Leave a Reply