½ Prince T1C2 – La Légende Débute

posted in: 1/2 Prince | 2

½ Prince Tome 1: Le Début d’une Légende

Roman version d’origine en chinois par: 御我 (Yu Wo)


Chapter 2 : Legend, Begin – Traduit du chinois vers l’anglais par Erialis[PR!]
Chapitre 2 : La Légende Débute – Traduit de l’anglais vers le français par AkaiiRia
+ Travail de vérification par Nocta

« Hé ! Lolidragon, quelle est ta classe ? » demandai-je, en retirant ses mains de mes fesses pour la énième fois. « Mage ? Prêtresse ? »

Lolidragon gloussa. Ou peut-être que c’est une sorcière !?

« Pourquoi diable choisirais-je des emplois aussi ennuyeux ? J’ai choisi la classe qui a l’avenir le plus brillant dans le jeu ! »

Cela piqua ma curiosité. « Qui est… ? »

Couvrant sa bouche avec le dos de sa main, elle gloussa encore. « Wohohohohohoooo ! Ai-je vraiment besoin de le dire ? Je suis évidemment… une voleuse !

— C’est vrai, ça semble avoir tout un avenir “brillant”, mais nous n’avons qu’un guerrier et une voleuse dans notre groupe. C’est peu suffisant.

— Relaxe, attend et je vais t’enseigner la vraie façon de se battre – pas de sueur, de sang ou d’argent requis », répondit-elle, confiante.

Le voyage jusqu’à la Berge des loups n’était supposé durer que quinze minutes, mais, au final, cela nous a pris à tous les deux une heure pour nous rendre là-bas. Bien entendu, Lolidragon était la cause du retard. Sous le prétexte que personne n’était autour, elle me força à retirer mon masque, et ses yeux se transformèrent immédiatement en cœurs.

Lolidragon me passa le miroir après avoir regardé tout son soûl, et je finis par m’observer moi-même avec des yeux en forme de cœurs, exactement comme elle.

Ouaaah ! Pourquoi ?! Pourquoi ?! Pourquoi ai-je une si belle et incroyable apparence ? Mon Dieu !

De toute ma vie, je n’ai vu que deux garçons si beaux que je ne pouvais pas m’empêcher de soupirer en les regardant. Le premier était mon petit frère (même moi je dois admettre qu’il est vraiment beau garçon, même si sa personnalité est vraiment horrible). Le deuxième était moi-même.

Oh seigneur, ne me dites pas que je ne peux choisir qu’entre l’inceste et le narcissisme ?! Soupirant, je rendis le miroir à Lolidragon. Vers l’entrainement, nous allons !

Alors que j’étais sur le point de me diriger vers le loup le plus proche pour évacuer ma frustration, Lolidragon m’arrêta d’un cri.

« Reste là et regarde comment je m’occupe du loup ! Observe. » Elle sortit une dague et s’approcha de sa proie.

« Second Life est vraiment un jeu réaliste ; les dommages effectués changent en fonction de quelle partie du monstre tu attaques. C’est pourquoi nous devrions trouver le point faible du monstre avant d’attaquer. » m’expliqua-t-elle, pendant qu’elle se déplaçait.

Ce n’était pas nouveau pour moi. Après tout, c’était exactement comme préparer de la volaille, du poisson ou de la viande. Pour les poulets, tu devais trancher leurs gorges ; pour le poisson, tu devais leur trancher le ventre… comme je l’avais démontré pendant que je combattais les loups plus tôt.

Comme on devait s’y attendre de la part d’une voleuse, Lolidragon se déplaça furtivement et sans bruit derrière le loup sans attirer son attention. D’une puissante entaille, elle coupa à travers une des pattes arrière du loup.

<Loup -30 PV>

Le loup pivota immédiatement et tenta de la mordre, mais il n’y avait aucune chance pour que ça blesse l’agile voleuse aux aguets. Avec la plus grande facilité, elle tourna en rond autour de lui. Le loup, en retour, ne parvenait pas à la rattraper avec une jambe mutilée, et Lolidragon se tournait périodiquement pour l’entailler. Après s’être pris cinq ou six de ses attaques, le loup annonça qu’il allait arrêter de jouer et nous quitta finalement pour le paradis.

<Lolidragon a tué Loup, l’expérience de Lolidragon a augmenté à XXX/XXXX, l’expérience de Prince a augmenté à XXX/XXXX>

« Ouf, qu’est-ce que tu en penses ? Je n’ai pas versé la moindre goutte de sang ! » Elle leva le menton et dit fièrement : « Tu peux reconnaître un joueur professionnel à des kilomètres à la ronde. Quand tu en rencontres un, tu devrais l’observer et apprendre ! »

Je me grattai le visage et retirai mon Dao Noir. Donnant un coup de pied à la verticale sur le loup le plus proche, je poursuivis avec le balancement de ma lame depuis le bas. J’avais oublié de vérifier quelle était la puissance d’attaque du Dao Noir, mais elle était définitivement plus élevée que celle du couteau que j’avais utilisé plus tôt en jugeant par la façon dont ça a coupé le pauvre loup en deux. Repose en paix !

« T-tu as donné un coup de pied…» Lolidragon regarda la scène, sans voix et étourdie. Quel genre de style de combat est-ce ? se demanda-t-elle. C’est complètement fou… Dire que je n’avais même jamais considéré cette sorte d’approche… !

Me sentant extrêmement enthousiaste, je suivis le prochain loup. Il semblerait que je puisse enfin essayer ces mouvements dont j’ai fait la recherche dans Street Fighter !

Je lançai le loup dans les airs d’un coup de pied, suivis d’un deuxième coup de pied à la verticale. Puis, alignant mon poing avec mon corps, je donnai un coup de poing au loup au-dessus de moi (et je manquai presque de faire le Poing du Dragon qui s’Élève !). Toujours dans les airs, je donnai un coup de pied au loup en le renvoyant par terre.

« … » Lolidragon regarda, encore sans voix.

En revanche, quand je tentai le mouvement le plus célèbre de Chun Li – tête en bas, les pieds vers le haut et allongés, tournoyant dans les airs comme un hélicoptère humain – je découvris que ça défiait les lois de la physiologie humaine et était purement pour la frime. Je fus récompensé par une taille foulée, une bosse sur la tête et une morsure de la part du loup.

Beurk, de la bave ! Tout le monde devrait savoir maintenant que, chaque fois que j’ai été en contact avec de la bave, je devenais… fou furieux !

Enfoiré de loup, tu me baves dessus au point d’en recouvrir ma main. Je vais te transformer en chair à pâté, aaaaah ! Coup de pied, Style de l’Épée Balançant, les Neuf Épées de Du Gu, Boire à la santé des Huit, Technique d’Épée Rapide, Coup de Boule, Attaque de « Dix », Étole, Autodéfense des Femmes !

« Bonté divine… ! Prince, c’est quoi ce style de combat complètement dingue ? » demanda Lolidragon, incapable de continuer à regarder en silence. Elle n’arrivait plus à dire si elle était en train de jouer à un MMORPG ou à un jeu de combat… Ou si les mouvements qu’elle avait aperçus étaient d’un roman de Jin Yong ou d’une bande dessinée.

Je m’arrêtai, me sentant en quelque sorte confus. « Je ne peux pas me battre de cette façon ? »

MORSURE !

GRRR ! Pour oser me mordre pendant que j’étais distrait, satané loup ! Je continuai à me déchaîner.

Elle trembla violemment. « Ce n’est pas… contre les règles », croassa-t-elle. Mais pour que quelqu’un puisse être capable de jouer ainsi à un MMO, et que ce soit un guerrier totalement ignorant en plus…

« Ou se pourrait-il que ce soit parce qu’il n’y connaît rien ? » réfléchit Lolidragon en finissant par comprendre. C’est précisément parce qu’il n’est pas familier avec les méthodes conventionnelles de jeux que les actions de Prince sont uniques. Son comportement ne se conforme pas du tout aux conventions. Il n’a pas de limites ou de restrictions. Plutôt, il a un potentiel infini et innovateur. C’est la vraie façon de jouer à un jeu qui a un niveau de réalisme de 99 % !

Me regardant en train de faire des ravages sur les loups, Lolidragon sourit, impuissante.

« C’est vraiment un joueur professionnel ignorant. »

Je pouvais vaguement entendre Lolidragon dire quelque chose. Je hachai un loup pour la toute dernière fois, et me retournai pour lui demander si elle avait dit quelque chose comme « un tueur ignorant », pour finalement apercevoir…

« Lolidragon, COURS ! Derrière — » Avant que j’aie terminé de parler, un loup trois fois plus large que la norme, avec un pelage d’un blanc pur, chargea soudainement dans sa direction par-derrière, mordant sauvagement son épaule.

<Roi des Loups a réussi à attaquer LolidragonLolidragon – 150 PV, 100/250>

« Aïe… » Luttant pour ignorer la douleur aiguë dans son épaule, Lolidragon se précipita vers moi.

La protégeant avec mon corps, je tins mon dao prêt alors que je faisais face au Roi des Loups. Quel magnifique pelage blanc il a ! Il semblerait que je vais obtenir une cape blanche après tout !

Pendant que j’étais dans la lune, le Roi des Loups bondit soudainement vers moi. Il est rapide ! Je réussis à peine à le bloquer et reculai immédiatement de quelques pas. Encore une fois, il vint en bondissant, et je décidai d’utiliser un coup de pied tournoyant. Sans surprise, sa résistance physique s’avéra considérable. Malgré le fait que j’avais mis toute ma force dans ce coup de pied, le Roi des Loups se décala d’à peine deux pas vers la gauche. Il s’avança sur-le-champ pour une autre attaque. Incapable de réagir à temps, je ne pus que regarder pendant que sa mâchoire se resserrait autour de ma main gauche.

<Prince -80 PV, 320/450>

« Aïïïe… » Je levai mon dao et tentai d’entailler son ventre. Mon dieu, sa peau est vraiment épaisse ; j’ai à peine réussi à lui faire une coupure !

<Roi des Loups -30 PV>

En entendant l’avis du système, je faillis m’évanouir. Seulement trente points de vie ? Une simple morsure m’a coûté quatre-vingts points de vie. En plus, la santé du Roi des Loups doit probablement être la même que la mienne… Nous sommes dans la merde ! pensai-je, pleurant silencieusement dans ma tête.

« Prince, bonne chance ! Si ça devient trop difficile, monte me rejoindre. » En entendant cela, je regardai par-derrière. Ouah ! Lolidragon, tu es vraiment rapide pour t’être mise en sûreté en grimpant dans un arbre en un battement de cil…

Je n’eus pas d’autre option que de me forcer à me calmer. Je m’imaginai comme Chun Li – avec ses points d’attaque très bas et sa puissance d’attaque faible – en train d’affronter un Iori Yagami incroyablement surpuissant, contrôlé par mon frère. Merde, c’est très mauvais ! Je ne crois pas que j’aie déjà gagné dans ces conditions à King of Fighters… Dans tous les cas, le principe de base est d’éviter un combat rapproché.

Argh, le loup se dirige encore par ici ! Bordel de merde, pensai-je, en donnant un coup de pied à la verticale. Trop lourd pour être soulevé dans les airs, le Roi des Loups fut à peine renversé…

<Roi des Loups -15 PV>

Invoquant jusqu’à la dernière once de ma force, j’élevai ma lame et poignardai son ventre. Poignarde, poignarde, poignarde ! Bordel, je n’arrive pas à transpercer sa peau !

<Roi des Loups -50 PV>

Ouaaah ! Le Roi des Loups glissa vers moi. Nooon, ne mutile pas mon visage… Ouaaah !

<Prince -100 PV, 220/450>

« Prince, tu ferais mieux de monter me rejoindre », m’informa Lolidragon, son visage devenant pâle.

Je courrai en direction de l’arbre dans lequel elle était perchée. Cependant, ma vitesse était plus lente que celle du Roi des Loups, alors je me fis balayer à deux reprises par ses griffes.

<Prince, -80 PV, -80 PV, 60/450>

Je vais mourir en un rien de temps, pensai-je, Si j’essaie de grimper dans l’arbre, je ne serai pas en mesure d’éviter d’être malmené.

Là-haut dans l’arbre, Lolidragon observait la scène avec une panique grandissante. Tout à coup, une phrase lui traversa l’esprit : pas de limites ou de restrictions…

Lolidragon agit instantanément. Accrochant ses jambes à la branche de l’arbre, elle se suspendit, tête en bas, et allongea ses jambes et ses bras.

« Prince, trapèze ! » Prince va définitivement comprendre, pensa-t-elle.

Apercevant la situation, je saisis ce moment et bondis, attrapant ses bras. Je me balançai vers l’avant en faisant un arc et parvins à m’élever dans l’arbre. Je vis le Roi des Loups griffer le tronc d’arbre en bas, et je me dis : C’est une bonne chose que j’aie déjà assisté à une représentation de cirque auparavant.

Ouf ! Je suis épuisé. Je haletai furieusement. Tout près, Lolidragon posa sa main sur sa poitrine en cherchant de l’air, ses nerfs également à vif. Nous nous tournâmes l’un vers l’autre et nous observâmes.

« Hahahaha…hehehe », nous commençâmes à rire.

« Dépêche-toi de boire tes potions pour raviver ta santé. Nous allons devoir mettre au point un plan pour tuer ce maudit Roi des Loups », dit Lolidragon.

« Mm. » C’est une bonne chose que j’aie encore ces dix potions de santé de tout à l’heure, songeai-je, en ingurgitant les potions les unes après les autres.

Au final, ça m’aura pris cinq potions de santé pour raviver complètement ma santé. Touchant mon visage, je fus soulagé de constater que la blessure avait disparu. Merci mon dieu, mais maintenant il ne me reste que cinq potions. C’est très problématique.

« La peau de ce loup est beaucoup trop épaisse ; je n’arrive pas du tout à la pénétrer. En plus, il était lourd alors il n’y avait aucun moyen pour le soulever dans les airs avec un coup de pied », marmonnai-je. Comment sommes-nous censés le combattre ?

« On ne peut rien y faire, puisque nos niveaux sont trop bas », répondit Lolidragon, ses sourcils se fronçant tandis qu’elle réfléchissait. Je n’ai pas la moindre idée de comment tuer ce boss Roi des loups, mais comme rencontrer un boss est vraiment très rare, ça semble dommage de s’enfuir sans l’affronter… « Nous devrons trouver son point faible. Il doit bien en avoir un. Tant que nous attaquerons son point faible, nous devrions malgré tout être capable de lui infliger beaucoup de dommages et, ce, même si notre puissance d’attaque n’est pas assez élevée pour le tuer. »

Se pourrait-il que ce loup, avec sa peau si dure qu’elle pourrait être faite de métal, ait réellement une faiblesse ? me demandai-je. C’est là que je me rappelai un proverbe que j’avais souvent lu dans des romans de héros d’arts martiaux : Peu importe à quel point ton entraînement est difficile, tu ne peux pas entraîner tes yeux à devenir aussi durs que le métal !

« Les yeux », croassai-je.

Lolidragon hocha la tête. Après avoir rapidement préparé un plan dans sa tête, elle retira une longueur de corde de son sac. « Prince, as-tu déjà regardé un film western avec des cowboy ?

– …Ouais ? »

Lolidragon sourit, confiante. « Dans ce cas, il n’y a aucun problème. Nous allons simplement échanger le cheval pour un loup. Ainsi, tu devrais être capable de t’en occuper.

– … Tu as vraiment une énorme confiance en moi », répondis-je. Je sais que je suis terrifié… Ma vie est en jeu ici, et tu veux que j’attrape le Roi des Loups avec un lasso comme si ce n’était rien d’autre qu’un cheval !? Pendant que je parlais, je nouai un lasso avec la corde. C’est une bonne chose que j’aie été une Fille Scout, sinon je n’aurais jamais pu faire un nœud.

« Une fois que tu l’auras attrapé avec le lasso, grimpe dans l’arbre et attache la corde à l’arbre, afin que cet imbécile de loup ne puisse pas bouger librement. Après ça, ce sera à notre tour de jouer, eh eh eh… »

Est-ce que je m’imagine des choses ? Pourquoi le sourire de Lolidragon a-t-il soudainement l’air… sadique ? Hallucination ! Je dois être en train d’halluciner !

Je pris une profonde inspiration. Expiration, inspiration encore, expiration… D’accord ! En concentrant mon regard sur le dos du Roi des Loups, je bondis en bas de l’arbre et atterris carrément sur lui. J’entourai fermement son cou velu de mes bras pendant même que le Roi des Loups – qui semblait extrêmement alarmé – commençait à tressauter, en songeant à se débarrasser de moi.

Les mouvements du loup faillirent me déloger de son dos à plusieurs reprises. Comme si ça allait arriver ! pensais-je. Tomber de son dos signerait définitivement mon arrêt de mort… Maudis sois-tu Roi des Loups, je vais te montrer à quel point une femme peut être tenace !

Le visage de Lolidragon était aussi pâle que la mort alors qu’elle regardait la scène qui se déroulait en bas depuis son perchoir dans l’arbre. Moi aussi, j’avais pâli…Mais ça avait plutôt à voir avec le fait que les mouvements du loup me rendaient en quelque sorte malade, le mal de loup.

Malgré le grabuge, je parvins par la suite à nouer la corde autour du cou du Roi des Loups. J’ai été griffé plusieurs fois dans la tentative, mais les blessures ne m’ont coûté qu’un montant négligeable de trente ou quarante points de santé. Une fois qu’il fut convenablement attaché, je descendis vite du cheval – ah, non, du loup – et courrai aussi rapidement que je le pouvais avec le Roi des loups à mes trousses.

Encore une fois, Lolidragon et moi performâmes un numéro de trapèze. Puis, je sautai en bas de l’arbre avec la corde à la main. Invoquant tout ce qui me restait de force, je tirai brusquement sur la corde et pendis fondamentalement le loup à l’arbre.

Bondissant de l’arbre avec un cri, Lolidragon utilisa la capacité que seules les petites armes possédaient —

« Coup fatal. » L’attaque frappa directement l’œil gauche du Roi des Loups.

<Attaque critique réussie, Roi des Loups -300 PV>

Le Roi des Loups gronda de douleur. Malgré le fait qu’utiliser la branche d’arbre comme levier m’avait économisé beaucoup d’énergie, j’étais sur le point de relâcher ma prise sur la corde. Lolidragon réutilisa immédiatement Coup Fatal. Cependant, cette fois-ci le coup se fit plus large. Échouant à poignarder l’œil droit du Roi des Loups, l’attaque frappa seulement son front.

<Roi des Loups -100 PV>

À ce moment-là, la corde, s’étant effilochée un peu dû à la friction, se rompit finalement. Dès l’instant où il fut libre, le Roi des Loups bondit vers sa Némésis – Lolidragon – et la mordit férocement. Coincée en dessous du corps du Roi des Loups, elle ne pouvait pas s’échapper.

<Lolidragon -150 PV, 100/250>

« Lolidragon ! »

Je me précipitai dans le dos du Roi des Loups. Le Coup Fatal que Lolidragon venait tout juste d’exécuter me rappela ma propre capacité : Entaille de l’enfer.

« Entaille de l’Enfer ! » Le moment où j’appelai le nom de la capacité, une flamme vit le jour sur toute la longueur de ma lame, et je balançai le Dao Noir vers le bas par vengeance. Sachant que le Roi des Loups ne mourrait pas si facilement, j’inversai le mouvement et exécutai une autre Entaille de l’Enfer, puis une autre, et une autre jusqu’à ce que la cinquième et dernière attaque épuise tous mes points de magie.

<Prince a tué le Roi des Loups, Prince a atteint le niveau 12, l’expérience de Prince a augmenté à XXX/XXXX; / Lolidragon a atteint le niveau X, l’expérience de Lolidragon a augmenté à XXX/XXXX>

<Prince a appris une nouvelle capacité : Entailles de l’Enfer Consécutives / Capacité : la capacité Attaque en continu monte de niveau – Capacité de Niveau 5, permet d’attaquer continuellement jusqu’à 6 fois>

<Arme : Dao Noir monte de niveau – Arme de Niveau 2, +15 puissances d’attaque>

Je donnai un coup de pied au cadavre du Roi des Loups pour le faire rouler sur le côté. En voyant que Lolidragon allait toujours bien – hormis d’avoir l’air pas mal aplatie –, je lâchai un soupir de soulagement. Encore heureux qu’elle ne soit pas morte.

Lolidragon continua à rester allongée sur le sol. Cependant, malgré son visage dégoulinant de sueur, elle souriait. Je souris en retour et m’allongeai à côté d’elle, mais Lolidragon me donna un coup de pied.

« Tu ne vas pas te dépêcher à jeter un coup d’œil aux butins ?

— Oh. » Je m’assis paresseusement et regardai dans leur direction. Éparpillés autour de nous se trouvaient un œuf, une paire de chaussures et une petite pile d’argents.

À ce moment-là, Lolidragon cria, me faisant sursauter.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? » Le Roi des Loups est-il revenu à la vie ? Impossible !

« Ton arme a monté de niveau ? » Lolidragon pouvait voir mes avis du système puisque nous formions un groupe.

Je regardai les statistiques du Dao Noir.

<Dao Noir : Arme de Niveau 2, +15 puissances d’attaque>

« Ouais. Second Life est vraiment étrange si même les armes peuvent monter de niveau. »

Je reçus une claque sur la tête pour mon commentaire. Comme je voyais trente-six chandelles pour la deuxième fois, Lolidragon gronda: « Seules les armes de type croissance vont monter de niveau ! »

« Oh… » Eh bien, pardonne-moi de ne pas l’avoir lu sur le site officiel ! Ce n’est pas comme si tu l’ignorais… Si tu continues à me frapper la tête, je vais finir par devenir idiot !

En m’entendant me marmonner à moi-même, Lolidragon leva les yeux au ciel. « Sais-tu à quel point les armes du type croissance ont de la valeur ? Elles sont similaires aux armes divines ! Penses-y bien : si ton dao pouvait continuellement monter de niveau et augmenter en puissance d’attaque, quels en seraient les avantages ? »

Ouah ! Cela ne voudrait-il pas vouloir dire que je n’aurais jamais à mettre à niveau mon arme ? Et que, juste en m’entrainant, mon arme monterait aussi de niveau et deviendrait encore plus forte ? Rendus à ce stade, mes yeux avaient commencé à briller. J’en étais venu à réaliser combien d’argent j’économiserais à long terme.

Voyant la lueur dans mes yeux, Lolidragon sut que j’avais compris. Eh ! Quelle chance ! pensais-je, me sentant indescriptiblement joyeux.

Hormis la paire de chaussures et l’argent, il y avait un œuf, et ni Lolidragon ni moi n’en pouvions plus d’attendre pour découvrir quel animal de compagnie en éclorait. Nous décidâmes de retourner au village en premier afin que nous puissions identifier les chaussures et trouver une animalerie où nous pourrions faire éclore l’œuf. Une fois que Lolidragon et moi eûmes combiné nos efforts pour peler le Roi des Loups – Je n’ai pas oublié ma cape, eh eh eh ! —, nous retournâmes joyeusement au village.

À l’instant où nous atteignîmes les portes du village, je réalisai que j’avais commis une erreur de taille. La première fois que j’ai commis cette erreur était due à mon ignorance, la deuxième fois était due à l’IDIOTIE. Ouah ! Je suis un énorme idiot ! Pour en fait échouer à porter un masque et même pénétrer dans le village par la porte principale…

Je changeai ma position, prêt à commencer à courir, mais Lolidragon – qui se tenait à mes côtés – attrapa mon bras en étau et se nicha pratiquement dans mes bras.

« Mon petit ma-ri », roucoula Lolidragon d’une voix si mièvrement douce que ça me fit dresser les cheveux sur la tête. « Ne viens-tu pas de dire que je suis ta plu-u-s belle femme chérie ? »

Alors qu’elle parlait, elle dirigea un regard de défi à toutes les autres femmes l’entourant. Celles qui rencontrèrent son regard reculèrent involontairement ; aucune n’avait envie de relever le défi puisque leur apparence ne pouvait même pas se comparer à la sienne.

Certes, Lolidragon était vraiment d’une beauté extrêmement rare… Huh ? Vous voulez que je la décrive ? C’est juste l’habituel, avec un visage plus mature et adorable que le mien, des seins plus gros que les miens (et d’aussi loin que je me rappelle, plus gros que ceux de Rose), une taille plus affinée que la mienne, des jambes plus longues que les miennes, une peau plus claire que la mienne… Ce genre-là ! Ouah ! Encore une fois, mon estime de moi s’est pris un gros coup.

Juste au moment où je songeais à toutes ces idioties, Lolidragon me donna un coup de coude. Aïe ! Je m’empressai de répondre. « Oui ! Bien sûr ! Tu es ma plus belle femme chérie. »

Au moment où les mots sortirent de ma bouche, des douzaines de coups d’œil empoisonnés furent lancés en direction de Lolidragon. Elle ne sembla pas pour autant le moins du monde perturbée. En réalité, elle semblait plutôt heureuse ! *Goutte de sueur*

Malgré que j’aie en fait été contraint d’admettre Lolidragon comme ma femme, cette tromperie avait quand même quelques mérites. Après tout, il n’y avait pas tant de femme avec le courage de combattre une beauté fatale comme Lolidragon pour un homme. Ainsi, les douzaines de louves qui barraient notre passage se retirèrent, et nous fûmes capables de flâner à travers le village tout à notre loisir.

Après que nous eûmes atteint le NPC qui fournissait des services d’identification, je me séparai à contrecœur de cinq pièces d’argent afin que nous puissions finalement voir les statistiques des chaussures. Elles se sont révélées être une paire de bottes avec +8 défenses et +10 agilités, qui étaient exactement ce dont Lolidragon avait besoin en tant que voleuse visant l’agilité.

Rendus à l’animalerie, nous eûmes encore à payer, alors je donnai deux autres pièces d’argent. Maudits soient-ils, c’est tout ce qu’il me reste de l’argent que nous avons obtenus durant notre combat contre le Roi des Loups.

Malgré le fait que je voulais vraiment, vraiment posséder un animal de compagnie, peu importe de quelle façon je le voyais, Lolidragon – avec ses défenses relativement basses – avait besoin d’un animal de compagnie bien plus que moi. Ainsi, combattant le désir envahissant mon cœur, j’offris généreusement : « Lolidragon, cet animal est tout à toi ! J’attendrai pour le prochain.

— Je n’en ai pas besoin, j’ai déjà les bottes. »

Comme c’est rare pour Lolidragon d’être aussi modeste… Mais, pour le bien de la puissance de combat globale de notre équipe, je sentais toujours qu’elle devrait avoir l’animal. « Ta défense est basse, alors posséder un animal va considérablement donner un coup de pouce à ton potentiel de combat.

— Pas besoin…

— Tu n’as pas à être aussi polie !

— Je t’ai dit que je n’en ai pas besoin ! » Lolidragon hurla soudainement de façon violente, en me faisant très peur. Je la regardai, étonné et incertain de comment réagir. C’est alors que Lolidragon sembla tout à coup se calmer et dit faiblement : « Je ne peux pas élever d’animaux de compagnie ! »

Euh ? Je ne comprends pas !

« J’ai gardé plusieurs animaux de compagnie auparavant ! Mais… aucun n’a connu une fin heureuse. »

Et elle commença alors à partager avec moi son histoire d’élevage d’animaux…

« J’avais un chiot avant. Deux jours après que je l’aie acheté, il a disparu pendant que je le promenais… et n’est jamais revenu. Après ça, j’ai eu une tortue, mais j’ai négligemment renversé le réservoir… et il est tombé du haut du balcon du cinquième étage jusqu’au sol. Par la suite, j’ai gardé un poisson combattant… »

Ça aurait dû bien se passer, pas vrai ? J’ai eu un poisson combattant auparavant; c’est très facile de s’en occuper !

« C’est seulement après qu’il fut mort que j’ai découvert que tu dois changer l’eau du bocal… »

J’étais sans voix.

« Et en dernier, j’ai gardé un cactus…

— Tu n’es pas sérieuse… Même le cactus est mort ? » Ça ne se peut pas… n’est-ce pas ?

Lolidragon dit naïvement : « Comment étais-je censée savoir que le cactus avait besoin d’être arrosé ? Je pensais que ça n’avait pas besoin d’eau, alors il s’est desséché et est mort ! Après ça, j’ai fait le serment que, peu importe ce qu’il arriverait, je ne garderais plus jamais un animal de compagnie… »

C’est vraiment une histoire désastreuse…

Après trois secondes de silence en mémoire des animaux innocents, je décidai de ne pas poursuivre le fait plus loin. Je mordis mon doigt – aïe ! – et laissai une goutte de sang dégouliner sur la surface de l’œuf.

<Ding ! Œuf a éclos avec succès>

Sur ce, la coquille se brisa. Pendant tout ce temps, Lolidragon et moi l’observâmes avec une grande curiosité dans les yeux, désirant voir ce qui en éclorait.

Surprise ! Surprise ! Et encore plus de surprise, parce que c’était simplement incroyable

« Que- qu’est-ce que… » J’en perdais mes mots, parce que cet animal de compagnie défiait simplement l’imagination. Même si une créature sacrée – telle qu’un kirin, un phœnix ou même un dragon – avait éclos, j’aurais été beaucoup moins choqué. J’agrippai Lolidragon fermement d’une main et lui lançai un regard suppliant, en voulant confirmer qu’elle voyait la même chose que moi.

Le visage de Lolidragon était l’image même de la perplexité et sa bouche se décrocha mollement de la façon la plus inconvenante. Après un certain temps, elle se dégagea finalement de sa stupeur. « Prince, ceci pourrait-il être… ? Peu importe sous quel angle je l’observe, ça semble être… un chignon de pain ? »

Mon expression se fit sérieuse. « Non, regarde de plus près : la forme et la taille de cette chose suggèrent toutes une bonté cachée. Avec ce doux et lisse extérieur, ce satisfaisant corps rond, plus cet arôme qui rendrait les gens incapables de s’arrêter de saliver… Je ne pense pas que ce soit juste un chignon de pain. Pour être précis, ça doit absolument être… un chignon de pain DE VIANDE !

— Quoi ?! » Lolidragon était sous le choc… et me donna alors une claque sur la tête. « Qui se soucie de savoir si c’est un chignon de pain de viande ou un chignon de pain de légumes !? La chose importante est : pourquoi est-ce que notre œuf a éclos en un chignon de pain de viande ? »

Soupir ! Je me frottai la tête et protestai: « Si une GM cachée comme toi n’en a aucune idée, dans ce cas, comment le saurais-je ?

— Ça pourrait être un problème avec le script… » Ruminant cela, Lolidragon pensa, Si c’est réellement le cas, alors je vais devoir me dépêcher de le rapporter aux supérieurs afin d’empêcher les autres animaux de compagnie des joueurs d’éclore en des choses bizarres.

Gargouillement ! Alors que j’attrapais une bouffée de la fragrance du chignon de pain de viande, je ressentis soudainement les affres de la faim. J’avalai une gorgée de salive en le regardant. Tout d’un coup, le chignon de pain de viande bougea ! Ce mouvement ressemblait… au déplacement des fesses de quelqu’un – si un chignon de pain avait même des fesses.

« Lolidragon ! Le chignon de pain de viande a bougé. »

« Quoi ?! » Elle s’accroupit immédiatement à mes côtés, et nous observâmes tous les deux le chignon de pain de viande.

Le chignon de pain de viande était en fait… en fait en train de se retourner (Alors, un chignon de pain de viande a actuellement un devant et un derrière ?) et était en train de sauter pendant qu’il tournait. Ensuite, une grande paire d’yeux bleus, comme ceux que tu risquerais de voir dans un dessin animé, se révéla à nous.

« Un chignon de pain de viande avec des yeux… » J’ignorais complètement ce que je devais faire.

Comme il sied à une GM cachée qui avait quelques expériences dans ce genre de domaine, Lolidragon parla calmement. « Prince, vérifie ses statistiques. »

<Ding ! Avis du système : Veuillez, je vous prie, donner un nom à votre animal de compagnie>

J’attrapai et pris ce chignon de pain à l’odeur délicieuse, en combattant l’envie impulsive de le manger…

… Nous allons l’appeler Meatbun alors ! Après tout, y a-t-il un nom qui lui aille mieux que ça ?

<Propriétaire de l’animal : Prince | Nom de l’animal : Meatbun | Niveau : 1 | Santé : 30 | Puissance magique : 20 | Points d’habileté non utilisés : 0 | Force : 3 | Apparence : 5 | Agilité : 10>

(Incroyable, le chignon de pain de viande est plus rapide que moi ?)

<Intelligence : 6 | Volonté : 7 | Sagesse : 10>

(Un chignon de pain est plus intelligent que moi ? Gaaah !)

<Capacités : Technique pour Battre un Chien – Capacité de niveau 1, capacité offensive, utilisera jusqu’à 10 points de puissance magique / Libération de l’Arôme – Capacité de niveau 1, peut attirer les monstres, utilisera jusqu’à 30 points de puissance magique, dure 20 minutes, la distance limite est de 10 mètres>

« Comment est-il ? C’est vraiment un animal de compagnie ? » me demanda Lolidragon, curieuse.

« Ouais… Il semblerait.

—… Qui que soit le créateur du jeu, il a vraiment le sens de l’humour », dit Lolidragon, inexpressive. Mais ses lèvres se dessinèrent en une ligne serrée.

« Ça n’a pas d’importance ; au moins… il est très mignon ! » Sur ce, le chignon de pain de viande commença à se frotter contre ma paume. Il émettait même un son de doux ronronnement, comme s’il s’agissait d’un enfant à la recherche d’affection. C’est trop mignon ! … bien que ça semble vraiment un peu bizarre d’avoir un chignon de pain désirant mon affection.

« Est-ce qu’il possède une capacité offensive ?

– Ouais. » Technique pour Battre un Chien

« Dans ce cas, allons la tester sur quelques tas de boue mangeurs de chair lorsque nous partirons. »

Avant que nous partions du village, Lolidragon utilisa son niveau 8 de la capacité Couture – une capacité de type profession – pour concevoir un chapeau et un chandail. Elle avait refusé de m’aider à fabriquer une cape – Ouah ! — en disant : « Ton style de combat est trop sauvage. Avec ces mouvements si exagérés, porter une cape ne ferait que te gêner ! »

Alors que nous marchions jusqu’à la pente herbeuse avec les tas de boue mangeurs de chair, je surveillai les tas de boue nous entourant et ressentis un fort sentiment de nostalgie…

« Prince, essaie-la ! » dit Lolidragon en observant Meatbun.

« Très bien ! » Je tournai et regardai le chignon de pain de viande sur mon épaule. « MeatbunTechnique pour Battre un Chien. »

Il ne bougea pas.

Pas suffisamment spécifique ? J’essayai encore. « Meatbun, utilise ta Technique pour Battre un Chien sur le tas de boue mangeur de chair là-bas. »

Toujours aucun mouvement… Je suis énervé, Je suis énervé – JE SUIS TROP ÉNERVÉ ! Ne me dites pas que cet animal n’a pas d’autre utilité que d’avoir l’air mignon ? C’est mon tout premier animal de compagnie, bordel de merde !

Grrr ! Le prenant dans mes mains, je le lançai sur le tas de boue. « Vas-y et provoque le tas de boue mangeur de chair en duel ! Ne songe même pas à revenir si tu perds ! »

« Pourquoi te mets-tu autant en colère contre chignon de pain de viande ? » demanda Lolidragon, ses épaules se secouant à force de réprimer un fou rire.

C’est alors que le chignon de pain de viande que j’avais lancé frappa le tas de boue et fit un bonk sonore qui résonna très fort, me laissant sous le choc. Je regardai rapidement Meatbun, profondément inquiet à l’idée que mon premier animal de compagnie puisse se faire dévorer par un tas de boue mangeur de chair et disparaître.

<Avis du système : Technique pour Battre un Chien a été exécuté avec succès par Meatbun, Tas de Boue Mangeur de chair -10 PV>

Quelqu’un a dit une fois : Si tu utilises un chignon de pain de viande pour frapper un chien, tu ne reverras plus jamais le chignon de pain de viande… Cependant, cette règle ne semblait pas s’appliquer à mon Meatbun – après qu’il eut frappé le tas de boue mangeur de chair, il roula trois fois dans les airs et revint en volant jusque dans ma main. Il fit même un bruit d’« Youpi – youpi », comme s’il se réjouissait et qu’il y avait pris beaucoup de plaisir.

Le tas de boue toujours vivant revint en fonçant, songeant à m’attaquer. Cependant, je lançai encore Meatbun sur lui par réflexe – pendant même que je criais : « Meatbun… Battre, un chien ! »

<Avis du système : Technique pour Battre un Chien exécuté avec succès par Meatbun, Tas de boue Mangeur de chair -10 PV, Tas de boue Mangeur de chair est mort, Meatbun a atteint le niveau 2, l’expérience de Prince a augmenté à XXX/XXXX>

Juste comme ça, Meatbun – l’animal qui serait plus tard connu en tant que l’animal de compagnie le plus fort de Second Life – et moi-même vînmes à bout de notre premier monstre ensemble. Je me tins là avec une expression perplexe pendant que Lolidragon hurlait de rire, martelant le sol de ses poings.

Nous rentrâmes ensuite vers la Berge des Loups et recommençâmes à combattre les loups. Je continuai à employer ma méthode de coup de pied et coupage de ventre. Occasionnellement, je lançai aussi Meatbun, pour m’assurer que son niveau ne soit trop bas dû à un manque d’expérience.

Pour ajouter à cela, Lolidragon me dit que je l’avais motivée (je l’ai motivée ? Quand ? Je trouve cela très louche…) et qu’elle avait décidé d’apprendre de moi, alors j’aurais à lui enseigner plein de mouvements sortis de King of Fighters.

Nous restâmes dans l’enceinte de la Berge des Loups pendant quelques temps dans les jours qui suivirent, tuant des tas de loups et montant un peu de niveaux. Nous utilisâmes la même méthode pour tuer le pauvre Roi des Loups cinq ou six fois, avant d’aller de l’avant pour combattre des ours.

À ce stade, je dois mentionner que, après quelques utilisations, la capacité Libération de l’arôme de Meatbun – que j’avais originellement cru être inutile – monta de niveau. L’aire d’affectation augmenta grandement jusqu’à un rayon de 150 mètres. En l’utilisant, nous réussîmes à leurrer le Roi des Loups et les ours pour les faire sortir de leur cachette ; nous ne serions jamais parvenus à les trouver autrement. Aussi, avec une sagesse de 10, Meatbun avait la capacité d’apprendre de nouveaux talents avec une grande aise… Bien que je soupçonne que la vraie raison ne provenait pas de sa sagesse, mais plutôt du fait que Lolidragon et moi fîmes trop de choses bizarres avec lui.

Prenons, par exemple, l’autre jour. Lolidragon voulait tester sa nouvellement acquise, mais déjà au niveau dix, capacité Poison – qui lui permettait de préparer plusieurs types de poisons – alors elle recouvrit Meatbun de poison et s’en servit pour nourrir un loup. Le loup fut dûment empoisonné à mort, et mon Meatbun apprit une nouvelle capacité : Chignon de pain de viande Empoisonné. Après cela, il continua à apprendre beaucoup de nouvelles capacités par accident… Soupir ! Meatbun, tu es vraiment un animal de compagnie rare et précieux.

Vint un jour lorsque Lolidragon et moi prîmes une pause sur une falaise, épuisés d’avoir combattu des monstres. Lolidragon gisait allongée sur le sol pendant que je me tenais face à une forte bourrasque de vent, en admirant le paysage en bas. À ce moment, surgit un sentiment soudain et surpuissant dans mon cœur – une envie débordante de chanter.

« Lolidragon… J’ai envie de chanter !

— Alors, fais-le ! », répondit-elle, paresseusement.

« This ain’t a song for the broken-hearted / A silent prayer for the faith-departed / I ain’t gonna be just a face in the crowd / You’re gonna hear my voice when I shout it out aloud / It’s my life / It’s now or never / I ain’t gonna live forever / I just want to live while I’m alive (It’s my life) / My heart is like an open highway / Like Frankie said I did it my way / I just wanna live while I’m alive / It’s my life »

[Paroles de Bon Jovi — « It’s My life »]

Je fis parcourir mes doigts à travers mes cheveux ébouriffés par le vent.

« Lolidragon !

— Ouais ?

— Peut-être que ce n’est pas vraiment pour une raison aussi inepte que de prouver à mon frère qu’il avait tort que j’ai décidé de devenir un garçon.

— Dans ce cas, quelle est la véritable raison ?

— Peut-être que la vraie raison est que je n’ai juste pas envie de me cacher derrière les autres, du moins plus maintenant. »

« Je veux pouvoir tuer des monstres tout mon soûl, en utilisant toutes sortes de méthodes et de mouvements complètement dingues, sans avoir quelqu’un en train de me traiter de femme violente.

Je veux pouvoir dire des gros mots et jurer pendant que je tue, et ce, à chaque fois que je suis énervée ou ennuyée, sans qu’il y ait quelqu’un pour me dire que ce n’est pas un comportement de jeune dame distinguée.

Je veux pouvoir rire après avoir entendu une blague de mauvais goût, peut-être même y ajouter mon grain de sel. Je ne veux pas être forcée de prétendre que je ne comprends pas, juste pour prouver à quel point je suis pure et innocente, mais je ne veux pas être traitée de femme vulgaire non plus. »

Après qu’un long moment se soit écoulé…

« Prince. » Lolidragon roula sur le côté et se releva en me regardant.

« Ouais?

— Créons notre propre légende !

— Quelle légende ?

— La Légende de Prince ! Prince, le meilleur joueur de Second Life ! » déclara Lolidragon, une lueur brillante dans les yeux. « Nous ne prendrons pas notre fierté à être les femmes des meilleurs joueurs ; nous prendrons notre fierté à être les meilleurs joueurs. »

Créer une légende ! songeais-je.

Après un moment, je me tournai pour regarder Lolidragon et nous échangeâmes un sourire.

C’est ma vie.

La légende débute.

2 Responses

  1. L'amateur d'aéroplanes

    Excellent 🙂

    Trois remarques :

    Une faute d’orthographe à signalé a IDOITIE en majuscule après le combat contre le roi des loups.

    Une majuscule a mettre sur la phrase : Si tu utilise un chignon de pain pour te battre contre un chien

    La première lettre de p”oison” quelques lignes plus bas en mettre en italique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *