1/2 Prince T2C6 : La Vérité Révélée ?

posted in: 1/2 Prince | 0

½ Prince Tome 2 – Fantaisie et Réalité

Roman version d’origine en chinois par: 御我 (Yu Wo)


Chapter Six : The Truth, revealed? – Traduit du chinois vers l’anglais par Eilinel[PR!]
Chapitre 6 : La Vérité Révélée ? – Traduit de l’anglais vers le français par AkaiiRia
+ Travail de vérification par Nocta

En ligne…

« Prince ! Prince, es-tu en ligne ? Vite, viens nous rejoindre à l’endroit habituel. Nous avons un énorme problème. »

À l’instant où je me connectai, Lolidragon m’envoya un message privé avec une telle urgence dans sa voix que, avant même que je n’aie eu la moindre idée de la situation, j’avais déjà commencé à courir en direction de notre lieu de rencontre.

« Qu’est-ce qui s’est passé ? » demandai-je, en chargeant dans la cabine du restaurant avec une expression anxieuse.

« Bien, maintenant que tout le monde est là, je peux commencer à parler. Les patrons ont annoncé que les combats d’aujourd’hui vont être annulés », déclara calmement Lolidragon. Les yeux de tout le monde dans Odd Squad s’agrandirent de surprise. « La compétition est reportée à la semaine prochaine, quand toutes les équipes vont participer dans une mêlée pour décider de l’équipe championne. »

« En quoi va consister la mêlée ? Et pourquoi est-ce qu’ils ont soudainement changé la méthode de compétition ? » questionna Wolf pensivement.

« La rumeur raconte qu’ils ont effectué le changement parce qu’il y avait beaucoup trop d’équipes participantes, ce qui a fait que la compétition s’est prolongée sur une trop longue période et a sévèrement affecté le jeu normal. Alors les patrons ont décidé de tout résoudre d’un seul coup.

« Une mêlée est un événement où les équipes se rassemblent dans une seule arène toutes en même temps pour combattre. L’équipe à laquelle appartient la dernière personne à être debout sera déclarée vainqueur. Aucun animal de compagnie ne sera permis pour aider dans le combat. » Lolidragon s’arrêta, puis prit une profonde inspiration et annonça : « Au total, il y aura cent équipes, ce qui signifie que ce sera une mêlée de six cents participants. »

Tout le monde resta bouche-bée pendant un moment.

« Survivre au beau milieu de six cent personnes ? » marmonnai-je pour moi-même. « Je pense que, selon toute probabilité, je serai le premier à me faire trancher à mort. »

On ne peut rien y faire, mais… Est-ce que c’est vraiment mon destin d’être si beau gosse que tous les hommes qui me voient veulent me hacher menu ? Je ne pourrais pas aller à la compétition en portant un masque ?

« C’est vrai ; il semblerait qu’il soit impossible d’espérer la survie de Prince », soupira Wolf. « Puisque je suis une si grande cible, il est peu probable que je sois capable de tenir très longtemps. Notre meilleur espoir sera Lolidragon, je suppose. Son agilité est si élevée et sa corpulence est tout de même plus petite et fine. »

Lolidragon rit jaune. « Ne placez pas vos espoirs en moi. J’ai entendu dire qu’il y avait déjà cinq équipes racontant qu’elles seraient prêtes à abandonner leur chance de victoire juste pour me voir mourir de façon horrible. »

Bon sang… Lolidragon, qu’est-ce que tu as bien pu faire exactement, qui soit si sérieux, pour que même ta beauté ne puisse pas te sortir du pétrin ? Le reste d’Odd Squad fixa Lolidragon sans y croire, mais la personne en question se contenta de hausser les épaules nonchalamment. « C’est juste que je m’ennuie trop à mourir quand vous n’êtes pas là, les gars, alors je me suis servie de la capacité Dérober… Je voulais seulement aider à gagner de l’argent pour l’équipe. »

Je levai un doigt tremblotant vers Lolidragon et demandai : « Tu as volé combien exactement ? »

« Un million six cent cinquante-cinq mille sept cent vingt dollars1… Plus une Épée Royale du Paradis des Âmes et une robe Taoïste qu’elle n’a pas encore vendue », rapporta méticuleusement belle-sœur Yu Lian. Après une pause, elle ajouta : « C’est seulement la portion que Lolidragon nous a donnés pour être utilisée dans les dépenses de l’équipe. »

« Lolidragon,  tu as volé combien pour toi-même ? » À la fois mon regard menaçant et la lame de mon redoutable Dao Noir dérivaient entre le cou et le cœur de Lolidragon.

« Pas grand-chose… » Le visage de Lolidragon était candide et innocent. En entendant ses mots, je me relaxai un peu. Si ce n’est pas grand-chose, peut-être que nous pourrions simplement rendre tout l’argent aux gens auxquels elle l’a volé…

« J’ai seulement acheté deux valises de LV et trois robes de soirée de Chanel… »

« Deux valises et trois robes de soirée ? Ce n’est pas si mal. Nous pouvons simplement combiner notre argent à tous les six pour couvrir les coûts », commentèrent légèrement Wolf et Gui, qui ne connaissaient pas la différence entre la vie et la mort.

« Vous ne comprenez pas, les gars ! » rugirent quatre femmes terrifiantes simultanément… et tout le monde me dévisagea d’un air bizarre. (Excepté Lolidragon, qui semblait contente… Grrr !)

Je toussai violemment dans une tentative de rattraper mon erreur. « Ahem, je suis en quelque sorte familier avec les marques populaires… »

« Alors, dans ce cas, combien tout cela coûte-t-il exactement ? » s’enquit Gui sans comprendre.

Les sourcils de belle-sœur Yu Lian se froncèrent tandis qu’elle calculait. « Deux valises… ? Une valise coûte approximativement deux cents mille dollars, alors ça fait environ quatre cent mille… et si les trois robes sont de la saison la plus récente… » Elle reposa la paume de sa main contre son front, et eut l’air d’être sur le point de s’évanouir. Wolf plaça rapidement une main sur l’épaule de sa femme pour la supporter.

« LOLIDRAGON… » grondai-je, en déposant encore mon Dao Noir contre son cou. « Combien ça fait exactement ? »

« Je suppose que c’est à peu près un million et demi pour les valises et les robes de la dernière saison », déclara Lolidragon, clignant des yeux innocemment.

Les expressions de tout le monde devinrent vides.

« Laissons tomber pour Lolidragon, dans ce cas. Nous devrions essayer de songer à une façon d’assurer la survie du reste de l’équipe ; il y a de meilleures chances pour que ça arrive », dis-je avec défaite après un moment. Les autres hochèrent faiblement la tête pour agréer.

« Ça ne laisse que Yu Lian, Doll, et Gui ? » demanda Wolf, en grattant la fourrure sur sa tête. « Yu Lian et Gui appartiennent tous les deux à des classes physiquement faibles – une mage et un barde respectivement – alors ce serait en quelque sorte difficile pour eux de survivre. Doll a les meilleures chances ; elle aura un tas de squelettes pour la protéger. »

Par conséquent, nos chances de victoire reposent sur Doll ? Nous regardâmes tous en chœur la Doll qui souriait innocemment. Oui ! Nos chances ont vraiment l’air d’être assez élevées après tout. Doll est si adorable… Surement, personne n’aurait le cœur à la brutaliser, pas vrai ?

« C’est décidé, dans ce cas. Tout le monde protège Doll ! » annonça Wolf de manière décisive.

« Il y a encore un autre moyen, vous savez », révéla Lolidragon, en agitant son index. « Wicked de Dark Emperor vient tout juste de m’envoyer un message privé et m’a demandé si nous voulions former une alliance avec eux. »

« Une alliance ? » questionnai-je, incertain.

Avec une expression mystérieuse, Lolidragon expliqua : « En fait, ce n’est pas un secret qu’un tas d’équipes ont formé de grandes et petites alliances variées afin de gagner. Une fois que la compétition commencera, les alliances se battront l’une contre l’autre, après cela les alliances vont se briser en équipes et vont s’affronter. Enfin, ceux qui auront survécu dans les équipes vont se battre jusqu’au dernier afin de déterminer le vainqueur.

« Donc, si nous formons une alliance avec Dark Emperor, nous commencerons la compétition en nous battant tout d’abord contre les autres équipes. Si nos deux équipes survivent jusqu’à la fin, dans ce cas, la confrontation finale se fera entre nos équipes. »

« Mais les équipes alliées pourraient devenir une gêne pour leurs alliés », fit remarquer Wolf d’une voix inquiète.

« C’est pourquoi nous devons décider si nous pouvons faire confiance à la Team Dark Emperor ou pas », affirma Lolidragon comme si c’était la réponse évidente.

« Si je me souviens bien, nos équipes sont ennemies jurées », répliqua froidement Gui. Son visage affichait 100% de désapprobation.

« Un vote contre, un vote en faveur, alors c’est une égalité pour l’instant. Les autres en pensent quoi ? » Lolidragon avait commencé à compter les votes avec un enthousiasme considérable.

Le froncement entre les sourcils de grand frère Wolf devint de plus en plus profond, jusqu’à-ce qu’il dise d’une voix troublée : « Je vote également en faveur. Nous ne connaissons pas d’autres d’équipes, et survivre tout seul est trop dur. »

« Je suis d’accord avec Wolf. » Belle-sœur Yu Lian fixait Wolf d’un air amoureux. Elle suivait toujours les opinions de son mari.

« Wow, déjà la moitié d’entre nous est en faveur pour l’alliance. Prince, Doll, qu’est-ce que vous en pensez ? »

« Ça ne dérange pas Doll dans les deux cas », dit Doll, un sourire particulièrement pur et éthéré sur son visage.

« Prince. » Tout le monde me fixa du regard. Mais je… je n’ai vraiment pas envie de voir Wicked en ce moment, et qui sait s’il ne va pas soudainement avoir une illumination et me reconnaître comme étant Feng Lan ? Mon stupide petit frère lui a déjà révélé que je suis une travestie… Cependant, plus que cela, je ne veux pas être transformé en chair à pâté durant la mêlée.

« En faveur. »

« Dans ce cas, c’est décidé ! » décréta joyeusement Lolidragon. « Nous allons suivre un entraînement spécial avec Dark Emperor tous les jours, cette semaine. »

« Lolidragon, pourquoi est-ce que tu as l’air aussi joyeuse ? » demandai-je à Lolidragon, des soupçons dans les yeux.

Lolidragon me fit un clin d’œil, puis m’envoya sa réponse par message privé. « Heartless Wind sera là. Quand grand frère Wolf et Gui vont voir ton frère, le malentendu sera réglé. Tu as toujours voulu résoudre ce malentendu, non ? Tu vois à quel point je suis sympa avec toi ? »

Le problème, c’est que, après avoir résolu le malentendu avec mon frère, il y aura un nouveau problème, cette fois en lien avec grand frère Zhuo… Seigneur, pourquoi est-ce que vous êtes aussi peu enclin à y aller doucement avec moi ? Soupir, ça m’est égal maintenant. Après tout, Wicked ne devrait pas être capable de me reconnaître… pas vrai ? essayai-je difficilement de me consoler.

 

 

« Ça fait un bail, Prince. » Le sourire distant de grand frère Zhuo… non, le sourire distant de Wicked apparut devant mes yeux encore une fois. Derrière lui se trouvait un Huang Ming clairement énervé, que j’avais l’habitude d’appeler petit frère Zhuo, et à ses côtés marchait le charmant et suave Heartless Wind, qui s’éventait en agitant un éventail à plumes. Mon imbécile de frérot…

Pas étonnant qu’ils soient mes ennemis jurés !

« Feng Yang Ming ? » Gui observa Heartless Wind, hébété, avant de se retourner pour me regarder.

« Bonjour, professeur », salua Heartless Wind, en souriant. « Ça ne vous a pas traversé l’esprit que je pouvais être un membre de Dark Emperor, n’est-ce pas ? »

À en juger par l’expression incrédule de Gui, je crois que ce à quoi il ne s’attendait pas était que tu sois membre de Dark Emperor au lieu d’être Prince dans Odd Squad.

« Tu- Es-tu vraiment Feng Yang Ming ? » Gui avait toujours l’air stupéfait, comme s’il n’arrivait pas à croire qu’il s’était, en fait, trompé de personne.

« Oui ? » répondit Heartless Wind, en fixant bizarrement le professeur qui semblait un tantinet trop choqué.

En ce qui me concerne, je réalisai que j’avais contrecarré mes propres plans, puisque j’avais voulu m’amuser en regardant une scène dans laquelle Gui et Wicked se battraient pour avoir mon frère et deviendraient tous deux jaloux. Quel dommage ! Malgré tout, en contemplant l’expression étonnée de Gui et la confusion apparente de mon frère, je me suis trouvé une différente forme d’amusement…

Avec un effort considérable, je réprimai mon fou rire et annonçai sérieusement : « Nous sommes très heureux de pouvoir travailler avec Dark Emperor. J’espère que nos deux équipes pourront se supporter mutuellement jusqu’à la fin. »

« Espérons que ce soit le cas. » Wicked sourit légèrement.

« Quand le temps viendra, ne nous blâmez pas pour vous avoir vaincu et avoir remporté la compétition », déclara Huang Ming, avec un visage rempli de malice. C’était évident qu’il n’avait pas le moins du monde désiré une alliance avec Odd Squad.

En surface, je me contentai de fixer Huang Ming silencieusement, mais dans mon cœur je soupirai, me sentant infiniment plein de regrets. Pourquoi le mignon Ming Bin d’auparavant est-il devenu un morveux aussi impoli ? Est-ce que je devrais aider grand frère Zhuo à apprendre les bonnes manières à son rebelle de frère ?

Grand frère Wolf tapa soudainement de ses mains. « D’accord, ce sera tout pour ce qui n’est pas relié à la compétition ! La chose la plus importante pour nous maintenant est la bataille de la semaine prochaine. »

En entendant cela, Gui, Heartless Wind, Huang Ming, et moi – qui étions tous en train de nous dévisager ou de nous lancer mutuellement des regards noirs – retirâmes à contrecœur nos regards et payâmes attention à grand frère Wolf tandis qu’il parlait.

« Je pense, c’est mon opinion, que nous devrions essayer de nous entraîner à survivre dans une situation où nous sommes entourés par des ennemis de tous les côtés. Donc, je suggère que nous trouvions un lieu d’entraînement qui soit rempli à craquer de monstres », suggéra grand frère Wolf.

« Grand frère, on se transformera facilement en piliers de lumière blanche si on fait ça », fis-je remarquer avec appréhension, sous l’emprise de sueurs froides. Les autres aussi déglutirent nerveusement, en ayant l’air quelque peu pétrifiés à cette pensée.

« Pour gagner, on doit toujours faire des sacrifices », rétorqua impitoyablement grand frère Wolf. « Évidemment, il vaut également mieux ne pas baisser le niveau de l’équipe autant que possible. »

Soupir ! Depuis le jour où j’ai rencontré grand frère Wolf pour la première fois, j’en suis venu à comprendre l’expression « Se résigner à son sort ». En fait, depuis que grand frère Wolf avait déterminé que j’avais les chances de survie les plus minces dans l’équipe, il m’avait ordonné (Oui, c’est exact ! C’était définitivement un ordre !) d’utiliser mes derniers moments pour tuer autant de monstres que possible, afin de gagner du temps pour que mes autres coéquipiers puissent s’échapper. De cette façon, le niveau de notre équipe ne baisserait pas à cause de morts inutiles.

Et c’est comme ça que j’en suis arrivé à courir pour sauver ma peau avec un gigantesque troupeau de monstres sur mes talons en ce moment…

Le temps sembla vraiment s’éterniser, chaque seconde se ressentant comme une année… Après quelques milliers d’années, j’accomplis enfin ma mission impossible d’éloigner de mon équipe des douzaines de monstres sans allumer le moindre feu d’artifice (c’est-à-dire, sans me transformer en pilier de lumière blanche).

J’étais si crevé que je rampai à quatre pattes comme un chien pour retourner jusqu’à mon équipe. Mais juste au moment où j’étais sur le point de m’asseoir confortablement à l’écart pour regarder la Dance de l’Épée Parfaite Déchaînée et la Technique à l’Épée Flexible de Heartless Wind

« Prince, il y a encore beaucoup trop de monstres. Dépêche-toi de les éloigner », me cria grand frère Wolf depuis l’autre côté de la Grande Muraille de Monstres.

Mes yeux se firent vitreux comme ceux d’un poisson mort, et je restai sans voix…

« Dépêche-toi de les éloigner ! J’ai déjà lancé les Neuf Courroux du Ciel à deux reprises, et nous n’arrivons toujours pas à les achever ! » s’écria Huang Ming, son visage montrant clairement son énervement.

Je jetai sauvagement un regard noir à Huang Ming, mais sortis Meatbun avec résignation. « Meatbun, sers-toi de l’Attaque de la Mitrailleuse de Viande. »

« On grille encore de la viande, Maman ? Mais je vois pas Fire Bird. » dit Meatbun, en bondissant ici et là avec impatience, à la recherche de Fire Phoenix.

« DÉPÊCHE-TOI DE FAIRE FEU ! » hurlèrent toutes ensemble – douze personnes au total – les deux équipes.

 

 

Je me lançai encore une fois dans une course poursuite infernale et commençai à courir, à courir, et à courir… Bordel de Merde ! Une expression dévastée traversa mon visage, et je gémis mentalement d’une voix tragique : Il. Y a. Une. Falaise. Droit devant !

Pour la première fois dans ma vie, je sentis vraiment que mon consternant sens de l’orientation était criminel.

Qu’est-ce que je suis censé faire avec la horde de monstres qui guignent mon dos avec un regard de prédateur ? J’observai la falaise – ça semble assez haut pour qu’une chute puisse mener à une mort certaine… – puis me retournai, et fixai l’énorme quantité de monstres derrière moi.

Ils pourraient probablement juste me piétiner à mort… Plonger jusqu’à ma mort ? Ou être piétiné à mort ? Ça… semble être un choix difficile ?

M’accrochant à ma dernière once d’espoir, je changeai pour le tchat de groupe et demandai : « Grand frère Wolf, il reste combien de monstres de votre côté ? » Est-ce que vous avez le temps de venir me sauver ?

« Le nombre de monstres peut aller ; Je pense que nous pouvons tous les achever en une demi-heure. »

Une demi-heure ? Il ne restera probablement même pas mes cendres d’ici là…

J’agrippai fermement mon Dao Noir chéri, et murmurai à voix basse : « Approchez et venez me chercher ! Bandes de stupides monstres, même si je meurs, je vais traîner quelques-uns d’entre vous avec moi dans la tombe. » Les premiers à se précipiter vers moi furent un Bosilimi2, une araignée monstrueuse avec une tête humaine, un énorme tas de boue monstrueux, le chef très agressif de la tribu des pygmées, et—

Il y en a beaucoup trop ! Je déglutis et reculai de quelques pas, mais je n’avais pas remarqué que je me tenais déjà à côté du bord de la falaise, et dans un moment d’inattention…

 

 

« Enfin terminé ! » gémit Lolidragon tandis qu’elle se laissait tomber à côté du chemin. Elle haletait fortement ; la distance qu’elle avait couverte n’était pas inférieure à celle de Prince ! En raison de sa haute agilité, malgré une puissance d’attaque faible comparée à celle de cet idiot de Playboy Lord, Lolidragon s’était retrouvée à devoir être l’appât qui trompait les monstres pour les faire courir en cercles.

De l’autre côté du chemin, toutefois, Wicked et Heartless Wind étaient dans un état bien pire. Non seulement ils avaient été obligés de chasser les monstres, mais ils avaient également été obligés de se battre contre des monstres jusqu’à-ce que leurs bras se soient transformés en gélatine. Ils haletaient tous les deux fortement, et leurs visages étaient pâles.

« Ok, est-ce que quelqu’un est mort ou blessé ? » s’enquit Wolf en se levant, et il regarda en direction de tout le monde. « Faites l’appel ! »

« 1 », répondit le guerrier humain Heartless Wind.

« 2 », répondit le guerrier elfe noir Wicked.

« 3 », répondit le mage humain Huang Ming.

« 4 », répondit le voleur humain Playboy Lord.

« 5 », répondit l’archer elfe Ambusher.

« 6 », répondit la prêtresse de la race des anges Black Lily.

« Mm… tous les membres de la Team Dark Emperor sont là. » Wolf se tourna pour regarder ses propres coéquipiers. « Cinq personnes ? Prince n’est toujours pas de retour ? »

« Prince, où est-ce que tu es passé ? Nous avons fini de nous battre !! Cesse de faire ton paresseux et reviens vite », cria Lolidragon à travers le tchat de groupe, mais il n’y eut aucune réponse même après un long moment.

« Que s’est-il passé ? Ne me dîtes pas que Prince est mort ? » Le visage de Gui devint anxieux.

« C’est possible », déclara Lolidragon, se rappelant la grande quantité de monstres que Prince avait éloignés la dernière fois… Il se pourrait vraiment qu’il soit mort.

« Je vais lui envoyer un message privé pour voir s’il est en ligne ou pas. »

« Et puis ? » demanda Wolf, inquiet.

« Étrange, il est en ligne, mais il ne répond pas. » Lolidragon fronça les sourcils.

« Peut-être qu’il est fâché ? » proposa Wicked, impassible. « Nous l’avons en effet forcé à éloigner une tonne de monstres… Peut-être que c’était un peu trop mesquin ? »

Tout le monde dans Odd Squad lança un regard bizarre à Wicked, et ils dirent à l’unisson : « Ce type s’est déjà résigné à son sort ! »

« En plus, il ne se mettrait pas en colère contre nous ; il se contenterait de passer ses nerfs sur Gui », ajouta Lolidragon.

« Dans ce cas, qu’est-ce qui est arrivé à grand frère Prince ? » interrogea Doll.

« Qui sait ? Mais il ne s’est probablement pas mis dans de sales draps », affirma Lolidragon. C’est un jeu en ligne, la pire chose qui puisse se produire c’est mourir, non ? Lolidragon tentait de se rassurer, mais en même temps elle était légèrement mal à l’aise.

 

 

Aïe… Est-ce que je me suis évanoui ? Je tentai de lever ma main droite pour toucher ma tête, qui m’élançait à cause d’une migraine tenace, seulement pour découvrir… Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à bouger mon bras droit ?

Évidemment que je n’y arrive pas, songeai-je en jetant un coup d’œil à ma main droite. Elle était couverte avec tellement de sang qu’elle pouvait passer pour un hot-dog recouvert de ketchup.

Pour ce qui est de ma main gauche… J’essayai de la remuer, mais la douleur faillit me faire pleurer. Je jetai un autre coup d’œil, cette fois, en direction de ma main gauche, et pensai, Oh fantastique ! Mes os blancs sont déjà à l’extérieur, à faire les magasins.

Par la suite, j’ouvris faiblement la bouche pour crier, mais du sang gicla hors de celle-ci telle l’eau d’un robinet. Je n’osai plus vérifier si mes jambes étaient en mesure de marcher… Seigneur ! Rester étendu ici à moitié mort est plus douloureux que de simplement mourir…

Ça fait mal, ça fait vraiment mal ! J’observai la falaise depuis laquelle j’étais tombé, essayant très fort d’imprimer dans ma mémoire le fait qu’une chute de cette hauteur n’est pas suffisante pour tuer, et que je devrais me souvenir de ne plus tomber du haut de n’importe quelles falaises…

Non ! À quoi est-ce que je pense ?! Je devrais me dépêcher d’envoyer un message privé aux autres pour qu’ils viennent à ma rescousse, avant que je m’évanouisse à nouveau.

« Les gars… sauve…sauvez-moi… » Le sang dans ma bouche… Comme c’est salé…

« Prince ? » Tout le monde dans Odd Squad blanchit. « Où est-ce que tu te trouves ? Est-ce que tu es mort ? »

« Ahhh…. Ça fait mal… Venez me sauver bientôt, ou vous pouvez juste venir m’achever ! » La douleur m’avais rendu délirant, et je commençais à raconter n’importe quoi.

Gui était si inquiet qu’il cria : « Prince, où es-tu ?! »

« Falaise… Ne sautez pas du haut de l’une d’elle pour rigoler… ça fait mal… ! » Ma tête se mit à me tourner, et je vis trente-six chandelles.

« Tiens bon, Prince ! Ne te mets pas encore hors-ligne ; Nous allons venir de trouver tout de suite. » Est-ce que c’est la voix de grand frère Wolf ? Elle sonnait comme si elle était si loin.

Douleur… D… Ma conscience n’enregistra plus aucun autre mot que celui de « Douleur ».

 

 

Tous les membres d’Odd Squad avaient l’air aussi blanc qu’une feuille.

« Je crois que Prince est probablement tombé d’une falaise. Tout le monde se sépare pour le trouver, vite ! Informez-moi une fois que vous l’avez trouvé pour que je puisse le guérir », ordonna urgemment grand frère Wolf. Dès qu’il eut terminé de parler, tout le monde se précipita dans des directions différentes.

« Nous allons vous aider dans vos recherches », offrit Wicked, inquiet.

« Prince, où es-tu ? » Gui était dans un tel état qu’il ressemblait presque à un possédé. En hurlant frénétiquement, il courut dans tous les sens tandis qu’il cherchait.

Après avoir donné des instructions aux membres de son équipe pour qu’ils aident dans les recherches, Wicked surveilla ses alentours avec soin. Étant donné la vitesse de Prince et la direction dans laquelle il se dirigeait la dernière fois, où est-ce qu’il a bien pu tomber ?

 

 

Pendant ce temps, je me lamentais mentalement de ma situation.

Pourquoi est-ce que je ne peux pas simplement mourir ? Est-ce ça pourrait être considéré comme une erreur de calcul par les développeurs du jeu ? Je dois rester étendu ici, en souffrant le martyr et en étant à l’agonie, juste pour que tout le monde puisse me trouver ? Je vais absolument me plaindre à Lolidragon – la GM cachée – quand je la verrai plus tard…

Pour dévier mon attention de la douleur, j’en arrivai à toutes sortes d’idées et de pensées farfelues, mais… Pourquoi est-ce que personne n’est encore venu me sauver ? Bouhouhou, ça fait vraiment mal ! Que quelqu’un vienne me sauver ! S’il-vous-plait ! Gui, où est-ce que tu es passé ? Laisse-moi te donner un coup de poing pour passer mes nerfs sur toi, Ouiiinn ! …

Attendez, qui ? C’est qui ça ? Comme le son de pas m’atteignait, je me sentis si ému que j’avais envie de voir par moi-même qui approchait…

« Je t’ai enfin trouvé », dit la personne, tandis qu’il s’agenouillait à côté de moi. Il sortit une potion pour raviver la santé et essaya de me la faire boire, mais je parvins à peine à avaler deux gorgées.

« Est-ce que c’est Gui ? » Ma vision était si floue que je n’arrivais pas à distinguer la personne en face de moi… Qui est-ce ?

« Non, c’est Wicked. Je n’ai plus de potions de santé, alors je vais devoir te ramener jusqu’aux prêtres pour te soigner », annonça Wicked alors qu’il me cueillait dans ses bras depuis le sol.

« Oh… Alors c’est… C’est grand frère Zhuo ! » marmonnai-je pour moi-même avec soulagement.

Grand. Frère. Zhuo ?! pensa Wicked, stupéfait. Il baissa la tête pour m’observer de plus près, mais je ne l’ai pas remarqué parce que j’étais devenu délirant à cause de la douleur.

Après avoir fixé mes traits longuement, il murmura : « La même exacte paire d’yeux… et la dernière fois, Yang Ming m’avait dit qu’elle jouait avec un personnage mâle dans Second Life. En plus, il m’a appelé grand frère Zhuo… Ne me dis pas que tu es… Xiao Lan ?! »

Wicked fixa du regard mon visage souffrant avec une inquiétude grandissante.

« Xiao Lan, est-ce que c’est toi ? » demanda Wicked d’une voix très forte, celle-ci remplie de détresse.

« Prince ! Nous avons trouvé Prince ! » appela Gui tandis qu’il courait dans notre direction. « Merci, Wicked. »

Gui tendit les bras, songeant à m’arracher à l’étreinte de Wicked, mais Wicked me serra juste encore plus fort contre lui. Il ignora Gui et, à la place, marcha à la rencontre d’Ugly Wolf qui accourait.

« … » Gui ne put que regarder avec ahurissement pendant que Wicked le dépassait stoïquement, me berçant doucement dans ses bras.

Une fois que grand frère Wolf eut fini de lancer un certain nombre de puissants enchantements de guérison sur moi, je ressuscitai enfin et retournai à mon moi habituel… et bon sang que j’étais énervé !

« Pourquoi est-ce que vous avez mis autant de temps à me trouver, les gars ? Je souffrais carrément le martyr ! » explosai-je, me rappelant de ma situation misérable, plus tôt, avec frisson.

« Hé, c’est toi qui est tombé d’une falaise par toi-même ! Nous avons dû déployer une tonne d’efforts juste pour te chercher dans tous les recoins. Et tu oses encore te plaindre ?! » rétorqua Lolidragon, en pointant brutalement les faits.

« Je.. » Je me sentais plutôt navré pour moi-même. Ce n’est pas comme si j’étais délibérément tombé du haut d’une falaise, pensai-je, en boudant avec irritation. « Gui, Gui ! Explique-moi pourquoi tu as été plus lent que Wicked pour me trouver ? »

« Je… » Gui réussi à effectuer un faible sourire confus, mais ses yeux étaient remplis de culpabilité.

Ne me souciant pas de perdre plus de temps sur une conversation vaine… Je vais simplement commencer à lui casser la figure !

« Xiao Lan ? » Wicked m’envoya soudainement un message privé, son ton indéchiffrable.

Je m’arrêtai net dans ma lancée, puis retournai lentement la tête pour regarder Wicked. Mon identité a été révélée ? Alors, finalement… N’ayant pas d’autre choix, je laissai tomber Gui, et envoyai en réponse par message privé : « Tu t’en es rendu compte alors ? »

« Mmhmm. » Grand frère Zhuo avait une expression étrange dans ses yeux, me laissant incertain quant à ce qu’il avait l’intention de faire.

« Est-ce que tu pourrais ne pas révéler la vérité à qui que ce soit d’autre, grand frère Zhuo ? » plaidais-je, et ensuite j’ajoutai : « Particulièrement à mon frère, Heartless Wind. Il est incapable de la fermer. »

Grand frère Zhuo me fixa du regard, considérant silencieusement ma requête.

Voyant la situation, je me vis forcé d’utiliser ma technique de cajolerie presque divine testée-et-approuvée. « S’il-te-plaiiiiit, grand frère Zhuo ! Ne le dis à personne, d’accoooord ? » Beuurk…même moi je trouve ça dégoutant de m’entendre cajoler quelqu’un d’autre avec la voix masculine de Prince.

« Mm. » Zuo Ling Bin hocha la tête, impuissant. Visiblement, lui non plus ne pouvait pas supporter d’être cajolé par un gars.

« Pourquoi est-ce qu’ils sont tous les deux en train de se fixer ardemment dans les yeux l’un de l’autre ? » fit sournoisement remarquer Lolidragon. « Sans oublier que Prince affiche une expression si bizarre… Il semblerait que ton rival amoureux ait enfin fait son apparition, Gui ! »

Je lançai un regard mauvais à Lolidragon pour les conneries qu’elle racontait, puis je me tournai vers Gui. Le barde était en train de nous observer Wicked et moi. Pour être honnête, son expression vide m’alarmait en fait bien plus que toute autre expression l’aurait pu.

 

 

La journée suivante, nos équipes décidèrent de s’entraîner séparément. Comme d’habitude, nous attendîmes que tout le monde arrive avant de commencer. Je jetai un coup d’œil en direction de Gui : il avait été dans un état de dépression depuis le jour précédent, et était sur le point de faire flotter deux démons de feu à ses côtés.

Incapable de résister à mon envie, je lui donnai une claque sur la tête et m’exclamai : « À quoi est-ce que tu penses ? Tu as un air terrible. »

Gui me scruta des yeux pendant un moment, avant de répondre avec une voix lourde. « À pas grand-chose… »

Je réfléchis pendant un moment, et fus frappé de réalisation. « Est-ce que tu es nerveux au sujet de la compétition ? Ne t’en fais pas à ce propos ; tant et aussi longtemps que nous donnons tout ce que nous avons, le résultat n’a aucune importance. Tout ce qu’on peut faire maintenant, c’est travailler dur, de toute façon », assurai-je, en tapotant le dos de Gui joyeusement.

Je suis en fait nerveux moi aussi, mais gagner ou perdre n’est vraiment pas si important pour moi. N’empêche, ce serait quand même sympa de gagner !

Lolidragon roula les yeux et me jeta un air qui indiquait clairement qu’elle pensait que j’étais un cas perdu. « Prince, il te manque vraiment un tendon au cerveau ! »

En entendant son commentaire, je répondis sérieusement : « Lolidragon, ne t’imagine pas que je suis complètement ignorant ! »

« Oh ? Alors tu le sais ? » La curiosité était écrite sur tout son visage.

« Je ne suis peut-être pas un étudiant en médecine, mais je sais quand même qu’il n’y a aucun tendon dans le cerveau humain. N’essaie-pas de m’avoir ! » affirmai-je avec irritation.

« Espèce de triple andouille ! » Une veine saillit sur le front de Lolidragon.

« Prince. » Juste au moment où je m’apprêtais à rétorquer, Gui m’agrippa soudainement les épaules et me regarde avec appréhension. « Dis-moi, qui est plus important à tes yeux : moi ou Wicked ? » questionna-t-il.

« Tu es plus important pour moi, évidemment », répondis-je fermement.

Une fois  que j’eus répondu, le corps tout entier de Gui sembla briller vivement. Se tenant sur un côté, il rejoua d’un air béat ma réponse encore et encore dans sa tête, en même temps que je continuais à marmonner dans ma barbe.

« Après tout, tu es mon coéquipier ! Et, tandis que Wicked est peut-être un allié, nous allons quand même devoir nous battre contre lui au final. »

Comme je finissais de parler, je remarquai tout à coup quelque chose. Hein ? Pourquoi est-ce que l’atmosphère entourant Gui est redevenue toute sombre et lourde ? Je me grattai la tête, et demandai de façon incertaine : « Lolidragon, est-ce que j’ai dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? »

Lolidragon lança un regard de sympathie à Gui. « Non, mais il vaudrait peut-être mieux que tu ne dises rien d’autre. »

« Oh… ne nous soucions pas de Gui dans ce cas. Grand frère Wolf, qu’est-ce qu’on devrait faire ensuite pour notre entraînement ? » m’enquis-je anxieusement. « Même Dark Emperor est parti pour leur entraînement secret, alors qu’est-ce qu’il en est pour nous ? »

« Hé hé… » Le rire sournois de grand frère Wolf me donna la chair de poule. « Nous allons également conduire notre propre entraînement secret ! »

Tout le monde fit un « ohhh » avec appréhension et commença à écouter attentivement.

« Si l’équipe adverse n’est composée que de six personnes, dans ce cas nous n’aurions besoin que de nous entraîner pour obtenir des niveaux plus élevés, un meilleur travail d’équipe, etc. Cependant, quand on doit affronter six cents personnes, la chose la plus importante est de… » Grand frère Wolf prit une grande inspiration. « S’échapper. »

Je m’effondrai sur le sol… Non, tout le monde s’effondra sur le sol.

S’échapper ? Nous avons en fait besoin de nous entraîner secrètement pour nous ÉCHAPPER ?

« Ne vous moquez pas de l’art de s’échapper. Même les Trente-six Stratagèmes3 indiquent que fuir est la meilleure des stratégies, alors vous pouvez voir que s’échapper peut vraiment être un profond champ d’études. Non seulement devez-vous posséder beaucoup de force dans les jambes pour parvenir à distancer vos ennemis, mais vous devez également posséder une vue aiguisée afin de repérer la meilleure direction pour prendre la fuite. En plus, vous avez besoin de faire preuve d’un bon jugement pour utiliser efficacement chaque astuce possible disponible durant le processus, et pour diminuer le nombre d’ennemis qui vous pourchassent.

« Dernièrement, et plus important encore, vous avez besoin d’être doués sur le plan de la furtivité et d’être capable de vous fondre dans la masse, pour que les autres ne puissent pas songer à vous tuer en premier. » Grand frère Wolf prit une pause pour reprendre son souffle avant de nous pointer Gui, Lolidragon, et moi.

« Toutefois », il continua : « notre équipe a la malchance de posséder trois individus qui se détachent tellement du lot que personne ne pourrait les oublier même s’ils le voulaient… et l’un d’eux est même allé chercher les ennuis juste avant la compétition, le faisant se démarquer encore plus. »

« Dans ce cas, qu’est-ce qu’on devrait faire, grand frère Wolf ? » l’interrogeai-je, anxieusement. Au même moment, je songeai sombrement pour moi-même, En fait, notre équipe possède QUATRE individus qui ressortent du lot, incluant quelqu’un qui mesure deux mètres de haut.

« J’ai déjà pensé à une solution », répondit grand frère Wolf. Comme il sortait un sac rempli de masques, je commençai à me réjouir mentalement. Ouaiiiis, pensai-je, Je peux y aller en étant masqué ! Je sortis un masque et l’enffilai promptement, me sentant ravi à l’idée que je n’aurais pas à être haché menu par toutes ces créatures jalouses et maniant l’épée.

« Est-ce que ça a l’air bon, Lolidragon ? » me tournai-je pour lui demander.

« Si tu as l’intention de mettre en scène un vol, dans ce cas, cette cagoule qui te recouvre complètement la tête avec seulement trois trous serait véritablement appropriée. »

Je sortis un autre masque et le mis.

« Si tu pensais pouvoir te fondre dans la masse durant la compétition en portant un casque de sécurité, dans ce cas, celui-ci serait également très bien. »

Suivant !

« C’est vrai, la qualité de ce stock de soie n’est pas mal. »

Et suivant !

« Même moi je n’avais aucune idée qu’ils vendaient des masques pikachu dans Second Life… »

Portant un pikachu sur mon visage, je regardai, sans voix, tandis que belle-sœur Yu Lian agrippait et tordait l’oreille de son mari, et l’avertissait de ne plus acheter des objets au hasard. Attendez une minute ; Il me semble que j’ai…

Je fouillai dans mon sac, trouvant enfin le tout premier masque que j’avais acheté dans ma vie… un masque de mascarade. Je retirai le masque pikachu et revêtis à la place l’ancien qui couvrait le haut de mon visage.

« Qu’est-ce que vous pensez de celui-ci ? » Je me tournai pour faire face à tout le monde.

« Beaucoup mieux », déclara tout le monde à l’unisson, excepté grand frère Wolf qui continuait à insister en disant que les masques qu’il avait achetés étaient mieux, puisque les gens à la télé portaient tout le temps ce genre de masques là.

« J’ai une question. Nous échappons-nous séparément ou en équipe ? » demanda Gui. Il commença à analyser la situation avec une expression sévère. « Si nous nous échappons tous ensembles, ça aura probablement l’effet inverse de ce que nous voulons, pas vrai ? Cependant, les risques sont plus grands si nous nous échappons séparément… Alors, que diriez-vous que nous nous échappions en groupes de trois, avec deux personnes dans chaque groupe ? De cette manière, nous pouvons garder profil bas et quand même avoir des renforts.

Dire que Gui pouvait en fait raconter quelque chose de sensé, songeai-je, et je n’eus pas d’autre choix que de lui donner une réponse sérieuse. « Comment devrions-nous nous séparer dans ce cas ? »

Gui délibéra pendant un moment, puis dit : « Prince avec belle-sœur Yu Lian, Doll avec Lolidragon, et grand frère Wolf avec moi. »

Je considérai ses mots, mais réalisai vite que je n’arrivais pas à trouver une raison pour cet arrangement en particulier. « La justification étant… ? »

« Toi et belle-sœur Yu Lian pouvez être considérés comme étant une très forte combinaison, alors vous ne devriez tous les deux pas avoir le moindre problème s’il s’agit simplement de vous échapper. En contraste, pour nos deux groupes, Doll peut sacrifier Lolidragon afin de s’enfuir si nécessaire, tandis que Wolf peut me sacrifier. » décréta Gui, impassible. « La force d’un guerrier, les sorts puissants (sur zone d’effet) d’une mage, la horde de squelettes d’une nécromancienne, et le Prêtre que tout-le-monde-doit-avoir seront tous très utiles pour notre équipe. Une voleuse et un barde ont une importance plus secondaire. »

« Je vois… dans ce cas, entre belle-sœur Yu Lian et moi, qui devrait être sacrifié ? » Je songeais qu’il vaudrait mieux poser la question en premier lieu. Autrement, qu’est-ce qu’il va se passer si la mauvaise personne meurt ?

Le sourcil de Gui se fronça pendant un moment, puis il posa son regard sur moi et affirma fermement : « Je crois que tu vas définitivement protéger belle-sœur Yu Lian et en même temps te protéger toi-même. Ça te va ? »

Je souris. « Aucun problème. »

Après cela, Odd Squad commença à pratiquer l’art de la fuite, la stratégie recommandée par les Trente-Six Stratagèmes.

Pour entraîner la force de nos jambes, tout le monde essaya d’obtenir une capacité similaire à celle de Qing Gong4. Évidemment, Lolidragon et moi n’avions pas besoin de l’apprendre, puisque notre agilité était déjà extrêmement haute. Par la suite, tout le monde se fit poursuivre à tour de rôle par Lolidragon qui tenait une torche en essayant de nous roussir… Lolidragon, c’est moi ou tu étais plutôt fixée sur l’idée de flamber mon derrière ? Essentiellement, nous essayions de toutes les manières possibles de nous rendre plus rapides.

Ensuite, pour entraîner notre vue,  nous allâmes sur une rue pleine à craquer dans le marché le plus bondé de la Cité du Soleil, la plus grande ville de Second Life. Là-bas, nous essayâmes de trouver la meilleure route qui nous permettrait de frayer notre passage à travers la rue le plus rapidement possible.

Le vainqueur final fut la petite Doll. J’en arrivai à la conclusion que posséder un grand gabarit n’était pas toujours un avantage, parce que grand frère Wolf ne gagna jamais. En fait, il n’a jamais atteint la ligne d’arrivée, pas une seule fois.

Pour pratiquer notre jugement, nous avions en premier lieu considéré l’idée de braquer une banque ; de cette façon, nous pourrions améliorer notre jugement et aussi augmenter les fonds de notre équipe, faisant d’une pierre deux coups. Nous ne nous souciions pas de l’infamie que nous gagnerions en commettant le crime : après tout, même belle-sœur Yu Lian ne regardait plus le niveau d’infamie de notre équipe. (Nous savions tous que quiconque le verrait en aurait le cœur brisé…)

Notre plan était de braquer une banque, nous séparer en groupes, et ensuite – en nous servant de diverses méthodes et divers moyens – nous  mettrions des bâtons dans les roues des gardes pendant que nous nous sauverions… Cependant, après nous être rendu compte que nous pourrions nous retrouver emprisonnés jusqu’à très longtemps après que la compétition ne se soit terminée si nous échouions, nous abandonnâmes cette partie de notre entraînement.

Pour terminer, entraîner la capacité à se cacher était le plus facile. Tout le monde se contenta de marcher jusqu’à la boutique, paya une pièce d’or pour un masque de mascarade, et le tour était joué.

Le reste de notre entraînement consista à tuer des monstres pour monter de niveaux. Après quelques discussions avec Dark Emperor, ils décidèrent eux aussi d’employer notre stratégie. Comme les plus récentes rumeurs racontaient que les quatre-vingt-dix-huit autres équipes avaient formé des alliances, chacune des alliances possédant à peu près cinq équipes, ça semblait être une idée intelligente…

Dans une telle situation, qu’est-ce que nous pourrions faire excepté nous échapper ? Les affronter tête baissée ? Nous nous ferions décimer !

Bien que Huang Ming continua à crier que nous devrions juste tous les massacrer avec les Neuf Courroux du Ciel, Wicked, Heartless Wind, et moi agréâmes tous sur le fait que nous n’avions pas la capacité de repousser des tonnes d’adversaires d’un seul coup en protégeant nos mages. Ainsi, la « suggestion » de Huang Ming fut rejetée.

Dark Emperor se sépara en trois groupes : Wicked avec Huang Ming, Heartless Wind avec Black Lily, et Ambusher avec Playboy Lord. Si nécessaire, les équipes couvriraient les arrières des autres.

Après avoir découvert que Wicked était grand frère Zhuo, j’avais d’avantage confiance en Dark Emperor. Si grand frère Zhuo osait briser sa promesse, je ferais de sa vie un véritable enfer.

Il ne reste qu’un seul jour avant le combat à la mêlée…

 

 

Vie réelle…

« Xiao Lan… » commença grand frère Zhuo avec hésitation.

Je m’arrêtai dans mon action de manger mes nouilles et le regardai d’un air interrogateur, Même si je me doutais que grand frère Zhuo viendrait me trouver pour discuter de mon autre identité, je n’aurais jamais cru qu’il me demanderait d’aller déjeuner avec lui le jour avant celui de la compétition.

« Mmff ? »

« La compétition sera très dangereuse, alors tu devrais être prudente », dit Zhuo Ling Bin. Il y avait de l’indécision dans sa voix, et ses yeux étaient remplis d’inquiétude.

« Je le serai ; la sensation de mourir est vraiment atroce ! » répondis-je.

Ce que je n’ai pas dit à grand frère Zhuo était que j’avais décidé que je protégerais belle-sœur Yu Lian avec ma propre vie si nécessaire, même si j’avais dit à Gui que rester en vie ne serait « pas un problème ». Tandis que j’ignorais si c’était la bonne décision, au moins, sans moi, ils leur resteraient quand même les squelettes de Doll pour leur servir de bouclier.

« Mm… »

Je souris à grand frère Zhuo. « Je m’en vais aux toilettes pour un moment. »

Comme je sortais des toilettes quelques minutes plus tard,  je souris joyeusement. La raison principale de ma joie était que la nourriture de ce restaurant était délicieuse et, pour une fois, je n’aurais pas à payer.

Toutefois, alors que je tournais le coin pour marcher jusqu’à mon siège, le visage du Professeur Min Gui Wen entra dans mon champ de vision. Alarmée, je me cachai immédiatement derrière le mur et sortis discrètement la tête derrière celui-ci. À ma grande surprise, je découvris que Gui et grand frère Zhuo se fixaient mutuellement du regard de façon intense.

Ils maintinrent cette impasse pour ce qui sembla être cinq minutes, jusqu’à-ce que même les clients environnants commencent à les dévisager curieusement. Malgré tout, ils se fixèrent sans dire un mot. Je commençai à devenir si fatiguée à force de regarder que je ressentis le besoin de masser mon cou.

« Qu’est-ce qu’il se passe ? Ils ont eu un coup de foudre ou quoi ? » marmonnai-je dans ma barbe.

« Attend pour voir, je vais te vaincre », dit enfin Gui.

« Oh ? Et, comment, exactement, est-ce que tu comptes me vaincre ? En jouant de ton guqin ? » rétorqua Zhuo Lin Bin avec dédain.

Gui sourit faiblement, ne reculant pas d’un pouce. « Prince et moi te vaincrons ensembles. »

Je sortis complètement la tête pour les espionner après que j’eus entendu leurs voix.

 

 

Aux mots de Gui, l’expression de Zhuo Ling Bin changea, et il répliqua de façon cinglante : « Qu’est-ce que tu en sais ? Tu ne la5 comprends pas du tout. »

« Bien que je ne l’aie connu que pendant un court moment, je comprends sa personnalité, ses goûts et ses tendances », répliqua Gui sérieusement.

« Tu la comprends ? Tu la comprends aussi bien que moi ? Ça fait huit ans que je l’aime ! » Agité, Zhuo Ling Bin se leva brusquement, surplombant Gui.

Huit ans ? Un bref éclair d’une douleur brûlante poignarda la poitrine de Gui, puis disparut aussi vite qu’il était venu. Il poussa la sensation de côté et parvint à rétorquer : « Huit ans et il te reste encore à gagner son cœur… et tu t’imagines avoir encore une chance ? »

Ses mots se coincèrent à travers une faille dans le cœur de Zhuo Ling Bin. Ils avaient trouvé leur cible, sa faiblesse, avec une précision infaillible.

Les deux hommes se jetèrent mutuellement des regards noirs, aucun enclin à reculer le premier.

 

 

Pendant ce temps, je me tins avec confusion sur le côté, en pensant, Alors ce sont des rivaux amoureux ? Qui est l’heureuse élue ?

Attendez une minute, Gui est homo ! Ça doit vouloir dire qu’ils se battent pour un homme ! Euh ? Grand frère Zhuo est homo lui aussi ?! Ça devient trop compliqué ; Je ne comprends pas du tout !

Éventuellement, Gui poussa un profond soupir. « Oublions ça », dit-il. « Nous pouvons continuer cette conversation après la compétition. Du moins, je ne veux pas que ceci affecte la compétition, puisque c’est si important pour Prince. »

Zhuo Ling Bin jeta brièvement un coup d’œil vers Gui. « Ouais. »

Après avoir obtenu l’entente de Zhuo Ling Bin, Gui partit rapidement tandis que grand frère Zhuo se rasseyait.

Ça semble être le moment pour moi de sortir ? Je m’empressai de retourner à mon siège, en essayant d’agir normalement, mais grand frère Zhuo souriait comme d’habitude.

« Hummm, je vais être en retard à mon cours, alors je vais y aller en premier. À la prochaine, grand frère Zhuo ! »

 

 

Une fois que je fus rentrée à la maison, tout de suite après la fin de mes cours, je ne pus m’empêcher de continuer à réfléchir sur le contenu de leur conversation. J’y pensais même pendant que je cuisinais le diner cette nuit-là.

Premièrement, c’est quelqu’un que grand frère Zhuo connaît depuis huit ans. Deuxièmement, ça doit être un gars… pas vrai ? Gui est homo, alors c’est impossible qu’il soit en train de se battre contre grand frère Zhuo pour une fille. Je dois dire, par contre, que découvrir que grand frère Zhuo est gai m’a donné un choc ; Je n’aurais jamais cru, avant, que ce monde contenait autant d’homos. Troisièmement, c’est quelqu’un que Gui ne connaît pas depuis longtemps, mais qu’il comprend très bien…

Qui ça peut bien être ? Je suis trooooop curieuse ! Qui pourrait être en fait si séduisant qu’il charmerait à la fois Gui et grand frère Zhuo ? À cause de lui, qui qu’il soit, je me sens un tantinet désabusée et peut-être même légèrement énervée.

« Sœurette, je sors acheter des sodas. Qu’est-ce que tu veux boire ? » demanda Yang Ming comme il sortait soudainement la tête de derrière la porte.

Je fixai Yang Ming, et songeai immédiatement à leur conversation…

Un gars que grand frère Zhuo connaît depuis huit ans, et que Gui ne connaît pas depuis bien longtemps mais qu’il comprend très bien. Tout ça revient à… mon frère, Yang Ming ?

Seigneur, j’aurais dû y penser plus tôt ! Pas étonnant, dans ce cas, que grand frère Zhuo nous ait soudainement rendu visite. Peut-être qu’il savait depuis le début que Heartless Wind était Yang Ming, et c’est pour ça qu’il l’a invité à entrer dans son équipe ?

Et Gui… il doit être tombé amoureux de Yang Ming pendant le laps de temps où il croyait que j’étais Yang Ming ! C’est pour ça qu’il a dit qu’il ne le connaissait pas depuis longtemps, mais le comprenait… est-ce que c’est comme ça que c’est arrivé ?

Quelque chose semblait clocher, mais en même temps tout se tenait. Je penchai la tête sur le côté, en essayant de m’éclaircir les idées et de voir si ma déduction était correcte ou non.

« Sœurette, tu as vraiment besoin de réfléchir si longtemps à ce que tu veux boire ? » Yang Ming me lança un regard impatient, au moment même où ma tête semblait sur le point d’exploser à force de trop penser.

Aaahhhh, peu importe, ça irait plus vite de simplement poser la question.

« Yang Ming, dis-moi, est-ce que la personne que grand frère Zhuo aime c’est… » Mes mots s’estompèrent, comme je trouvais très difficile de les prononcer. Après tout, ce ne serait pas comme demander ce qu’il y a entre grand frère Zhuo et mon frère de manière détournée ? pensais-je, hésitante.

Yang Ming sembla ravi. « Tu as enfin compris ? Sœurette, je pensais que tu étais si lente à la détente que tu ne t’en rendrais jamais compte ! » Au même moment, il pensa, Le pauvre grand frère Zhuo t’aime depuis si longtemps. Maintenant, son amour non partagé peut enfin connaître une fin heureuse.

Ma tête me tourna à la révélation que ses mots apportèrent. J’ai deviné correctement ? Seigneur ! Et mon frère est si content à ce sujet… Ne me dîtes pas qu’il s’intéresse aussi à grand frère Zhuo ?! Mais, est-ce qu’il ne passait pas toujours son temps à draguer des filles ? Est-ce que c’était juste pour les apparences ? Même mon frère est gai ?

Je regardai Yang Ming, déchirée. « Frérot… Laisse-moi te demander alors, qu’est-ce que tu penses de grand frère Zhuo ? »

« Grand frère Zhuo est un gars très sympa, et il est très loyal et gentil. C’est définitivement quelqu’un à qui tu peux confier ton avenir », répondit Yang Ming, un grand sourire sur les lèvres.

« Tu l’aimes ? » demandai-je, m’accrochant à ma dernière once d’espoir.

« Ouaip, je l’aime beaucoup. » Avec une expression de certitude, il ajouta : « Ne t’inquiète pas, Maman et Papa aiment beaucoup grand frère Zhuo eux aussi, ils l’approuvent. »

Seigneur ! Ma mâchoire tomba. Dire que mon frère est vraiment homo, et que deux gars que je connais se battent pour lui ? En plus, mes parents ont donné leur approbation ? Dans quel genre de monde est-ce qu’on vit ?! « Sois honnête, soeurette, est-ce que tu es d’accord avec la tournure que prennent les choses ? » demanda mon frère, sérieusement.

« Je… et si je ne peux pas l’accepter ? » répondis-je timidement. Mais… est-ce que je peux vraiment choisir de ne pas accepter le fait que mon frère est gai ?

« Dans ce cas, quelqu’un aura le cœur brisé. » Il secoua la tête d’un air morose.

Je jetai un regard à la mine triste de Yang Ming, et songeai à contrecœur, Soupir ! Mon frère est grand déjà. Dans tous les cas, choisir la personne qu’il aime ne peut pas être décidé par sa sœur. Il vaut mieux lui donner ma bénédiction plutôt que de lui dire « non », et de le rendre malheureux. Par ailleurs, maman et papa ne sont pas contre, de toute manière.

« Soupir. Tant que ça te rend vraiment heureux… » décidai-je enfin.

Je quittai ma chambre tristement, pleurant la belle-sœur et les mignons neveux et les mignonnes nièces que je n’aurais jamais.

Yang Ming me regarda partir avec une expression hébétée. Se grattant la tête, il se dit à voix haute : « Bizarre, qu’est-ce que j’étais venu faire dans la chambre de ma sœur déjà ? »

Notes de bas de page

1 Dollars : Le type de dollars dont on parle ici n’est pas vraiment clair (c’est-à-dire la valeur dans le jeu ou la valeur dans le monde réel). S’il s’agit de la valeur dans le jeu, dans ce cas ce serait 1655 cristaux, 7 ors et 2 pièces d’argent. S’il s’agit de la valeur dans le monde réel, dans ce cas ça ferait référence au Nouveau Dollar Taiwanais (TWD), et la sommes ici équivaudrait à peu près à 61 196, 77 dollars Canadiens ou à environ 45 229,86 euros.

2 Bosilimi : Des monstres au corps d’araignée à tête humaine qui ne sont pas en manque dans la plupart des romans de fantaisie, bien que leurs noms varient d’un livre à l’autre. Sur une note plus intéressante : c’est probablement le tout premier indice dans 1/2 Prince que l’auteure est fan de R.A. Salvatore. (Oui, Yu Wo adore Drizzt. Elle l’aime tellement qu’elle a même créé un personnage similaire à Drizzt dans une des séries de roman qu’elle a écrit plus tard.)

3 Trente-Six Stratagèmes : Des écrits chinois célèbres en lien avec des stratégies militaires. Le mot « stratagèmes » signifie en fait « ruses », alors vous pouvez voir pourquoi s’échapper y joue un aussi grand rôle. Les écrits furent souvent attribués à Sun Tzu (de l’Art de la gloire Guerrière) ou à Zhuge Liang (de la gloire des Trois Royaumes), mais de récents historiens croient que les origines des Trente-Six Stratagèmes ne viennent pas d’une ère ou d’un écrivain en particulier.

4 Qing Gong : Les deux caractères dans « 轻功 » (qīng gōng) signifient littéralement « léger » et « habileté ». C’est une capacité de type spécial que seuls les hauts pratiquants des arts martiaux dans des romans d’arts martiaux sont capables d’exécuter. Pour l’apprendre, les personnages doivent souvent passer à travers plusieurs entrainements très durs et inhabituels, durant lesquels ils doivent apprendre à canaliser leur « qi » ou « ki », une forme d’énergie, à travers les bons vaisseaux. Par exemple, Little Dragon Girl dans Return of the Condor Heroes est capable de dormir en se tenant sur une longue corde, comme s’il s’agissait d’un hamac. Qing Gong permet également à son utilisateur de « voler » en marchant sur l’air lui-même ou de bouger très rapidement.

5 Il/Elle : En Chinois, le caractère “她” (tā) est utilisé pour dire « elle » ou « sa », tandis que le caractère “他” (tā) est utilisé pour dire « il », « lui », « son ». Les deux caractères se prononcent de la ma manière. Pour cette raison, Gui ne réalise pas que Prince est en fait une fille.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *